DE SIMONE VEIL A THIERRY KABILE ET LE TRAFIC D’ORGANES, par Laurent Glauzy

Dans sa parution du 4 juillet 2018, l’hebdomadaire Rivarol, dont la qualité et la perspicacité des articles démontrent qu’il s’agit d’un vrai journal de résistance contre la dictature talmudo-maçonnique, et que nous devons soutenir en l’achetant mais aussi en le laissant dans des lieux de passages, rappelle ce que fut l’ignoble Simone Veil, à l’occasion de son entrée au Panthéon dans le dépotoir où sont entreposés les collabos de la république.

Tout d’abord, sur l’holocauste, Rivarol cite Louis-Ferdinand Céline et son expression de « magique chambre à gaz ».

Rivarol écrit que « Simone Veil a bien mérité de la république cosmopolite. Il était donc logique qu’elle entrât au Panthéon, où elle est en bonne compagnie avec les René Cassin, les Jean Moulin et autres figures de l’imposture résistancialistes. Il était logique que Macron, l’homme d’Attali et des Rothschild, présidât cette cérémonie, comme il l’avait dix jours plus tôt présidé à l’Elysée pour la fête de la musique une soirée de musique électronique où un disc-jockey affichait fièrement sur son maillot la mention « fils d’immigré, noir et pédé ».

Il est une information essentielle qu’aucun journal n’a repris et qu’il est une importance capitale à divulguer. Le Disc Jockey en question diffusait des paroles en anglais disant « tu ne tueras pas le diable ».

Rivarol attaque ensuite le volet des dons d’organe mentionnant un accord franco-israélien unilatéral, car « l’archaïsme judaïque refuse l’excision d’organes sur un cadavre juif, tout en acceptant le remplacement d’organes sur un corps vivant. L’entité sioniste n’ayant pas assez de ses Palestiniens pour réparer les Juifs malades. »

Ensuite, Rivarol évoque Agnès Buzyn, favorable à l’euthanasie et au suicide assisté, qui est l’ex-épouse de Pierre-François, fils avocat l’avorteuse Simone Veil.

Nul n’ignore que le faux Dr Kouchner fut accusé de trafic d’organes dans la guerre du Kosovo. Son frère de race Crozemarie impliqué dans le scandale des malversations de l’association anti-cancer de l’ARC, n’était pas médecin. Crozemarie était détenteur d’un BEP d’électricien et était consommateur de prostituées qu’il faisait venir des États-Unis, dépensant 1.000 € pour l’achat d’une bouteille, ou faisant détourner le cours d’une rivière pour qu’elle passe devant chez lui (Cf. Le gang du cancer).

Nous voyons comment sont traités les goyim, dans un univers qui ressemble de plus en plus à « La planète des singes » : les vrais civilisateurs sont réduits au stade de l’animal et…

Donc, qui peut croire que Simone Veil et Buzyn ne sont pas impliquées dans des affaires scabreuses ? Il est à ce sujet essentiel de rappeler que le récit de Thierry Kabile, dont la mère entrée dans un hôpital de la région parisienne pour des varices est ressortie délestée de ses organes. Les yeux étaient enlevés de ses orbites, alors que l’on tentait de cacher son cadavre. Récemment, Thierry Kabile m’a témoigné avoir eu des problèmes quand il s’est rendu sur la tombe, où l’on prétend mensongèrement que sa mère est enterrée. Le fonctionnaire du cimetière refusait qu’il prenne des photos de la tombe, alors que des journalistes étaient présents. Le maire de la commune de la banlieue parisienne fut même averti de sa visite sur une tombe qui n’est pas, en réalité, celle de sa mère.

Thierry Kabile a été récemment menacé par un ancien ministre.

Ce cas me rappelle aussi une discussion avec Didier Rochard. Cet ancien et excellent journaliste de la très pusillanime radio Courtoisie me confiait avoir préparé une émission sur le trafic d’organes au sein des morgues. Des parties d’un autre cadavre ou de plusieurs autres cadavres étaient restituées dans des cercueils fermés aux familles. Cette émission ne fut jamais diffusée.

Voilà des thèmes et un homme que Rivarol devrait présenter dans ses pages, pour bien expliquer que le trafic d’organes se déroule en France aussi et surtout. Un trafic contre les goyim mêlant bien les plus hautes autorités de notre État aux mains de criminels comme l’histoire en connu dans les régimes communistes. Mais, à propos de quelle religion étaient les dignitaires communistes ?

Nous voyons bien enfin que le trafic d’organes dans laquelle est impliquée l’industrie talmudique du crime, marche de pair avec un autre crime anti-goyim : le pédosatanisme.

 

PHOTOGRAPHIE : Thierry Kabile et l’excellent Maître Philippe Fortabat-Labatut qui dans une autre affaire condamner le profanateur de la tombe du Maréchal Pétain, et fut l’avocat aussi de Jacques Médecin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s