Archives de Catégorie: Antisémitisme

Le créateur d’un monument de la Shoah en Pologne victime d’antisémitisme.

Le message « Les Juifs dehors » a été trouvé dans les ruines de l’atelier, détruit au bulldozer, qui avait été utilisé pour créer le monument en hommage au massacre des Juifs de 1942.

 

VARSOVIE, Pologne – L’atelier d’un tailleur de pierres qui avait créé et rénové un monument érigé à la mémoire des victimes de la Shoah en Pologne a été détruit lors d’un acte de vandalisme.

Le message « Les Juifs dehors » a été retrouvé dans les ruines de l’atelier dans le village de Wawolnica, à l’est du pays, dans la nuit de samedi.

Krzysztof Kolibski avait créé un mémorial commémorant l’assassinat de masse de Juifs qui avaient été tués par les nazis dans une forêt située à proximité du village de Karmanowice. Ce monument avait été érigé en 2018. Il rend ainsi hommage aux Juifs tués dans la région pendant l’année 1942.

Au début du mois de juin, une inscription antisémite avait été peinte sur le monument de Karmanowice à l’occasion d’un premier incident de vandalisme. Kolibski l’avait immédiatement restauré.

L’atelier de Kolibski a été démoli en utilisant un bulldozer. Deux voitures et un stock de pierres ont également été détruits. Kolibski a alerté la police. Aucun suspect n’a encore été arrêté.

En plus d’un mobile antisémite, une animosité pré-existante entre l’homme et ses voisins et des conflits de propriété pourraient également être impliqués, selon des informations.

The Time Of Israël : https://fr.timesofisrael.com/le-createur-dun-monument-de-la-shoah-en-pologne-victime-dantisemitisme/

Mais que ce passe t’il en Pologne ?

Les habitants de la ville de Pruchnik, dans le sud de la Pologne, ont battu et brûlé un épouvantail juif à l’occasion de la fête chrétienne de Pâques.

L’épouvantail, sensé représenter le personnage biblique juif de Judas Iscariot, accusé d’avoir trahi Jésus, a été dressé sur la place centrale du village.

Des dizaines de jeunes, armés de bâtons, ont frappé au sol l’épouvantail juif, dans une ambiance festive.

 

Judas avant d’être brûlé :

Judas en Pologne.jpeg

Judas brûlé :

Pologne-effigie-Juif-brulée

*****

The Time Of Israël : https://fr.timesofisrael.com/bien-juifs-la-pologne-annule-une-visite-de-responsables-israeliens/

Bien juifs: la Pologne annule une visite de responsables israéliens

Screenshot_2019-06-20 Bien juifs la Pologne annule une visite de responsables israéliens The Times of Israël.png

La Pologne a annoncé lundi avoir annulé une visite de responsables israéliens en raison de leur intention de soulever la question de la restitution de biens juifs tombés en déshérence après la Shoah, un dossier considéré comme clos par Varsovie.

« La Pologne a décidé d’annuler la visite de responsables israéliens après que la partie israélienne eut annoncé des changements de dernière minute dans la composition de la délégation, suggérant que les discussions allaient se concentrer principalement sur des questions liées à la restitution de biens » juifs, a indiqué le ministère polonais des Affaires étrangères dans un communiqué.

Selon la même source, la délégation israélienne dirigée par Avi Cohen-Scali, directeur général au sein du ministère pour l’Egalité sociale, était initialement attendue à Varsovie lundi 13 mai.

Dans un communiqué annonçant la visite de la délégation, le ministère de l’Egalité sociale a déclaré qu’il supervisait les efforts destinés à « élargir le cercle de ceux qui bénéficient de restitutions », notamment en encourageant une loi à cet effet dans « des pays supplémentaires ». Le ministère a évoqué une tentative de reconnaître les victimes roumaines de la Shoah par l’Allemagne et la Roumanie.

L’opposition israélienne a fustigé le principe même de négocier avec la Pologne sur la question de la Shoah.

