Archives de Catégorie: Satan

PEPSI ET LE CANNIBALISME, par Laurent Glauzy

Les hommes ne prient pas, ils refusent le règne de Notre Seigneur Jésus-Christ. Ils auront Satan comme prince qui les plongera dans l’abîme d’une société de déshumanisation sans limite.

L’écrivain néerlandais Robin de Ruiter affirme dans son livre « Die 13 Blutlinien » que l’ancien vice-président des États-Unis AlGore se déplaçait avec du sang d’enfant. Dans mon livre « Illuminati : de l’industrie Rock à Walt Disney, les arcanes du satanisme », j’expose que Walt Disney faisait l’apologie du cannibalisme : « Le cannibalisme est l’apogée de l’humanité ». Des témoignages d’anciens Illuminati évoquent aussi des chaussure en cuir d’enfants. Un épisode bien connu de la révolution française : des tanneries servaient à fabriquer des scelles à chevaux avec de la peau d’enfants.

Dans le film « Soleil vert », Richard Fleischer évoque une société se nourrissant à son insu de cadavre humain.

Nous comprenons bien que le satanisme dont l’avortement est la manifestation, continuera avec le cannibalisme. Nous retournons ainsi aux sociétés anté-christiques tant appréciées des loges satanistes.

D’ailleurs, l’auteur allemand Frank Hills, dans « Chemtrails existieren doch »,
(2012, pp. 66-68) expose qu’une fois de plus la réalité a déjà rejoint la fiction de Richard Fleischer, évoquant le cas de Pepsi, accusé de cannibalisme :

Le 28 mai 2011, des centaines d’organisations de droit à la vie encourageaient au boycott des produits Pepsi, grand groupe américain qui a formé un partenariat avec Senomyx. Cette société, qui a bâti sa fortune dans la biotechnologie, utilise des cellules de bébés avortés pour la recherche et l’élaboration d’exhausteurs de goût, au profit de l’industrie alimentaire.

Le site de défense pro-vie Life-Site News déclare que de grands consortiums de l’industrie alimentaire comme Pepsi et Nestlé collaborent au savoir-faire de Senomyx.

Aux États-Unis, les groupes pro-vie accusent Senomyx et les grandes sociétés qui lui sont affiliées de pratiquer le cannibalisme. Ainsi, Senomyx fait de la mort de l’enfant à naître un secteur particulièrement porteur.

D’après Life-Site News, la recherche et le développement financier de Senomyx sont soutenus par Pepsi, qui a acheté la licence d’utilisation du HEK 293, un exhausteur de goût utilisé pour sa production de boissons gazeuses.

Debi Vinnedge, présidente de l’organisation américaine pro-vie CGL (Children of God for Life), dénonce depuis des années l’utilisation de la chair de bébés avortés pour la production de gammes de cosmétiques et de médicaments. Elle affirme que Semonyx et Pepsi cachent au consommateur que le HEK 293 contient ces mêmes cellules embryonnaires. Debi Vinnedge argumente que l’Occident plagie les pratiques barbares de la Chine communiste qui, à partir de ses origines dictatoriales, donne naissance à un nouveau type de capitalisme conquérant et dépourvu de toute morale.

Le 5 août 2011, un documentaire de la chaîne sud-coréenne SBS accuse les entreprises pharmaceutiques chinoises de fabriquer des pilules aphrodisiaques à partir de chair de bébés morts. Les cliniques chinoises rentabilisent les bébés morts à la suite d’une fausse couche ou d’un avortement pour faire de l’argent avec de grands groupes pharmaceutiques.

Ces cliniques reçoivent des cadavres de bébés conservés dans des réfrigérateurs chez des familles consentantes afin de ne pas susciter de soupçons. Ensuite, les cadavres de bébé sont séchés dans un appareil à micro-ondes. L’ultime étape de la pulvérisation sert à la fabrication des pilules. Tel est le témoignage livré images à l’appui par l’équipe de SBS, qui effectua même des tests d’ADN.

Il ressort que ces pilules sont composées à 99,7 % de chair humaine, avec également des restes de cheveux et d’ongles.

Les journalistes de SBS ont aussi levé le voile sur un réseau étendu, en Corée du Sud, qui subvient à la demande croissante de la péninsule en capsules de bébés morts. Le commerce de placenta séché par micro-ondes et fabriqué de manière dissimulée par des hôpitaux chinois est, d’après la chaîne SBS, une des manifestations d’un cannibalisme en plein développement, n’épargnant pas les canettes des consommateurs occidentaux.

