Archives mensuelles : juillet 2019

La Secte Maçonnique, 1717-2017 : 300 ans de maçonnerie moderne

Conférences de l’Institut Mater Boni Consilii 26 novembre 2017, à Paris, par l’abbé Francesco Ricossa (directeur de la revue Sodalitium). La Secte Maçonnique, 1717-2017 : 300 ans de maçonnerie moderne En trois parties : 1ère Conférence : https://youtu.be/XQEooPaGs3E Les origines et la fondation de la secte. A 18:33 il faut lire : Les origines de la FM (24 juin 1717) et non 1917. 2ème Conférence : https://youtu.be/NU755xNReSk La doctrine de la franc-maçonnerie 3ème Conférence : https://youtu.be/Im74EaV7jKI Francs-maçons, modernistes, traditionalistes. “A notre époque, les fauteurs du mal paraissent s’être coalisés dans un immense effort, sous l’impulsion et avec l’aide d’une Société répandue en un grand nombre de lieux et fortement organisée, la Société des francs-maçons. Ceux-ci, en effet, ne prennent plus la peine de dissimuler leurs intentions et ils rivalisent d’audace entre eux contre l’auguste majesté de Dieu. C’est publiquement, à ciel ouvert, qu’ils entreprennent de ruiner la sainte Eglise, afin d’arriver, si c’était possible, à dépouiller complètement les nations chrétiennes des bienfaits dont elles sont redevables au Sauveur Jésus Christ. (…) Il en résulte que, dans l’espace d’un siècle et demi, la secte des francs-maçons a fait d’incroyables progrès. Employant à la fois l’audace et la ruse, elle a envahi tous les rangs de la hiérarchie sociale et commence à prendre, au sein des États modernes, une puissance qui équivaut presque à la souveraineté. De cette rapide et formidable extension sont précisément résultés pour l’Eglise, pour l’autorité des princes, pour le salut public, les maux que Nos prédécesseurs avaient depuis longtemps prévus. (…) Il s’agit pour les francs-maçons, et tous leurs efforts tendent à ce but, il s’agit de détruire de fond en comble toute la discipline religieuse et sociale qui est née des institutions chrétiennes et de lui en substituer une nouvelle façonnée à leurs idées et dont les principes fondamentaux et les lois sont empruntées au naturalisme”. Extraits de l’encyclique Humanum Genus de Léon XIII (20 avril 1884) Plan indicatif : • 1ère conférence : – Connaître les ennemis – Qu’est-ce que la franc-maçonnerie – Qui étaient ces francs-maçons du début : pasteur James Anderson, Pasteur Desaguliers, William Stockley, Chevallier de Ramsey, William Stukeley – La franc-maçonnerie existait-elle avant 1717 ? – Questions de la salle • 2ème conférence : – Le magistère de l’Eglise et spécialement l’encyclique Humanum Genus de Léon XIII – Le naturalisme – L’ésotérisme – question de l’athéisme ou déisme maçonnique est un faux problème – maçonnerie et kabbale – Questions de la salle • 3ème conférence : – Maçonnerie et modernisme : oecuménisme, réunions d’Assise, rabbin Benamozegh, Benson, légende des trois anneaux, Jules Marx Isaac… “modernistes et maçons même combat” – Maçonnerie et traditionalisme : Guénon, Evola, Coomaraswamy, Introvigne, Radio Spada, – Questions de la salle (et notamment sur Les Brigandes)

Une étude finlandaise ne révèle « pratiquement aucune » preuve d’un changement climatique provoqué par l’homme

Finnish study finds ‘practically no’ evidence for man-made climate change (traduction français ci après)

A new study conducted by a Finnish research team has found little evidence to support the idea of man-made climate change. The results of the study were soon corroborated by researchers in Japan.

In a paper published late last month, entitled ‘No experimental evidence for the significant anthropogenic climate change’, a team of scientists at Turku University in Finland determined that current climate models fail to take into account the effects of cloud coverage on global temperatures, causing them to overestimate the impact of human-generated greenhouse gasses.

Models used by official bodies such as the Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC) “cannot compute correctly the natural component included in the observed global temperature,” the study said, adding that “a strong negative feedback of the clouds is missing” in the models.

