Archives mensuelles : août 2019

LE PEUPLE ALLEMAND, LE PEUPLE QUI A LE PLUS SOUFFERT, par Laurent Glauzy

Ce qui distingue le peuple allemand des autres peuples est son intelligence, sa beauté, sa force et son honnêteté. Les grands peuples ne mentent. Ca paraît bien étrange d’écrire une pareille chose aujourd’hui, tant nous sommes plongés dans un monde de mensonges et d’incompétences.

Le peuple allemand, de par ses qualités, est un peuple LIBRE. La synagogue de Satan allait donc tenter de lui régler son compte…. mais sans y parvenir comme le montre notre actualité.

Le peuple allemand a subi plusieurs guerres qui avaient pour but de l’exterminer, comme l’écrit Ernst Jünger à propos du premier conflit mondial.

Après la seconde guerre mondiale, la population fut parquée dans des camps et les soldats furent obligés de déminer les plages, entre autres atrocités. D’autres furent envoyés pendant quinze ans en Silésie ou dans des goulags soviétiques. J’ai un ancien ami, sous-officier de la Wehrmacht,  qui fut un des seuls rescapés de ce traitement infernal. Le bilan est de 12 millions de morts après la Seconde Guerre mondiale, de 45 à 47, soit un bon quart de la population allemande que la guerre, par miracle, n’avait pas tué.

Du 13 au 15 février 1945, plus de 1.100 avions bombardèrent la ville de Dresde, car sa population catholique ne plaisait pas au Talmudiste Churchill. Dans la vieille ville, les températures atteignirent le niveau incroyable de 1.600° C. 400.000 habitants périrent sous les bombes au phosphore. Ceux qui se jetèrent dans l’Elbe, transformés en torche vivante à cause du phosphore, brûlaient dans l’eau. Et, pourtant, moins d’un mois après, comme à Berlin, à Hambourg, à Stuttgart, sans rien dire, la population recommençait pierre par pierre, en essuyant chacune d’elles, à reconstruire pan par pan les murs de leurs maisons. Les grands peuples ne comptent que sur eux-mêmes, les autres n’ont que des excuses pour convoiter et piller.

Un médecin m’a témoigné d’une histoire aussi qui se déroule pendant la Seconde Guerre mondiale : des troupes allemandes marchent au pas dans un village de France. Voyant des bouteilles de lait devant une porte, l’officier arrête ses hommes et frappe à la porte. Une femme sort. L’officier dit : « Madame, nous prenons votre lait. Quel est le prix ? » Bien entendu, nous ne ferons aucune comparaison avec des armées de « libération »….

Très peu savent que certains dirigeants américains francs-maçons et talmudistes, avaient monté le plan secret de castrer tous les Allemands. Ce peuple, uniquement ce peuple, leur était en abomination.

Malgré tout, ce peuple est encore debout et au-dessus des autres. Il est le premier exportateur mondial. La Chine copie sa technologie, des trains à grande vitesse aux panneaux solaires, et la Russie qui malgré ses richesses, bien incapable de se construire une industrie, tente d’acheter celle de l’Allemagne. Ce cas s’observe notamment avec la Deutsche Bahn, mais aussi avec le leader mondiale du tourisme, TUI. En échange, la Russie lui laisse sa mafia qui a fait exploser le taux de criminalité de Munich et des autres grandes métropoles.

Sans le peuple allemand pas grand chose ne se ferait. C’est le syndrome de l’Afrique du Sud. La synagogue de Satan déteste le blanc catholique mais elle est obligée de s’en servir pour faire marcher l’administration d’une nation.

Aujourd’hui, le peuple allemand est complètement déculpabilisé des mensonges qu’on lui fait porter. Et, nous voyons avec plaisir l’émergence de partis nationalistes comme le NPD et l’AfD. Voilà un bon début !

PHOTOGRAPHIE : ERNST JÜNGER, mort à 103 ans et dont les idées (notamment après la publication du livre DER ARBEITER) furent critiquées car proches du National-Socialisme. Jünger s’échappa de chez lui pour participer à la Première Guerre mondial, alors qu’il était mineur. Il est l’auteur qui a utilisé le plus de mots de la langue allemande. Jünger était aussi un artiste, un sculpteur de talent.

junger-breker-732x380