La presse Française est née sous la Royauté, il y a près de 400 ans.

Qu’a donc Inventé la République mis à part LES COLONNES INFERNALES, LES MISES A MORT DU CLERGE CATHOLIQUE ET DES ROYALISTES, LE PILLAGE  TOTAL DE L’EGLISE CATHOLIQUE ET LA CREATION DE LA GUILLOTINE ?

 

Si Théophraste revenait et voyait dans quelles Mains est Tombée la Presse Française qu’il a créée !

Opera Instantané_2019-10-26_080608_duckduckgo.com

*****

La presse Française est dans les mains des capitaux étrangers.

Les capitaux étrangers sont de plus en plus présents dans les médias français. Américains, anglais, allemands, belges, espagnols, italiens, ont investi bien avant les récentes prises de participation du tchèque Daniel Kretinsky. Explications.

Daniel Kretinsky1
L’année 2018 aura été marquée par la montée en puissance des capitaux étrangers dans les médias français.
En l’espace de quelques mois, le magnat tchèque Daniel Kretinsky est parti à la conquête de la presse française, en rachetant tour à tour l’hebdo Marianne, les magazines du groupe Lagardère et une partie des actions du banquier Matthieu Pigasse dans Le Monde.
Selon le magazine économique américain Forbes, sa fortune est estimée à 2,5 milliards de dollars…
A la tête de Czech Media Invest (CMI), cet homme d’affaires de 43 ans, très influent dans le secteur de l’énergie, possède le groupe EPH – société domiciliée au Luxembourg – , qui produit et distribue de l’électricité d’origine thermique dans plusieurs pays européens.
Fin décembre 2018, EPH a été choisi pour reprendre les actifs français du groupe allemand Uniper qui possède deux centrales au charbon, à Gardanne (Bouches-du-Rhône) et Saint-Avold (Moselle) – qui doivent être revendues au groupe Total -, ainsi que six parcs éoliens et deux centrales solaires.
Depuis 2004, Kretinsky est également président et copropriétaire de l’emblématique club de foot, l’AC Sparta de Prague.
L’enquête des Panama Papers a révélé qu’il avait fait appel aux paradis fiscaux aux Vierges britanniques, pour l’acquisition de catamarans, et à Jersey, pour l’achat d’une superbe villa classée dans Londres pour 20 millions de livres sterling…

Son aventure médiatique commence en 2013, lorsqu’il rachète la filiale tchèque des journaux détenus par le Suisse Ringier et l’allemand Springer.
Il fonde alors Czech News Center, rattaché à la holding Czech Media Invest.

CMI est devenu l’un des plus gros groupes de presse de la République Tchèque qui édite le quotidien tabloïd Blesk, Aha !, le magazine Reflex, des magazines auto-moto, le site d’actualité info.cz. Il est aussi leader dans l’édition et la distribution de livres.

Marianne et les magazines
du groupe Lagardère…

En France, Kretinsky passe à l’action en avril 2018.
Il s’offre d’abord l’hebdomadaire Marianne en entrant au capital à hauteur de 91 %.
Il sauve ainsi le magazine qui faisait l’objet d’une procédure de redressement.
Fondé en 1997 par Jean-François Kahn et Maurice Szafran, il avait été racheté à partir de 2006 par Yves de Chaisemartin, ancien avocat de Robert Hersant, ancien dirigeant de la Socpresse, puis administrateur en 2005 du groupe belge Rossel.

Toujours en avril, le groupe Lagardère – jusqu’alors n°1 de la presse magazine française – annonçait être entré en négociation exclusive avec le groupe tchèque pour lui céder plusieurs titres emblématiques, vendus 52 M€ :

Version Fémina (2.598.289 ex. – 4,77 %).
Télé 7 Jours (1.049.405 ex. – 4,25 %).
Elle (336.294 ex. + 4,55 %) et ses sites internet.
France Dimanche (265.695 ex. – 1,36 %).
Ici Paris  (253.628 ex. + 1,01 %).
Public (158.292 ex. + 0,15 %).
Le bimestriel Art & Décoration (207.523 ex. – 1,39 %).
Shopcade, d’origine britannique, rachetée en 2017 par Lagardère, a été fermée. Cette filiale assurait le e-commerce des sites de Elle et Public.
Outre les clauses de cession de nombreux journalistes, CMI envisage de se séparer d’une cinquantaine de postes de cadres et d’employés au sein des ex-titres Lagardère.

