Lettre Ouverte des Policiers Français à Edouard Philippe.

Nous n’avions jamais vu des policiers Français faire usage d’armes létales contre la population Française qui manifeste Légalement, JAMAIS.

A cause des tirs de Flash Ball lancés, non pas sur les casseurs, mais sur de simples manifestants PACIFIQUES, des VIES ENTIERES DE FRANCAIS SONT BRISEES.

Le dernier en date est ce brave manisfestant de Bessan :

Français mutilé

OUI, les Manifestations sont LEGALES et plus besoin de signaler quoi que ce soit en Préfecture, la Preuve :

La proposition de loi portant mesures d’application de la liberté de manifestations publiques, tel que toilettée par la commission PAJ, a été adoptée à la plénière d’hier lundi 8 juin 2015, à l’Assemblée nationale.

Contrairement au décret-loi n°196 du 29 juillet qui organisait le régime d’autorisation préalable, la nouvelle loi sur les manifestations publiques institue plutôt, conformément à l’article 26 de la Constitution, un régime d’information.

Ladite loi comprend 29 articles et 7 chapitres, érige certains comportements en infractions pouvant donner lieu aux poursuites judiciaires pénales et institue un régime de responsabilité civile et d’indemnisation des victimes.

Son auteur, le député Sessanga qui accumule un nombre important des propositions des lois à l’assemblée nationale, a exprimé toute sa satisfaction après l’adoption de cette énième proposition de loi.

Il a affirmé que la nouvelle loi sur les manifestations publiques, apporte beaucoup d’innovations pour garantir les libertés publiques, étant donné que la RDC va bientôt s’engager dans le prochain cycle électoral.

Parmi les innovations, Sessanga a fait noter l’article 11 de la nouvelle loi qui oblige l’autorité compétente ou son délégué qui entend soulever les objections au déroulement d’une manifestation, à notifier aux organisateurs dans les quarante huit heures au plus tard de la réception, l’impossibilité d’encadrer la manifestation.

Sa réponse, poursuit-il, est assortie de propositions alternatives.

L’élu de Luiza a toutefois déploré le fait que la commission n’a pas intégré la liberté de réunion, tel que formulée dans le texte initial.

Le président de l’Envol avait suggéré que l’article 5 prenne aussi en compte la manifestation individuelle, le sit-in ou grève de la faim, comme dans les pays de vieille démocratie.

Bien que la commission n’ait pas retenu cet amendement, le président de l’Assemblée nationale a coupé la poire à deux en faisant remarquer qu’une seule personne n’a pas besoin d’une autorisation pour manifester.

Sessanga a gagné son pari en réussissant à faire adopter son amendement sur l’article 29 qui stipule que la présente loi entre en vigueur après sa promulgation par le président de la République et non 30 jours après sa publication par le journal officiel, tel que proposé par la commission.

C’est pourquoi le syndicat apolitique « FRANCE POLICE » a décidé de monter au créneau en écrivant à Edouard Philippe :

Lettre ouverte au Premier Ministre relative aux mutilations de Gilets jaunes s’apparentant à des blessures de guerre et au maintien des festivités de la Saint-Sylvestre, correspondance du syndicat France Police – Policiers en colère

 

 

Monsieur le Premier Ministre,

Depuis le 17 novembre dernier, plusieurs Français ont été gravement mutilés lors de tensions entre nos services et des manifestants gilets jaunes au cours d’opérations de maintien de l’ordre.

Mes collègues se sont engagés dans la police nationale pour protéger la vie de leurs compatriotes. Malheureusement, des citoyens ordinaires, comme nous policiers, vont désormais devoir vivre avec un œil ou une main en moins.

Ces mutilations permanentes semblent avoir été causées par les LBD et les GLI-F4. Jamais sous la cinquième République nous avions fait un usage aussi intensif de telles armes contre la foule.

Dans le cadre des opérations de maintien de l’ordre, l’emploi de ces armes est ordonné par l’autorité administrative. Il s’agit généralement des préfets qui appliquent les orientations du ministre de l’Intérieur.

Il ne m’appartient pas d’apprécier si l’usage de la force ordonnée par l’autorité ministérielle et préfectorale a été proportionné ou non.

Toutefois, il appert que les victimes mutilées sont généralement de simples manifestants pacifiques s’étant retrouvés au milieu des casseurs. Le plus souvent, les émeutiers aguerris à nos méthodes, n’ont pas été blessés ni interpellés.

Lors de l’affaire Théo, le Président de la République en personne s’était déplacé au chevet de cette prétendue victime de violences policières. A l’époque, l’ensemble du Show-biz s’était levé, vent debout, pour dénoncer une simple blessure anale, n’ayant pas entraîné d’infirmité permanente.

S’agissant des Gilets jaunes mutilés, alors que certains dommages corporels s’apparentent à des blessures de guerre, je m’étonne que personne, ni dans la classe politique ni chez les people, ne s’en émeuve.

S’il est indéniable que les Gilets jaunes sont régulièrement infiltrés par des casseurs ultra-violents et déterminés, cela ne peut en rien justifier les victimes collatérales innocentes.

Même en Syrie, l’Occident a souvent préféré épargner des terroristes de Daesh plutôt que de risquer de blesser ou de tuer les populations civiles.

Dans le contexte français du moment, vous ne pouvez pas ignorer que les festivités de la nuit de la Saint-Sylvestre vont forcément dégénérer. En maintenant les manifestations festives du 31 un peu partout en France et, notamment sur les Champs-Élysées, vous exposez l’intégrité physique de mes collègues mais également celle de la population qui s’y rendra, pacifiquement ou non.