Adjusting for the cloud coverage factor and accounting for greenhouse gas emissions, the researchers found that mankind is simply not having much of an effect on the Earth’s temperature.

If we pay attention to the fact that only a small part of the increased CO2 concentration is anthropogenic, we have to recognize that the anthropogenic climate change does not exist in practice.

The study’s authors make a hard distinction between the type of model favored by climate scientists at the IPCC and genuine evidence, stating “We do not consider computational results as experimental evidence,” noting that the models often yield contradictory conclusions.


The results sharply cut against claims put forward by many environmentalists, including US lawmakers such as Alexandria Ocasio-Cortez, who argue not only that climate change is an immediate threat to the planet, but that it is largely a man-made phenomenon. Ocasio-Cortez, better known as ‘AOC’, has proposed a ‘Green New Deal’ to address the supposedly dire threat.
Given the evidence presented in the study, the Finnish team rounded out the paper by concluding “we have practically no anthropogenic climate change,” adding that “the low clouds control mainly the global temperature.”

Japanese researchers at the University of Kobe arrived at similar results as the Turku team, finding in a paper published in early July that cloud coverage may create an “umbrella effect” that could alter temperatures in ways not captured by current modeling

Une étude finlandaise ne révèle « pratiquement aucune » preuve d’un changement climatique provoqué par l’homme

 

Une nouvelle étude menée par une équipe de recherche finlandaise a trouvé peu de preuves pour soutenir l’idée d’un changement climatique provoqué par l’homme. Les résultats de l’étude ont rapidement été corroborés par des chercheurs au Japon.

Dans une communication publiée le mois dernier, intitulée « Aucune preuve expérimentale d’un changement climatique anthropique significatif », une équipe de scientifiques de l’université de Turku en Finlande a déterminé que les modèles climatiques actuels ne prennent pas en compte les effets de la couverture nuageuse, qui causerait une surestimation l’impact des gaz à effet de serre générés par l’homme.

Les modèles utilisés par les organismes officiels tels que le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’ évolution du climat (GIEC) « ne peut pas calculer correctement le composant naturel inclus dans la température globale observée », selon l’étude, ajoutant que « une forte réaction négative des nuages est manquant » dans les modèles.

En tenant compte du facteur de couverture nuageuse et en tenant compte des émissions de gaz à effet de serre, les chercheurs ont découvert que l’humanité n’avait tout simplement pas beaucoup d’effet sur la température de la Terre.

Si nous tenons compte du fait que seule une petite partie de l’augmentation de la concentration de CO2 est anthropique, nous devons reconnaître que le changement climatique anthropique n’existe pas dans la pratique.

Les auteurs de l’étude font une distinction difficile entre le type de modèle privilégié par les climatologues au GIEC et les preuves réelles, en déclarant: «Nous ne considérons pas les résultats informatiques comme des preuves expérimentales», notant que les modèles donnent souvent des conclusions contradictoires.

Les résultats vont à l’encontre des affirmations de nombreux environnementalistes, y compris des législateurs américains comme Alexandria Ocasio-Cortez, qui affirment que le changement climatique constitue une menace immédiate pour la planète, mais qu’il s’agit en grande partie d’un phénomène créé par l’homme. Ocasio-Cortez, mieux connu sous le nom d ‘ »AOC », a proposé un « Green New Deal » pour s’attaquer à la menace supposément terrible. Compte tenu des preuves présentées dans l’étude, l’équipe finlandaise a complété le document en concluant qu ’ « il n’y a pratiquement pas de changement climatique anthropique », ajoutant que « les nuages ​​bas contrôlent principalement la température mondiale».

Des chercheurs japonais de l’Université de Kobe sont arrivés à des résultats similaires à ceux de l’équipe de Turku. Ils ont découvert dans un article publié début juillet que la couverture nuageuse pouvait créer un «effet parapluie» qui pourrait modifier les températures d’une manière non prise en compte par la modélisation actuelle.

Source

Quand AXA finance des crimes de guerre

Le géant de l’assurance AXA est impliqué dans des crimes de guerre, via ses investissements. 

