Archives mensuelles : octobre 2017

EX-PUSSYCAT DOLLS KAYA JONES: « LE GROUPE ÉTAIT UN RÉSEAU DE PROSTITUTION »

Alors que l’affaire Weinstein est un arbre qui cache la forêt d’autres affaires de pédocriminalité hollywoodienne, car il s’agirait en fait d’un réglement de compte avec son frère, Bob Weinstein, nous des affaires comme celle-ci. Concernant l’affaire Weinstein il s’agit bien d’une manipulation médiatique au profit largement satanique. Pour cela lire l’ecxellent article sur l’affaire Weinstein dans le Rivarol publié le jeudi 19 octobre 2017.

La chanteuse Kaya Jones, ex-membre de « The Pussycat Dolls », affirme que les membres de l’industrie de la musique l’ont « fait circuler ».

Kaya Jones a été découvert par R Kelly quand elle avait 13 ans et a signé avec Capitol Records à l’âge de 16 ans. En 2003, elle a été auditionné et a été sélectionné pour faire partie du groupe de filles The Pussycat Dolls. Elle a ensuite déménagé chez Interscope Records et est passée sous la tutelle du producteur de musique Jimmy Iovine.

Seulement deux ans plus tard, Jones quitta le groupe alors qu’elle enregistrait son premier album en affirmant que « ce n’était plus amusant d’être dans le groupe ». Dans une interview avec Yahoo! Singapour, Jones a déclaré :

« Quand tout le monde n’est pas sur la même page, cela affecte le groupe, donc je pense que c’était le pire et j’ai décidé de partir. Ce n’était pas parce que je voulais être en solo et que je ne voulais plus être dans un groupe, je suis parti parce que ça a cessé d’être agréable, ça a cessé d’être amusant. »
The Pussycat Dolls
Aujourd’hui, 12 ans après avoir quitté le groupe, Kaya a lancé une série de tweets explosifs expliquant pourquoi il n’était « plus amusant » d’être une poupée Pussycat. Non seulement c’était « plus amusant », mais c’était un cauchemar.

TWITTERSTORM

Le 12 octobre, Jones a commencé à poster des tweets sur « l’élite hollywoodienne », probablement en réponse à la débâcle de Harvey Weinstein.
« S’il vous plaît Hollywood commence à dire la vérité! Exposer la vérité! Il est temps pour un nouveau Hollywood. Un où l’art est de la pensée originale non sexuelle »
« En fait, je connais autant d’hommes que de femmes qui ont été abusés dans l’industrie du divertissement par les élites hollywoodiennes. Nous sommes paralysés à cela. C’est faux »
Le 13 octobre, Kaya a posté sur le fait d’être « abusé », « drogué ». « Réduit au silence » et « sur la liste noire ».
« J’espère que toutes les élites hollywoodiennes sont un peu nerveuses ce soir. Qui sait peut-être demain votre famille et vos amis découvriront qui vous êtes vraiment »
« Essayé de nous faire taire, nous a rendus plus forts. Essayé de nous droguer, mais nous étions bien éveillés. Essayé de nous mettre en liste noire, mais les fans ont suivi. Nous ne sommes plus des enfants »
« Les enfants avec qui vous avez foiré ont survécu à la maltraitance, nous sommes des adultes maintenant. Est-ce que vous êtes prêt à combattre ? »
Elle a ensuite fait des déclarations explosives à propos de The Pussycat Dolls, affirmant qu’il s’agissait avant tout d’un « réseau de prostitution ». Elle a même ajouté qu’elle tenait un journal et une chronologie des événements.
« Ma vérité.Je n’étais pas dans un groupe de filles. J’étais dans un réseau de prostitution. Oh et nous sommes arrivés à chanter et devenir célèbre. Alors que tous ceux qui nous possédaient ont fait des $ »
« A quel point était-ce ? les gens me demandent assez que je me suis éloigné de mes rêves, le groupe et un contrat de 13 millions de dollars. Nous savions que nous allions à la première place »
Un tweet énigmatique semble accuser le fondateur de The Pussycat Dolls pour la mort d’un membre du groupe de filles G.R.L.
« Je veux que la cheftaine de l’enfer me confesse pourquoi une autre fille de son groupe s’est suicidée ? Dites au public comment vous nous avez brisé mentalement »
Le tweet ci-dessus est clairement destiné à Robin Antin, le fondateur des Poupées, l’appelant « la cheftaine de l’enfer ».
Robin Antin, fondatrice des Pussycat Dolls.
Antin a commencé sa carrière dans l’industrie en tant que danseuse et chorégraphe. Elle a ensuite construit un littéral un empire « Pussycat ».
« En 1995, elle fonde la troupe moderne burlesque Pussycat Dolls. En 2005, elle s’est diversifiée dans divers médias, y compris un groupe d’enregistrement pop avec des succès internationaux, un lieu de boîte de nuit de Las Vegas et floorshow, diverses marchandises, et une série télévisée de réalité. Depuis, elle a créé d’autres groupes de filles, notamment Girlicious, les Paradiso Girls et G.R.L. »
– Wikipedia, Robin Antin

