LES JUIFS ILLUSTRES ET DENONCES PAR EUX-MEMES

Maimonide, (1135-1204), rabbin natif d’Espagne (Cordoue) et mort en Egypte ( à Fostat), auteur de commentaires et ouvrages talmudiques Dans son »Sefer Hamizwoth »(livre des lois) il traite de 613 lois et Interdictions.

–   »  La loi 198 stipule que Dieu nous a ordonné de demander l’intérêt à un non-juif et que nous ne lui prêtions (s’il nous donne de l’intérêt), qu’en sorte que nous ne lui rendions pas service et que nous l’aidions, mais pour lui être préjudiciable. »(Maimonide dans le « Sefer mizwoth  « le livre des lois » ,73, 4)

–   »  Si un juif voit un non-juif succomber ou se noyer dans un fleuve, il ne doit pas l’en tirer. S’il voit que celui-ci est près de mourir, il ne doit pas le sauver. » (Maimonide dans le traité talmudique « Jad chasaka » (la main forte),hilchoth akum, X,1, ou 40,1,cité à l’article de Praïnatis qui le traduit en latin)

–   »  Quiconque a tué un étranger (qui habite chez nous) n’est pas pour cela condamné à mort, car il est dit (second livre de Moïse,21,14) : quiconque frappe son prochain doit périr. Et il n’est pas nécessaire de dire que pour la mort d’un non-juif il ne sera pas condamné à mort. » (Maimonide dans le traité talmudique « Jad chasaka »(la main forte),hilchoth-roseach 48,1)

(Note sur La semence d’Amalek ; il s’agit d’une tribu bédouine qui fut en conflit avec les Israélites spoliateurs et le nom d’Amalécites est appliqué aux chrétiens, aux musulmans, et l’a été pour l’Allemagne d’hier et aujourd’hui, pour l’Iran, la Palestine ; dans la superstition juive il serait un démon attaché à la perte du judaïsme, alors que c’est le judaïsme qui le parasite mortel du monde).

– « La loi 188 est que Dieu nous a ordonné d’exterminer la semence d’Amalek, à savoir hommes et femmes, petits et grands ; car Dieu a dit (Cinquième livre de Moise,25,19 : tu dois faire disparaître le nom d’Amalek. » (Sefer mizwoth »,73,2) (note : La semence d’Amalek ; il s’agit d’une tribu bédouine qui fut en conflit avec les Israélites spoliateurs et le nom d’Amalécites est appliqué aux chrétiens, aux musulmans, et l’a été pour l’Allemagne d’hier et aujourd’hui pour l’Iran, la Palestine ; dans la superstition juive il serait un démon attaché à la perte du judaïsme, alors que c’est le judaïsme qui le parasite mortel du monde)

–   »  Les jours du Messie seront ceux où les Juifs parviendront à la domination et retourneront à la terre d’Israël. Leur roi sera grand et il règnera dans Sion. »

–   »  C’est ce que nos sages enseignent (dans Sanhédrin 99aqu’entre cette époque-ci et celle du Messie, il n’y a aucune autre différence que la servitude des gouvernements » (note : la servilité des gouvernements envers le judaïsme)

(Maimonide dans son commentaire de la Mischna, touchant le traité Sanhédrin 120a)

Benoît de  Spinoza (1632-1677), philosophe de famille juive autrefois catholique au Portugal , rejudaïsée après leur émigration volontaire comme chrétiens à Amsterdam. Il se convertit au christianisme libéral en Hollande et vécut nourri et protégé par une communauté chrétienne hollandaise. Il refusa le poste de professeur à Heidelberg offert par le prince allemand.
Le philosophe Spinoza excommunié le 27 juillet 1656 par le conseil juif de la synagogue d’Amsterdam et persécuté par le rabbin Saül Levi Morteira à cause de son estime pour l’enseignement du Christ, reçut un coup de couteau d’un Juif excité. Rembrandt aurait dépeint cette haine juive contre Spinoza dans un tableau intitulé 
David et Saül datant du début de 1657. La persécution continua au point que le bossu haineux juif Moses Mendelsohn ( 1729-1786 ), leader des Juifs d’Allemagne, lui donna le surnom injurieux et méprisant de «  chien crevé » (toter Hund) dont les Juifs en leur sein déshonorent la personne de Jésus qu’ils ont en abomination, tout comme la personne de sa mère Marie.