 

LA LIBRAIRIE ANTI-MACONNIQUE DE LAURENT GLAUZY

 

 

LE ROCK : DU CULTE DES PETITS GOUROUS ET LA POSSESSION DE MASSE, par Laurent Glauzy

Tout ce que j’écris a été exprimé par les plus grands chanteurs de rock (repentis) et des psychologues chevronnés.

Il est flagrant de constater que les adeptes de la musique rock, comme leurs gourous, sont incapables de prendre des positions à contrecourant. Pour faire bref, le rock forme à la lâcheté et non à la dissidence constructive. Vous ne verrez jamais un rocker ou un adepte de ce bruitage défendre les idées les plus condamnées de  notre société que sont le créationnisme, le révisionnisme médical, et encore moins le crime de l’avortement etc. Ils sont englués dans le matérialisme le plus populaire.

Les chanteurs s’excitent sur leurs instruments, mais ça ne va jamais au-delà. Dans une dictature déguisée, il est donc utile de posséder ces chanteurs de rock pour rendre les foules serviles et stupides. Tous ces éléments sont exposés par le neveu de Sigmund Freund dans « Propaganda » Edward Bernays et des scientifiques comme dans « La violence des jeunes et le cerveau reptilien » du Dr Minh Dung Louis Nghiem. Ce chirurgien spécialiste du cerveau argue que le son de la musique rock ne permet pas la synthèse harmonieuse des deux parties du cerveau nécessaire à la réflexion. Le cerveau est donc contraint à copier et à des idées basiques. 

Ce système de possession des foules a été pensé par la plus grande entreprise de psychologie le Tavistock Institute, à la solde des services secrets britanniques, le MI-6, qui avant sa fondation officielle, forma Hitler à devenir un dirigeant politique. C’est le Tavistock Institute qui employa des psychologues pour composer la musique des Beatles, bien incapables d’écrire une seule partition. C’est une réalité énoncée par le Pr Theodor W. Adorno, psychologue juif à la solde des Illuminati et du Tavistock ayant rédigé les albums des Beatles. Il est à rappeler que sur la pochette de l’album des Beatles, Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band, montre le mage sataniste Aleister Crowley qui sacrifiait plus de cent enfants par an. John Lennon vivait dans l’appartement où fut tourné « Rosemary Baby », témoignant par ailleurs de manifestations démoniques. (Cf. Laurent Glauzy, « Une élite sataniste dirige le monde »)

Résultat de recherche d'images pour "une élite sataniste dirige le monde"

La musique Rock s’écrit sans exception sous la dictée de satan. Comme par hasard, tous ceux qui dénoncent cette vérité, et les plus célèbres, meurent subitement : le plus grand rappeur américain DMX a été placé dans un asile psychiatrique dépendant du pénitencier de l’Arizona ; le plus grand impresario américain John Todd, et le troisième de l’Eglise de Satan Ben Ezechiel, et tant d’autres encore comme Amy Winehouse, David Bowie (le rock est une musique au service de Satan) dénoncèrent l’imbrication satanisme-Rockefeller-Illuminati et Rock. Et je pourrais aussi citer le Canadien, le Père Regimbald. Tous ces gens exposent que la musique Rock propage des paroles à la gloire de Satan, invoquant des démons, effectuant de fait des possessions de masse.

Malgré toutes ces évidences, un adepte du Rock est incapable de la moindre réaction. Ils ne sont que des moutons incapables de la moindre action individuelle, comme dans les sectes. C’est ce qu’explique Edward Bernays, le neveu de Sigmund Freund, le Dr Minh Dung Louis Nghiem, et bien d’autres spécialistes du comportement des masses.

Nous voyons que cette musique est satanique aussi en faisant écouter les chants extatiques de la sainte allemande Hildegarde von Bingen provoquant comme un grand lavement de l’âme.

 

LIRE LE LIVRE DE LAURENT GLAUZY : DE L’INDUSTRIE ROCK A WALT DISNEY, LES ARCANES DU SATANISME (15 € + 5,50 € fco de port). Existe en version italienne.

 

CLIP DE DMX, LE PLUS GRAND CHANTEUR DE RAP AMERICAIN APRES SA CONVERSION :

 

 

LA MUSIQUE AU SERVICE DU CHRIST

 

 

 

 

 

 

Tarbes : la loge maçonnique saccagée par les Gilets Jaunes, par Laurent Glauzy

Nous assistons avec le rassemblement des Gilets Jaunes à une prise de conscience sur les sources réelles des questions politiiques. On y parle des Rockefeller, de pédosatanisme et de la secte satanique maçonnique, etc.