« Si (le Premier ministre Benjamin) Netanyahu et (le chef de la diplomatie israélienne Israel) Katz ne cessent pas (…) de négocier sur la Shoah, le monde saura que le souvenir de la Shoah n’est pas sacré pour le gouvernement israélien », a tweeté Yaïr Lapid, numéro deux de la liste « Bleu-blanc », deuxième formation de la Knesset.

Le député travailliste Itzik Shmuli a pour sa part tweeté que « ceux qui sont prêts à négocier avec les Polonais sur le souvenir même de la Shoah, ne doivent pas être ensuite surpris que cela finisse par nous mettre dans une situation honteuse ».

L’Organisation juive mondiale de restitution (WJRO) s’est dite de son côté « déçue par le ton et les propos en Pologne sur les restitutions ces dernières semaines ». « Nous avons l’espoir d’un renouveau du dialogue avec la Pologne afin que cette injustice historique puisse être réparée », a ajouté un des responsables de l’organisation, Gideon Taylor, dans un communiqué.

Dans le communiqué, la ministre de l’Egalité sociale Gila Gamliel a félicité le gouvernement polonais pour « sa position ferme face aux voix des manifestations antisémites », tout en avertissant qu « il n’y a plus beaucoup de temps » pour restaurer les biens volés aux Juifs pendant la Shoah.

La ministre de l’Egalité sociale Gila Gamliel lors d’une réunion hebdomadaire des cabinets au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 25 mars 2018 (Crédit : Marc Israel Sellem/POOL)

Gamliel faisait apparemment référence aux milliers de personnes qui ont manifesté samedi à Varsovie à l’appel de l’extrême droite sous le mot d’ordre « Stop 447 » contre la loi américaine portant ce numéro et destinée à appuyer la restitution de biens juifs tombés en déshérence après la Shoah.

Le parti conservateur au pouvoir en Pologne ainsi que l’opposition centriste et libérale ont minimisé l’importance de cette loi signée par Donald Trump en mai 2018, soulignant qu’elle n’aura pas d’impact sur la Pologne.

Des manifestants de l’extrême-droite polonaise, militent contre une loi américaine sur la restitution des biens volés aux Juifs pendant la Shoah, à Varsovie, le 11 mai 2019. (Créo Alik KEPLICZ / AFP)

Mais, à l’approche des élections au Parlement européen, une alliance ad hoc de plusieurs partis et groupuscules nationalistes et d’un syndicat paysan a lancé une importante campagne de propagande à ce sujet.

Baptisée JUST (Justice for Uncompensated Survivors Today), la loi 447 exige du département d’Etat qu’il informe le Congrès des progrès réalisés par certains pays, dont la Pologne, dans la restitution de biens juifs confisqués durant la Deuxième Guerre mondiale.

Quelque 3,2 millions de juifs vivaient dans la Pologne d’avant la guerre – une communauté vieille de plusieurs centaines d’années – soit environ 10 % de la population à l’époque.

Récemment, des inquiétudes concernant l’antisémitisme en Pologne ont refait surface.

L’an dernier, une crise a opposé Israël et la Pologne après l’adoption d’une loi polonaise controversée, finalement amendée, perçue en Israël et aux Etats-Unis comme une tentative implicite d’empêcher les survivants de l’Holocauste d’évoquer les crimes des Polonais à leur égard.

Le ministre des Transports et du Renseignement, Yisraël Katz, prend la parole lors de la Conférence sur l’aviation israélienne à Airport City, le 2 mai 2018. (Tomer Neuberg/Flash90)

Fin avril, le Congrès juif mondial a condamné un « incident antisémite » après que des habitants d’un village polonais eurent brûlé et décapité un mannequin représentant Judas, avant de le jeter dans une rivière, un rituel pascal remontant au 18e siècle et pratiqué jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.

*****

Les Polonais auront-ils droit à une « Révolution de Couleur » de Soros pour « Rentrer dans les Rangs » ?