–S’ils (les Juifs) possédaient véritablement rien qu’une étincelle de la lumière divine, ils ne seraient pas si orgueilleux dans leur déraison, mais au contraire apprendraient à honorer Dieu de plus sage façon, et, comme aujourd’hui par la haine, l’emporteraient sur les autres nations par l’amour ; ils (les Juifs) ne poursuivraient pas d’une si âpre hostilité ceux qui ne partagent pas leurs opinions, mais bien plutôt auraient pitié d’eux.

– Il ne leur a pas suffit de déraisonner avec les Grecs, ils (les Juifs) ont voulu aussi faire déraisonner les Prophètes avec eux. Ce qui prouve bien clairement qu’ils n’ont pas vu, fût-ce en rêve, la divinité de l’Ecriture.

–   »  Que la haine des nations soit aussi très propre à assurer la conservation des Juifs, c’est par ailleurs ce qu’a prouvé l’expérience.

–   »  Le prophète Jérémie, par exemple, dit (chapitre7, verset 4) que c’est faussement que les Juifs de son temps ont appelé le temple de Salomon, temple de Dieu ; car, ajoute-t-il dans ce même chapitre, le nom de Dieu ne peut appartenir au temple qu’aussi longtemps qu’il est fréquenté par des hommes honorant Dieu et observant la Justice ; que si ce temple est fréquenté par des assassins, des voleurs, des idolâtres et d’autres criminels, il est alors un repaire de malfaiteurs.. »

–   »   L’Ecriture aussi est sacrée..aussi longtemps qu’elle pousse les hommes à la dévotion envers Dieu; si elle est entièrement négligée par eux, comme elle le fut jadis par les Juifs, alors elle n’est rien qu’un papier noirci, elle est entièrement profanée par eux et demeure exposée à la corruption ; de façon qui, si elle est corrompue ou périt, c’est faussement qu’on dira que la parole de Dieu est corrompue ou périt; de même qu’au temps de Jérémie, on aurait dit faussement que le temple qui était alors le temple de Dieu avait péri dans les flammes. C’est ce que dit aussi Jérémie de la Loi elle-même; quand il invective contre les impies de son temps : De quel droit dites-vous : nous sommes habiles et la loi de Dieu est avec nous? Certes elle fut écrite en vain; en vain la plume des scribes a existé ; c’est-à-dire : vous dites que vous possédez la loi de Dieu, cela est faux, bien que vous ayez l’’Ecriture en votre possession, après que vous ayez rendu la loi de Dieu parfaitement vaine.
(Spinoza dans son Traité théologico-politique, 1670, chapitre 12)

 
Deux ministres juifs

Isaac Abarbanel ou Abravanel (1437-1508), talmudiste né à Lisbonne, mort à Venise, ministre juif des finances du roi Alphonse de Portugal et de Ferdinand de Castille.

–   »   Le peuple élu qui observe la loi divine sera digne de la vie éternelle, c’est-à-dire que son âme ne mourra pas avec le corps, comme c’est le cas pour le cheval, le mulet, et le reste des animaux et aussi le reste des peuples qui est pareil aux ânes. »(Isaac Abarbanel dans son Commentaire de la Bible 14,1)

–   »  Les Israélites sont le but du monde et ils sont comparables au bon grain, mais les autres peuples sont comparables à l’ivraie. » (Isaac Abarbanel dans son Commentaire de la Bible 63, 4)

–   »  Voyez, le prophète (Isaïe) a promis que le saint Dieu béni, au temps de la délivrance  ,anéantira la puissance de tous les princes de la terre,de sorte que le Seigneur sera le roi de toute la terre » (Isaac Abarbanel dans Majene jeschuah (sources du salut) 46,1)

–   »  Tous les peuples viendront à la montagne du Seigneur et vers le Dieu de Jacob et seront soumis aux Israélites. » (Isaac Abarbanel dans son Commentaire biblique d’Isaïe, 4,2).