Ainsi, à Tarbes,  l’acte 17 qui s’est déroulé le 9 mars, illustre cette réalité : dans la nuit du 9 au 10 mars, la loge de la secte satanique maçonnique a été saccagée par les Gilets Jaunes. La France ouvre donc les yeux.

1941 : LE CADAVRE D’UNE FILLETTE DANS UNE LOGE

Cet évènement ramène à une autre réalité liée aux loges. Dans la loge maçonnique de Béziers, le 19 décembre 1941, où, sous le gouvernement du maréchal Pétain, la police a découvert le cadavre d’une fillette d’environ sept ans. Le médecin légiste, le Dr Roulaud a décrit un cadavre dont les parties génitales étaient « absolument desséchées », et dont les viscères avaient été enlevés. Il ne restait que le « squelette, les muscles des membres, avec des morceaux de peau parcheminée ». Les vaisseaux artériels avaient été « colorés en rouge vif », et les veines « injectées en bleu ». On avait conservé « la vessie et le rectum béants ». Deux trous pratiqués permettaient de suspendre ce cadavre au mur, ajoutant à l’horreur du spectacle.

L’écrivain Jacques Ploncard d’Assac (1910-2005), conseiller du premier-ministre portugais Salazar, fait le récit de cette découverte. Il ajoute que « les loges n’avaient sans doute pas toutes les moyens de pousser l’usage de l’horrible aussi loin que la loge de Béziers mais, dans tous les cabinets de réflexion, on trouve des crânes, des tibias, des tentures de deuil, des transparents lumineux faisant apparaître un corps d’homme, des silhouettes en matières luminescentes, des squelettes en fer forgé peint, etc. » (Cf. Laurent Glauzy, « Pédosatanisme et Franc-maçonnerie, l’autel des élites »)

Dans mon dernier livre LE POUVOIR DE SATAN, j’expose même que le diable apparaît dans les loges.

 

AU SUJET DE TARBES, LIRE L’ARTICLE DE SPOUTNIK :

https://fr.sputniknews.com/france/201903101040312754-temple-maconnique-loge-tarbes-gilets-jaunes/?fbclid=IwAR2x9YACOeG_r877SQwIKYhjRbAg8VbI9Se0LqpqKmp2qUUPyi_vxXdeMV4

 

LIBRAIRIE ANTIMAÇONNIQUE DE LAURENT GLAUZY

 

 

 

ELLE QUITTE SON « MARI » HAUT-FONCTIONNAIRE, FRANC-MAÇON ET BISSEXUEL POUR LE SCAPULAIRE, par Laurent Glauzy

Quand, avec un ami, j’ai monté ce site, j’ignorais que nous remporterions un tel succès. Nous dépassons à présent, pour parler concrètement les 5.000 vues par jour. Nous ignorions aussi que ce petit instrument serait un vecteur de conversions. Et, à titre personnel, je prends ce succès avec la plus grande humilité, car Dieu en est la seule cause. Et, je dois aussi l’écrire, j’ai suffisamment conscience de mes erreurs et de mes manquements pour ne m’enorgueillir d’aucun fait d’armes. Je laisse cela à d’autres, bien plus intéressés au « qu’en dira-t-on », qu’au « qu’en dira Dieu », les petites gens persuadés de leur importance relative et baignant dans le sérieux hypocrite, celui qui mène tous les jours des milliers d’âmes en enfer.

L’histoire que j’ai à vous raconter est celle d’une personne qui a contacté depuis plusieurs mois notre site. Une personne de haute qualité intellectuelle ayant servi de couverture sociale à un « mari », ayant menti à tout le monde et à Dieu. Un homme, pour ne pas dire un pervers narcissique, un démon incarné, se faisant passer pour quelqu’un de bien dans la société, et à cet effet, ayant pris une femme pour cacher ses vices les plus répugnants. La vie de cette femme a été un véritable calvaire : il ne fut pas un seul jour où son coeur contrit ne ressentait pas l’humiliation de cet homme voulant la conduire au plus bas, en faisant ainsi son jouet social de peur qu’elle ne gagne son indépendance. Mais, Dieu l’attendait au bout de ce cheminement.

L’histoire de ce démon est celle d’un haut fonctionnaire de l’Etat, jouissant les nuits devant son ordinateur de ses passions secrètes, qu’il n’est pas nécessaire de décrire dans ces lignes. Tels sont les hommes qui dans notre société ont des postes « importants » grâce aux loges et certainement à bien d’autres choses. Car, de manière générale, nous parlons toujours de ce que l’on sait et pas de ce que l’on ignore et qui est bien pire.