 

Où à une Révolution LGBTQ colorée Arc en Ciel dont ils ne veulent pas, comme ici à Tel Aviv ?

 

 

Nous ça va, nous avons la Gay Pride dite « Marche des Fiertés »,

 

 

la Fête de la Musique à l’Elysée,

 

et nous nous acquitons Régulièrement de nos Cotisations.

 

Le Figaro : http://www.lefigaro.fr/societes/2014/12/05/20005-20141205ARTFIG00353-la-france-va-verser-60-millions-d-euros-aux-victimes-americaines-de-la-shoah.php

La France va verser 60 millions de dollars aux victimes américaines de la Shoah.

VIDÉO – Les victimes avaient été transportées vers les camps de la mort par la SNCF pendant la seconde guerre mondiale. Derrière la réparation symbolique se cache un enjeu financier de taille pour l’entreprise aux États-Unis.

L’État français va verser 60 millions de dollars aux victimes américaines transportées par les trains de la SNCF vers les camps de la mort durant la Seconde Guerre mondiale, selon les termes d’un accord passé avec Washington. Les négociations, entamées en février dernier ont abouti à cet accord qui sera signé lundi.

«Ça concerne des centaines de survivants, des conjoints, enfants et héritiers» a déclaré Patrizianna Sparacino ambassadrice pour les droits de l’Homme, chargée de la dimension internationale de la Shoah. «Pour l’instant, l’objectif, c’est que les déportés survivants touchent environ 100.000 dollars». Le fonds sera alimenté par Paris tandis que Washington assurera la répartition.

 

Les mesures d’indemnisation concernent tous les non-Français – dont beaucoup d’Américains et quelques Israéliens, qui se trouvaient en France entre 1942 et 1944 et qui ont été déportés par bus et par train – mais qui ne remplissaient pas les critères français de réparation. Soit parce qu’ils avaient émigré, soit parce qu’ils étaient arrivés sur le sol français après le 1er septembre 1939.

«La SNCF n’a jamais été tenue pour responsable de la déportation. Elle a été un instrument de la déportation. (…) c’est de la responsabilité des autorités françaises» d’en assumer les conséquences, a rappelé la diplomate française. Par conséquent l’entreprise publique SNCF «n’est pas partie dans les discussions (ni) dans la mise en oeuvre» de l’accord.

Des contrats en jeu

Derrière la réparation symbolique se cache pourtant un enjeu financier de taille pour la SNCF. En échange de ces millions consentis, ce sont des milliards de dollars de contrats que pourrait toucher l’entreprise ferroviaire sur le sol américain. Depuis de nombreuses années, des élus américains s’opposent en effet à ce que la SNCF gagne des appels d’offres sur leur territoire, tant que celle-ci n’a pas indemnisé les victimes et descendants de victimes de l’Holocauste.

En 2011, la SNCF avait reconnu avoir été un «rouage de la machine nazie d’extermination». Son directeur, Guillaume Pépy avait exprimé sa «profonde peine». 70 ans après les faits. Mais le mea culpa de l’entreprise n’avait pas suffi: «Ce n’est pas une demande de pardon, ce ne sont pas des excuses complètes», avait ainsi affirmé Rositta Kenigsberg, vice-présidente de l’Holocaust Documentation and Education Center, près de Miami, alors que la SNCF entendait répondre à un appel d’offre dans l’État de Floride.

Réquisitionnée par l’État de Vichy

En avril dernier, deux élus du Maryland avaient déposé un projet de résolution interdisant l’accès de la compagnie ferroviaire française aux marchés publics tant qu’elle n’aurait pas versé d’indemnités pour son rôle joué dans la déportation des Juifs. Après l’annonce de négociations en février dernier, l’Etat du Maryland avait renoncé à demander à la SNCF d’indemniser les victimes, ce qui a permis à l’opérateur français de postuler à la construction et l’exploitation de la «Purple line», une ligne ferroviaire de 25 kilomètres pour un contrat de 4,5 milliards d’euros.