CMI a également repris les radios du groupe Lagardère en République Tchèque, Pologne, Roumanie et Slovaquie, notamment Frekvence 1 et Europa 2.
La transaction se monte à 73 M€.

En juillet 2018, Lagardère annonçait déjà deux cessions importantes : ses 42 % du groupe Marie Claire à la famille fondatrice, le groupe Prouvost, pour 14 M€, et son pôle santé (MonDocteur, plate forme de prise de rendez-vous en ligne, cédé à Doctolib, et Doctissimo, leader de l’information santé, cédé au groupe TF1.)

Le groupe Marie Claire édite Cosmopolitan (édition française : 283.836 ex. – 10,57 %), les mensuels Marie Claire (353.167 ex. – 5,26 %),Avantages (388.312 ex. – 3,81 %), Votre Beauté, La Revue du vin de France.
Les bimestriels Famili, Marie Claire Maison.
Le mensuel gratuit Stylist avec le britannique Shortlist Media.
Les trimestriels Marie Claire Idées, Mariages.
Les bimestriels 100 Idées jardin, 100 Idées déco.

Ces cessions vont permettre au groupe Lagardère (13,03 % de son capital est détenu par Qatar Holding) de se recentrer dans des secteurs jugés plus stratégiques comme Lagardère Publishing (l’édition) et Lagardère Travel Retail (les boutiques Relay des gares et aéroports).
Lagardère Active conserve seulement Paris Match, Le Journal du Dimanche, les radios Europe 1, Virgin Radio, RFM, et les télés MCM, Virgin Radio TV, TiJi, Elle girl, RFM TV et Best of shopping.
Fin décembre 2018, Lagardère Active annonçait la prochaine cession des chaînes Gulli et Canal Jau groupe M6.
En mai 2019, Lagardère officialise la vente de l’essentiel de son pôle télé (Gulli, Canal J, Tiji) à M6 à l’exception de Mezzo, dont Lagardère possède 60 % (le reste appartenant à France Télévisions).
Les sites sportifs de Newsweb, filiale acquise en 2016, n’a pas encore trouvé d’acquéreur.

Déjà, en 2011, Lagardère vendait à l’américain Hearst pas moins de 102 titres édités à l’international (dont 17 en Espagne, 11 au Japon et 7 aux Etas-Unis) dont les éditions étrangères de Elle, pour 651 M€.
Lagardère conservait la propriété de la marque du magazine moyennant une licence et une redevance annuelle sur le chiffre d’affaires. En 2009, le pôle magazine de Lagardère enregistrait une perte de 2,5 M€, liée à la contraction des recettes publicitaires.

… Le Monde

Le 25 octobre 2018, Matthieu Pigasse, dirigeant de la banque Lazard, officialise la cession de 49 % de ses parts de Le Nouveau Monde àDaniel Kretinsky.
Cette société est dans la holding Le Monde Libre, actionnaire du Groupe Le Monde (72,5 %) et de L’Obs (98 %).
On y trouve aussi Xavier Niel, propriétaire d’Iliad-Free (également actionnaire de Causeur et du magazine photo Polka, créé par Alain Genestar, ancien directeur de Match) et, depuis 2005, le groupe de presse espagnol Prisa qui cherche à céder ses 20 % d’actions.
Dans un entretien aux Echos, début novembre, Kretinsky expliquait cet investissement :
 » Investir dans la presse ce n’est pas un investissement économique pour moi, c’est plutôt un engagement citoyen « .
Il entend également agir contre les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) : « Je pense que les médias ont un combat à mener sur la régulation des GAFA. Certains exercent une concurrence sauvage aux médias standards et d’autres captent beaucoup trop de la valeur « .
Denis Olivennes, ancien patron des médias de Lagardère, va présider l’ensemble des activités de presse françaises du nouveau propriétaire tchèque.

Matthieu Pigasse se retrouvant à titre personnel à un haut niveau de surendettement, il doit céder la totalité de ses parts au magnat tchèque, estime une enquête de la Lettre A (mai 2019).

