Archives de Catégorie: Révolution maçonnique

GILETS JAUNES : UNE REVOLUTION PREVUE PAR ATTALI ?, par Laurent Glauzy

Dans Rivarol du 12/12/18 (n°3356, p.8, 3° col), le journaliste François-Xavier Rochette pose des questions pertinentes sur l’action des Gilets Jaunes, à savoir est-ce qu’il s’agit d’une manipulation des masses contre l’État ? Il s’appuie notamment sur les propos de Jacques Attali, qui rappelons-le, quatre ans avant la présidentielle avait prévu l’élection de Macron, l’enfant des Rothschild, certainement sous contrôle mental.

FX Rochette écrit : Attali « fit également une étonnante prédiction en 2016 à la télévision. Si le futur président de la république n’écrivait pas en quelque sorte une nouvelle page historique en appliquant un programme clair, rassembleur et enthousiaste, il y aura, disait le bon Jacques, une révolution avant 2022. »

François-Xavier Rochette pose la question de l’utilité de la violence filmée des forces dites de l’ordre, tirant dans la tête des manifestants pourtant pacifiques. Par ces agissements, s’agit-il de cristalliser un mouvement et de le rendre plus violent. Et, il est exact, comme le souligne encore Rochette, que les media ont parlé en abondance de l’initiative de ces Jacques d’aujourd’hui.

Et, nous pouvons penser que les manifestants ont échappé au contrôle des potentiels tireurs de ficèles.

Benjamin Disraeli (1804-1881), un juif honnête converti au « christianisme » (anglicanisme), deux fois premier-ministre britannique, affirmait qu’il y avait l’histoire officielle mensongère écrite pour le peuple, et l’histoire que l’on n’enseigne jamais, occulte, qui sert à comprendre les faits.

Le bon peuple ne sert donc qu’à être manipulé, il suit la « doxa », l’opinion.

Par conséquent, nous pouvons penser que le mouvement des Gilets jaunes a été montés et que l’ « attentat » de Strasbourg est une fabrication visant à couper l’élan d’un golem échappant à son maître, sous prétexte de sécurité, etc.

Tout et l’inverse de tout peut être imaginé. Pourquoi ? Nous sommes en démocratie, c’est-à-dire un schéma politique élaboré pour construire la prochaine dictature mondiale. L’enjeu est énorme, et toutes les manigances sont possibles.

Dans cette histoire, un élément est certain : nos politiciens sont des voleurs sans scrupule et il faudra que le peuple spolié, exploité se pose les vraies questions pour retourner vers le seul pouvoir légitime : un royauté absolue de droit divin.

 

Les Loubavitch installent une menorah devant l’Arc de Triomphe

Dimanche, les Loubavitch ont célébré la fête juive d’Hanoucca  en allumant une menorah géante devant l’Arc de Triomphe à Paris.

Etrangement, les ayatollahs de la laïcité n’ont pas protesté de cette intrusion religieuse dans l’espace public. Leurs plaintes sont réservées à l’encontre des crèches de Noël.

Source : https://www.medias-presse.info/les-loubavitch-installent-une-menorah-devant-larc-de-triomphe/102207/

 

NDLR : Sans compter les énormes encarts publicitaires pour annoncer les « lumières de Hanoucca »

Le département français de Mayotte subventionnerait le pèlerinage à La Mecque (ou la laïcité à 2 vitesses)

Bénéficiant d’un décret de 1939, mesure d’exception à la loi de 1905, Mayotte alloue, selon Le Figaro, des subventions de plusieurs dizaines de milliers d’euros à des associations pour encadrer des pèlerins musulmans à La Mecque, en Arabie saoudite.

En France, la laïcité est apparemment à géométrie variable, comme le rappelle Le Figaro ce 21 novembre. Ainsi, par son histoire, l’Alsace-Moselle, par exemple, n’applique pas la loi 1905 mais un concordat avec l’Etat. C’est le cas aussi de certains départements d’outre-mer comme Mayotte. Le décret Mandel de 1939 permet en effet à des DOM d’être exclus de la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat.

Le quotidien rappelle que «le conseil départemental peut aider les pèlerins à accomplir le hadj [pèlerinage à La Mecque] tout en respectant la laïcité».

En 2018, Mayotte aurait d’ailleurs accordé près de 70 000 euros de subventions à quatre associations encadrant ces pèlerinages en Arabie saoudite. «Le département ne finance pas le culte, nous ne faisons que de l’accompagnement», justifie auprès du Figaro Hadadi Andjilani, chef de cabinet du président du conseil départemental.

C’est comme s’il y avait un groupe de jeunes qui voulait aller visiter la tour Eiffel : ils auraient besoin d’un accompagnement pour ne pas se perdre dans le métro ! Et si, un jour, des catholiques sollicitaient le département pour aller à Lourdes, pas de problème, nous ferions pareil

Cette subvention aurait été votée le 11 juin 2018, «pour la prise en charge des billets d’avion, le transport interurbain, l’hébergement de l’équipe d’encadrement des pèlerins», selon Hadadi Andjilani. Celui-ci évalue le coût du voyage à 4 500 euros par personne et assure que la subvention permettrait de rembourser moins de la moitié de cette somme. D’après le département, dont les chiffres ont été publiés par le journal, 648 mahorais musulmans ont fait le pèlerinage cette année. «Ils ne parlent pas l’arabe, ne savent pas s’orienter à La Mecque, donc c’est obligatoire de leur fournir des guides et des infirmiers», souligne auprès du Figaro Saïd Maanrifa Ibrahima, président de l’Aspel, l’une des associations bénéficiaires de la subvention.

Il explique en outre le bien-fondé, selon lui, de ce financement : «C’est comme s’il y avait un groupe de jeunes qui voulait aller visiter la tour Eiffel : ils auraient besoin d’un accompagnement pour ne pas se perdre dans le métro ! Et si, un jour, des catholiques sollicitaient le département pour aller à Lourdes, pas de problème, nous ferions pareil.»

« Entrées précédentes Derniers articles »