En contrepartie de l’accord, les Etats-Unis se sont donc engagés à défendre l’immunité de juridiction dont bénéficient les entreprises étrangères sur leur sol, qui les protège de toute poursuite judiciaire ou de toutes autres formes d’action. Un sénateur avait demandé en 2013 au Congrès de réformer cette loi pour pouvoir traduire la SNCF devant les tribunaux américains.

Jusqu’à présent, la SNCF avait refusé toute indemnisation systématique des survivants et familles d’anciens déportés. Réquisitionnée par l’État français de Vichy, la SNCF a déporté 76.000 juifs de France dans des wagons de marchandises à travers le pays et vers les camps d’extermination entre 1942 et 1944.

*****

Bien sur, la SNCF aussi.

la SNCF s’engage à payer pendant 4 ans les activités du Musée de la Shoah  31/12/2010

Eric de Rothschild, président du Mémorial de la Shoah a reçu le 13 décembre dernier, le président de la SNCF, Guillaume Pepy pour la signature d’une convention de « partenariat » entre les deux instances.
La SNCF s’engage à devenir pour les quatre années à venir « l’entreprise partenaire principale du Mémorial de la Shoah » pour le développement de ses activités pédagogiques.
Le Mémorial de la Shoah, lui, s’engage à apporter son « expertise » et son « soutien technique » à la SNCF pour conduire de « nouvelles recherches historiques » (sic) sur les actions de la SNCF pendant la Seconde Guerre mondiale…
Bref, la SNCF va payer pour que le lobby puisse expliquer au grand public combien la SNCF fut coupable pendant l’Occupation !

*****

Il serait interessant de s’intéresser au Rôle qu’à jouer la Lica, ancêtre de la Licra dans la Rafle du « Vel d’Hiv ».
Tous les articles qui faisaient état de sa Responsablité ont disparu de Net.
Tout comme La Lica également.
Mais, grâce à Dieu, j’avais fait des copies de LA LICA sur Wikipedia et de Qui était son Président, un peu comme si j’avais ressenti que tout cela allait être supprimé.

 

Compétition Victimaire : Qui a le plus souffert, les Juifs ou les Noirs ?

Le représentant de la Ligue de Défense Noire Africaine, Egountchi Behanzin est sur Tous les Terrains : il a un travail de Dingue !

Egountchi a cependant un Problème, un Gros Prolème : il confond l’Extrême Droite Israëlienne et l’Extrême Droite Française qui, elle, n’a Jamais opprimé et chassé un  Peuple sur sa Terre : JAMAIS.

La LDNA a entendu les propos de Christine Angot sur France 2 et ces propos ne « passent pas ».

Pour Christine Angot, juive, les esclavagistes offraient donc aux esclaves noirs des séances de Relaxation, de manucure, de Thérapie corporelle et de bien être total avant qu’ils ne soient vendus.

Impossible pour la LDNA de laisser passer un pareil NEGATIONISME.

 

Bien évidemment, nous Français de Sang, Nationalistes et Catholiques, sommes mis dans le même registre que Christine Angot, juive, que nous Combattons à cause de son Universalisme Cosmopolite.

NA

La LDNA pense pouvoir mettre Christine Angot Dehors !

NA1

NA2.png

 

Pour Christine Angot, l’Esclavage n’était qu’Occidentalo-Chrétien. Si ma Mémoire est bonne, les Moines, Prêtres et Clercs Chrétiens sont allés Evangéliser l’Afrique et non l’Esclavagiser. Bien sur que des Crapules comme Voltaire ont Existé, malheureusement. Et ce sont les Crapules esclavagistes comme Voltaire qui sont Panthéonisés. L’on voit là combien la république n’est pas Française.

NA3

 

D’ailleurs, Joëlle Ursull rappelle qui furent les Plus Nombreux Esclavagistes :

 

Et Louis Farrakhan explique ce qu’est exactement l’Etoile de David :

 

La LDNA ne connait-elle pas Joëlle Ursull et Louis Farrakhan ?