Dans Libération (24.03.2019) l’entrée de l’homme d’affaires tchèque dans le capital est compliquée par la lente mise en place d’un « droit d’agrément » obtenu par les salariés. Ce dispositif, qui permettrait de refuser un actionnaire jugé indésirable par le personnel, n’est toujours pas officialisé.

Les précédents investissements étrangers

Déjà dans le passé, des groupes de presse étrangers ont pris le contrôle de nombreux médias français ou dominent leur marché.

Presse magazine :

En 1973, le groupe américain Hearst lance avec Marie Claire (appartenant alors au groupe Lagardère), l’édition française du magazine féminin Cosmopolitan, qui dispose de 57 éditions dans le monde entier.

D’autres groupes américains éditent en France :
Condé Nasta lancé en 2013 l’édition française dumensuel Vanity Fair(76.265 ex. – 16,22 %) avec Michel Denisot comme directeur de la rédaction.
Depuis 1968, il édite le magazine de mode Vogue Paris(95.479 ex. – 5,3 %) et le semestriel Vogue Hommes International.
En 2004, Condé Nast lance le mensuel féminin Glamour (192.080 ex. – 22,28 %), déclinaison de la version américaine publiée depuis 1939.
Egalement, les éditions françaises de AD (Architectural Digest) (79.622 ex. – 8,25 %), fondé en 1920,  et GQ – Gentlemen’s Quarterly (73.755 ex. – 19,2 %), trimestriel lancé en 1957, publiée en France depuis 2008.

Walt Disney Company France, avec Lagardère Active, édite depuis 1991 Le Journal de Mickey (97.027 ex. – 4,6 %). Au total une quinzaine de titres Jeunesse (Bambi, Winnie, Disney Junior, Picsou Magazine, Winie Jeux, Mickey Jeux, Mickey Parade Géant etc.)

En 2013, le Reader’s Digest (57.064 ex. – 19,39 %), fondé aux Etats-Unis en 1922, revendait sa branche française, belge et finlandaise à l’espagnol CIL (Club Internacional del Libro). La marque est maintenant exploitée par le français Art Gallery France, spécialisée dans la vente à distance de produits d’édition et de loisirs.

En 1994, le groupe français les Editions Mondiales (ex groupe Del Duca) devenu EMAP France, filiale du groupe britannique East Midlands Allied Press, reprenait une dizaine de titres du groupe Hersant pour les céder en 2006 à l’italien Mondadori dont la maison mère est la Fininvest, propriété de Sylvio Berlusconi.
En 2009, Mondadori France lançait Grazia (117.936 ex. – 17,6 %).

La filiale française du groupe italien détient une trentaine de titres :

Auto : L’Auto Journal (103.072 ex. – 1,77 %) lancé par Robert Hersant en 1950.
Auto Plus, Auto Plus Classiques, Sport Auto, Sport Auto Classiques, Auto-Journal Evasion et 4X4.
Femmes : Pleine Vie (624.436 ex. – 8,95 %).
Top Santé (325.444 ex. – 6,04 %).
Modes & Travaux (312.853 ex. – 14,07 %).
Nous Deux (192.159 ex. – 6,87 %).
Biba (260.001 ex. – 10,39 %), Grazia, L’Ami des Jardins, Vital, Vital Food, Les Veillées des Chaumières, et le dernier néDr Good (165.074 ex.), bimestriel lancé en septembre 2017, à l’initiative du médecin-animateur télé Michel Cymes.
Infotainment : Télé Star (757.617 ex. – 4,92 %).
Télé Star Jeux, Télé Poche (371.929 ex. – 5,02 %).
Closer (235.935 ex. – 7,76 %), Slam.
Nature :  Le Chasseur Français (233.145 ex. – 5,95 %).
La Revue Nationale de la Chasse, Grand Gibier, Tir Mag.
Sciences et Loisirs : Sciences&Vie (220.933 ex. – 7,28 %), Sciences&Vie Junior, Les Cahiers de Sciences&Vie, Sciences&Vie Découvertes, Guerres & Histoire, Réponses photo, Diapason.