SumOfUs, dans son nouveau rapport intitulé « Quand AXA finance des crimes de guerres », démontre que la multinationale finance des sociétés impliquées dans l’occupation illégale du territoire palestinien par l’Etat israélien et dans la production d’armes interdites par les conventions internationales.

Les conclusions de ce document inédit, que vous pouvez consulter en cliquant sur le lien ci-dessous, montrent qu’AXA s’expose à de possibles poursuites en vertu du droit international et du droit français. 

Cliquez ici pour lire le rapport: « Quand AXA finance des crimes de guerre – L’implication du géant de l’assurance dans l’occupation israélienne »
report thumbnail image

Ce rapport est également disponible en anglais ici et son résumé analytique en espagnol ici.

Source

Охотится ли жандармерия Сен-Жирон (Фр) на Лорана Глози?

Лорана Глози : Французский диссидент, Писатель, католик-традиционалист, анти-масонист, анти-ватиканист.  Отправьте эту статью в российскую прессу. Русские должны знать, что происходит во Франции.

 

Дело начинается в феврале 2019 года.

Находясь в Германии Лоран Глози  получает телефонный звонок по мобильному телефону от  «Миссис Ф.», работающей в жандармерии Сен-Жирона, которая желает получить «некоторую информацию»!

Л. Глози, автор полиглот 15 книг,  смело осуждающий сатанинские обряды масонства, удивлен этим неожиданным звонком.  Близкий человек Лорана, свидетельствует о разговоре Лорана Глози  с миссис Ф, и дает ей понять, что он не может ответить на ее вопросы и поясняет о своем нахождении в Германии. В разговоре миссис Ф. предлагает ему прийти в жандармерию Сен-Жирон сразу после его возвращения « домой ». Лоран Глози очень удивлен этим приглашением.

Проходят недели, месяцы.

14 июля 2019 года Лоран Глози как обычно идет на службу в церковь католиков традиционалистов со своим другом медиком, его женой и гостем из Ливана. После обеда около 14:40,  звонит телефон Лорана Глози. Это снова номер мобильного телефона миссис Ф. Ее тон более напряжен и строг, чем в первый раз. Она настойчиво хочет получить «информацию» об авторе написанных статей на блоге ProFideCatholica. Л.Глози очень удивлен, когда ему звонят из жандармерии Сен-Жирон, в воскресенье 14 июля, в день национального праздника, когда  во Франции все официально отдыхают. Он предлагает связаться со своем адвокатом, знаменитым мастером своего дела месье Фортабат-Лабатуту, который в настоящее время отвечает за судебный процесс против президента Конго месье Сассуна Гессо. Тон миссис Ф. все еще напряжен, но тем не менее она дает возможность ей перезвонить в течении десяти минут.

В это воскресенье, 14 июля, в выходной день Лорану Глози удается быстро связаться со своим адвокатом.  Фортабат-Лабатут связывается с жандармерией Сен-Жирон по стандартному телефону, и спрашивает миссис Ф. Служащий жандармерии отвечает адвокату: «Я передаю ей телефон». Адвокат Фортабат-Лабатут остается в ожидании на своем телефоне в течение десяти минут. Напрасно! Никто не отвечает.

В тот же день, в 15:49, эта служащая жандармерии отправляет смс сообщение на телефон Лорана Глози с просьбой ответить ей по электронной почте национальной жандармерии, на электронный адрес принадлежащей «Вероник Фор»(электронный адрес вовсе не профессиональный).

На следующий день, 15 июля, миссис Ф. звонит матери Лорана Глози и предлагает передать Л,Глози придти в жандармерию Сен-Жирона на этой неделе. Мать Лорана Глози отправляет письмо г-же Ф., поставивь в известность по емейлу командира полковника группы жандармерии департамента Арьеж, расположенного в Фуа, и выразив свое удивление, потому что его сын 1970 года рождения является давно совершеннолетним.

Лоран Глози готовит выпуск своих новых книг, среди которых скоро  должен появиться перевод одной из его книг на русский язык. В связи с этим все новости по делу с жандармерией Л,Глози будут переведены на русский язык и отправлены в прессу России.

