L’Aloe Vera, plante Miraculeuse.

Depuis 6 000 ans, l’aloe vera est utilisé tant en phytothérapie qu’en dermatologie ou en cosmétologie. Des études cliniques ont démontré l’efficacité de ses propriétés thérapeutiques dans le traitement de certaines affections dermiques, de troubles gastro-intestinaux et il constitue un excellent antioxydant pour lutter contre le vieillissement cellulaire.

 

IMG_20190820_161412

Nom scientifique : Aloe vera, Aloe barbadensis

Noms communs : aloès, lys du désert

Nom anglais : Aloe vera

Classification botanique : famille des liliacées ( Liliaceae )

Formes et préparations : gel, lait, jus, gélules, lotions, crèmes, boissons.

IMG_20190820_161315

L’aloe vera, connu également sous le nom de « la plante des miracles », est une plante très reconnue pour ses multiples propriétés. En effet, les vertus de l’aloe vera sont extrêmement bénéfiques pour la santé de notre peau et le bien-être de notre corps en général.

Il existerait à peu près 250 espèces de cette plante. Néanmoins, c’est l’Aloe barbadensis qui possède sans aucun doute les meilleures propriétés médicinales. Dans l’Égypte antique, les femmes utilisaient l’aloe vera pour traiter leur peau. On dit même que cette plante était le secret de beauté de Cléopâtre et des autres femmes de l’époque !

La plante d’aloe vera est très utile dans de nombreux cas comme l’acidité, les ulcères gastriques ou la constipation. Cette plante permet aussi de combattre la dermatite, les pellicules, les inflammations, les rides et même la peau sèche.

Selon d’autres études en cours, il s’avère que cette plante pourrait traiter d’autres maladies comme le cancer, le diabète, le cholestérol et autres maladies auto-immunes.

IMG_20190820_161315

 

Propriétés médicinales de l’Aloe vera

Utilisation interne

  • Effets hypoglycémiant (baisse du taux de glycémie dans le sang) et hypocholestérolémiant (baisse des lipides) : gestion du diabète 2 et de l’hypercholestérolémie.
  • Troubles gastro-intestinaux : constipation ponctuelle, flatulences.
  • Effet antioxydant : agit contre le vieillissement cellulaire.
  • Autres : efficace contre la fatigue chronique, la candidose et la parodontite. Son gel minimise les risques d’infection et comporte des propriétés nutritionnelles supérieures.

Utilisation externe

Soulage les affections de la peau : acné, eczéma, psoriasis, brûlures, furoncles, démangeaisons. Effet analgésique léger : douleurs articulaires, musculaires et névralgiques.

Indications thérapeutiques usuelles

Pour soulager les problèmes gastro-intestinaux, adoucir la peau déshydratée, irritée ou sèche.

Indications thérapeutiques démontrées

Dans le cas du diabète, pour son effet hypoglycémiant. Pour traiter le syndrome du côlon irritable et la constipation chronique.

IMG_20190820_162120.jpg

Histoire de l’utilisation de l’Aloe vera en phytothérapie

L’ Aloe vera trouverait ses origines en Afrique et dans quelques îles situées dans l’océan Indien. Le gel de cette plante était déjà employé pour soigner les problèmes de peau et la constipation dans la Grèce Antique et en ancienne Egypte. Pour certains historiens, les Espagnols auraient importé les premières plantes d’aloès en Amérique, autour du XVIe siècle. En 1820, il est fait mention de l’ Aloe vera dans la pharmacopée officielle des États-Unis et, en 1935, un groupe de médecins américains y a eu recours dans le traitement des brûlures consécutives à l’exposition aux rayons X. Depuis, l’intérêt pour cette plante aux cent vertus n’a cessé d’augmenter à travers le monde.

Description botanique de l’Aloe vera

Plante de la famille des liliacées, comme l’ asperge , la tulipe, le lys, l’oignon, l’ail et la ciboulette, l’ Aloe vera fait partie des monocotylédones. Le plant mesure environ 70 cm de hauteur, ses racines sont peu profondes, et il est constitué d’un nombre variable de feuilles charnues, de forme triangulaire et pointue aux extrémités. De petites épines jaune pâle sont souvent présentes sur le pourtour de ses feuilles. Sa floraison, jaune clair, se présente sur des hampes en forme de trompettes et son fruit est capsulaire. Son gel, une matière visqueuse vert pâle, est prélevé au centre de ses feuilles, tandis que son latex est extrait des petits canaux, présents dans sa tige. Cette plante pousse sur les terrains calcaires et sableux, dans une atmosphère chaude et plutôt sèche. Elle est cultivée industriellement aux Etats-Unis, dans les Caraïbes, aux Philippines ainsi qu’au Mexique.