NA4.png

NA6.png

 

Très en Colère et remontés à Bloc, les membres de la LDNA se lâchent !

NA5.png

 

Bien évidemment, Aucun Français de Sang Catholique pour parler de l’Esclavage :

 

« C’est Adolph Hitler qui a permis aux juifs de pouvoir revendiquer leur identité juive » : il faut le voir et le lire pour le croire !

NA7

 

Ce pauvre Egountchi n’a pas lu Pierre Hillard ni le livre récent de l’Abbé Rioult concernant l’Eglise Catholique, il saurait que l’Opus Deï est une secte maçonne et sataniste qui vient du Désert !

NA8.png

 

Le Discours devient un petit peu plus raisonnable ET VRAI :

NA10.png

NA9

NA11.png

NA12.png

 

Ca va chauffer !

 

Donc, pour la DLNA, le Fondateur de la shoah c’est Hitler et ils doivent revenir à la Thora et abandonner la shoah : c’est pas Gagné !

NA13.png

NA14

 

Et voilà qu’une Mystèrieuse Association Contre le Racisme Anti-Blancs avec reprise des qualificatifs connus signifie à la LDNA qu’elle saisit le Parquet !

La LICRA s’est mystérieusement effacée et voilà désormais la OLRA !!!

Impossible de savoir qui sont les personnes qui forment le bureau de cette association OLRA qui se bat en Premier Lieu : CONTRE LE RACISME ANTI-BLANCS (LoooL)

https://www.olra-asso.org/

J’ai quand même ma « petite idée ».

NA15.png

 

C’est pas gagné pour la LDNA, Meyer a failli faire un AVC récemment !

Le Racisme Noir/Blanc/Juif va donc Battre son Plein au Tribunal : Prenez vos places.

 

 

 

Hervé RYSSEN. Racisme, antisémitisme et négationnisme : la HAINE.

Combattre l’islam radical pour mieux intégrer les millions de musulmans. Combattre l’antisémitisme pour que le peuple juif reste à « l’avant-garde de la République » (dixit Manuel Valls). Combattre le négationnisme pour que l’histoire reste écrite par les héros de 1945 qui eux, n’ont rien à se reprocher. Trois questions qui valent vraiment la peine d’être posées. Hervé Ryssen. http://herveryssen-leslivres.hautetfo… https://twitter.com/HRyssen The Barnes Review https://www.splcenter.org/fighting-ha…

Pourquoi y a t’il de l’antisémitisme encore au 21ème siècle ?

Il est étrange que l’antisémitisme dure et perdure encore !

Qu’en est’il de :

 

  • 1789 ?

  • Décret Crémieux ?

  • Loi Rothschild/Pompidou ?

  • Loi Pleven ?

  • Loi « Discrimination Positive » ?

  • Loi « Théorie du Genre » à l’école ?

  • Loi 11 Vaccins ?

  • Pacte de Marrakech ?

 

 

Lois juives

 

 

Les Juifs utilisent le sang des enfants chrétiens pour les pâtisseries de vacances ?????????????????????????????????????????????????????

 

Ce que demandent les juifs dans leurs Organisations c’est un combat sans faille contre l’antisémitisme du goy :

Crif2.png

Licra7.png

Potier3

B'nai B'rith

Sacha.png

UEJF3.png

 

Où sont les structures des Goyim ?

 

OEUVRE FRANCAISE

Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac condamnés pour « maintien de ligue dissoute »

Le tribunal correctionnel de Lyon a condamné Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac pour « maintien et reconstitution de ligue dissoute », à savoir l’Oeuvre française et les Jeunesses nationalistes. Ces deux groupuscules d’extrême droite avaient Lyon pour base arrière et Pétain pour modèle.