 


Benjamin Disraeli,
 (1804-1881), premier ministre juif de Grande-Bretagne (1868), père de l’impérialisme britannique, et qui conçut la ruine financière, puis la colonisation de l’Egypte, ainsi que l’annexion de Chypre.

–   »  Ils ( les Juifs ) sont la preuve vivante et la plus frappante de l’inexactitude de la pernicieuse théorie actuelle de l’égalité naturelle des hommes. » 
( Benjamin Disraeli dans son livre « Lord George Bentinck, a political Biography »,Londres, Routledge, 2ème édition, 1858, page 356, )

« Les Juifs doivent, à toute génération, être plus puissants et dangereux pour une société, qui s’oppose à eux»
( Benjamin Disraeli dans « Coningsby or the new generation »,1844)

Karl Marx (1818-1883), critique du capitalisme, descendant d’une double lignée paternelle et maternelle de rabbins.

–   »  Quel est le fond séculier du Judaïsme ? Le besoin pratique, l’utilité personnelle.

Quel est le culte mondain du Juif ? Le trafic. Quel est son Dieu mondain ? L’argent. Eh bien soit ! L’émancipation du trafic et de l’argent, donc du Judaïsme réel, pratique, serait l’auto-émancipation de notre époque.

Une organisation de la société qui supprimerait les présupposés de l’usure, donc la possibilité de l’usure, aurait rendu  le Juif impossible. Sa conscience religieuse se dissoudrait comme une vapeur légère dans l’air vivifiant réel de la  société

Nous reconnaissons donc dans le Judaïsme un élément antisocial présent, qui au travers  du développement historique auquel les Juifs ont collaboré avec empressement, a été poussé jusqu’à une hauteur à laquelle il  doit nécessairement se dissoudre.

L’émancipation des Juifs est dans sa signification ultime l’émancipation de l’humanité du judaïsme.
(Karl Marx  dans son article « A propos de la  Question Juive », paru dans les  Annales- Franco-allemande, 1844)

–   »  Nous trouvons tout tyran aidé par un Juif, comme nous trouvons  un pape aidé par un Jésuite. »
(Karl Marx dans son article « L’emprunt russe », New York Tribune, 4 janvier 1856)

–   »  C’est seulement parce que les Juifs sont si forts qu’il est temps et utile de mettre à jour et de stigmatiser leur organisation »
(Karl Marx dans son article, « L’emprunt russe », New York Tribune, 4 janvier 1856)

Le mouvement communiste (marxiste) est redevable aux juifs, selon le collaborateur de Marx qui eût aimé naître juif, de son propre aveu ! 

 
Friedrich Engels (1820 -1895) commerçant non juif d’Allemagne installé en Angleterre et collaborateur de Marx dont il assura la subsistance.

.- « Nous (communistes) sommes en tout cas de beaucoup redevables aux JuifsSans parler de Heine ( poète 1797-1856, baptisé chrétien en 1825et de Börne ( de son vrai nom Lob Baruch, écrivain, 1786-1837 ) , Marx ( 1818-1883, baptisé chrétien en 1824était de sang complètement juif (en allemand, «  von stock jüdischem Blut  » ) , Lassalle (1825-1865, fils du commerçant Lasal de Breslau, et fondateur de la Social-démocratie allemande) était juif. Beaucoup de nos meilleurs gens (du mouvement communiste) sont des Juifs. Mon ami Victor Adler ( né à Prague, 1852 -1918, fondateur de la Social-démocratie autrichienne) qui maintenant expie en prison son dévouement à la cause du prolétariat , Édouard Bernstein ( né à Berlin,1860- , créateur du terme de « marxisme » et qui sera député allemand en 1903 )rédacteur du « Social-démocrate » de Londres, Paul Singer, un de nos meilleurs députés, gens dont je suis fier de l’amitié, ce sont tous des juifs ! Moi-même j’ai été rendu juif par la revue « Tonnelle » , et de toute façon à choisir, plutôt être juif que « Monsieur de »  !
( Londres, le 19 avril 1890, extrait d’une lettre d’Engels in  (œuvres complètes de Marx et Engels, Berlin, 1972, tome 22,3)

Kafka (1883-1924) écrivain juif de Prague dénonce l’anarchie juive révolutionnaire en Allemagne..

