LE PERE BOULAD, ARABE, S’ADRESSE AUX FIOTTES CATHOLIQUES.

Le prêche du Père Henri Boulad résume ce que j’écris quasiment chaque jour sur ma page sur l’incompétence de l’église catholique à combattre et à savoir combattre.

Plutôt que d’aller vers les musulmans, ils préfèrent bêler entre eux sur les dangers de l’Islam. Mais ce qu’ils ne comprennent pas c’est que l’Islam est le châtiment de leur tiédeur.

Le P. Boulad exprime que nous avons la chance d’avoir les musulmans à portée de main pour les convertir, car ils attendent après nous. Mais comment voulez-vous que des catholiques efféminés aillent vers des musulmans sur-masculinisés ?

La tradition est bien entendu comprise dans ce schéma, elle qui est incapable de hurler que les « papes » de Vatican 2 sont satanistes, eux qui aiment tant Mgr Lefebvre mais qui sont incapables de dire exactement comment il est mort. Bien entendu ce n’est pas Fellay qui nous expliquera cela, car l’on peut véritablement se demander si c’est lui qui dirige la fraternité saint Pie X ou le « frère » Cellier, le J. Schmidberger ou bien Krah.

Moi qui suit proche des Arabes, je suis fier du discours du P. Henri Boulad. Ce que devrait dire la tradition, si peureuse du monde extérieur, c’est un Arabe qui montre l’exemple. Comme quoi, je n’ai vraiment pas tort d’écrire que la Tradition n’a pas la vraie foi et de me tourner vers les musulmans pour tenter de les convertir. Car la fougue d’un musulman converti vaut 100 catholiques. Je peux écrire que chaque semaine, je reçois au moins un message de musulman me demandant comment aller à la messe, ou témoignant de leur prière pour Marie. Je peux aussi révéler la chose suivante. Sur quatre musulmans que j’ai amené à la Fraternité saint Pie X, aucun n’a voulu revenir. Pourquoi ? Parce que cette tradition qui mène soi-disant au Ciel est incapable de convertir. Encore et encore, je m’adresse aux convertis catholiques, car eux seul sont assez téméraires pour annoncer le vrai message du Christ. Les autres sont bons pour rester entre eux et parler du danger du monde extérieur. Merci Père Henri Boulad, vous êtes un vrai catholique et un vrai Arabe!

Laurent Glauzy.

Laisser un commentaire