G.R.L. était le groupe le plus réussi après The Pussycat Dolls et a été signé à Lukasz « Dr. Luke » label de Gottwald: Kemosabe.

Le 5 septembre 2014, Simone Battle, membre de G.R.L. a été retrouvé morte à l’âge de 25 ans. La cause de la mort a été déclarée suicide par pendaison. Un porte-parole de Battle a déclaré qu’elle « souffrait de dépression en raison de problèmes financiers ».

Simone Battle
Dans son tweet, Jones accuse apparemment Antin de sa mort, en déclarant :
« Pourquoi un autre de ses filles d’un groupe s’est suicidé ? Dites au public comment vous nous avez brisé mentalement »
Fait bizarre: la bio d’Antin sur Wikipedia répertorie une de ses occupations sous le nom de « Madame Hollywood ».
Biographie de Robin Antin la listant
comme « Madame Hollywood ».

Mise à jour : « Hollywood Madame » a été supprimé de sa bio Wikipédia.

Le nom Hollywood Madame est associé à Heidy Fleiss qui a mené une opération d’escorte massive dans les années 1990. La page d’Antin était-elle « piratée » ?

Dans ses tweets suivants, Kaya Jones a ensuite expliqué les mécanismes du contrôle de l’industrie.

« Pour être en dehors de l’équipe, vous devez être un joueur d’équipe. Ce qui signifie dormir avec qui ils disent.. Si vous ne le faites pas, ils n’ont rien sur vous pour un levier »
« Oui, j’ai dit levier. C’est-à-dire après qu’ils vous ont expulsés ou qu’ils vous ont accroché à la drogue, ils l’utilisent contre vous. Correct. Victimiser à nouveau la victime »
« C’est pourquoi j’ai tellement de respect pour nos militaires. J’ai traversé la guerre. Mais mes cicatrices, vous ne pouvez pas les voir. Au moins, la vraie guerre est honnête »
« Pourquoi ne le signalons-nous pas? Parce que nous sommes tous abusés ! Personnellement, j’ai été prévenu si je dis que je vais … tu sais finir mort ou plus de carrière »
« Eh bien … tuant ou tuant ton âme quelle est la différence. Vous le faites pour eux. Les adolescents vont en prison pour moins cher. Sera Hollywood ? »
Dans les jours qui ont suivi, Jones a répondu à ceux qui prétendent qu’elle faisait cela tout en allant à Robin Antin et Jimmy Iovine.
« A tous ceux qui pensent que j’ai inventé, pourquoi voudrais-je avoir une cible sur mon dos / prétendre avoir été utilisé et abusé? Pas exactement un bon coup d’oeil »
« Wow pendant une seconde, j’ai juré que tu parlais de Robin, Ron et Jimmy »
Ellen Barkin : « Je reviens un long moment avec Harvey. Il est une sangsue, un parasite, un vampire qui a vécu du sang des hommes et des femmes suprêmement talentueux. Le nec plus ultra des starfuckers, pas l’étoile. Son seul vrai talent était dans sa capacité à exploiter le talent des autres. »
« Les avocats vous sont donnés et nommés. Si vous essayez d’utiliser un autre, c’est un briseur d’affaire. Fin de la conversation. Nous étions tous remplaçables »
« Robin et la maison de disques ont fait beaucoup d’argent. Nous, Pussycat Dolls, avons été payés 500 $ par semaine. Pendant que nous étions abusés et utilisés. Réalité ! »
« Je sens enfin le poids que j’ai retenu dans mon cœur. Il a été difficile de tenir des mensonges pour les gens qui m’ont brisé. Plus Jamais »
« J’espère que plus de femmes et d’hommes sortiront et partageront leurs abus et leurs souffrances. Nous devons faire toute la lumière sur cette question dans le secteur du divertissement »
« Les abus sont des abus. Peu importe si c’est de la musique 💔 mentale, physique ou émotionnelle 🎶 l’industrie a besoin d’un nettoyage »
« Il vaut mieux ne pas être défensif et attaquer quand vous êtes coupable. Désolé, votre château de cartes s’écroule. Tout le monde va bientôt connaître la vérité …. »
« C’est vraiment triste de voir Hollywood à peine parler du mauvais traitement des artistes. Seuls les artistes parlent ! Pas de cadres ?🤔

