Archives mensuelles : juillet 2019

YOUTUBE CENSURE LAURENT GLAUZY

Facebook et Youtube dictent leur loi à ceux qui sont dignes de parler et ceux qui doivent se taire. La dictature prend ainsi chaque jour de plus en plus forme. Et, ceux qui peuvent utiliser ces outils de communication sont bien évidemment les mêmes qui n’ont rien à vendre. C’est la démocratie : le nombre informe noie ceux qui ont quelque chose à dire.

Alors quand ces derniers réussissent à sortir, à se distinguer, la censure les guillotine, avorte leurs initiatives.

Voici la première partie du courriel envoyé par Youtube :

Comme vous le savez peut-être déjà, le règlement de la communauté décrit les contenus autorisés et interdits sur YouTube. Votre vidéo Numérologie de la synagogue de Satan par Laurent Glauzy a été signalée et soumise à examen. Après examen, nous avons conclu qu’elle ne respecte pas notre règlement, et nous l’avons supprimée de YouTube.

Nous sommes conscients que cela peut être frustrant, mais nous voulons nous assurer que YouTube reste un lieu sûr pour tous les utilisateurs. Lorsque nous constatons qu’un contenu enfreint nos règles, nous le supprimons. Si vous pensez qu’il s’agit d’une erreur de notre part, vous pouvez faire appel de la suppression de votre vidéo pour que nous procédions à un nouvel examen. Vous trouverez plus d’informations sur la vidéo concernée et les conséquences de cette suppression ci-dessous.

Ce n’est pas la première fois que Youtube censure mon travail. Il y a en effet un antécédent : la vidéo L’ANTECHRIST ET LES JUIFS affichait une mise en garde au lecteur et avait son compteur de visites désactivé. En effet, au bout de 4 jours de mise en ligne, cette vidéo était déjà à 40.000 vues.

Mais, cette fois Youtube n’y va pas par quatre chemins, car la vidéo LA NUMEROLOGIE SECRETE DE LA SYNAGOGUE DE SATAN est carrément supprimée.Fort heureusement, cette vidéo est le résumé d’un livre portant le même titre et que toute personne le désirant peut se procurer.

 

 

Radio Québec : La destruction du parti démocrate Américain par Donald Trump.

Le parti Démocrate Américain est l’Equivalent du parti Socialiste Français, actuellement LREM. C’est un Ramassis de Cosmopolites Progressistes qui le composent.

1) La Stratégie de Trump pour la Destruction du parti Démocrate Américain infesté de Gauchistes anti-Américains.

2) Pourquoi Trump s’attaque aux Démocrates Américains.

3) Le mouvement ANTIFA Américain entre en Jeu pour s’attaquer au Gouvernement Américain et à ses infrastructures.

La Gauche, partout dans le monde , ne peut « Fonctionner » qu’en ayant des Laquais, les ANTIFA, qui Cassent Tout parce-que la Gauche ne peut avoir de discussion cohérente du fait qu’elle est dans le Mensonge Permanent.

« Une Vache ne deviendra JAMAIS un Etalon parce-qu’elle est naît dans une Etable ».

C’est ce que dénonce Trump en s’attaquant de Front aux personnes qui veulent faire croire qu’elle sont Américaines alors qu’elles traitent sempiternellement les Américains de RACISTES et Vomissent fréqemment sur le Pays qui les a accepté.

Nous avons les Mêmes chez Nous.

 

Alexis de Radio Québec nous informe :

 

 

Le RDV de la Réaction d’Adrien Abauzit | Actualité politique et religieuse de Juillet 2019 sur Radio Athena.

Adrien Abauzit présente son nouveau livre « L’Insurrection des Gilets Jaunes »

Vous pouvez vous procurer le dernier ouvrage d’Adrien Abauzit « L’Insurrection des Gilets Jaunes » aux Editions ALTITUDE : https://www.editions-altitude.fr/prod…

Screenshot_2019-07-23 Editions Altitude.png

 

23 juillet 1945 : Ouverture de l’infâme procès Pétain.

