Archives de Catégorie: Satan

Le protestantisme, la secte préférée de Satan, par Laurent Glauzy

Luther écrivit une nouvelle messe, pour détruire la messe catholique, sous la dictée de Satan. Ce faux prophète bouffi par l’alcool et la nourriture abondante qui demandait des femmes dans ses prières, qui fit sortir une religieuse Catherine Bora de son couvent dans une barrique, se suicida pendu au pied de son lit, comme en témoigne aussi la couleur bleue de sa langue. Dans son livre que renient aujourd’hui les protestants incultes « Die Juthen und die Lügen » (en vieil all. Les Juifs et le mensonge), il reconnaît avoir été instrumenté par la synagogue de Satan. Quant au criminel Calvin, de son vrai nom Cohin, il désirait laisser tous les cultes à l’exception du seul vrai, le catholique, qu’il fallait interdire, dans la république d’Amsterdam. Les protestants brûlèrent nos églises, jetèrent les hosties aux chiens, pendirent les prêtres et les égorgèrent sur les Autels. Lassés, nos campagnes répliquèrent. Aujourd’hui, les protestants, comme leurs frères aînés (leurs financiers apatrides), pratiquent la culture de la pleurniche, alors qu’ils ont persécuté la religion catholique. L’esclavage des Irlandais en témoigne. Autant, je n’aime pas l’Islam qui n’a fait qu’abrutir un monde particulièrement raffiné, celui du monde arabe, mais, il y a pire que l’Islam (ce qui n’est pas peu dire) : le protestantisme, une des sectes préférées de Satan, comme l’attestent les révélations (lors d’un exorcisme) tirées d’un vieux livre allemand écrit il y a cent ans :

En 1648, lors d’un exorcisme, se passa un incident digne d’intérêt. Curieux du procédé de l’exorcisme, de nombreux protestants étaient présents. Le prêtre, le P. Maurus Haiholzer (+1664) qui avait la charge de l’exorcisme, profita de cette occasion pour démontrer la vérité de la religion catholique sur le protestantisme. Il demanda au démon qu’elle était la vraie religion. Le démon cria : « La luthérienne. » Alors, le prêtre prit un cierge béni allumé dans la main et posa une clochette à proximité du possédé. Pendant qu’il tenait le cierge dans la main, il s’adressa au diable : « Si la croyance luthérienne est la seule salvatrice, alors éteins cette flamme et fait sonner la clochette ! » À travers le possédé, le démon commença à souffler sans parvenir à éteindre le cierge. Et, la clochette demeura silencieuse. Alors, le P. Maurus ajouta : « Vois-tu, père du mensonge, que tu ne peux rien faire ! Maintenant, je te demande au nom de Jésus+Christ : Dis la vérité ! Quelle religion est la vraie ? » Le démon commença à bafouiller : « la ca, la catholique. » Mais, le prêtre n’était pas satisfait : « Toi, esprit du mal, pour que tu ne trompe personne, donne une réponse claire ! Je te l’ordonne au nom de Jésus+Christ. » Alors, le démon parla de manière distincte : « La religion catholique est la seule vraie religion. » Alors, le prêtre posa le cierge allumé et la clochette loin du possédé et demanda au diable au nom de Jésus+Christ d’éteindre la lumière et de faire sonner la clochette, en guise de confirmation de son affirmation. Et les cierges s’éteignirent et la clochette retentit.

PHOTO PRINCIPALE : Satan dictant la nouvelle messe à Luther

PHOTO CI-DESSOUS : Luther  n’avait rien d’un missionnaire, mais d’un porc à la solde de la synagogue de Satan. Rien de neuf sous le soleil.

prot

L’ONU, SIEGE DE SATAN, par Laurent Glauzy

 

Le drapeau de l’Organisation des nations unies présente 33 (3×11) parties, et 13 épis figurent de chaque côté du globe.

Le bâtiment de l’ONU compte 39 étages.

Le redondance des nombres 11 et 13 est fréquente.

Or, le mage sataniste et franc-maçon Aleister Crowley qui dans Magick in theory and practice (La magie en théorie et en pratique), au chapitre XII, Of the bloody sacrifice and matters cognate (À propos des sacrifices sanglants et des sujets apparentés), avoue le sacrifice, de 1912 à 1928, de cent-cinquante enfants par an, affirme que 11 et 13 sont les nombres préférés des francs-maçons. [Cf. : Une élite sataniste dirige le monde]

Une organisation sataniste siège de manière permanente à l’ONU : la World Goodwill (Bonne Volonté mondiale), fondée en 1935, filiale de la Lucifer Trust qui a pour but de réduire la population mondiale.

La « Chambre des Méditations » présente une pierre noire, un autel de magnétite de Suède de 13.000 livres. Elle est la pierre aussi de celui qui représente « Dieu » dans le film de Kubrick, 2001 – L’Odyssée de l’espace.

 L’entrée de la Chambre des Méditations (également appelée à partir de 1957, « la Chambre d’initiation ») mesure 33 (3×11) pieds de long et 18 (3×6) pieds de large.

Le « pape » franc-maçon et talmudiste, mais également pédosataniste Paul VI si recueillit. (Cf. mon livre Pédosatanisme et franc-maçonnerie, l’autel des élites)

Et, nous revenons à la Lucifer Trust : le secrétaire général de l’ONU Dag Hammarskjold offrit à la Lucifer Trust en 1957. Ainsi, la boucle est bouclée entre l’ONU et la Lucifer Trust.

Et, si le Vatican était devenu le lieu de crimes rituels, cette pierre, ayant appartenu à une secte sataniste, se présente bien comme un autel sacrificiel.

