Archives mensuelles : juillet 2019

Laurent Glauzy « traqué » par la Gendarmerie de Saint-Girons ?

L’affaire commence courant février 2019.

Laurent Glauzy est en Allemagne et reçoit un appel téléphonique d’une personne émis d’un portable, « madame F. », travaillant pour la Gendarmerie de Saint Girons et désirant avoir des « renseignements » !

L. Glauzy, auteur polyglotte de 15 livres dénonçant notamment les rites sataniques de la Franc-maçonnerie, est étonné. Une personne, témoin de l’appel est à ses côtés. Laurent Glauzy rappelle Mme F. sur son portable, attestant qu’il n’est pas en mesure de répondre à ses questions.

Expliquant qu’il est en Allemagne, Mme F. lui propose de passer à la Gendarmerie de Saint Girons quand il serait de retour « au pays ». Laurent Glauzy est très surpris par cette invitation.

Les semaines, les mois passent.

Le 14 juillet 2019, Laurent Glauzy a assisté à la messe traditionnelle avec un ami médecin, son épouse et un invité du Liban. Après le déjeuner, il est environ 14h40, quand le portable de Laurent Glauzy sonne. C’est Mme F. qui appelle du même portable. Son ton est plus pressant. Elle veut des « informations » concernant l’auteur, qui est très surpris de recevoir un appel de la Gendarmerie de Saint Girons, un DIMANCHE 14 juillet. Il propose d’appeler son avocat, le célèbre Maître Fortabat-Labatut, actuellement en charge du procès contre le président du Congo Sassoun Guesso. Le ton de Mme F. est encore monté, et lui donne à présent dix minutes pour rappeler.

Ce dimanche 14 juillet, Laurent Glauzy parvient à joindre son avocat. Maître Fortabat-Labatut rappelle la Gendarmerie de Saint Girons une demi-heure après, en passant par le standard et demande Mme F.. Une personne répond à l’avocat : « je vous la passe ». Maître Fortabat-Labatut reste suspendu pendant dix minutes à son téléphone. En vain ! Personne ne répond.

Ce même jour, à 15h49, cette gendarme envoie pourtant un message sur le portable de Laurent Glauzy lui proposant de répondre sur une adresse courriel de la gendarmerie nationale appartenant à « Véronique Faure ».

Le lendemain, le 15 juillet, Mme F. appelle la mère de Laurent Glauzy et lui propose de se rendre à la Gendarmerie de Saint Girons dans la semaine. La maman de Laurent Glauzy enverra un courrier à Mme F. en mettant en copie le colonel commandant du Groupement de Gendarmerie du département de l’Ariège situé à Foix, faisant part de sa surprise car son fils né en 1970 est bien majeur.

Parmi les prochaines publications de Laurent Glauzy doit paraître la traduction d’un de ses ouvrages en russe. Par conséquent, toute l’actualité de cette affaire va être traduite en russe et envoyée à la presse russe.

LE PROCHAIN LIVRE DE LAURENT GLAUZY EN RUSSE :

Glauzy_Illuminati_Russe_CouvCMJN