RÉACTIONS

Robin Antin a déclaré à The Blast le 15 octobre que les affirmations de Kaya Jones sont des « mensonges dégoûtants et ridicules », ajoutant qu’elle « cherche clairement ses 15 minutes ». Antin aurait été surprise que Jones parlerait sur les Pussycat Dolls, déclarant que :
« Jones était en fait juste un essai et jamais un membre officiel du groupe. Jones était l’une des nombreuses filles qui ont été auditionné pour le groupe au fil des ans, mais n’est jamais devenue un élément permanent. »
En ce qui concerne le tweet de Jones sur Simone Battle, Antin a déclaré :
« Ce n’est pas seulement méchant, mais c’est insondable et irrespectueux envers tous ceux qui travaillent à la prévention et à la sensibilisation du suicide. Antin dit qu’élancer un suicide d’une manière aussi effrontée non seulement effraie la famille, mais aussi les millions de personnes qui ont aimé et soigné Simone. »

Des sources affirment que l’avocat du groupe rédige une lettre juridique avertissant Jones de « cesser de répandre des mensonges et d’endommager la marque », ou de faire face aux conséquences juridiques. Le timing de ces allégations est assez regrettable pour Antin puisqu’elle serait en train de travailler sur un retour des Pussycat Dolls.

Les autres membres du groupe sont restés la plupart du temps silencieux sur la question. Cependant, en 2013, la chanteuse principale du groupe, Nicole Sherzinger, a eu quelques mots évocateurs concernant l’industrie.

« C’est une industrie si difficile, vous savez. Pour le faire, vous devez vraiment vendre votre âme au diable. »

Alors, Kaya dit-elle la vérité ou, comme le prétend Antin, cherche-t-elle ses « 15 minutes »? Eh bien, pour être honnête, alors que les affirmations de Kaya sont dérangeantes, je ne peux pas dire qu’elles sont surprenantes. Le nom du groupe est Pussycat Dolls – un nom qui se réfère clairement à la programmation Beta Kitten. Comme indiqué dans l’article Le Contrôle Mental Monarch, la programmation Beta est la création d’esclaves sexuels pour être utilisé par l’élite. Pour atteindre cet objectif, les manipulateurs provoquent la dissociation des esclaves par la drogue, les abus et les traumatismes. Les tweets de Kaya décrivent bien cette situation spécifique et je ne serais pas surpris si les membres ont été poussés dans une version « légère » de MK-ULTRA pour atteindre ces objectifs.

Quel que soit le cas, Kaya est bon sur ce point : L’industrie de la musique a besoin d’un bon nettoyage.

© Traduit par Ordo Ab Chao

A LIRE ABSOLUMENT. LA CONDAMNATION DE LA SECTE SATANIQUE MAÇONNIQUE PAR LE PAPE CLÉMENT XIII (1730-1740).

C’ETAIT A UNE EPOQUE OU LES PAPES N’ETAIENT NI PEDES, NI JUIFS, NI SATANISTES.