 

 

Pergame: la ville du trône de Satan, par Laurent Glauzy

Pergame était une des villes les plus florissantes de l’empire romain. Elle est située dans l’actuelle Turquie, à quelques centaines de km d’Izmir.

Signe de cette opulence, la bibliothèque, la 2e plus importante du monde ancien, fut offerte par l’Empereur Marc Antoine en cadeau de mariage à Cléopatre.

Le satanisme était si ancré que l’Asclépion était un centre thermal et de soins fondé sur la sorcellerie et le pouvoir attribué à des serpents non venimeux. D’ailleurs, « Asclépion » vient d’« Asclépios », le Dieu serpent (cf. vidéo)

La plus célèbre victime de Pergame, Antipas de Pergame est un personnage du Ier siècle (décédé en 83 ou en 92) vénéré comme saint par les églises catholique et orthodoxe. Évêque de Pergame, il fut ordonné par Saint Jean. Les prêtres des temples demandèrent son exécution car les démons qui leur apparaissaient en rêve disaient que ses prières les chassaient de la ville. Aujourd’hui, des prêtres missionnaires retranscrivent des propos semblables avec les temples bouddhistes : le prêtre d’un temple demanda à un sans-abri portant la croix du Christ de trouver un refuge éloigné du temple car les esprits ne supportaient pas sa présence.

Antipas a été brûlé vif dans un taureau d’airain, communément utilisé par la population païenne de Pergame. Il alla au supplice en prière et mourut sans souffrance, une particularité des saints de l’Eglise catholique qui ne souffrent pas.

Des fouilles, effectuées par des archéologues allemands, dans les années 1860, permirent de retrouver ce monument imposant. Il mesurait 38 mètres de long sur 36 mètres de large et 12 mètres de haut. Il fut exposé dans le Musée de l’île, à Berlin. Après la conquête de Berlin par l’armée rouge, en 1945, ce trône fut transporté à Moscou, où il ne fut jamais exposé au public. Il servait – ou sert encore, nul ne le sait- aux hommes appartenant aux échelons supérieurs de la hiérarchie soviétique pour leur culte à Satan. Et il est fort significatif que l’architecte Stjusev ait pris, en 1924, cet autel de Pergame comme modèle pour la construction du mausolée de Lénine ! Ainsi, des milliers de citoyens russes font chaque jour la queue sur la Place rouge à Moscou pour visiter ce sanctuaire de Satan, où repose le corps momifié de Lénine, son fidèle serviteur.

 

EXTRAIT DU DERNIER LIVRE PUBLIE PAR LAURENT GLAUZY : LE DECALOGUE DE SATAN (512 p., grand format)

30 € fco de port. A commander sur Paypal : laurent-blancy@neuf.fr

Glauzy_DecalogueDeSatan_Couv_CMJN_24x16_RV_1_3

 

LE PREMIER ACTE DE RESISTANCE EST LA MESSE. POURQUOI ? Par Laurent Glauzy

Le caractère satanique de la révolution fut dénoncé par Pie IX en 1849 : « La révolution est inspirée par Satan lui-même, son but est de détruire de fond en comble l’édifice du christianisme et de reconstruire sur ses ruines l’ordre social du paganisme ».
La déclaration des droits de l’homme de 1789 est en effet inspirée par Satan lui-même. Non content d’avoir fomenté une révolte parmi les anges, Lucifer veut encore entraîner le plus possible d’hommes à sa suite. C’est pourquoi, par l’intermédiaire de sa synagogue, la franc-maçonnerie, il fait miroiter aux yeux du peuple une liberté et une égalité chimériques, laisse les gouvernements déboussolés en pervertissant la notion de « bien commun », fait oublier tous les devoirs envers Dieu, soi-même et les autres au profit de « droits » fort pernicieux, favorise la propagation de toutes les religions possibles et imaginables, pourvu que ce ne soit pas celle de l’unique Sauveur, permet d’imprimer tout ce que peut suggérer l’imagination la plus déréglée. Tout cela obéit à un plan méthodique : damner le plus grand nombre possible d’âmes.
La messe est la seule réponse à apporter à l’ordre satanique que constitue la révolution. La messe est une communion avec le monde de l’invisible en présence et constitué par une armée d’anges dispensant alors leurs grâces. Nous sommes en présence du Christ et d’une ouverture céleste.

Je reste alors convaincu qu’une population qui pour 5% de sa partie assisterait de manière assidue à la messe et se sanctifiant avec les sacrements pourrait faire basculer cet ordre satanique qu’est la république. Rien ne sert par conséquent à faire de la politique comme s’y exerce à présent Alain Escada en s’entourant de gens plus que douteux et complètement inutiles voire nuisibles à la vraie résistance, à l’instar de Le Pen, Lang et consort. Il faut amener dans les églises de la Tradition et non dans des urnes qui dénaturent la force du surnaturel. Plus l’on vote, plus l’on muselle la vérité par le Christ et Marie. Voilà ce que fait le brave Escada. A moins qu’il ne soit tenu par le système et qu’il soit lui aussi un cheval de Troie.

Je vous propose ci dessous une messe traditionnelle qui vous fera comprendre que nous avons besoin de Dieu seul et d’un Roi adoubé par le Ciel, et de rien d’autres.

 « Le député maçon a deux mandats : celui qu’il tient de ses électeurs, qui ne compte pas, qui est le mandat pour rire, le mandat qu’on peut violer impunément, tant que l’on veut ; et celui qu’il tient de ses frères, qui est le mandat impératif et sacré. » (Édouard Drumont)

Messe filmée au Séminaire International Saint Curé d’Ars – Flavigny-sur-Ozerain – France

« Entrées précédentes