Allocution du Maréchal Pétain à l’ouverture de son procès scélérat le 23 juillet 1945, tiré du livre « Message d’outre-tombe du Maréchal Pétain : Textes officiels, ignorés ou méconnus, consignes secrètes » (Aux Nouvelles Éditions Latines. Pages 272, 273, 274,275.) rédigé par Philippe Pétain, Monique Paillard, Jean Paillard.

« C’est le peuple français qui, par ses représentants réunis en Assemblée nationale le 10 juillet 1940, m’a confié le pouvoir, c’est à lui que je suis venu rendre des comptes.

La Haute Cour, telle qu’elle est constituée, ne représente pas le peuple français, et c’est à lui seul que s’adresse le Maréchal de France, chef de l’État.

Je ne ferai pas d’autre déclaration. Je ne répondrai à aucune question. Mes défenseurs ont reçu de moi la mission de répondre à des accusations qui veulent me salir et n’atteignent que ceux qui les profèrent.

J’ai passé ma vie au service de la France. Aujourd’hui, âgé de près 90 ans, jeté en prison, je veux continuer à la servir, en m’adressant à elle une fois encore. Qu’elle se souvienne ! J’ai mené ses armées à la victoire en 1918. Puis, alors que j’avais mérité le repos, je n’ai cessé de me consacrer à elle.

J’ai répondu à tous ses appels, quels que fussent mon âge et ma fatigue. Le jour le plus tragique de son Histoire, c’est encore vers moi qu’elle s’est tournée.

Je ne demandais rien, je ne désirais rien. On m’a supplié de venir : je suis venu. Je devenais ainsi l’héritier d’une catastrophe dont je n’étais pas l’auteur. Les vrais responsables s’abritaient derrière moi pour écarter la colère du peuple.

Lorsque j’ai demandé l’armistice, d’accord avec nos chefs militaires, j’ai rempli un acte nécessaire et sauveur.

Oui, l’armistice a sauvé la France et contribué à la victoire des Alliés en assurant une Méditerranée libre et l’intégrité de l’Empire.

Le pouvoir m’a été confié et légitimement reconnu par tous les pays du monde, du Saint-Siège à l’U.R.S.S. De ce pouvoir, j’ai usé comme d’un bouclier pour protéger le peuple français. Pour lui, je suis allé jusqu’à sacrifier à mon prestige. Je suis demeuré à la tête d’un pays sous l’occupation.

Voudra-t-on comprendre la difficulté de gouverner dans de telles conditions ? Chaque jour, un poignard sur la gorge, j’ai lutté contre les exigences de l’ennemi. L’Histoire dira tout ce que je vous ai évité, quand mes adversaires ne pensent qu’à me reprocher l’inévitable.

L’occupation m’obligeait à ménager l’ennemi, mais je ne le ménageais que pour vous ménager vous-mêmes, en attendant que le territoire soit libéré.

L’occupation m’obligeait aussi, contre mon gré et contre mon cœur, à tenir des propos, à accomplir certains actes dont j’ai souffert plus que vous, mais devant les exigences de l’ennemi, je n’ai rien abandonné d’essentiel à l’existence de la patrie.

Au contraire, pendant quatre années, par mon action, j’ai maintenu la France, j’ai assuré aux Français la vie et le pain, j’ai assuré à nos prisonniers le soutien de la Nation.

Que ceux qui m’accusent et prétendent me juger s’interrogent du fond de leur conscience pour savoir ce que, sans moi, ils seraient peut-être devenus. *

Pendant que le Général De Gaulle, hors de nos frontières, poursuivait la lutte, j’ai préparé les voies de la libération, en conservant une France douloureuse mais vivante.

A quoi, en effet, eût-il servi de libérer des ruines et des cimetières ?