En difficulté, Mondadori France a été cédé début février 2019 au français Reworld Media, qui devient le nouveau n°1 de la presse magazine.
Fondé en 2012, ce groupe avait racheté plusieurs magazines en difficulté Télé Magazine(143.399 ex. – 5,07 %) et Vie Pratique au groupe Springer.
En 2014 il a fait l’acquisition avec le belge 4B Media-Groupe Rossel de 10 titres cédés par Lagardère Active : Psychologies, Be, Première, Périscope (papier),  Maison & Travaux, Le Journal de la Maison, Campagne Décoration, Mon Jardin & Ma Maison, Auto Moto, et Union.
Son PDG Pascal Chevalier détient 18,9 % des actions, la société européenne de capital-investissement IDinvest Partners 22 %, Rothschild Asset Management 14,4 %, le fonds singapourien Hera Capital 4,6 %.

La stratégie de Reworld, basée sur les recettes publicitaires, est largement contestée dans la profession.
Lire : Sur 330 journalistes en CDI, 194 ont fait jouer la clause de cession, ainsi que 74 pigistes. (Le Monde 1.10.2019)
Prisma Média (filiale du groupe allemand Gruner + Jahr, détenu par Bertelsmann, leader de la communication dans le monde, qui possède notamment RTL et M6)rachetait en 1996 VSD, en dépôt de bilan,aux fils de son fondateur Maurice Siégel, ancien directeur d’Europe 1.

Ce groupe possède des magazines dans plusieurs thématiques :
Découverte : Géo (167.681 ex. + 4,26 %),Ça m’intéresse (205.752 ex. – 7,86 %), National Geographic (55.627 ex. – 5,76 %).
Economie :Capital (190.894 ex. – 7,87 %), Management, Harvard Business Review.
Télévision :  Télé 2 Semaines (732.959 ex. – 4,69 %).
TV Grandes chaînes (720.587 ex. – 4,69 %).
Télé-Loisirs (658.114 ex. – 6,58 %).
People : Voici (236.350 ex. – 3,43 %).
Gala (201.946 ex. – 0,79 %), Neon (28.920 ex. – 15,74 %).
Femmes :Femme Actuelle (562.349 ex. – 8,91 %).
Cuisine Actuelle (118.402 ex. – 11,71 %), Prima (269.266 ex. – 5,22 %), Flow (68.340 ex. – 13,61 %), As you like, et Serengo (ex Femme Actuelle senior).

En 2014, le belge 4B Media (Groupe Rossel et le français Reworld Media) rachetait plusieurs titres du groupe Lagardère (Psychologies Magazine,(265.690 ex. – 9,93 %), Auto Moto, Première, Be magazine, Mon Jardin & Ma Maison, Union, Maison & Travaux, Campagne Décoration, Le Journal de la Maison, Pariscope).

Depuis fin 2016, La Tribune a pour principal actionnaire (37,5 %) le monégasque Franck Julien, président du groupe de nettoyage Atalian. En 2012, le quotidien économique avait suspendu son édition papier pour une version numérique hebdomadaire.

En juin 2018, le franco-libanais Georges Ghosn, ex-propriétaire de La Tribune, Le Nouvel Economiste et France Soir, rachetait VSD pour transformer le magazine hebdo en mensuel avec une réduction du personnel de moitié. En 2017, la diffusion du titre n’était plus que de 81.758 exemplaires (- 19,4 % / 2016). En 2018, le mensuel diffuse 99.471 ex.

En 2015, Iskandar Safa,homme d’affaires franco-libanais, propriétaire du groupe Valmonde rachetait Valeurs Actuelles(101.068 ex. – 14,51 %) au groupe Pierre Fabre. Valmonde édite aussi Mieux Vivre Votre Argent, Jour de cheval, Marine & Océans, via Priminvest Médias, filiale de la holding Priminvest dont Etienne Mougeotte et Charles Villeneuve sont actionnaires.