La première condamnation des liberi muratori ou francs-maçons fut prononcée par le pape Clément XII dans sa bulle In eminenti, le 28 avril 1738. Le 14 janvier 1739, la secte fut interdite dans les États pontificaux. Voici les passages principaux de la bulle du souverain pontife :
« Nous avons appris par la renommée publique qu’il se répand au loin, chaque jour avec de nouveaux progrès, certaines sociétés, assemblées, réunions, agrégations ou convents nommés de francs-maçons ou sous une autre dénomination selon la variété des langues, dans lesquels des hommes de toute religion et de toute secte, affectant une apparence d’honnêteté naturelle, se lient entre eux par un pacte aussi étroit qu’impénétrable, d’après des lois et des statuts qu’ils se sont faits, et s’engagent par un serment prêté sur la Bible, et sous les peines les plus graves, à cacher par un silence inviolable tout ce qu’ils font dans l’obscurité du secret. S’ils ne faisaient point le mal, ils ne haïraient pas ainsi la lumière, et ce soupçon s’est tellement accru que, dans plusieurs États, ces dites sociétés ont été depuis longtemps proscrites et bannies comme contraires à la sûreté des royaumes. Réfléchissant donc sur les grands maux gui résultent ordinairement de ces sortes de sociétés ou convents, non seulement pour la tranquillité des États temporels, mais encore pour le salut des âmes, pour que ce genre d’hommes ne pervertissent le cœur des simples et ne les percent dans le secret de leurs dards envenimés ; pour fermer la voie très large qui de là pourrait s’ouvrir aux iniquités qui se commettraient impunément et pour d’autres causes justes et raisonnables à nous connues, de science certaine, d’après mûre délibération et de notre plein pouvoir apostolique, nous avons conclu et décrété de condamner et d’interdire ces dites sociétés par notre présente constitution valable à perpétuité. C’est pourquoi nous défendons formellement et en vertu de la sainte obéissance à tous et à chacun des fidèles de Jésus-Christ d’entrer dans lesdites sociétés de francs-maçons ou autrement appelées, de les propager, les entretenir, les recevoir chez soi, ou de leur donner asile ailleurs et les cacher, y être inscrits, agrégés, y assister ou leur donner le pouvoir et les moyens de s’assembler, leur fournir quelque chose, leur donner conseil, secours ou faveur ouvertement ou secrètement, directement ou indirectement, par soi ou par d’autres et cela sous peine d’excommunication à encourir par tous, comme dessus, contrevenants, par le fait et sans autre déclaration. Qu’il ne soit permis à aucun homme d’enfreindre ou de contrarier, par une entreprise téméraire, cette bulle de notre déclaration, condamnation, mandement, prohibition et interdiction. Si quelqu’un ose y attenter, qu’il sache qu’il encourra l’indignation du Dieu tout-puissant et des bienheureux apôtres Pierre et Paul . »
La bulle In eminenti valut à Clément XII une solide haine des frères trois-points. Pour effacer la mémoire de ce glorieux pape, les fils de la Veuve employèrent deux stratagèmes. D’une part, ils soutinrent que Clément XII était un vieillard sénile, qui n’avait pas bien compris le véritable caractère de la franc-maçonnerie, cette noble association philanthropique au-dessus de tout soupçon. D’autre part, à la mort de Clément XII, ils clamèrent tout haut qu’en raison de son décès, la condamnation était désormais caduque. Notons tout de suite que ces deux arguments – esprit borné de Clément XII et caducité de sa bulle – continuent d’être avancés de nos jours encore, par des francs-maçons, mais aussi par des chrétiens plus ou moins naïfs. Nous réfuterons ce double mensonge en prouvant que :
1. Clément XII, parfaitement lucide, était très au courant du véritable caractère et des véritables desseins de la franc-maçonnerie ;
2. l’excommunication des francs-maçons est irrévocable, puisque la bulle In eminenti est valable à perpétuité.

Laurent Glauzy.

Rivarol n°3301 du 18/10/2017

Editorial

Spectaculaire revirement du FN sur l’euro et l’Union européenne !