–   »  On peut peut-être comprendre que les Juifs  ne pourrissent pas l’avenir de l’Allemagne,  mais le présent de l’Allemagne on peut l’imaginer pourri par eux. ». » (Kaffka dans une « Lettre à Max Brod », début 1920).

Otto  Weininger (1880-1903), philosophe viennois d’ascendance juive,qui a examiné du point de vue psychologique les manquements constitutifs du judaïsme.

–   »  Le Juif n’a pas la crainte des mystères, car il n’en pressent aucun  » (dans son livre « Sexe et Caractère »,Vienne 1918)
Jean-Paul II (1920-2005), de mère juive, comme il est désormais avéré (voir l’article de l’ l’écrivain juif et terroriste sioniste de la guerre de 1948, natif de Tel Aviv en 1930, Yoram Kaniuk : dans La Repubblica du 22 mars 2000 le célébrant comme « orphelin d’une juive ») ,, et plus hautement de famille juive de la Pologne, revêtant un masque chrétien, s’est mis au service du judaïsme et a fait accepter l’entité sioniste et accentué la judaïsation des peuples chrétiens.

– « La religion juive ne nous est pas  extrinsèque,  mais, en un certain sens elle est intrinsèque à notre religion. Nous avons donc à son égard des rapports que nous n’avons avec aucune autre religion. Vous êtes nos frères préférés et, dans un certain sens, on pourrait dire nos frères aînés  » .( Jean-Paul II, dans son discours tenu à la grande synagogue de Rome, le 13 avril 1986. Le premier Pape de l’infiltration juive contemporaine dans l’Église fut le Cardinal Montini devenu Paul VI)

Le 25 décembre 1977, la Knesset a voté une loi juive stipulant que si un Chrétien ou « non-Juif » est appréhendé en train de donner un Évangile  à un Israélien, il risque une peine de prison allant jusqu’à 5 années. «  Il a prié, il a prié comme un croyant [juif], qui sait que ce mur d’Hérode est le mur du Temple où réside la gloire de Dieu » a écrit du Pape défunt ayant glissé une lettre dans le mur des lamentations, à la manière juive, , le défunt archevêque juif de Paris, Aron Jean-Marie Lustiger dans La Croix, 6 avril.

Chaim Weizmann, (1874-1952),  né en Russie, étudiant en Allemagne, naturalisé anglais en 1910, Président de l’organisation sioniste mondiale, et premier président de l’État juif en 1948

– « Une protection bénéfique que Dieu a mise en place dans la vie du Juif est qu’il l’ a dispersé dans le monde entier’ Weizmann, propos rapporté dans le Jewish Guardian du 8 octobre 1920 et tenu dans un banquet donné en l’honneur du Grand Rabbin Hertz, le 6 octobre 1920, à comparer avec la fin du chapitre onze, portant sur l’institution de la Franc-maçonnerie, des « Protocoles des Sages de Sion,   qu’approuve le premier président aussi de l’État juif, Weizmann.

.   » A beneficent protection which God has instituted in the life of the Jew is that He has dispersed him all over the world.  »  Jewish Guardian 6 th of october 1920

– « Pour quelle raison avons-nous été conduits à imaginer notre politique et à l’implanter chez les Goyim ( c‘est-à-dire les non-juifs) ? Nous la leur avons inculquée sans leur en laisser comprendre le sens intime. Qu’est-ce qui nous a poussés à adopter une telle ligne de conduite, sinon ce fait que, race disséminée, nous ne pouvions atteindre notre objet par des moyens directs, mais seulement par des moyens détournés ? Telle fut la cause réelle de notre organisation de la Maçonnerie, dont ces pourceaux de non-juifs n’ont pas approfondi le sens, ni même soupçonné le but. Ils sont attirés par nous dans la multitude de nos Loges, qui paraissent être uniquement maçonniques pour jeter de la poudre aux yeux de leurs camarades.

