Agenda de Laurent Glauzy

Samedi 12 mai 2018 : dédicace du dernier ouvrage réédité et préfacé par Laurent Glauzy à la LIBRAIRIE FRANCAISE (5 rue Bartholdi – Paris 15°). L’ouvrage s’intitule LE DECALOGUE DE SATAN

Vendredi 18 & samedi 19 mai 2018 : conférences à Ille sur Têt (66)

Dimanche 3 juin 2018 : conférence à Lourdes

4e de couverture du DECALOGUE DE SATAN /

De nombreux documents inédits et introuvables retracent trois siècles de complots menés par la franc-maçonnerie, et dévoilent les origines sataniques de la déclaration des droits de l’homme de 1789. À l’instar de Pie VI, les papes condamnèrent, avant Vatican II, ces droits monstrueux qui entraînent la damnation des âmes.

Ainsi, une révolution mondiale se développe depuis deux siècles en s’appuyant sur les principes talmudistes. Elle a même gangrené le clergé ! Vatican II n’est qu’un écho de la doctrine élaborée dans les loges au XVIIIe siècle.

Ces pages dévoilent à cet effet l’étrange mise en scène de l’intronisation dans les loges de Jean XXIII, l’implication de Paul VI avec le KGB dans l’assassinat de prêtres envoyés en mission secrète en Union soviétique. Ce pape juif sodomite collaborait dans ses œuvres criminelles avec un certain Alighiero Tondi, devenu prêtre en 1936 à la demande d’une section spéciale du Parti communiste italien et entraîné à l’espionnage à l’Université Lénine de Moscou. Destitué par Pie XII, il retourna à Rome après l’avènement de Paul VI avec sa femme communiste, qui fut élue membre de la Ve Législature en 1968.

C’est dans cet empire soviétique lié aux talmudistes et à Satan, que l’architecte Stjusev construisit en 1932 le Mausolée de Lénine, dédié au prince des Ténèbres… D’ailleurs, conformément à ces mêmes influences, le juif Karl Marx était un sataniste de la secte de Johanna Southcott qui vénérait la déesse Shilo.

Comme nous le constatons, Vatican II n’est pas épargné par le satanisme : c’est même une des têtes de l’hydre et de la Synagogue de Satan : le Dr Joseph Lichten (né Lichtensztul), juif d’origine polonaise, américain, membre de la franc-maçonnerie juive du B’naï B’rith et de l’Anti-defamation League qu’il représentait officiellement à Rome, chargé d’affaires de l’État d’Israël auprès du Saint-Siège, se voit conférer le 1er juillet 1986, par Jean-Paul II, l’ordre de saint Grégoire avec la dignité de commandeur. En 1990, le « pape » décerne cette même distinction au pédo-sataniste Jimmy Savile. Ce proche ami du prince Charles se faisait notamment embaucher dans les hôpitaux pour y violer les cadavres. Plusieurs frères maçons assisteront à ses funérailles à la cathédrale de Leeds, le 8 novembre 2011. Jean-Paul II avait aussi côtoyé la famille Solvay, impliquée dans l’affaire Dutroux. Visiblement, Jean-Paul II était proche des juifs et des pédo-satanistes.

Le présent ouvrage, dont l’auteur reste anonyme, fait également toute la lumière sur la révolution dite « française » et ses mêmes principes talmudistes et lucifériens. Et, nous apprenons que si le cardinal Fleury, premier-ministre de Louis XV, interdit la maçonnerie en 1737, les loges tranchèrent en revanche la tête de Louis selon le rituel maçonnique kadosch ; et que les révolutionnaires talmudistes tentèrent de gazer les vendéens ! Un vrai génocide !

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s