Archives de Catégorie: Eglise moderne

Monseigneur Williamson est-il aujourd’hui le porte-drapeau de la tradition ?

En ce moment je passe beaucoup de temps à écouter les enseignements des hommes d’église qui tentent à conserver la tradition religieuse de nos pères. Je souhaiterais vous en faire découvrir quelques-unes avec le temps.

J’aimerais spécialement attiré l’attention d’éventuels lecteurs sur le cas de Monseigneur Williamson.

En effet, ces dernières années, depuis les différentes dissensions au sein de la Fraternité sacerdotale saint Pie X, il semblerait que deux sillons se soient creusés.

Un premier chemin visant un rapprochement de la fraternité sacerdotale saint Pie X avec Rome en poursuivant des efforts d’unification suite au dialogue entre le pape Benoît XVI et Monseigneur Bernard Fellay.

Puis, une seconde route, elle chère à mon cœur, visant la conservation stricte des enseignements de Monseigneur Lefebvre face aux erreurs modernes de Vatican 2.

Le chef de file préservant la voie de la tradition millénaire serait donc Monseigneur Williamson, prenant ses distances avec une fraternité qui, selon ses dires, aurait à son tour succombé à la maladie d’aujourd’hui attrapant le virus du catholicisme libéral, expression forte et destructrice de l’esprit du monde frappant au sein l’église.

Ainsi, la Fraternité sacerdotale saint Pie X serait en passe de répéter les mêmes erreurs de soumission à la modernité, pour un souci d’unité, en faisant des compromis avec le réel, la pensée juste, saine et le règne naturel.

Deux directions différentes s’imposent donc l’une à l’autre.

Bien qu’aucune décision ferme et finale n’ait encore été prise bien, les esprits sont en proie au doute et craignent l’éclatement du travail de conservation de la doctrine et du sacerdoce par le très heureux Monseigneur Lefebvre.

Oui c’est mon cœur qui s’exprime ici, je crois en conscience et sincèrement, que Monseigneur Lefebvre est bienheureux, que d’ailleurs son œuvre est récompensée du ciel par de nombreux fruits, puis finalement un personnage lui-même réhabilité par l’Église conciliaire après suspense a divinis et excommunication.

Ainsi donc, j’aimerais que vous puissiez vous intéresser aux différentes vidéos YouTube accessibles en ligne où l’on peut écouter les enseignements Monseigneur Williamson.

Je vois en cet homme de Dieu un digne successeur de Monseigneur Lefebvre pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, il s’exprime avec beaucoup de simplicité. Il parle avec le cœur et au-delà des mots, l’on ressens dans le ton employé, dans la gestuelle, l’amour des choses véritables. Son accent britannique offre au public de fidèles français une forme d’enseignement et de compréhension unique. Je fais partie de ces gens qui pensent que l’homme de Dieu doit rendre son discours simple et non simpliste mais surtout accessible comme le faisait en son temps Monseigneur Lefebvre dont les discours de formation à l’attention des jeunes prêtres en devenir étaient compréhensibles par un enfant de 10 ans !

Mais encore, Monseigneur Williamson ne se cache pas derrière le cancer du politiquement correct qui mine les propos publics de ceux qui doivent transmettre l’enseignement aux plus jeunes. Car ce sont bien les méthodes modernes de l’éducation nationale républicaine, gavée de lectures maçonniques abstraites, prépondérantes, qui ont rendu des générations de français à l’esprit vide de sens, sans compréhension de la vie réelle, perdues dans le conceptuel, dans l’imaginaire et dans l’idéologisme.

N’est-ce pas là d’ailleurs un esprit judaïsant contre lequel nous avons tous à combattre, un esprit lui-même exacerbé qui doit devenir la norme, rassurant les pécheurs en chef dans leur ignominie, et motivant de ce fait la venue d’un messie antéchrist, telle la tradition sabbatéenne ou frankiste.

Pour cela, je veux mettre en avant les explications de Mgr Williamson visant la déconstruction de Dignitatis humanae, document maudit s’il en est, réalisé lors du Concile Vatican II sous la direction du pape Paul VI.

Ce texte fut vivement critiqué à l’époque par Mgr Lefebvre et avec raison. Document malheureux, qui je le crois, est à la base d’une motivation réelle et la raison pour laquelle s’est engagé Mgr Lefebvre dans la création d’une nouvelle fraternité religieuse afin se s’opposer à la mainmise maçonnique, qui tentant de l’intérieur de l’église, à détruire la tradition de toujours. But fixé duquel ils ne se sont jamais cachés.

Mgr Lefebvre avait donc personnellement assisté, en tant que responsable, à la débandade des évêques face à la déferlante maçonnico-libérale qui a lourdement pesé sur les décisions prise par le concile des 1962 puis choqué par un événement en particulier.

Alors que durant les débats et les votes, concernant notamment la liberté religieuse, un combat farouche et insoluble les heures durant, opposait les évêques défendant la tradition et les évêques libéraux.