Par la miséricorde de Dieu, son peuple élu fut dispersé, et cette dispersion, qui parut au monde comme notre faiblesse, a constitué toute notre puissance, laquelle nous a conduits au seuil de la souveraineté universelle.

Il nous reste peu de chose à ajouter à ces fondations pour atteindre notre but. » (Protocoles des Sages de Sion, 11)

–   »   Nous n’avons pas obtenu la Déclaration Balfour par miracle, mais par une propagande tenace, par des démonstrations incessantes de la vitalité de notre force vitale. Nous avons dit aux personnalités en vue : nous serons en Palestine, que vous le vouliez ou non, Vous pouvez accélérer ou ralentir notre venue, mais c’est mieux pour vous de nous aider, car sinon notre force constructrice se transformera en un destructrice, qui mettra en effervescence le monde entier. » (Chaïm Weizmann dans un discours tenu « Sur la beauté de la renaissance juive », cité par la Jüdische Rundschau, numéro 4, Berlin 1920)

Nahum Goldman, (1895-1982) natif de Lituanie, qui prétendait avoir tenu son premier discours sioniste à 13 ans, déchu de la nationalité allemande en 1935,représentant de l’Agence juive de Palestine, citoyen des États-Unis en 1940, inhumé à Jérusalem dans le carré des présidents des organisations sionistes, et qui a été de 1953 à 1978 patron du Congrès juif mondial et de 1956 à 1968 Président de l’Organisation sioniste mondiale. Il a créé en 1951 la Conférence sur les réclamations matérielles juives contre l’Allemagne pour soutirer des milliards de réparation à l’Allemagne.

–   »  La base de notre culture contemporaine est bien moins la Grèce antique que le vieux judaïsme « « De l’importance et de la tâche culturelle du judaïsme » (en allemand) , dans le numéro 8 de la série « Culture mondiale et politique mondiale », Munich 1916,p.15)

 

–   »   Le Judaïsme a, au siècle dernier (19ème siècle) participé de manière éminente à la dissolution de l’ancien ordre de la société d’Europe occidentale » (Nahum Goldmann dans « De l’importance et de la tâche culturelle du judaïsme », dans le numéro 8 de la série « Culture mondiale et politique mondiale », Munich 1916,p.33.)

–   »   Le temps est venu où une nouvelle culture mondiale commence à naître, qui est portée par les idées et les tendances du judaïsme ». ( Nahum Goldmann dans « De l’importance et de la tâche culturelle du judaïsme » dans le numéro 8 de la série « Culture mondiale et politique mondiale », Munich 1916, p.47)

 

–  » Mais ou bien l’Europe sera reconnue sur une bases révolutionnaire ou elle ne survivra pas. Une foi que l’État souverain n’est plus reconnu, une fois que les lois internationales contrôlent et limitent la souveraineté des États, la voie sera ouverte à la véritable sauvegarde du droit des citoyens et des droits des minorités nationales. Toute la conception des minorités et des majorités peut revêtir un aspect différent. »

 » Vous n’êtes pas seulement en nombre la plus forte juiverie du monde non seulement la plus puissante juiverie du monde politiquement, socialement et économiquement… »

–  » La même chose vaut pour la juiverie d’Amérique dans le champ plus limité de ses possibilités et de ses tâches, si elle sera dominée par le sentiment de solidarité avec la juiverie d’Europe, en prenant conscience que son avenir est lié à celui de la juiverie d’Europe, parce que nous sommes un peuple. » (Propos de Nahum Goldman président du Comité administration du Congrès juif mondial, rapportés dans leNew York Times11 février 1940)

  •  » The same applies to American Jewry within the more limited field of its possibilities and tasks, if it will be dominated by the feeling of solidarity with European Jewry, realizing that its future is linked up with the future of European Jewry because we are one people. « 

 

Sir Herbert Louis Samuel ( 1870-1963) leader sioniste, député libéral au Parlement britannique, ministre des postes en 1910, ministre de l’intérieur en 1916 et de nouveau en 1931/1932, Haut commissaire (High Commissioner) en Palestine, faisait remonter son ascendance à un roi juif de Pologne, qui règna un jour !