 

следующая книга

 

Glauzy_Illuminati_Russe_CouvCMJN

 

Vous pouvez appeler à Brûler les Eglises, ça, c’est Permis !!!

Obs Christianophobie : https://t.co/tmDREFeRfG

Screenshot_2019-07-18 En vente un T-Shirt pour inviter à brûler son église…

Une lectrice (merci S. N.) me signale cette publicité parue le 11 juillet dernier sur la page Facebook de Wild Free Spirit, un vendeur par correspondance de frusques aux États-Unis. Ce T-Shirt est une « édition limitée », mais son accroche peut être déclinée sur des maillots sans manches, des “sweet-shirts”, des cabas, des sacs à dos et même des tasses… L’accroche invite tranquillement à brûler son église locale (Burn Your Local Church) et pour ceux qui ne sauraient pas lire, la sérigraphie montre une église en train de brûler. On peut arrêter un feu mais on ne peut pas arrêter les imbéciles !

Screenshot_2019-07-18 En vente un T-Shirt pour inviter à brûler son église…(1).png

*****

Les « Imbéciles » ne se risqueront Jamais à porter un Tee-Shirt sur lequel sera imprimé « Brûlez votre Mosquée » ou « Brûlez votre Synagogue ».

Ca, c’est Direct la 17ème chambre Correctionnelle.

Mais « Brûlez vos Eglises » vous pouvez, c’est « Lu, Approuvé et Signé ».

Vous pouvez aussi porter des bidons d’essence dans une Eglise pour l’incendier, vous ne risquez pas Grand chose, en fait, Vous ne risquez RIEN.

Screenshot_2019-07-18 Obs Christianophobie ( Christianophobi) Twitter.png

Un homme d’une trentaine d’années a été interpellé, lundi 8 juillet vers 19 h, alors qu’il venait d’entrer dans la cathédrale de Sées avec des bidons d’essence. Ce sont des fidèles qui l’ont appréhendé avant qu’il ne soit remis aux gendarmes appelés par ces témoins. L’homme, qui souffre de problèmes psychologiques, a été conduit au centre psychothérapique de l’Orne dans le cadre d’une mesure d’hospitalisation d’office. Aucune poursuite judiciaire n’a donc été déclenchée à son encontre.

Source : Ouest-France, 17 juillet 2019 (merci M. M. P. pour ce signalement)

Comme il est Permis d’inciter à Brûler les Eglises, il est également Permis de pousser et faire tomber les Prêtres pendant la Messe.

Au Brésil et Bientôt en France après le Meurtre de l’Abbé Jacques Hamel qui avait 86 ans

 

Rien ne nous sera Epargné.

Screenshot_2019-07-18 (1) Obs Christianophobie ( Christianophobi) Twitter

 

 

Vincent est parti en ayant eu les mêmes souffrances de suffocation que le Christ.

Screenshot_2019-07-18 ( ) #VincentLambert - Recherche sur Twitter

 

Screenshot_2019-07-18 Obs Christianophobie ( Christianophobi) Twitter(1).png

De la réconciliation de la chapelle de l’ancien monastère de la Visitation du Puy-en-Velay après plus de deux siècles de profanation.

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

J’ai eu, ce mardi 16 juillet 2019, en la fête de Notre-Dame du Mont-Carmel (cf. > ici), l’immense joie spirituelle d’assister à un véritable événement historique ; je tiens à vous en parler ici.

Oh ! Il n’appartient pas à la catégorie des faits qui font la une des revues « pipoles », ou qui alimentent des heures de parlotte creuse sur des chaînes d’informatin continue ; il n’alimentera pas l’émotion des foules télécommandées, ni ne suscitera l’enthousiasme d’une opinion publique soigneusement « préparée » et « soutenue » par l’AFP ou de grands organes de presse…
Il s’agit cependant d’un authentique événement, dont la portée symbolique, voire prophétique, ne peut échapper aux regards et à l’intelligence de ceux qui sont attentifs aux choses divines, aux réalités spirituelles et aux forces invisibles qui sous-tendent la geste humaine ici-bas.