Presse quotidienne :

En 2002, le groupe norvégien Schibsted lançait en France le quotidien gratuit 20 Minutes.
Jusqu’en 2016, le groupe Sipa Ouest-France était actionnaire à 50 %. Schibsted céda alors sa participation au groupe belge Rossel.
Les filiales de Sipa Ouest-France Spir Communication et Sofiouest détiennent chacune un quart du capital.
En 2010, Schibsted faisait l’acquisition du site Le Bon Coin racheté à Spir pour 140 M€. Le géant français des petites annonces en ligne entrera en Bourse au second trimestre 2019.

L’International New York Times (depuis 2013), ex International Herald Tribune. Edité en français à Paris depuis 1887, sa diffusion se limite à seulement 13.897 ex. (- 3,32 %).

Les groupes étrangers investissent aussi dans la presse quotidienne régionale, faute de capitaux français : le belge Rossel possède depuis 2005 le groupe La Voix – 8 quotidiens – La Voix du Nord, Nord-Eclair, Nord Littoral, Courrier Picard, L’Union, L’Ardennais, L’Est Eclair, Libération Champagne.
Et 14 hebdomadaires locaux : Le Messager de Thonon, L’Essor Savoyard, Le Pays Gessien, La Savoie, La Tribune républicaine de Bellegarde, L’Avenir de l’Artois, La Semaine dans le Boulonnais, L’Indicateur des Flandres, L’Echo de la Lys, Le Journal de Montreuil, Le Phare Dunkerquois, Les Echos du Touquet, Le Journal des Flandres et Le Réveil de Berck.

Le belge Nethys- qui intervient dans les secteurs de l’énergie et de la presse – actionnaire depuis 2016 de Nice Matin (34 %) et de La Provence (11 % depuis fin 2015) a annoncé fin 2018 son intention de se désengager du groupe niçois qui édite également Var Matin et Monaco Matin. Un pacte d’actionnaires prévoyait une montée en puissance de Nethys dans le capital du quotidien niçois, et devait passer à 51 % au 31 décembre 2018. Le franco-libanais Iskandar Safa, via sa holding Priminvest, s’était porté sur les rangs, jusqu’à l’offre de Xavier Niel.

Télévision

BeIn Sports a été lancé en France en juin 2012 par Al Jazeera Sports. Depuis 2014, la chaîne appartient au réseau BeIn Media Group lancé au Qatar, créé par l’Emir du Qatar.

Euronews, chaîne lancée en 1993 par dix groupes audiovisuels publics européens pour concurrencer l’américaine CNN, est contrôlée depuis 2015 par l’homme d’affaires égyptien Naguib Sawiris, via Media Globe Networks (MGN) qui en détient 60 %. Son siège mondial est à Lyon et les subventions de la Commission européenne assurent le tiers de ses recettes.
En 2017, des actionnaires d’Abou Dabi sont entrés discrètement dans le capital de la chaîne.
En 2018, Euronews s’est rapproché de l’américain NBC News, entré dans le capital à hauteur de 25 %. A l’est de l’Europe, elle fait alliance avec un groupe albanais.
En 2018, son chiffre d’affaires (75,1 M€) a été largement soutenu par des recettes publicitaires provenant d’Abou Dabi.

AZUR TV, télévision locale de la région Nice, Marseille, Toulon, est aux mains de d’Iskandar Safa, après son échec à vouloir acquérir le quotidien Nice-Matin. Sa holding Pivdevmedias France contrôle également 6Medias agence de presse spécialisée dans les contenus d’information sur les supports numériques.

Cette carte (décembre 2018) du paysage médiatique a été réalisée par Le Monde Diplomatique et le site ACRIMEDCarte Médiatique

T.N. (*) Source des chiffres de diffusion : ACPM)Cette carte (décembre 2018) du paysage médiatique a été réalisée par Le Monde Diplomatique et le site ACRIMED
Lien : https://press-oldfashion.blogspot.com/2018/12/la-presse-francaise-entre-les-mains-de.html

*****

Libération : https://www.liberation.fr/planete/2018/04/20/daniel-kretinsky-un-magnat-tcheque-controverse-a-la-conquete-de-la-presse-francaise_1644534

Daniel Kretinsky, un magnat tchèque controversé à la conquête de la presse française

Par Aurélia Abdelbost — 20 avril 2018 à 10:55 (mis à jour à 14:4

Inconnu en France jusqu’à présent, le quadragénaire se positionne pour racheter Télé 7 Jours, Elle, Marianne et plusieurs titres du groupe Lagardère.