C’est l’ennemi seul qui, par sa présence sur notre sol envahi, a porté atteinte à nos libertés et s’opposait à notre volonté de relèvement.

J’ai réalisé, pourtant, des institutions nouvelles ; la Constitution que j’avais reçu mandat de présenter était prête, mais je ne pouvais la promulguer.

Malgré d’immenses difficultés, aucun pouvoir n’a, plus que le mien, honoré la famille et, pour empêcher la lutte des classes, cherché à garantir les conditions du travail à l’usine et à la terre.

La France libérée peut changer les mots et les vocables. Elle construit, mais elle ne pourra construire utilement que sur les bases que j’ai jetées.

C’est à de tels exemples que se reconnaît, en dépit des haines partisanes, la continuité de la Patrie. Nul n’a le droit de l’interrompre.

Pour ma part, je n’ai pensé qu’à l’union et à la réconciliation des Français. Je vous l’ai dit encore le jour où les Allemands m’emmenaient prisonnier parce qu’ils me reprochaient de n’avoir cessé de les combattre et de ruiner leurs efforts.

Je sais qu’en ce moment, si certains ont oublié, depuis que je n’exerce plus le pouvoir, ce qu’ils ont dit, écrit ou fait.

Des millions de Français pensent à moi, qui m’ont accordé leur confiance et me gardent leur fidélité.

Ce n’est point à ma personne que vont l’une et l’autre, mais pour eux comme pour bien d’autres, à travers le monde, je représente une tradition qui est celle de la civilisation française et chrétienne, face aux excès de toutes les tyrannies.

En me condamnant, ce sont des millions d’hommes que vous condamnerez dans leur espérance et leur foi. Ainsi, vous aggraverez ou vous prolongerez la discorde de la France, alors qu’elle a besoin de se retrouver et de s’aimer pour reprendre la place qu’elle tenait autrefois parmi les nations.

Mais ma vie m’importe peu. J’ai fait à la France le don de ma personne. C’est à cette minute suprême que mon sacrifice ne doit plus être mis en doute.

Si vous deviez me condamner, que ma condamnation soit la dernière et qu’aucun Français ne soit plus jamais détenu pour avoir obéi aux ordres de son chef légitime.

Mais, je vous le dis à la face du monde, vous condamneriez un innocent en croyant parler au nom de la justice et c’est un innocent qui en porterait le poids, car un Maréchal de France ne demande de grâce à personne.

A votre jugement répondront celui de Dieu et celui de la postérité. Ils suffiront à ma conscience et à ma mémoire.

Je m’en remets à la France ! »

PHILIPPE PÉTAIN, Maréchal de France AD VITAM AETERNAM.

 

6 ans après à 9h26, le vainqueur de Verdun mourait dans sa prison de l’île d’Yeu. Son corps y est enterré et attends toujours son transfert à Verdun.

 

 

Jeune Nation : https://t.co/OIOTTOrF0R

*****

N’Oubliez JAMAIS : Pour que De Gaulle devienne un « Héros » il fallait que le Maréchal devienne « un Traitre et un Vendu ».

C’est ce qu’il se passa.

Screenshot_2019-07-23 Proces_Petain20081223 jpg (Image JPEG, 450 × 318 pixels)

 

Lorsque nous aurons repris le Pouvoir, le Général CATHOLIQUE Philippe Pétain sera lavé de l’opprobe et des tonnes de Mensonges que les Gaullo-Communistes ont répandus sur lui et nous transporterons sa Dépouille à Verdun où il reposera enfin à sa place, auprés de ses Soldats CATHOLIQUES qu’il a tant Aimé.

Maréchal Philippe Pétain ?

Présent.

Screenshot_2019-07-23 marc3a9chal-philippe-pc3a9tain-3 png (Image PNG, 640 × 891 pixels).png

 

Le village d’Estagel a enterré Hier son Enfant Prescillia tuée au Cimetière.