-« Notre idéal n’est pas un idéal de minuscule tribu, c’est un d’universel. La prédiction dit : « Dans ta semence vont être bénis tous les peuples de la terre »En ce sens je m’ouvre à la terre sainte d’Israël » (Herbert Samuel,à sa prise de poste de Haut plénipotentiaire enPalestine, lors d’un banquet au Club des Maccabées , rapporté par Israel Zangwill, dans « La voix de Jérusalem » (Die Stimme von ).

Hermann Cohen( 1842-1918) professeur d’université à Marburg où il falsifia la doctrine de Kant en néo-kantisme judaïsé et devint « conseiller privé » du gouverment, exercant une dictature intellectuelle universitaire sur l’Allemagne d’avant 1914.

– «  Nous avons la croyance messianique future dans le monde: l’éternité est nôtre! ».   ( Hermann Cohen dans sa conférence « le judaïsme comme vision du monde », tenue à « l’union populaire  politique » à Vienne, rapportée dans l’ « hebdomadaire  autrichien du dr.Bloch » ,n°13,,1.4. 1898, pp.242/2      43.°

-«  Presque toutes les orientations de la communauté juive, même celle d’observance la plus laxiste, reposent sur le Talmud».  ( Hermann Cohen dans un avis d’expertiss rendu devant le tribunal deMarburg, publié dans le livre d’Hermann Cohen, « Le Prochain » ( der Nächste), Berlin 1935,p.36.).

-« Avec bon sens et humanité l’on répondra à la question de savoir si dans un peuple une unité raciale est souhaitable et requise dans certaines limites minimales, tranquillement par l’affirmative». ( lHermann Cohen dans son « Un aveu dans la question juive », Berlin 1880, cité par H. Jonak von Freyenwald dans « Confessions juives » (« Jüdische Bekentnisse », 1941, reproduction  par Faksimile-Verlag, Hambourg,1992,p.38). »

-« Le monothéisme s’est transformé en messianisme. Car dans le messianisme le juif prophétique pense le but d’une humanité « à la fin du jour » (aux derniers temps)… C’est notre foi en un seul Dieu d’une unique humanité». ( Hermann Cohen, dans sa dissertation « Monothéisme et messianisme » dans « Nouveaux cahiers mensuels juifs » ( Neue jüdische Monatshefte », Berlin,1ère année,4ème cahier du 25.11.1916, p.108.)

Herman Wouk ( 1915), né à New York d’immigrants juifs de Russie, devint un bestseller en Amérique avec des histoires imaginaires qu’il habillait en souvenis,  et a reçu politiquement  une récompense sioniste, le Guardian of Zion Award en 1998. Il présente le Sionisme comme une lutte contre l’extinction, montrant que la croyance en l’Holocauste est la justification du massacre des Palestiniens.                       

  • « Le Talmud est jusqu’à ce jour le sang et le système circulatoire de la religion juive. Quelles que soient les lois, coutumes ou cérémonies que nous observions, que nous soyons orthodoxes, conservateurs ou simplement des sentimentaux spasmodiques, nous suivons le Talmud. C’est notre loi commune. » –
    ( Herman Wouk, « Ceci est mon Dieu, la voie juive de la vie « This is My God: The Jewish Way of Life », 1959).

Golda Mabovitch, dite Golda Meir ( 1898-1978: son personnage dans un film  à sa louange fut joué par la jolie actrice suédoise Greta Garbo!  De nationalité américaine, immigrée d’Ukraine, elle fut la première ambassadrice de l’entité sioniste en Russie soviétique, l’amie de la juive Molotova, femme juive  du ministre des affaires étrangères soviétiques, et devint ministre du travail, ministre des affaires étrangères,  premier ministre. Elle est un des nombreux numéros de la série numérique sioniste. Ni plus ni moins que les autres. Nous donnons un échantillon de l’esprit faux et menteur du judaïsme avec sa déclaration faite au journal londonien, le Sunday Times, deux ans après la guerre de 1967. Elle confond le nom de Palestinien qui est en effet d’usage récent et religieux vers la fin du 19ème  siècle,, popularisé en Orient par les missions chrétiennes et les colonies israélites, avec la réalité de la population arabe: elle le sait, et elle le fait.Elle omet de déclarer que la délégation politique à Genève était « syro-palestinienne ».

