Archives mensuelles : janvier 2019

Il n’y a JAMAIS eu de couple « Franco-Allemand » : De Gaulle a été Trahi.

François Asselineau l’explique Parfaitement avec LES DOCUMENTS QUI ONT FAIT L’ HISTOIRE.

Le couple Franco-Allemand est un MYTHE.

Le Traité de l’Elysée fut UNE TRAHISON DE L’ ALLEMAGNE  qui voulait une Europe Américaine avec L’ANGLETERRE et son « COMMONWEATH » CONTRE LA FRANCE.

Le Traîté de l’Elysée fut tout ce que De Gaulle ne voulait pas.

Et Macron continue d’enfoncer le Clou avec le traîté d’Aix La Chapelle.

 

 

Hommage à Sainte Jeanne D’ Arc qui avait Bouté les Anglois HORS DE FRANCE.

« Vous n’aurez pas l’Alsace et La Lorraine ».

Résistance républicaine : Christine Tasin

C’est le Traité d’Aix-la-Chapelle, dont pas un media n’a parlé, bien entendu, ou alors du bout des lèvres, en noyant le poisson, parlant d’un vague traité de coopération.

La réalité est terrifiante, tragique. Macron va réaliser le rêve d’Hitler avec une France soumise à l’Allemagne et découpée pour agrandir l’Allemagne.

Ecoutez le magistral exposé de Bernard Monot, député européen, ancien FN devenu Debout-la-France. 3 minutes pour comprendre ce qui se trame, pendant que l’usurpateur de l’Elysée occupe Français et medias avec sa lettre qui ne peut servir qu’à se torcher le derrière.

LA VIDEO DE BERNARD MONOT A ETE SUPPRIMEE.

Pour mémoire, relecture, information de vos contacts, voici retranscrit l’essentiel de l’intervention de Bernard Monot

Nouveau traité de coopération franco-allemand qui sera signé par Macron et Merkel le 22 janvier prochain dans la ville allemande d’Aix-la-chapelle. Ville très symbolique puisque capitale de l’empire carolingien au IXème siècle.

Son objectif : établir une convergence renforcée entre la France et l’Allemagne dans tous les domaines essentiels : économie, politique étrangère, sécurité, éducation, culture, recherche et technologie, climat, environnement, coopération entre les régions frontalières et les sociétés civiles…

Question de Bernard Monot :  l’Allemagne est-elle le meilleur partenaire pour la France ?

La gestion de la zone euro par l’Allemagne est un désastre économique et social pour tous. L’Allemagne de Merkel est le plus grand pollueur au sein de l’Europe avec ses centrales à charbon. Pour la France c’est un nivellement par le bas de notre système de protection sociale sur le système social allemand, c’est-à-dire un retour progressif vers un prolétariat digne du XIXème siècle qui, en plus, exploitera des migrants économiques.

Pour Emmanuel Macron, l’Allemagne n’est en fait qu’un prétexte pour faire plier ce peuple français qu’il déteste, un prétexte pour effacer, plus rapidement, la France et son identité.

Ce traité funeste s’emploie à faire sortir ces régions frontalières françaises du giron du territoire national, à déconstruire toujours plus son droit du travail, son système de protection sociale et pire, sa défense nationale.

Evidemment, comme pour le Pacte de Marrakech, les Français n’ont jamais entendu parler du traité d’Aix-la-Chapelle à la télévision. Tous enfumés par le pseudo grand débat national pendant que dans notre dos Macron prépare un nouveau putsch contre la France.

En effet, ce traité devrait expérimenter des clauses d’exception à la loi de la République des régions franco-allemandes frontalières, les euro-districts, sur le modèle des länders allemands. C’en sera fini des lois françaises dans ces eurodistricts.  L’Alsace repassera sous régime allemand et la langue administrative sera l’allemand.

Pourquoi est-ce une véritable trahison de Macron ? Parce que le Président est le garant de l’unité et de l’indivisibilité de la République française.

Macron, tel un Judas, va livrer l’Alsace et la Lorraine à une puissance étrangère.

Macron continue son travail de destruction de la nation française. Président élu légalement il y a 18 mois, il est totalement illégitime aujourd’hui.

Il n’a jamais été mandaté pour engager la France dans une soumission volontaire à l’Allemagne. C’est une haute trahison contre les Français.

J’appelle les Français et en particulier les GJ à interdire à Macron, les 13 et 20 janvier, de signer ce traité d’Aix-la-chapelle, négocié en catimini.  Réclamez un débat et un referendum sur ce sujet.

Le Président Macron est au service de la France et des Français et non pas de Merkel et des Allemands.

Note de C.Tasin : je joins mon appel à celui de Bernard Monot. Il faut dès maintenant parler du Traité d’Aix-la-Chapelle, qui doit apparaître dans les banderoles, sur les ronds-points, dans les revendications des GJ.