Le curé d’Estagel : « Gardez toujours Prescillia vivante au fond de vous ! »

C’est dans un village écrasé de chaleur en ce lundi 22 juillet 2019, encore sous le choc du crime, que l’une de ses enfants a été portée en terre. Prescillia Gonzales Manrubio, 18 ans, repose désormais en paix dans le cimetière d’Estagel, où, ironie du sort, son corps a été retrouvé le 7 juillet dernier.

Il y a ce cortège funéraire. Ces rues vidées de leurs habitants, pétrifiées autant par la chaleur suffocante que la peine. Il y a ce corbillard noir abritant le cercueil tout blanc d’une jeune fille assassinée un jour de fête (le bal des pompiers), un soir d’été, elle qui était la joie de vivre incarnée. Et dont le sourire illumine la photo posée sur un trépied à l’intérieur de l’église d’Estagel.

Il y a cette famille effondrée, accablée de tristesse et d’incompréhension face à l’indicible. Cette maman d’une dignité extraordinaire, hébétée, et qui n’a plus de larmes. Ce papa qui se tient raide, droit, le visage fermé. Et puis la fratrie, nombreuse et soudée. Une jeune sœur sans doute, des frères et des filles aînées les yeux rougis… Des proches et des connaissances, tous encore sous l’effet de la sidération.

Un cahier de condoléances rapidement noirci d’hommages

Sur le perron, où le convoi s’est arrêté, il y a des gens qui s’étreignent en silence parce que les mots, désormais, sont devenus inutiles. Les paroles du cœur s’expriment sur papier : afin de recueillir les hommages, nombreux et très émouvants qui ne cessent d’affluer, un cahier de condoléances a été mis à disposition des personnes venues assister aux obsèques. En quelques minutes il sera noirci :  « Nous ne t’oublierons jamais Prescillia« , « Nous sommes de tout cœur avec vous« , « Courage !« , « Tu resteras toujours dans nos cœurs« …

Béni par le curé de la paroisse avant qu’il ne soit porté dans l’édifice religieux, le cercueil blanc croulant sous des fleurs tout aussi immaculées, arrache de nouvelles larmes parmi la foule (au bas mot 400 personnes), quand les hommes le sortent du véhicule. Dans un silence impressionnant, les Estagellois s’installent sur les bancs, vite remplis. L’église est bondée. Des habitants restent debout, faute de places assises. Qu’importe. Ils sont là, faisant bloc pour rendre un dernier hommage à l’enfant du village, du pays, d’une communauté d’âmes. À cette jeune fille insouciante et rieuse qu’ils ont croisée un jour ou l’autre. A qui ils ont peut-être parlé. Que certaines et certains de son âge ont sans doute fréquenté.

« Prescillia devait suivre une formation professionnelle qui lui aurait permis d’entrer dans la vie active. Elle en était fière et heureuse » , a rappelé le prêtre dans sa (très belle) homélie. Et s’adressant à ses parents serrés l’un contre l’autre au premier rang : « Elle a été odieusement retirée de votre affection, mais gardez-la vivante au fond de vous et souvenez-vous uniquement des 18 ans d’amour, de tendresse et de bonheur qu’elle vous a apporté ». 

Screenshot_2019-07-23 Le curé d'Estagel Gardez toujours Prescillia vivante au fond de vous .png

 

 

Roger Ferrer, maire d’Estagel « Aujourd’hui, jour des obsèques, il y a beaucoup de tristesse, beaucoup d’émotion, c’est compliqué mais il faut assurer » (…) « Je me rends tous les jours chez la famille pour les assurer du soutien de la muncipalité. On discute beaucoup pour que la tension s’apaise et que les rumeurs restent à l’état de rumeur ».