Ancienne chapelle de la Visitation du Puy - extérieur

Façade de l’ancienne chapelle du monastère de la Visitation du Puy (XVIIe siècle)
ce mardi 16 juillet 2019

« De quoi s’est-il donc agi ? » m’interrogerez-vous sans doute après que j’ai ainsi excité votre curiosité.
Eh bien, j’ai été personnellement et fort aimablement invité, par un prêtre de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X, à assister à la cérémonie de réconciliation de l’ancienne chapelle du monastère de la Visitation, au Puy-en-Velay, profanée depuis la grande révolution.

Le monastère de la Visitation Sainte-Marie du Puy avait été fondé le 21 novembre 1630, en la fête de la Présentation de Notre-Dame au Temple, par la Révérende Mère Anne-Elisabeth Perrin, venue du premier monastère de la Visitation de Lyon (monastère dit de Bellecour, où Saint-François de Sales était mort huit ans plus tôt, le 28 décembre 1622). Je n’en ai pas encore la certitude absolue, mais il est plus que probable que Sainte Jeanne-Françoise de Chantal soit elle-même passée en ce monastère du Puy.
Les moniales de la Visitation ont sanctifié ces lieux depuis 1630 jusqu’au 17 août 1792 où elles furent expulsées.
Après la révolution, le 24 mars 1808, le monastère du Puy sera rétabli, mais pas dans ces bâtiments : il s’installera dans ceux de l’ancien « Refuge Saint-Maurice », près de l’Hôtel-Dieu, où il subsistera jusqu’à la fin du XXe siècle.

Plaque apposée sur la façade de l'ancienne chapelle de la Visitation au Puy

Plaque apposée sur la façade de l’ancienne chapelle de la Visitation du Puy.

Après l’expulsion des Visitandines, lors de l’instauration de la Terreur, le monastère fut transformé en prison et la chapelle, profanée, devint le siège du tribunal révolutionnaire de la Haute-Loire.

La plaque actuellement apposée sur la façade de cette chapelle rappelle qu’une partie des « Compagnons de Jésus » – déformés en « Compagnons de Jéhu » par le roman éponyme d’Alexandre Dumas père (1857) – y fut jugée en 1799. A la vérité, les dits « Compagnons de Jésus » constituaient un vaste mouvement royaliste contrerévolutionnaire qui, en lien avec d’autres mouvements chouans tel que celui des « Compagnons de la ganse blanche », fut actif principalement dans la région lyonnaise, les Dombes, le Forez et le nord du couloir rhodanien.
Lorsque 228 d’entre eux furent pris, au temps du Directoire, ils furent amenés au Puy pour y être jugés, parce que les révolutionnaires craignaient que, si leur procès fût instruit à Lyon ou dans ses environs, leurs complices et partisans ne fissent un coup de force pour les délivrer.
Mais au grand dam des jacobins, cette mesure ne leur fut d’aucune utilité et le procès tourna court : si les 228 prévenus furent bien emprisonnés dans les locaux de l’ancien monastère transformés en prison (ils sont aujourd’hui en grande partie détruits et se situaient pour l’essentiel sur la gauche de la façade dont je vous ai montré la photographie ci-dessus – la rue qu’on y voit aujourd’hui n’existant pas), ils ne furent point condamnés. En effet, en une seule nuit, et sans qu’aucune explication ait pu m’être donnée par une archiviste départementale que j’avais interrogée en 2005, les « Compagnons de Jésus » disparurent de la prison et ne furent jamais retrouvés !

Les Compagnons de Jéhu - 1857

Gravure de 1857 illustrant le roman d’Alexandre Dumas : « Les Compagnons de Jéhu »

En revanche, plusieurs prêtres, religieux et fidèles furent jugés dans cette chapelle et partirent d’ici pour le martyre. De leur nombre fut l’abbé Claude de Bernard de Talode du Graïl, prêtre du diocèse de Viviers pour lequel j’ai une profonde affection et vénération, dont j’ai résumé la vie dans l’une des chroniques de ce blogue (cf. > ici). Sa sœur, Mère Marie-Séraphie (née Marie-Henriette du Graïl) était justement religieuse dans ce monastère de la Visitation du Puy : elle fut contrainte par les « patriotes » à assister à son exécution et à faire le tour de l’échafaud en marchant dans son sang. Après la révolution, elle participera au rétablissement du monastère de la Visitation.