PARTI NATIONALISTE FRANCAIS

Convocation d'Yvan

BASTION SOCIAL

Face à la menace de dissolution du Bastion Social, notre ami Roland Hélie, président de Synthèse nationale, a lancé une initiative pour mobiliser la famille patriote, et plus largement ceux qui défendent la liberté d’expression et le droit à l’existence de courants politiques, même quand ils ne partagent pas forcément l’intégralité de leur orientation. Pierre Cassen et Christine Tasin ont accepté de signer ce texte, que nous portons à la connaissance de nos lecteurs. Bien qu’il ne soit pas dans nos traditions de relayer des initiatives venus d’autres sites (sinon, nous n’arrêterions pas), cette affaire nous paraît suffisamment grave pour que nous fassions une exception, et encouragions nos lecteurs à signer cet appel.

Face à la menace présidentielle de dissolution du Bastion Social : UNE RIPOSTE NATIONALE UNITAIRE S’IMPOSE !

 

GENERATION IDENTITAIRE

Le gouvernement cherche à “dissoudre” Génération identitaire.

Trois organisations d’extrême droite dissoutes en 2013

 

  • L’ Oeuvre Française dirigée par Yvan Benedetti

  • Les Jeunesses Nationalistes dirigées par Alexandre Gabriac

  • Troisième Voie dirigée par Serge Ayoub

 

L’Œuvre française (OF) et les Jeunesses nationalistes (JN) ont été dissoutes par décrets le 25 juillet 2013, quelques semaines après le décès à Paris du militant d’extrême gauche Clément Méric, lors d’une bagarre avec des militants proches d’un autre groupuscule d’extrême droite, Troisième Voie, également dissous.

Yvan Benedetti, 53 ans, avait pris la tête de L’Œuvre française mouvement pétainiste fondé en 1968 – en 2012, après avoir été exclu du Front national – dont il était conseiller municipal à Vénissieux (Rhône) – pour s’être qualifié lui-même d’« antisioniste, antisémite et antijuif ». Elu conseiller régional FN en Rhône-Alpes en 2010, Alexandre Gabriac, 27 ans, avait fondé les JN après son exclusion du parti frontiste pour une photo sur laquelle il faisait un salut nazi.

Au terme de plusieurs mois d’enquête policière, les deux hommes avaient été mis en examen en 2014, la justice leur reprochant d’avoir poursuivi leurs activités grâce à d’autres organisations situées aux mêmes adresses et de diffuser les mêmes idées sur le site Internet jeune-nation.com mentionnant leurs agendas.

A la barre, Alexandre Gabriac avait assuré ne pas se prévaloir comme dirigeant des JN après la dissolution, tandis qu’Yves Benedetti avait revendiqué ne pas respecter les décisions judiciaires quand elles sont « illégitimes », se présentant comme le président « envers et contre tout » de L’Œuvre française. Une victoire devant la haute juridiction « invaliderait la condamnation » prononcée mercredi par le tribunal lyonnais, a-t-il ajouté.

 

Et si nous demandions la Dissolution du CRIF, du B’nai B’rith, de la Dilcrah, de l’UEJF, de la LICRA de SOS Racisme et j’en passe qui n’ont aucun Franco-Français aux Commandes ?

 

Qu’en pensent les Musulmans ?

 

Le primordial est de faire condamner, de brimer, de faire taire et d’embastiller le Français Gaulois Aryen chez lui.

Les Plaintes Antisémites sont Prioritaires aux autres : N. Belloubet.

« On ne traite pas les plaintes antisémites de la même manière qu’une autre plainte », affirme Nicole Belloubet

La ministre de la Justice a précisé sur franceinfo le sens des mesures annoncées mardi pour mieux lutter contre les actes racistes et antisémites.

RADIO FRANCE

« Il est important de rappeler à l’ensemble des procureurs la totalité des dispositifs qu’ils peuvent mettre en œuvre », a expliqué Nicole Belloubet, mardi 2 avril, avant de présenter une circulaire pour renforcer la lutte contre les actes racistes et antisémites, lors d’une visite au tribunal d’Evry (Essonne).

