Lafarge: les juteux conseils de (Frère) Bauer

Encore une escroquerie FM…

Au moment où le cimentier faisait affaire avec Daech en Syrie, le conseiller en sécurité et ami du pouvoir conseillait Lafarge à prix d’or.

Comment et quand l’Etat a été informé de ce qui se déroulait réellement autour de l’usine de Lafarge en Syrie, sur le site de Jalabiya ? Les informations commencent à filtrer sur la connaissance qu’avaient le quai d’Orsay et les services secrets de la situation : l’usine, restée en exploitation en dépit de la guerre civile, avait noué des relations financières avec les groupes terroristes locaux, dont Daech, entre 2011 et 2014, en violation des règles pénales et européennes instituant la restriction des activités commerciales avec la Syrie. Aujourd’hui, sept responsables ou ex-hauts cadres sont mis en examen pour, notamment, financement d’entreprise terroriste et mise en danger de la vie d’autrui.

 

Libération a révélé lundi les nombreux liens et contacts entretenus par le directeur de la sécurité du cimentier avec la DGSE ou la DGSI, comme avec le cabinet militaire de François Hollande à l’Elysée. Mais Lafarge, comme l’a raconté aux juges un cadre de l’entreprise mis en examen, faisait également appel à des consultants extérieurs: Antoine Sfeir, journaliste et politologue spécialisé sur le Moyen-Orient, et surtout une personnalité branchée directement sur le pouvoir : Alain Bauer.

« Lafarge ne nous a rien demandé « 

Connu pour être un travailleur infatigable tant il accumule les casquettes, ce dernier se présente avant tout comme criminologue et conseiller en sécurité. Lui qui fut – entre autres – président du Conseil national des activités de sécurité privée, l’organisme qui délivre les agréments aux sociétés de sécurité privée, donne en effet des conseils à de nombreuses sociétés, de la sphère publique comme du privé.

C’est ainsi qu’il a oeuvré pour Lafarge « depuis 2007 », confirme-t-il à L’Express, et ce jusqu’en 2014. Depuis que le groupe a racheté l’entreprise égyptienne Orascom Cement, qui gérait l’usine de Jalabiya jusque-là, Alain Bauer suit la situation sur le site. Mais de loin, à l’entendre. « Lafarge ne nous a pas demandé de nous en occuper », assure Bauer.

Satellites américains

Un mail retrouvé par la justice évoque néanmoins des informations, liées directement à la situation de l’usine, que le criminologue avait fait passer au groupe. Le directeur du service sûreté écrit ainsi, le 17 novembre 2014, à un correspondant de la DGSE, deux mois après que l’usine a été abandonnée et livrée de fait à Daech :

« Des informations contradictoires me parviennent de notre usine en Syrie. Selon le réseau interne il n’y a pas d’activités particulières. Les « bad guys » sont venus piller le matériel de casernement qui a été transféré sur Raqqah, mais rien de plus. Selon une autre source (Alain Bauer), l’usine serait en train d’être démantelée et des flux de véhicules sont visibles dans la zone. Cette dernière info serait extraite d’une ressource satellite US. Cette usine a une valeur de plus de 400 M d’euros et en cette période de bilans financiers et de fusion ce sujet est très sensible. Vous serait-il possible de m’aider à confirmer ou infirmer ces éléments. AB avait l’air très sûr de lui ».

A L’Express, Alain Bauer, connu pour ses liens avec les services de renseignements américains, explique « avoir suivi l’usine pendant qu’elle était encerclée ». Mais « nous avons été soigneusement mis à l’écart de tout ça », ajoute-t-il. Selon lui, il aurait été uniquement sollicité par Lafarge « pour accompagner son opération de fusion avec Orascom en raison de problèmes concernant l’activité télécom de ce dernier, qui perturbait le processus ». « Le dispositif a été maintenu jusqu’en 2014 et a concerné divers sujets au Maghreb, en Afrique ou en Amérique du Sud ».

Un million d’euros

Alain Bauer assure ne jamais avoir informé qui que ce soit au sein du gouvernement. Il n’empêche : sa proximité notoirement connue avec Manuel Valls, ministre de l’Intérieur de 2012 à 2014, puis Premier ministre pendant la période cruciale, pose question. Car si les administrations – DGSE et DGSI principalement – ont été tenues au courant, rien ne permettait d’affirmer jusqu’à présent que l’information ait été diffusée jusqu’à l’échelon politique. Or, le lien intime et ancien unissant Bauer à Valls permet de se demander si le sommet de l’Etat n’aurait pas été malgré tout alerté en direct de l’évolution de la situation de Lafarge en Syrie et des graves compromissions auxquelles le groupe cimentier se serait livré afin de maintenir son exploitation sur place.

Quoi qu’il en soit, le ciment de Lafarge aura rapporté à Alain Bauer une part non négligeable de son chiffre d’affaires. Selon nos informations, pour le prix de réunions et de conseils prodigués au PDG Bruno Laffont, l’expert en sécurité a facturé via sa société AB Conseil des sommes conséquentes : en 2013, 150 000 euros auxquels se sont ajoutés 35 000 euros virés par la filiale algérienne du groupe. Pour 2014, 100 000 euros ont été facturés. Au final, pas loin d’un million d’euros entre 2007 et 2014. L’intéressé, sollicité par L’Express alors qu’il était en voyage aux Etats-Unis, entend rester vague sur les sommes perçues : « Je ne me balade pas avec ma comptabilité sur moi ».

 

Source : https://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/lafarge-en-syrie-les-lucratifs-conseils-d-alain-bauer_2002208.html

Un commentaire

  • Lisez 15 ans de mafia ou visitez le wordrepss pour comprendre que les liens avec des services étatiques et des réseaux criminels ne datent pas d’aujourd’hui. Il y a 18 ans déjà, Frank CECROPS… et en 1995, l’assassinat du juge Borrel à Djibouti…et l’assassinat d’Allan ROMAGNOLI, et … l’assassinat de la famille VALLIER et… un Ordre de Templiers dans le sud de la France … tout est lié jusqu’aux affaires de corrution révélées cette année. C’est simple, la France est un tout petit pays, on retrouve toujours les mêmes.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s