Sur l’un des gros piliers de la cathédrale du Puy se trouve apposée un grande plaque de marbre blanc sur laquelle se trouvent gravés les noms de plusieurs autres prêtres martyrs (la procédure diocésaine en vue d’une béatification va d’ailleurs être officiellement ouverte pour plusieurs d’entre eux).
C’est également dans sa cellule de la prison attenante à cette chapelle que fut assassiné, le 5 octobre 1797, le comte François-Dominique Cavey de la Motte, l’un des chefs de la chouannerie vellave (voir sa biographie > ici), et c’est encore d’ici que partit, pour être fusillé contre le mur sud de l’église Saint-Laurent, le 18 octobre 1798, le marquis Joseph-Etienne de Surville (cf. > ici), lui aussi admirable chef de la chouannerie vivaro-vellave.

Cathédrale du Puy - Plaque de marbre portant les noms des prêtres martyrisés

Basilique-cathédrale Notre-Dame de l’Annonciation du Puy
plaque commémorative des prêtres « qui périrent victimes de leur fidélité à Dieu et au Roi ».

Tout ce que je viens d’écrire vous montre à l’évidence pour quelles raisons – et depuis de fort nombreuses années – je nourris un véritablement attachement à cette ancienne chapelle du monastère de la Visitation du Puy, et pour quels motifs j’étais profondément affligé de l’état de profanation et d’abandon dans lequel elle se trouvait jusqu’à ces derniers jours, puisque, après la fermeture du tribunal révolutionnaire, pendant deux siècles, cette chapelle servit essentiellement d’entrepôt.

Depuis déjà plusieurs années, la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X, par l’intermédiaire de ses prêtres résidant au Prieuré Saint Jean-François Régis établi à Unieux, près de Saint-Etienne, s’intéressait à ce bâtiment.
Il y a eu des péripéties multiples dans l’entreprise de rachat de ce bâtiment parce que – cela n’étonnera personne – les héritiers du sectarisme révolutionnaire et pontifes autoproclamés de la bien-pensance maçonnico-républicaine, sont montés au créneau afin d’empêcher, par tous les moyens à leur disposition (au premier rang desquels se trouvent le mensonge, la calomnie, le « lobbying » et l’agitation de l’opinion publique), que cette chapelle ne revienne à sa destination originelle et ne soit à nouveau un lieu où sera célébrée la Sainte Messe latine traditionnelle et où soit enseignée l’authentique doctrine catholique.
Malgré leurs agissements ténébreux, la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X a pu l’emporter et c’est la raison pour laquelle, ce mardi 16 juillet 2019, Monsieur l’abbé Pierre Barrère, pour encore un peu de temps Prieur d’Unieux, a procédé à la cérémonie de réconciliation de cette chapelle emblématique.
Certes, il s’en faut encore de beaucoup pour qu’elle soit véritablement restaurée ; il y aura d’importantes tranches de travaux à y mener à bien. Il importait néanmoins de pouvoir, après 227 années de profanation, de la rendre à Dieu par une cérémonie significative.

Puisse la réconciliation de cette chapelle être une prophétie en acte de la réconciliation du Royaume de France – profané et occupé par un régime et des institutions contraires à sa vocation – avec son histoire sainte !

7

Le rite de la réconciliation d’une église profanée commence à l’extérieur de l’édifice par la récitation du psaume L (« miserere ») avec l’antienne « Asperges me » dite en intégralité avant et après le psaume.
Puis le célébrant asperge d’eau bénite tout l’extérieur de l’édifice :

8

9

Après l’aspersion extérieure le prêtre récite une oraison demandant à Dieu Notre-Seigneur de renouveler Sa sainte bénédiction sur cet édifice, d’en chasser les influences diaboliques, et d’y faire entrer Ses saints anges.

10

Et c’est alors que le clergé et les fidèles entrent dans l’édifice…

11

L’intérieur de cette ancienne chapelle du monastère de la Visitation a été déblayé, nettoyé, mais il reste actuellement avec tous les stigmates de la profanation qu’il a subie pendant plus de deux siècles, ainsi que marqué par les outrages du temps et des intempéries.
Un autel provisoire y a été placé, qui à ce moment-là est encore entièrement dépouillé.