IMG_20190820_161151 (1)

Composition de l’Aloe vera

Parties utilisées

Son gel et son latex sont utilisés en phytothérapie et en naturopathie ; en dermatologie et en cosmétologie, seul le gel est exploité.

Principes actifs

Dérivés anthracéniques de la sève : aloïne, aloe émodine, aloïnosides et hydroxy-aloïnes.

Mono et polysaccharides : cellulose, mannose, glucose, aldopentose et L-rhamnose.

Acides aminés : aspartique, isoleucine, hydroxiproline, lysine, méthionine, phénylalanine, théonine, valine, leucine (acides aminés essentiels) et proline, sérine, tyrosine, acide glutamique, alanine, arginine, cystine, glycine, histidine (acides aminés secondaires). Vitamines : A, B1, B2, B3, B6, B9, B12 et PP.

Éléments minéraux : calcium, cuivre, chrome, chlore, lithium, fer, manganèse, magnésium, phosphore, sodium, potassium et zinc. Enzymes : catalase, amylase, lipase, cellulase, oxydase et phosphatases.

Autres éléments : aloénine, aloésine, acide cinnamique, résistanol, lignine, acide chrysophanique, saponines, huiles volatiles et choline.

Utilisation et posologie de l’Aloe vera

Dosage

– En gel, l’ Aloe vera doit être appliqué en minces couches, directement sur la peau.

– En jus, une consommation de 50 ml par jour constitue une dose maximale.

– Sous forme de gélules, la posologie recommandée est de 200 à 300 mg par jour.

IMG_20190820_161536 (1)

Précautions d’emploi de l’Aloe vera

Il est préférable de privilégier les marques qui ne contiennent pas d’aloïne. Il convient d’éviter les expositions au soleil, après une application de gel d’ Aloe vera sur la peau, en raison du risque de photosensibilisation.

Contre-indications

La consommation de son latex ne convient pas aux femmes enceintes, aux jeunes enfants ainsi qu’aux personnes souffrant du syndrome de côlon irritable, d’ulcères, de troubles cardiaques ou rénaux. Il est inefficace en application sur des lésions infectées.

Effets indésirables

Des crampes abdominales et des diarrhées peuvent survenir lorsque le latex d’ Aloe vera est utilisé en fortes doses ou pendant une longue période.

Interactions avec des plantes médicinales ou des compléments

Le gel et le latex ne doivent pas être pris en même temps que des plantes à effet laxatif, hypoglycémiant ou hypocholestérolémiant.

Interactions avec des médicaments

Il faut éviter de prendre le latex ou le gel en boisson en même temps que des médicaments à effet laxatif ou qui font faire baisser le taux de sucre et de cholestérol.

Avis du médecin

Des bienfaits reconnus

L’Aloe vera est un véritable allié, au quotidien, sur le plan nutritif. Quatre-vingts éléments, sur les 200 qui le constituent, se révèlent être des nutriments importants pour une meilleure santé (acides aminés, vitamines, minéraux, mono et polysaccharides, enzymes). La présence de choline contribue au contrôle du cholestérol, permet un bon fonctionnement du foie et participe au processus de mémorisation. L’ Aloe vera s’avère particulièrement utile pour prévenir ou lutter contre la constipation.

Le gel d’aloès améliore l’état des peaux matures, car il présente des propriétés de stimulation biogène. Il multiplie, par 7 ou 8, la production des fibroblastes, qui créent le collagène humain. Hydratant et émollient, il adoucit la peau irritée, brûlée en surface ou très sèche.

Avertissement

Pour l’ingestion du gel d’ Aloe vera buvable ou de son latex, en liquide ou en gélules, bien suivre la posologie indiquée sur les contenants. En cas de doute, il est préférable de demander conseil à son médecin ou à son pharmacien.

La recherche sur l’Aloe vera

Les dernières recherches scientifiques ont porté sur des gels et des crèmes à base d’ Aloe vera et ont été menées en dermatologie. Une autre recherche portant sur l’action du gel d’Aloe vera sur les gingivites n’a pas permis d’en confirmer l’efficacité. Par ailleurs, d’autres essais cliniques ont été effectués dans le domaine du traitement du diabète, de l’ herpès génital et de la constipation chronique. Certains résultats ont indiqué qu’un produit topique contenant 0,5% d’extrait d’ Aloe vera avait été beaucoup plus efficace que le placebo pour contribuer à traiter des lésions causées par un herpès génital.

Doctissimo : http://www.doctissimo.fr/html/sante/phytotherapie/plante-medicinale/aloe-vera-aloes.htm

 

IMG_20190820_161427

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s