– « Il n’a pas existé quelque chose comme les Palestiniens. Où y a-t-il eu un peuple palestinien indépendant avec un Etat palestinien ? C’était  la Syrie méridionale avant la première guerre mondiale, et il y avait alors une Palestine comprenant la Jordanie.  Ce n’est pas comme s’il y avait eu un peuple palestinien en Palestine qui se considérât comme un peuple palestinien, que ne fussions venus et que nous les expulsions et que nous leur prissions leur pays. Ils n’existaient pas”.  
( Golda Meir dans le Sunday Times, 15 juin 1969).

Original de l’interview anglaise de Golda Meir.

–  “ There were no such thing as Palestinians. When was there an independent Palestinian people with a Palestinian state? It was either southern Syria before the First World War, and then it was a Palestine including Jordan. It was not as though there was  a Palestinian people in Palestine considering itself as a Palestinian people and we came and threw them out and took their country away from them. They did not exist” 
( Sunday Times,  15 juin  1969)

 
 Benjamin Ze’ev (בנימין זאב), dit Theodor Herzl ( 1860-1904) natif de Budapest et décédé près de Vienne, correspondant du journal juif viennois « Neue Freie 1Pressse », écrivain  fondateur et président de l’organisation sioniste mondiale.

-« Nous sommes par le bas  prolétarisés jusqu’aux esprits subversifs, constituons les sous-officiers de tous les partis révolutionnaires en même temps qu’augmente par le haut notre  redoutable puissance financière». ( Theodor Herzl  dans « L’Etat juif », »Der Judenstatt»)Leipzig 1896,1ère édition,p.25 ).

«-« Il y a quelques personnes dont les fils financiers  enserrent comme un réseau tous les pays. Ce sont quelques personnes qui font la pluie et le beau temps (en français dans le texte) dans les  conditions de vie des peuples». ( Théodore Herzl dans sa dissertation « Le juif errant » (« der ewige Jude », littéralement en allemand, « le juif éternel »), parue dans « Ecrits sionistes de Théodore Herzl, Berlin 1905,1ertome,p.270).

– « Nous devons doucement exproprier la propriété privée des fonds de terre  indiiquées. Nous cherchons à transporter de l’autre côté de la frontière, de manière inaperçue, la population pauvre, tandis que nous lui procurons  du travail dans les territoires de passage, mais dans notre propre pays nous lui refusons du travail de toute sorte».  ( Théodore Herzl, note du 12.6.1895 dans « Journal de Théodore Herzl », Berlin 1922,1er tome,p.98).

« Je ne sais pas si tous les gouvernements sont éclairés sur ce point, que votre maison mondiale est un danger mondial (Ihr Welthaus für eine Weltgefahr ist) .L’on ne peut sans vous mener de guerre, et quand l’on conclut la paix, c’est d’abord à vous qu’on s’adresse directement». ( Theodor Herzl, projet d’une adresse à  Edmond  de Rothschild du 13.6.1895, dans « Journal de Theodor Herzl », Berlin 1922,1ertome,p.186).

 

L’original anglais dit exactement ce qui est écrit dans les Protocoles des Sages de Sion.

–   »  The great Ideal of Judaism is not that Jews shall be allowed to flock together one day in some hole-and-corner fashion, for, if not tribal, at any rate separatist objects; but that the whole world shall be imbued with Jewish teachings, and that in a Universal Brotherhood of Nations, a great Judaism, in fact, all the separate races and religions shall disappear  »  –

– « Le grand idéal du Judaïsme n’est pas que soit accordé aux Juifs de croupir un jour dans un coin perdu, dans une optique, sinon tribale, du moins séparatiste ; mais que le monde entier doive être pénétré de doctrines juives, et que dans une Fraternité Universelle des Nations,- un grand judaïsme, en fait,- toutes les races et religions disparaissent.  »  (  » The Jewish World  » du 9 février 1883)

*****

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s