Je n’irai pas non plus, plus loin, même s’il y a matière, car catholique je n’entretiens aucune haine. Mais cette femme aujourd’hui a choisi le chemin du courage et de la vérité décidant de se faire imposer le scapulaire après la messe du lundi de Pâques, face à l’Autel et aux pieds de Marie dans une église de la Fraternité saint Pie X.

Telles sont les surprises de Dieu, qui trouve une solution pour chacun de nous quand nous décidons de Lui faire confiance. Et, même si cela nous coûte, prions pour ce minable, ce pervers narcissique, car il y a fort à parier qu’il ait une âme, même si celle-ci a été souillée des rituels sordides et ses perversions en tout genre.

 

Le protestantisme, la secte préférée de Satan, par Laurent Glauzy

Luther écrivit une nouvelle messe, pour détruire la messe catholique, sous la dictée de Satan. Ce faux prophète bouffi par l’alcool et la nourriture abondante qui demandait des femmes dans ses prières, qui fit sortir une religieuse Catherine Bora de son couvent dans une barrique, se suicida pendu au pied de son lit, comme en témoigne aussi la couleur bleue de sa langue. Dans son livre que renient aujourd’hui les protestants incultes « Die Juthen und die Lügen » (en vieil all. Les Juifs et le mensonge), il reconnaît avoir été instrumenté par la synagogue de Satan. Quant au criminel Calvin, de son vrai nom Cohin, il désirait laisser tous les cultes à l’exception du seul vrai, le catholique, qu’il fallait interdire, dans la république d’Amsterdam. Les protestants brûlèrent nos églises, jetèrent les hosties aux chiens, pendirent les prêtres et les égorgèrent sur les Autels. Lassés, nos campagnes répliquèrent. Aujourd’hui, les protestants, comme leurs frères aînés (leurs financiers apatrides), pratiquent la culture de la pleurniche, alors qu’ils ont persécuté la religion catholique. L’esclavage des Irlandais en témoigne. Autant, je n’aime pas l’Islam qui n’a fait qu’abrutir un monde particulièrement raffiné, celui du monde arabe, mais, il y a pire que l’Islam (ce qui n’est pas peu dire) : le protestantisme, une des sectes préférées de Satan, comme l’attestent les révélations (lors d’un exorcisme) tirées d’un vieux livre allemand écrit il y a cent ans :

En 1648, lors d’un exorcisme, se passa un incident digne d’intérêt. Curieux du procédé de l’exorcisme, de nombreux protestants étaient présents. Le prêtre, le P. Maurus Haiholzer (+1664) qui avait la charge de l’exorcisme, profita de cette occasion pour démontrer la vérité de la religion catholique sur le protestantisme. Il demanda au démon qu’elle était la vraie religion. Le démon cria : « La luthérienne. » Alors, le prêtre prit un cierge béni allumé dans la main et posa une clochette à proximité du possédé. Pendant qu’il tenait le cierge dans la main, il s’adressa au diable : « Si la croyance luthérienne est la seule salvatrice, alors éteins cette flamme et fait sonner la clochette ! » À travers le possédé, le démon commença à souffler sans parvenir à éteindre le cierge. Et, la clochette demeura silencieuse. Alors, le P. Maurus ajouta : « Vois-tu, père du mensonge, que tu ne peux rien faire ! Maintenant, je te demande au nom de Jésus+Christ : Dis la vérité ! Quelle religion est la vraie ? » Le démon commença à bafouiller : « la ca, la catholique. » Mais, le prêtre n’était pas satisfait : « Toi, esprit du mal, pour que tu ne trompe personne, donne une réponse claire ! Je te l’ordonne au nom de Jésus+Christ. » Alors, le démon parla de manière distincte : « La religion catholique est la seule vraie religion. » Alors, le prêtre posa le cierge allumé et la clochette loin du possédé et demanda au diable au nom de Jésus+Christ d’éteindre la lumière et de faire sonner la clochette, en guise de confirmation de son affirmation. Et les cierges s’éteignirent et la clochette retentit.

PHOTO PRINCIPALE : Satan dictant la nouvelle messe à Luther

PHOTO CI-DESSOUS : Luther  n’avait rien d’un missionnaire, mais d’un porc à la solde de la synagogue de Satan. Rien de neuf sous le soleil.

prot

« Entrées précédentes