 

Meurtre de Prescillia dans le cimetière d’Estagel : émotion et lourd silence aux obsèques de la jeune femme
Le village d’Estagel dans les Pyrénées-Orientales était en deuil ce lundi après-midi. 400 personnes environ ont assisté aux obséques de Prescillia. La jeune femme de 18 ans, a été agressée sexuellement, poignardée et est morte asphyxiée dans la nuit du 6 au 7 juillet après le bal des pompiers. – F3 LR : L.Broquerie et C.Llambrich

Prescillia retrouvée morte le 7 juillet dans le cimetière

Meurtre de Prescillia dans le cimetière d’Estagel : émotion et lourd silence aux obsèques de la jeune femme
Le village d’Estagel dans les Pyrénées-Orientales était en deuil ce lundi après-midi. 400 personnes environ ont assisté aux obséques de Prescillia. La jeune femme de 18 ans, a été agressée sexuellement, poignardée et est morte asphyxiée dans la nuit du 6 au 7 juillet après le bal des pompiers. – F3 LR : L.Broquerie et C.Llambrich

 

Prescillia retrouvée morte le 7 juillet dans le cimetière

Le 7 juillet dernier, le corps de Prescillia avait été retrouvé dans le cimetière d’Estagel. Dénudée, rouée de coups et victime de 4 coups de couteau, la jeune femme est finalement morte d’une asphyxie, selon l’autoposie.

Depuis, les gendarmes mènent l’enquête… Un ADN masculin de référence a été prélevé sur la victime mais l’agresseur et meurtrier présumé n’a toujours pas été identifié.

Le parquet de Perpignan a ouvert une information judiciaire contre X pour agression sexuelle et homicide volontaire.

Screenshot_2019-07-23 Meurtre de Prescillia dans le cimetière d'Estagel émotion et lourd silence aux obsèques de la jeune f[...].png

 

Sainte Bible :

Saint Marc 9:42
« Mais, si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient, il vaudrait mieux pour lui qu’on lui mît au cou une grosse meule de moulin, et qu’on le jetât dans la mer. »

Saint Luc 17:1,2
« Jésus dit à ses disciples: Il est impossible qu’il n’arrive pas des scandales ; mais malheur à celui par qui ils arrivent!… »

Screenshot_2019-07-23 jesus-christ-wooden-cross-scene-dark-red-orange-sunset-twilight-light-background-dramatic-sky-clouds-[...].png

Nos prières accompagnent la Jolie Prescillia, enfant de Dieu .

Le Syndicat de la Magistrature va chercher ses ordres chez Soros.

Ils ne pourront plus dire que ce que nous disons depuis la mise en place de l’immigration Invasion qu’elle n’est qu’une vue de l’Esprit de ce qu’ils appellent « la faschosphère ».

La Magistrature a des Ordres à suivre, c’est pourquoi le VICE prime sur la VERTUE et n’est plus condamné ou si peu qu’il est devenu inutile de décrire les scénarios qui font des Assassins et des Truands des « Pauvres gens » qu’il faut Soigner, de fait, ce sont les COUPABLES qui deviennent les Victimes.

Screenshot_2019-07-23 (1) Gare au Gorille ✝️ sur Twitter Le Syndicat de la Magistrature français va chercher ses ordres che[...](1)

Screenshot_2019-07-23 (1) Gare au Gorille ✝️ sur Twitter Le Syndicat de la Magistrature français va chercher ses ordres che[...]

 

Nul n’est Dupe.

Screenshot_2019-07-23 (1) Gare au Gorille ✝️ sur Twitter Le Syndicat de la Magistrature français va chercher ses ordres che[...](2)

Screenshot_2019-07-23 (2) SMagistrature sur Twitter Aujourd'hui, le SM participait à une table ronde à New-York sur l'indép[...]

Screenshot_2019-07-23 (2) SMagistrature sur Twitter Aujourd'hui, le SM participait à une table ronde à New-York sur l'indép[...](1)

Screenshot_2019-07-23 ef6f3bf767734cb61db2cba42f028135 jpg (Image JPEG, 750 × 750 pixels).png