Daniel Kretinsky2
«C’est une opération d’envergure. Des fleurons de la presse française vont passer sous pavillon tchèque», souligne Pauline Ades-Mevel, responsable du bureau Union européenne et Balkans pour Reporters sans frontière (RSF). La société Czech Media Invest (CMI), le premier groupe de médias tchèque – jusqu’alors inconnu à Paris – s’est lancé dans le rachat massif de journaux à Lagardère. Mardi, CMI a déjà racheté au géant ses radios internationales en République Tchèque, Pologne, Slovaquie et Roumanie pour 73 millions d’euros. «Le groupe cherche à se diversifier car jusque-là il ne possédait que des journaux», indique Pauline Ades-Mevel. Et les opérations ne s’arrêtent pas là, depuis quelques jours, CMI mène des négociations pour le rachat de plusieurs magazines dont Elle, Télé 7 Jours et Marianne, qui pourrait être le premier sur la liste. «Czech Media Invest vient d’adresser à Marianne une proposition ferme d’acquisition de 91 % du capital de cette dernière», indique l’hebdomadaire en redressement judiciaire depuis janvier dans un communiqué, ce jeudi. Il ne manque plus que «la consultation des instances représentatives des salariés et à l’approbation du Tribunal de Commerce de Paris», précise le communiqué.

Arnaud Lagardère souhaite réduire sa présence dans la presse, difficile à rentabiliser, depuis plusieurs années. Le groupe souhaite à terme ne garder que Paris Match, le Journal du Dimanche et la radio Europe 1. Une aubaine pour le groupe tchèque, qui est insatiable : «CMI est continuellement à la recherche d’occasions intéressantes d’investissement, autrement dit d’actifs médias de qualité pour un bon prix», a indiqué à l’Agence France-Presse un membre de la présidence et porte-parole du groupe, Daniel Castvaj. Mais qui se cache derrière ces opérations ? Daniel Kretinsky, cofondateur et dirigeant de CMI, est un milliardaire tchèque de 42 ans qui a comme nouvel objectif de faire de la France le «pilier de sa stratégie d’expansion internationale». Il s’exprime rarement devant les médias et l’homme d’affaires inquiète les syndicats de la branche médias de Lagardère.

«Oligarque»

Copropriétaire du club de football Sparta Prague, Daniel Kretinsky est aussi le cinquième homme le plus riche de son pays selon Forbes. Personnalité controversée, son nom est ressorti dans l’enquête des Panama Papers pour la possession d’une société basée dans les îles Vierges britanniques. Sa fortune, il l’a créée dans le domaine de l’énergie avec le groupe EPH, connu pour le rachat systématique à travers l’Europe de centrales à charbon. Au total, EPH contrôle une cinquantaine de sociétés en République Tchèque ainsi qu’en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Hongrie, en Italie et en Slovaquie, pour un chiffre d’affaires de 4,9 milliards d’euros en 2016.

«Daniel Kretinsky fait partie des trois oligarques qui ont contribué à changer le paysage des médias tchèques, qui appartenaient précédemment à des groupes étrangers. Il a commencé par racheter le groupe Ringier Axel Springer CZ des mains des Allemands et des Suisses et l’a renommé Czech News Center (CNC). Aujourd’hui, il peut se targuer de détenir les journaux les plus lus du pays», explique Pauline Ades-Mevel. La société CNC appartient au groupe CMI et publie des journaux et des magazines lus par quelque 3,5 millions de personnes, dans ce pays de 10,6 millions d’habitants. Il s’agit notamment des tabloïds Blesk et Aha! et du journal Sport, ainsi que de l’un des principaux hebdomadaires du pays, Reflex. En 2016, CNC a réalisé un bénéfice net de 19 millions de couronnes, soit 751 000 euros. Une situation qui inquiète Pauline Ades-Mevel, en 2016, elle dénonçait déjà la main mise du dirigeant de CMI sur les médias tchèques, une situation de concentration qui met en péril la pluralité des médias selon elle.

Aurélia Abdelbost

*****

Lorsque l’on voit ce qu’est « Le Prix Renaudot » l’on prend Peur !

