Les pères missionnaires: le courage de la vraie religion, par Laurent Glauzy

Ces vidéos témoignent de la grandeur et du courage de l’Eglise catholique en Afrique au début des années 1940.

Il faut aussi lire l’ouvrage « 30 ans chez les papous » pour comprendre la grandeur des pères missionnaires qui évangélisaient sans arme les cannibales.

Vous ne verrez pas ce don de soit, cette abnégation, ce courage dans les autres superstitions archaïques.

L’Eglise éduquait. Dans la première vidéo nous voyons des sœurs apprendre le tissage çà des jeunes africaines. Dans la deuxième vidéo, un père missionnaire visite des familles noires après des heures de vélo. Non, cette bravoure et cette abnégation de soi n’existe nulle part ailleurs que dans le Catholicisme. Dans les autres superstitions archaïques vous n’avez qu’hypocrisie, double langage, mais rien de plus.

Aujourd’hui, les protestants ou évangéliste américains se déplacent en hélicoptère. Un exemple parmi d’autres traduisant une foi superficielle, une foi qui ne vaut rien.

Dieu ne donne que courage aux prêtres de la Tradition, car ils défendent sa parole, son évangile et non aux autres croyances, qui ne sont que des émanations sectaires et des relents de l’enfer.

Nous constatons encore cette vérité aujourd’hui. Le catholicisme est la seule religion à faire de l’humanitaire; les prêtres sont les seuls à descendre dans la rue pour lutter contre l’avortement.

Le Père argentin Meinvielle disait que tout ce qui n’est pas catholique vient de la cabale. A ce même titre, tout ce qui ne vient pas de la Tradition catholique n’est que mensonge, dégénérescence et lâcheté. Il y a une seule religion qui civilise, alors que les autres ne sont que désordre et asservissement. Prenons la carte des nations où il fait le mieux vivre. Vous obtiendrez un tir groupé dans une seule région du monde.

Prenez les nations les plus corrompus, les mêmes qui n’apportent rien à l’humanité, même en termes d’invention : bingo….

Un prêtre noir me racontait que dans le métro, lisant son bréviaire, un adolescent l’apostrophe : « Vous croyez en ces sornettes? ». « Si je ne croyais pas en ces sornettes, je serai en train de te manger ».

 

http://www.medias-presse.info/images-darchives-les-soeurs-blanches-en-afrique/95158/

https://www.youtube.com/watch?v=NmKcofV8ilA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s