Le revirement est passé quasiment inaperçu. Il est pourtant spectaculaire. Le Front national a renoncé à sortir de l’euro et de l’Union européenne. On comprend mieux maintenant pourquoi Philippot a été poussé vers la sortie. Comme il voulait continuer à défendre la souveraineté nationale, et donc la souveraineté monétaire, il n’était plus persona grata dans un parti qui devient tout à coup européiste, euroréformiste. Depuis la défaite de Marine Le Pen à la présidentielle, on sentait une évolution du discours de certains dirigeants et de la présidente du mouvement sur la question de l’euro et de l’Union européenne. Convaincus qu’ils avaient perdu l’élection à cause de leurs positions européennes, ils ont décidé de changer de discours et de convictions. Ce qui démontre un cynisme tout à fait méprisable. Car lorsqu’on est convaincu d’avoir raison sur une question que l’on juge essentielle, on ne change pas tout à coup de discours à 180 degrés au motif que sa position n’est pas majoritaire ou qu’elle suscite ici et là de fortes oppositions ou des incompréhensions. On s’attache à mieux l’expliquer, à davantage la défendre, on s’emploie à convaincre en travaillant sur la qualité de l’argumentaire mais on ne capitule pas en rase campagne. On ne change pas de programme ou de doctrine parce que le chef a raté un débat crucial. C’est le chef qu’il faut changer, pas le programme. Ce n’est pas parce que la poissonnière Marine Le Pen a été incapable d’être claire, cohérente et convaincante sur la sortie de l’euro et de l’Union européenne, sujets que manifestement elle ne maîtrise pas ni n’a jamais maîtrisés, que le Front national doit se convertir à l’européisme bruxellois. Et pourtant c’est bien ce qui est en train de se passer. Dans son discours de Poitiers, le 1er octobre, Marine Le Pen a insisté sur le fait que son parti était européen, ce qui dans le cadre de l’actuelle construction européenne est pour le moins équivoque, et surtout elle a appelé à un traité simplifié, comme Sarkozy l’avait fait pendant la campagne présidentielle de 2007. On a vu ce que cela a donné : le traité de Lisbonne négocié dans le dos des peuples et trahissant le non des Français à la Constitution européenne en 2005. Parler de renégociation des traités européens, de réforme de l’intérieur de l’Union européenne, comme se met à le faire tout à coup le Front national, est un leurre et un mensonge. Voilà trente ans que tous les gouvernements, de droite comme de gauche, nous font le coup. Jospin se faisait fort de renégocier le traité d’Amsterdam, Hollande le traité de Lisbonne, Sarkozy voulait réformer Schengen. Aucun de ces trois politiciens, une fois aux responsabilités, n’a changé quoi que ce soit. Tout simplement parce que les règles de fonctionnement de l’Union européenne rendent toute renégociation, toute réforme impossible puisqu’il faut l’accord préalable et explicite des vingt-huit pays de l’UE. Tout nouveau traité doit en effet être validé par les Parlements de tous les Etats membres de l’Union ou par référendum dans les pays où la Constitution le prévoit. Autant dire que c’est une procédure longue, complexe, pleine d’embûches qui garantit l’immobilisme. Et on a vu avec le référendum de 2005 comment la volonté des peuples était contournée et bafouée quand elle n’allait pas dans le sens des eurocrates bruxellois. PLUS FONDAMENTALEMENT, on ne voit pas comment on peut mener une politique nationale dans le cadre de l’Union européenne. Comment mener une politique indépendante sans maîtrise de ses frontières, de ses lois, de son budget, de sa monnaie ? Comment maîtriser voire inverser les flux migratoires sans rétablissement des frontières nationales, et donc sans sortie de l’Union européenne ? En affirmant qu’on restera dans cette structure destructrice