Il eût fallu, scène incroyable, que le pape Paul VI lui-même, en fin de séance, finisse par rajouter personnellement une unique annotation exprimant que la position nouvelle du concile, concernant la liberté religieuse, ne remettait pas en cause la tradition d’antan.

Par cette simple phrase, la fatigue aidant, les derniers évêques réfractaires au changement finirent par donner leur consentement et votèrent en faveur de la réforme.

Folie s’il en est, malheur, car le texte au complet n’avait quant à lui, en dehors de cette phrase rajoutée, pas varié d’un iota ! Enfer et damnation.

Un article rédigé par AyM.B.

Voici la vidéo de Monseigneur Williamson sur Dignitatis humanae intitulée:  » c’est la mouise  »

Durée, 1h30. Bon visionnage.

L’Eglise conciliaire sermone les Catholiques

Voilà ce que vient de publier l’Archevêque Conciliaire de Rennes, Mgr Pierre d’Ornellas.

Communiqué.png

« ….j’invite les Catholiques à OEUVRER SINCEREMENT ET PATIEMMENT POUR QUE L’ANTISEMITISME S’ESTOMPE COMPLETEMENT DANS NOTRE PAYS. »

Première question a ce communiqué peu glorieux  : Qu’ont fait les Catholiques pour que se propage l’Antisémitisme ?

Deuxième question : Au cas où l’antisémitisme ne s’estomperait pas, les Catholiques en seront-ils tenus pour Responsables ?

Et bien sur, le sempiternel, Jésus est juif alors que Jésus est Galiléen………..et le souvenir de l’Affaire Dreyfus qui a fait pleurer dans les chaumières alors que Dreyfus est Bel et Bien COUPABLE comme en témoigne Adrien Abauzit qui a été aux Archives consulter le Dossier. Il en a fait un livre dans lequel tous les documents qui prouvent la culpabilité de Dreyfus sont inscrits.

Son livre est « L’ Affaire Dreyfus, entre Farces et Grosses Ficelles » Edition Altitude.

En six phrases, Mgr d’Ornellas n’a pas jugé utile de « glisser juste un petit mot » sur les profanations récentes dans les Eglises. Rien.

Aucun communiqué de ces Augustes personnes en Réaction aux TABERNACLES PROFANES. Rien.

Ces Nobles  Monseigneurs, adorateurs de la Pensée Unique et Non de Jésus-Christ Mort sur la Croix pour Délivrer les pêchés du Monde, préférent imposer la doxa aux Catholiques sincères, peu importe qu’elle soit vraie, fausse ou surestimée.

Et ils osent parler de Fraternité alors qu’ils ne sont qu’exclusion !

Les internautes Catholiques eux, sont scandalisés, pas les Monseigneurs Conciliaires :

Profanations2.png

Profanations1.png

Profanations

Profanation Sanctuaire

 

Monseigneur Jean-Paul Jaeger cosignera le communiqué : Rien sur les Profanations  des Eglises, aucun réconfort pour les Catholiques anéantis par ces saccages :

Alexandre Simmonot.png

A aucun moment ces prélats « bien-pensants » n’ont publié un communiqué sur les profanations, Souillures et Dégradations des Eglises ni sur la Persécution des Chrétiens. RIEN.

Le simple fait de leur demander d’Organiser une Manifestation Nationale leur donnerait le « Tourniquet » !

 

Seul, le Très Aimé Jacques Bompart fera un communiqué :

Profanations : une persécution silencieuse

Rien qu’en 2017, l’Eglise catholique et les Eglises chrétiennes enregistrent bien malheureusement le record d’atteintes aux lieux de culte, comme le rappelait le 11 février dernier le journal Le Figaro. Sur 978 actes recensés, 878, soit 90%, se sont exercés à l’encontre de la Chrétienté. Cela représente en moyenne deux dégradations par jour.

Pire, ce même journal rappelle qu’entre le 28 janvier et le 10 février,  neuf églises ont été victimes de dégradations : quatre ont subi une profanation et cinq des actes de vandalisme. L’église Saint Nicolas à Houilles dans les Yvelines a été vandalisée trois fois en l’espace de dix jours.

Si la bien-pensance s’écrie haut et fort dès que des actes réputés islamophobes sont commis, aucune levée de boucliers ne semble à l’ordre du jour devant la destruction de ce qui représente nos racines charnelles.

Et que penser de la décision du carmel d’Alençon de quitter le centre-ville car « le quartier est devenu trop bruyant » ? Non pas à cause du vacarme assourdissant de la ville, mais bien à cause des appels réitérés à la prière de la mosquée voisine, séparé du carmel par un mur mitoyen.

Le catholicisme est ainsi chassé ouvertement de nos bourgs et villes par la propagation d’une civilisation qui n’est pas nôtre et qui est la conséquence d’une immigration de peuplement.

