OBÉIR ET ÊTRE CATHOLIQUE TRADI, par Laurent Glauzy

Le première vertu de l’homme est sa capacité à obéir. Il faut obéir, servir et se taire, c’est le devoir du catholique traditionnel.

Une société ne marche que dans l’ordre, avec des hommes ayant la capacité de discernement, une grâce attribuée par le Ciel. Ainsi, le roi a les grâces d’un monarque soucieux de son peuple et conscient qu’il devra des comptes de la gestion de son royaume à sa mort. Le père de famille a lui les grâces octroyés par le ciel pour conduire sa famille.

Nous le voyons la démocratie n’est pas naturelle, elle est satanique et maçonnique. Elle a pour seul but d’inverser les valeurs pour permettre le règne de Satan.

L’homme doit obéir car il n’a pas la capacité de décider, de juger et de comprendre ce qui ne lui appartient pas. Pie IX disait déjà que la démocratie était un mensonge parce que le peuple ne connaît rien à la politique.

L’homme et le père de famille doit obéir au prêtre et à son roi, qui tout d’eux obéissent à Dieu. Cette obéissance garantit la liberté, la vraie, non celle de Satan, qui est une fausse liberté, une chimère pour exacerber les passions et les haines. Non, la vraie liberté, c’est le père de famille qui transmet son métier et son savoir faire à ses enfants, qui va à la messe avec sa famille, qui travaille dans le même domaine avec sa femme. La cellule familiale est ainsi un noyau économique stable et de vraie liberté, car Dieu, par une hiérarchie naturelle, y dispense ses grâces et toute sa protection et son Amour.

Le véritable comportement du catholique traditionnel est donc obéir au prêtre, le questionner, lui demander conseil. Or, les catho satano-modernes, ou judéo-modernes et que sais-je encore, travaillent dans le camps adverse. Il suffit de les écouter parler pour comprendre leur ignorance et leur incapacité à comprendre et à obéir : « c’est mon avis ! », « ça me plait comme ça. » Voilà le lexique du moderniste. Une homme seul, un esclave qui se pense libre, qui ne construit rien de concret et qui mène un pays au chaos et certainement son entourage dans les ténèbres. Ces incapacitants croient que leur gentillesse caramélisée leur octroie les grâces du ciel. Car, il ne comprennent pas que la foi est une question d’intelligence et non de sentiments. Ils ne voient pas non plus que les sacrements vrais font de vrais hommes et des combattants, alors que le modernisme dans l’église a fait des avachis et des loques humaines.

La foi est un moyen de combattre comme le démontrent les miracles du chapelet (Lépante, etc.)

L’obéissance, c’est la virilité et la première vertu naturelle faisant des familles et des nations implacables, capables de se défendre contre tous les dangers (immigration, faux monarques, etc.)

Ainsi, plus une société est hiérarchisée, plus elle est libre et pérenne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s