de la souveraineté, de l’identité et de la liberté des nations qui la composent, on s’interdit dans les faits de mener une politique alternative. On ment aux Français en leur faisant croire que dans ce cadre supranational on pourra agir conformément aux intérêts nationaux, au bien commun et qu’on pourra sauver la France du désastre. Dans Valeurs actuelles du 12 octobre, Marine Le Pen déclare ouvertement que la sortie de l’euro et de l’Union européenne n’est plus « un préalable ». Autrement dit ce projet est bel et bien enterré. D’ailleurs, ajoute la présidente du FN, « dans de nombreux domaines, on peut améliorer la vie quotidienne des Français sans quitter l’Europe ni l’euro ». Elle tenait un discours radicalement différent pendant la campagne présidentielle : elle promettait alors un référendum sur la sortie de l’Union européenne. Et si les Français répondaient «non», elle prévoyait de quitter le pouvoir. « Je partirai parce que si le résultat est «non», à peu près 70 % de mon projet ne pourrait pas être mis en œuvre », affirmait-elle en mars sur Europe 1. C’est dire à quel point cette sortie de l’UE était pour elle capitale. Elle conditionnait la réussite de son projet pour la France au point qu’elle promettait de quitter l’Elysée si les Français ne la suivaient pas dans sa volonté de Frexit. Qu’en l’espace de quelques semaines on change à ce point de discours, sans explication, que l’on dise même tout à coup le contraire de ce que l’on a professé avec une tranquille assurance est d’une parfaite indignité intellectuelle, politique et morale. C’est d’une insupportable démagogie. Car de deux choses l’une : soit la sortie de l’Union européenne et de l’euro n’était pas nécessaire, et alors on s’est trompé pendant des années en faisant de ces mesures l’alpha et l’oméga du programme du FN, soit elle est indispensable pour recouvrer notre indépendance et notre souveraineté — ce qui est évidemment le cas — et c’est un reniement de plus à mettre au passif de Marine Le Pen.  En toutes hypothèses, ce soudain et brutal revirement démontre l’affligeant amateurisme et l’absence de conviction, de colonne vertébrale et de cohérence de la présidente du FN. Avant qu’il ne se convertisse au marinisme alimentaire, Nicolas Bay avait dénoncé en 2004 « le vide doctrinal sidéral » de Marine Le Pen. On en a en ce moment une manifestation particulièrement spectaculaire. Voilà qu’elle abandonne l’un des rares points du programme historique du FN auquel elle semblait être restée fidèle. Et elle le renie essentiellement à cause de sa piètre prestation le 3 mai dernier face à Macron ! Voilà à quoi se joue la défense de la souveraineté nationale. L’incompétence et l’insuffisance de Madame Le Pen conduisent le parti à se renier, à trahir son ADN et à se saborder. Il est logique dans ces conditions qu’il change de nom. S’il n’est plus national, il n’a plus à s’appeler Front national. Mais que tout cela est consternant ! VINGT-CINQ ANS après le RPR qui devint définitivement européiste au moment du traité de Maastricht sous la houlette de Chirac, Balladur et Juppé alors qu’il se faisait fort de défendre jusque-là l’indépendance nationale (que l’on songe au fameux discours de Cochin du 6 décembre 1978), voilà que le FN abandonne à son tour la défense de la souveraineté nationale. Sans l’avouer ni l’assumer pleinement. En usant de stratagèmes, de dérobades et de circonvolutions. En mentant sur le sens des mots. A l’instar des dirigeants du RPR de l’époque. Mais c’est la même trahison, la même forfaiture. Au lieu de résister à la pensée unique, on choisit l’esprit de facilité et d’abandon. Celui qui souvent permet aux traîtres de faire carrière en récompense de leur crime mais qui conduit inexorablement notre nation et notre peuple à l’abîme.