La république a cru bon de devoir créer un « Prix Renaudot » !!!

 

Membres du jury 2019 :
Frédéric Beigbeder : Patrick Besson, Franz-Olivier Giesbert, Georges-Olivier Châteaureynaud, Louis Gardel, Dominique Bona, Jérôme Garcin, J.M.G Le Clézio et Jean-Noël Pancrazi
ROMANS SELECTIONNES :
– Kaouther Adimi, « Les petits de décembre » (Seuil)

– Santiago Amigorena, « Le ghetto intérieur » (P.O.L)

– Nathacha Appanah, « Le ciel par-dessus le toit » (Gallimard)

– Emma Becker, « La maison » (Flammarion)

– Aurélien Bellenger, « Le continent de la douceur » (Gallimard)

– Jean-Luc Coatalem, « La part du fils » (Stock)

– Michael Ferrier, « Scrabble » (Mercure de France)

– Hubert Haddad, « Un monstre et un chaos » (Zulma)

– Lenka Hornakova-Civade, « La symphonie du nouveau monde » (Alma)

– Victor Jestin, « La chaleur » (Flammarion)

– Victoria Mas, « Le bal des folles » (Albin Michel)

– Vincent Message, « Cora dans la spirale » (Seuil)

– Alexis Michalik, « Loin » (Albin Michel)

– Jean-Noël Orengo, « Les jungles rouges » (Grasset)

– Sylvain Prudhomme, « Par les routes » (Gallimard)

– Abdourahman Ali Waberi, « Pourquoi tu danses quand tu marches » (JC Lattès)

ESSAIS SELECTIONNES :
– Brigitte Benkemoun, « Je suis le carnet de Dora Maar » (Stock)

– Charles Dantzig, « Dictionnaire égoïste de la littérature mondiale » (Grasset)

– Jean-Michel Delacomptée, « La Bruyère, portrait de nous-mêmes » (Robert Laffont)

– Sophie Des Déserts, « Le dernier roi-soleil » (Grasset/Fayard)

– Quentin Jardon, « Les pionniers oubliés du web » (Gallimard)

– Emmanuelle Lambert, « Giono furioso » (Stock)

– Félix Macherez, « Au pays des rêves noirs » (Equateurs)

– Éric Neuhoff, « Cher cinéma français » (Albin Michel)

– Martine de Rabauby, « A l’absente » (Gallimard)
PRIX RENAUDOT 2018 : Gagnante Valérie Manteau pour son …… »LE SILLON » !

Opera Instantané_2019-10-26_085452_www.amazon.fr
Voilà ce que la République Maçonne récompense :

« Une jeune femme part rejoindre son amant à Istanbul. En nous invitant dans le parcours de cette femme, Valérie Manteau nous entraîne dans un tourbillon immobile où se fondent une histoire d’amour et une ville qui joue avec le chaos. À un moment où tout s’effondre, quel destin choisir? Quand une ville devient le point de friction entre Orient et Occident, comment fermer les yeux ?
 » Je rêve de chats qui tombent des rambardes, d’adolescents aux yeux brillants qui surgissent au coin de la rue et tirent en pleine tête, de glissements de terrain emportant tout Cihangir dans le Bosphore, de ballerines funambules aux pieds cisaillés, je rêve que je marche sur les tuiles des toits d’Istanbul et qu’elles glissent et se décrochent. Mais toujours ta main me rattrape, juste au moment où je me réveille en plein vertige, les poings fermés, agrippée aux draps ; même si de plus en plus souvent au réveil tu n’es plus là.  »

Récit d’une femme partie rejoindre son amant à Istanbul, Le Sillon est, après Calme et tranquille (Le Tripode, 2016), le deuxième roman de Valérie Manteau. »
Prix Renaudot 2018

Voilà où nous en sommes avec la République Maçonniquement Laïcarde laquelle, après avoir décimé des Millions de Français Catholiques de 1792 à nos jours, Vend et donne ce qui ne lui appartient pas .

Hommage à Théophraste Renaudot.

Opera Instantané_2019-10-26_085948_wordpress.com

Opera Instantané_2019-10-26_080608_duckduckgo.com

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s