Dans un contexte proche de la guerre civile, il aurait été raisonnable de proscrire l’ensemble des rassemblements dans les villes de plus de 10.000 habitants partout en France pour cette Saint-Sylvestre.

Mais pour des raisons sans doute politiques et économiques, vous exposez vos administrés et vos agents publics à des risques de blessures graves, voir à un risque de mort. Il ne vous aura pas échappé que mes collègues sont épuisés. Dès lors, ils maitrisent moins bien leurs gestes professionnels.

Notre organisation France Police – Policiers en colère, cinquième force syndicale du ministère de l’Intérieur vous avertit et vous met en garde sur les conséquences possiblement dramatiques de votre gestion de la sécurité de la Nation.

Pour conclure, 48 procédures ont été ouvertes par l’IGPN contre des collègues pour des faits présumés de violences policières. Ces enquêtes devront être l’occasion d’évaluer si la force engagée par l’autorité administrative était bien proportionnée et strictement nécessaire.

Si un usage excessif de la force a été employé, pour France Police – Policiers en colère, il ne s’agira pas de bavure policière mais bien d’une faute de l’État. Chacun devra alors prendre ses responsabilités.

Recevez, Monsieur Le Premier Ministre, l’expression de mes salutations les plus respectueuses et cordiales.

Michel Thooris, secrétaire général de France Police – Policiers en colère.

policiers en colère

OUI, LES DRAMES SONT CAUSES PAR L’ ETAT CORROMPU ET PERSONNE D’ AUTRE CAR C’EST CET ETAT MAFIEUX QUI ORDONNE, CHÂTIE, PUNI ET TUE, LES TRIBUNAUX MACONNIQUES QUI CONDAMNENT DES FRANCAIS PACIFIQUES EN SONT LA PREUVE LA PLUS FLAGRANTE.

Malgré la HAINE que certains Français peuvent avoir contre les policiers et les gendarmes (c’est très compréhensible), il ne faut pas oublier que ces policiers, ces gendarmes sont des pères, des cousins, des frères………..FRANCAIS COMME NOUS qui aspirent, comme nous, à voir disparaître toute la caste politique.

Un fait rapporté par beaucoup de Français Gilets Jaunes doit cependant être mis au Grand Jour.

En effet ! Alors que des policiers usaient et abusaient de VIOLENCES contre des Français à terre, il nous a été confié par des Francais Gilets Jaunes qui sont allé empêché ces dérives que ces policiers ne parlaient pas FRANCAIS : ils pestaient en langue étrangères ou ils ne pipaient mots lorsqu’ils massacraient !!!

 

Ici, un policier « Français » Ecrase la tête d’un Français EN SILENCE !

Policiers……. « Français » ???? VRAIMENT ?

Des fourgons de Police fonçant droit sur des Français Gilets Jaunes les gazant aussitôt descendus de leur fourgon, ………. est-ce réellement « Français » cette attitude ?

 

Nous avons recueilli assez de témoignages pour pouvoir affirmer que les mafieux qui nous asservissent ont eu recours à des policiers de l’Eurogendfor !!!

Par qui a été créé cet EUROGENDFOR ?

Par Michelle Alliot-Marie. Tiens donc !

Et où cet EUROGENDFOR a t’il été envoyé pour Massacrer un peuple qui se révoltait contre l’oligarchie pilleuse ?

En Grèce.

Voyez vous-mêmes : https://lesmoutonsenrages.fr/2012/02/15/eurogendfor-la-force-de-gendarmerie-europeenne-sapprete-a-intervenir-en-grece/

 

EUROGENDFOR

 

 

 

Après lecture de ce qu’est réellement l’ EUROGENDFOR, l’on comprend mieux LES VIOLENCES contre le Peuple de France.

 

Lorsque nous vous disons que ces mafieux ne sont capables que du Pire, nos mots sont pesés :

ILS NE SONT CAPABLES QUE DU PIRE, SURTOUT AUJOURD’HUI CAR ILS SAVENT QUE LEURS JOURS AU POUVOIR SONT COMPTES.

 

§§§§§

lys

Nous présentons nos Condoléances aux 10 familles Françaises endeuillées en cette fin d’année 2018 et nous souhaitons un prompt rétablissement à tous les Français qui ont été volontairement handicapés à vie par un pouvoir inique qui doit être Chassé et DETRUIT.

 

QUE LA FORCE PAR LA GRÂCE DE DIEU SOIT AVEC VOUS :

33a77e40-0fa6-4183-a5c1-2bf7b81c4c27

Français mutilé

 

Il ne vaut mieux pas que les mafieux au pouvoir permettent qu’il y ait des Français qui perdent la vie en ce soir de réveillon de la Saint Sylvestre.

          Qu’ils se le tiennent pour dit.

 

Que ces ORDURES n’oublient pas ce qu’est LE PEUPLE GAULOIS !

Le Futur est Présent : Scène culte du Film « The Dark Knight Rises », Discours de Bane, Héros de Gotham City.

 

 

 

Révélations d’Alexandre Benalla à MEDIAPART :

Alexandre benalla

Alexandre Benalla affirme échanger très régulièrement avec Emmanuel Macron

Médiapart

Par

Alexandre Benalla a affirmé dimanche, lors d’un entretien à Mediapart, avoir échangé très régulièrement avec Emmanuel Macron, sur des « thématiques diverses » comme les gilets jaunes, depuis sa mise à l’écart l’été dernier. La présidence de la République avait pourtant assuré qu’elle n’entretenait « plus aucun contact » avec lui. « Ça va être très dur de le démentir parce que tous ces échanges sont sur mon téléphone portable », confie l’ancien collaborateur du président, qu’il décrit par ailleurs comme étant entouré de « technocrates » qui « appartiennent à une famille pire que la mafia ».

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s