Un lutte accrue à partir de mesures existantes

Dans ce texte qu’elle signe aujourd’hui, la ministre de la Justice demande aux procureurs « de mettre en place dans chaque parquet des dispositifs pour mieux saisir les plaintes, d’avoir une attitude spécifique face à la force probante d’un certain nombre de faits, parce qu’on ne traite pas les plaintes antisémites de la même manière qu’une autre plainte ».

« La lutte contre le racisme et l’antisémitisme est une priorité gouvernementale », a poursuivi la ministre, précisant qu’il y aura aussi « un référent » sur ces sujets dans chaque parquet.

Un arsenal de mesures à rappeler

Face à l’augmentation de 74% des actes antisémites en France, Nicole Belloubet a estimé que « le mot banalisation » n’est pas « un bon mot », en réponse au grand rabbin de France Haïm Korsia, qui a réagi plus tôt dans la matinée sur franceinfo. « Il y a de la part de l’État, une volonté arc-boutée de lutter contre cela, a-t-elle précisé. Il existe des procédés juridiques qui ne sont pas souvent mis en œuvre, ce qu’on appelle par exemple le référé civil, qui permet de bloquer un site sur lequel circulent des propos racistes ou antisémites. Donc il y a un certain nombre de dispositifs qu’il convient de rappeler. »

*****

Pour aller plus vite ils n’ont qu’à voter une Loi qui interdira aux Français de se Maintenir sur leur Territoire, ça ira plus vite.

 

Français, Dehors de chez vous.

A propos des Tags Antisémites.

Tags antisémites : un sexagénaire arrêté en flagrant délit

Par

Auteur

/ Mercredi 27 février 2019 à 22:26 2

Un homme de 65 ans a été interpellé à Versailles et a reconnu être l’auteur d’une cinquantaine de tags antisémites sur la ligne du RER C.

Les inscriptions antisémites s’accumulaient sur la ligne C du RER depuis quelques jours. Un homme de 65 ans a été arrêté en flagrant délit ce mercredi 27 février, rapporte Le Parisien, alors qu’il se trouvait en gare de Versailles Rive Gauche. Il était activement recherché depuis plusieurs heures par la police ferroviaire après avoir été identifié sur différentes images prises par des caméras de vidéosurveillance.

Interrogé par la police, il a reconnu être l’auteur de l’ensemble des tags dans différents trains de la ligne ainsi que dans les gares et sur des armoires électriques. Les tags découverts comprenaient des croix gammées mais aussi des croix celtes et des inscriptions « Juden Raus », « les juifs dehors » en allemand. Selon Le Parisien, l’homme est employé comme conseiller financier au conseil départemental des Yvelines et n’expliquerait pas ses gestes.

Sur le même sujet

Des images de vidéosurveillance exploitées

Citée par le quotidien francilien, la SNCF explique que « les inscriptions étaient situées souvent aux mêmes endroits sur la même ligne. Il y avait de fortes présomptions que les tags soient l’œuvre du même individu ». Pour pouvoir mettre la main sur le sexagénaire, les agents ont épluché les images de différentes caméras de vidéosurveillance avant de pouvoir l’identifier.

L’homme a été arrêté par des agents de la sûreté ferroviaire dès l’ouverture de la station Versailles Rive Gauche. Il a été remis en liberté après sa garde à vue et devrait être présenté à un juge dans les prochains jours. La SNCF a déposé une plainte pour dégradations et incitation à la haine.

************************************

PANANZA.COM nous révèle que l’homme qui taguait est un sexagénaire employé comme Conseiller Financier au Conseil Départemental des Yvelines.

Questions :

  • Pourquoi un Conseiller Financier éprouve t’il le besoin d’aller graver des Tags Antisémites ?
  • Pourquoi un Silence Assourdissant autour de cet Homme en sachant que l’on a de suite connu le soi-disant « islamite » qui s’en est pris à Alain Finkielkraut ?

Très Etrange.

Tags Antisémites.png

L’avenir nous le dira.

« Entrées précédentes