RIVAROL.

LA CITY DE LONDRES S’INSTALLE…………. A LA MECQUE ! Par Brianajane

LA CITY DE LONDRES S’ INSTALLE ……. A LA MECQUE.
Les Pauvres gens, ceux qui ont été formatés pour Haïr l’ Islam et les Musulmans diront : « C’est bien fait pour eux, il fallait en finir avec la Mecque et leur religion de HAINE……. » !!!
Ils acclameront LA CITY et rendront Gloire ………………………à la finance apatride qui les vole tous jours et au gouvernement mondial qui veut faire d’eux DES ESCLAVES car LA CITY EST LE GOUVERNEMENT MONDIAL, l’Amérique n’étant que son « Bras Armé » !
Une preuve irréfutable ?
Ils ont arrêté les cloches de Big Ben à Londres le lundi 21 août à Midi Pile et c’est la nouvelle BIG BEN de la Mecque qui a pris le relais du fait que le Gouvernement Mondial est localisé désormais en Arabie Saoudite ! Ils prétextent « des travaux qui doivent durer 4 années sur Big Ben de Londres » pour Endormir le Brave Peuple !!!!!!!
BIG BEN RECONSTRUIT………………A LA MECQUE !
Inline image OWAPstImg376177
«Imaginez que l’Eglise du Saint Sépulcre à Jérusalem soit rasée et remplacée par un batiment ultramoderne en béton ayant la forme d’un vaisseau spatial… Les Chrétiens du monde entier se révolteraient et ne laisseraient pas faire… Et ils auraient un soutien massif des politiques et des intellectuels horrifiés par la perspective d’un tel acte de vandalisme culturel.» C’est ainsi que commence l’article du Telegraph qui explique que l’Arabie Saoudite est en train de détruire dans les deux plus grandes villes saintes de l’Islam, La Mecque et Médine, des vestiges d’une valeur historique inestimable dans l’indifférence la plus totale… notamment du monde musulman.
«A La Mecque, la maison d’une des femmes du prophète Mahomet a été démolie pour faire place à des toilettes publiques. Et son lieu de naissance pourrait également être rayé de la carte pour permettre la réalisation d’un projet immobilier grandiose de Grande Mosquée au côté d’un centre commercial et de gratte-ciels» écrit The Telegraph.
A Médine, un article de The Independent révèle un plan mégalomaniaque consistant à raser trois mosquées du 7ème siècle. «Il y a dix ans, une mosquée qui appartenait au petit-fils du prophète a été dynamitée. Des photos de cette démolition ont été prises secrètement et sorties du pays montrant la police religieuse saoudienne célébrant la destruction» écrit The Independent. 
Ces destructions sont mûrement calculées. Elles visent à la fois à transformer les lieux de pèlerinage en centres touristiques de luxe avec hôtels et commerces et sont aussi liées au fait que la secte Wahabite, qui a conquis La Mecque en 1924 et dirige l’Arabie Saoudite, veut laisser une marque indélébile sur les lieux saints dont elle a la garde. Elle entend aussi empêcher qu’une trop grande révération des bâtiments ayant un lien avec le prophète conduise à l’idolâtrie.
Mais la vraie question est de savoir pourquoi personne ne proteste, ne manifeste, ne s’insurge dans le monde musulman contre la disparition d’un patrimoine historique et religieux irremplaçable. Le même monde musulman «qui s’enflamme quand des archéologues israéliens entreprenent la moindre recherche autour du Dome du Roc à Jérusalem, troisième lieu saint de l’Islam», écrit The Telegraph.
La réponse selon le quotidien britannique tient au fait que s’en prendre à Israël est facile et qu’en revanche l’Arabie Saoudite fait peur par son poids économique, financier et spirituel. L’occident n’est d’ailleurs pas plus courageux.
La grande exposition au British Museum de Londres sur le pèlerinage à La Mecque qui s’est tenue de janvier à avril 2012 ne faisait aucune mention des travaux et des projets immobiliers. Elle ne signale même pas la construction de cette grande tour moderne qui défigure le site, la deuxième tour la plus haute du monde qui culmine à 600 mètres et dont le sommet en forme d’horloge évoque une «Big Ben» de Londres déformée. 
Elle est construite juste à côté de la Kaaba, le cube noir qui est le centre des dévotions le plus sacré de l’Islam…
 
La Mecque vue du ciel est désormais…………………………….UNE PYRAMIDE !
Inline image OWAPstImg826983

IMAGINEZ 2 SECONDES QU’UNE SYNAGOGUE SOIT DEMOLIE !!!!!
IMAGINEZ 2 SECONDES QUE LES MUSULMANS SE PERMETTENT D’ ENTRER DANS UNE SYNAGOGUE ET D’ IMPOSER QUE LE TALMUD SOIT INTERDIT….!
Les pauvres Rabbins d’ Israël qui se lamentent inlassablement, qui demandent à ce que le Temple de Salomon soit reconstruit sur l’ Esplanade des Mosquées……….en priant pour cela sur le Mur des Lamentations construit par les Romains !
Mais que ces braves gens se rassurent !
 
 
Le Temple de Salomon a bien été reconstruit……………………………A LA MECQUE.
 
Inline image OWAPstImg338993

A chacune des entrées, les colonnes Jakin et Boaz. Rien ne manque.
Et ces malheureux Musulmans payent cher pour aller prier Allah à Médine !
S’ils savaient que leurs prières est déviée au profit du « Retour du Massiah ».
Questions :
Qui gère le Pélerinage à la Mecque ?
Qui gère le Hallal ?
Qui gère la finance Musulmane ?
Connaître les réponses c’est avoir la CLEF de l’ Enigme en ces temps messianiques.
Affirmation du Rabbin David TOUITOU : « L’Islam (Ismaël) est le BALAI D’ Israël. »
Aux Endormis = Continuez de Dormir.
Aux Réveillés = REVEILLEZ-VOUS PLUS FORT ENCORE.