4

3

5

6

Le célébrant, ses ministres et les fidèles, agenouillés récitent alors les litanies des saints, au cours desquelles est ajoutée cette invocation particulière : « Ut hanc ecclesiam purgare et reconciliare digneris, Te rogamus audi nos – Pour que Vous daigniez purifier et réconcilier cette église, nous Vous en prions, écoutez nous ! » 

12

Ensuite le célébrant fait le tour intérieur de l’édifice en aspergeant ses murs d’eau bénite.

13

Le rite de la réconciliation s’achève par une oraison, l’invocation « Deus, in adjutorium meum intende… etc. », le chant du psaume LXVII au cours duquel on répète après chaque verset : « Exsurgat Deus, et dissipentur inimici ejus, et fugiant qui oderunt eum a facie ejus : Que Dieu se lève, que Ses ennemis soient dispersés et que ceux qui Le haïssent fuient devant Sa face ! », et une dernière oraison conclusive.

Puis pendant que le prêtre va déposer la chape et endosser les ornements pour la célébration de la Sainte Messe, l’autel est revêtu de ses nappes, chandeliers, bouquets ; il reçoit les canons d’autel et le missel.

La souillure de la profanation a été lavée et, même s’il y aura maintenant d’importants travaux de restauration à y accomplir, cette chapelle est à nouveau apte à ce que le Saint Sacrifice y soit célébré.

14

15

16

Et voici que pour la première fois depuis août 1792 des voix de religieuses s’élèvent pour chanter l’introït « Gaudeamus » :
« Réjouissons-nous tous ensemble dans le Seigneur, célébrons ce jour de fête en l’honneur de la Bienheureuse Vierge Marie ! De cette solennité, les anges se réjouissent et ils en louent tous ensemble le Fils de Dieu ! »

Tandis que, pour la première fois depuis août 1792, un pied d’un autel relevé entre ces murs, le prêtre dialogue avec ses ministres le sublime psaume « Judica me » : « Et introibo ad altare Dei : et j’entrerai vers l’autel de Dieu… »

17

Pour la première fois depuis août 1792, le chant du Saint Evangile retentit entre ces murs :

19

Pour la première fois depuis que la diabolique révolution l’avait abolie, la Sainte Messe catholique est célébrée en ce lieu qu’avaient sanctifié des générations de saintes religieuses !

Pour la première fois depuis que les Visitandines en furent chassées et que des prêtres y furent condamnés en raison de leur fidélité à la foi catholique, à la Sainte Eglise romaine, et aux engagements sacrés de leur sacerdoce, un prêtre catholique, renouant en quelque sorte la chaîne des temps sacrés rompue par la Terreur, a fait descendre sur cet autel notre divin Rédempteur et a élevé, aux regards des fidèles en adoration, l’Hostie Sainte et le Calice du Salut, en même temps que, pour la 1ère fois depuis l’apostasie révolutionnaire, la clochette retentissait et que montaient vers la divine Victime les volutes de l’encens !

21

22

Pour la première fois depuis plus de deux siècles de profanation, un prêtre s’est retourné vers les fidèles en tenant la Sainte Hostie entre ses doigts consacrés et leur a présenté, entre ces murs rendus à l’usage pour lequel ils ont été édifiés, le Pain Vivant descendu du Ciel, l’Agneau sans tache, qu’ils ont pu recevoir dans leurs âmes par la sainte communion !

23

Et nous sommes dans une immense action de grâces pour la réconciliation de cette chapelle, et pour tout ce que cela représente et symbolise, bien au-delà de l’événement factuel.
Et nous sommes fortifiés dans notre espérance surnaturelle, en nous souvenant de la promesse que fit Notre-Seigneur Jésus-Christ Lui-même à la Sainte Visitandine de Paray-le-Monial :
« Il régnera, ce divin Cœur, malgré Satan et tous ceux qui s’y voudront opposer ! »

Frère Maximilien-Marie du Sacré-Cœur.

24

Le Blog du Mesnil : https://t.co/9xCwgo3Xj0

« Entrées précédentes