Quant aux dégradations à répétition dans nos églises françaises, il est envisagé de réduire les heures d’ouverture aux fidèles. Là encore c’est dire si la solution de facilité, voire de radicalité s’impose afin de mieux diminuer l’influence de la chrétienté en France.

Cela est tout simplement inadmissible et intolérable. Il est grand temps que le ministère de l’Intérieur, qui plus ministère des Cultes, vienne en aide à l’Evêché et à notre Eglise.

***************************************************

Merci à Charlotte d’Ornellas qui révèle à CNEWS ce que les prélats conciliaires sont incapables de publier dans un tout petit communiqué.

 

Le jour s’approche où même les Fidèles Chrétiens Modernistes, qui ont accepté toutes les Hérésies, seront, eux-aussi Chassés comme nous l’avons été.

LES FAUX MIRACLES EUCHARISTIQUES DE L’EGLISE MODERNE, par Laurent Glauzy

L’église moderne est l’église de Satan, et ses prêtres soumis bien entendu à un nouveau rite d’ordination, célébrant la messe face à l’assistance, contribue de fait au culte de l’homme lancé par Vatican II sous l’initiative du pédosataniste et juif Paul VI.

Il est toujours bon de rappeler concernant ce « pape », et selon le témoignage de la journaliste Michele Reboul, que son cadavre sentait si mauvais, que l’on dut écourter les visites. S’agissait-il d’un signe de possession ? Nous pouvons le penser. Don Luigi Villa placé aux Affaires des services secrets par son père spirituel Padre Pio, qualifiait Paul VI, d’« homme le plus nuisible de l’humanité ». A cause de la destruction de la messe qui ont fait des nations apostâtes, combien d’âmes sont aujourd’hui en enfer pour l’éternité ?

C’est dire que le rite de la nouvelle messe était lancée par des hommes bien aux ordres de satan et de la franc-maçonnerie. Pour faire bref et concis.

Rappelons-le, Mgr Montini, sous Pie XII, dénonçait les prêtres partant évangéliser en URSS, en secret, au Parti Communiste italien, qui en avertissait le KGB. Ces prêtres étaient fusillés sur place ou conduit au Goulag. Lire à ce sujet : LE DECALOGUE DE SATAN (34,50 € fco de port à Laurent Glauzy – BP 25 – 91151 Etampes Cedex).

L’absence de Dieu dans la nouvelle messe qui abaisse le surnaturel et élève le naturel, l’homme, ne fait aucune place à Dieu. A Dieu revient sa place : la première ou aucune.

Et nous le voyons en quelques signes : les modernistes ne connaissent rien du catholicisme, rien des saints. Ils sont des disciples du New Age, laissés à leurs propres délires ou interprétations funestes. C’est le règne de la liberté de pensée, tant prônée par Satan.

Dans le domaine surnaturel, il en va de même. Au VIIIe siècle, le miracle eucharistique de Lanciano montrait une hostie se transformer en chair encore intacte, et ayant le même rhésus sanguin AB que le sang du linceul de Turin.

Les hosties blasphémées saignent. Tous ces miracles sont inexistants dans l’église moderne qui tente de cacher l’absence de Dieu et l’irrégularité de ses prêtres par du sentimentalisme : « la religion pouet pouet » où l’on ne recherche pas Dieu mais des sensations extraordinaires. Or, les modernistes répliquent qu’il ya des miracles eucharistiques : leurs hosties ne saignent pas mais lévitent.

Il est à cet effet à rappeler que le démon connaît les lois de la nature, et qu’une hostie consacrée par un (faux) prêtre moderniste, reste du pain. Le démon peut donc avoir toute emprise sur ce morceau de pâte azyme. Là encore, c’est dire la teneur de la messe moderniste voyant ce genre de prodige. Bien entendu, la connerie d’un fidèle moderniste, n’ayant aucune connaissance du sacré et encore moins de la démonologie, voit là un miracle pour sa croyance pouet pouet.

Et les fausses apparitions mariales de Međugorje s’adressent à ce public de naïfs modernistes complètement éthérés. Le modernisme et sa pseudo-église sont bien dirigés par le camp adverse, celui de Satan et de la franc-maçonnerie.

Mais les satanistes, eux, ne se trompent pas d’ Eglise. Ils achètent plus de 5.000 dollars une hostie consacrée par le rite extraordinaire, « ancien ». Les satanistes de haut niveau ne blasphèment jamais Mohammed, car ils savent que l’Islam est bien la création des talmudistes. A ce niveau là, on ne se trompe donc pas !

Ci-dessous vidéo d’une hostie en lévitation à Lourdes : Le démon essaie par ses ruses de prendre la place de la Sainte Vierge, lors d’un rite de l’église moderne. Ce rite fut institué par le P. Annibale Bugnini (franc-maçon) et des pasteurs protestants. La messe moderne est bien un culte rendu à Satan.

PHOTO SUR FOND ORANGE : miracle de Lanciano. Plus de douze siècle après, la chair est complètement intacte. Un miracle complètement impossible dans l’église moderne, église de Satan et maçonne.