Imprimez cet article, distribuez-le par centaines autour de vous….

*************************************************************************************

Et la Horde à la « Fake-News » est lâchée……….

Pour savoir ce qu’il y a de Faux dans ce qu’à dit Bernard Monot et écrit Christine Tasin, il suffit d’aller lire ce qu’écrivent les journalistes macronistes et Ohhh, surprise :

C’EST FAUX PARCE-QUE C’est FAUX, POINT BARRE, CIRCULEZ, IL N’Y A RIEN D’ AUTRE A SAVOIR.

Magnifique !

samuel laurent1

samuel laurent

Et de suite, LES DECONNEURS de Pierre Bergé entrent en Action !

Les déconneurs.png

 

Voyons-un peu ce qui Transpire dans cet article des Déconneurs du torchon « Le Monde » :

Non, l’Allemagne n’aura pas l’Alsace et la Lorraine

Dans sa vidéo du 11 janvier, Bernard Monot, député européen membre de Debout la France, pousse un cri d’alarme : le traité d’Aix-la-Chapelle serait une reddition de la France à l’Allemagne. Faux.

Par Marie Dédéban Publié hier à 17h23, mis à jour hier à 17h50

 

Dans une vidéo datée du vendredi 11 janvier, Bernard Monot, député européen de Debout la France et ex-Front national, affirme qu’Emmanuel Macron et Angela Merkel négocieraient, en cachette, la souveraineté de l’Alsace et de la Lorraine. La vidéo a été très partagée dans les groupes Facebook des « gilets jaunes », ou dans quelques articles de blogs d’extrême droite comme « Riposte laïque », ainsi que sur la chaîne YouTube de Nicolas Dupont-Aignan, leader de Debout la France.

Ce que dit Bernard Monot

Le 11 janvier, Bernard Monot, publie sur sa chaîne YouTube une vidéo intitulée Le Traité d’Aix-la-Chapelle : nouvelle trahison de la nation. Dans cette vidéo, supprimée depuis de la chaîne, le député européen cherche à alerter les Français. Selon lui :

  • Emmanuel Macron serait « un Judas » qui va « livrer l’Alsace et la Lorraine à une puissance étrangère » ;
  • en Alsace et en Lorraine, « la langue administrative sera l’allemand » et les lois françaises ne s’y appliqueront plus ;
  • ce traité, « préparé en catimini », est un « putsch contre la France » qui s’apparenterait à « une reddition de la France à l’Allemagne ».

Pourquoi c’est faux

En quoi consiste ce traité ?

Le 22 janvier 2019, le président de la République, Emmanuel Macron, et la chancelière allemande, Angela Merkel, signeront à Aix-la-Chapelle (Allemagne) un traité de coopération franco-allemand.

L’objectif, comme l’explique le texte, est « d’approfondir la coopération » entre les deux pays, c’est-à-dire de renforcer les liens franco-allemands dans divers domaines politiques. Ce traité fait écho au traité de l’Elysée, signé le 22 janvier 1963 par Charles de Gaulle et Konrad Adenauer, le chancelier allemand. Depuis, l’amitié franco-allemande n’a cessé de se renforcer.

Contrairement à ce qu’affirme Bernard Monot, M. Macron n’a jamais dissimulé son envie d’approfondir les relations et l’amitié franco-allemande. Le 21 janvier 2018, par exemple, la déclaration conjointe du 55e anniversaire du traité de l’Elysée précise clairement que « le président et la chancelière sont convenus (…) d’élaborer au cours de cette année un nouveau traité de l’Elysée ». Une information largement relayée.

Concrètement, que prévoit-il ?

Tout symbolique qu’il soit, le traité d’Aix-la-Chapelle n’a que peu d’ambition, comparé à celui signé par les deux pays cinquante-six ans plus tôt. Ce « traité de ­convergence » entend renforcer la coopération de la France et de l’Allemagne aux niveaux social, économique, culturel, en matière d’éducation, de sécurité intérieure et extérieure…

Concrètement, les deux pays amis souhaitent développer « les programmes d’échanges à l’intention des jeunes », grâce, notamment, à l’apprentissage des deux langues et à la mise en réseau des systèmes d’enseignement.

Le traité prévoit également de renforcer « le rôle et la communication des collectivités territoriales » frontalières. Elles pourront ainsi bénéficier de procédures accélérées pour collaborer et être plus efficaces sur le plan économique, social ou encore environnemental. On pourrait imaginer, par exemple, la création de nouveaux arrêts de tram entre Strasbourg et l’arrondissement d’Ortenau, dans le land de Bade-Wurtemberg.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Entre la France et l’Allemagne, un nouveau pacte, peu d’ambition

L’Alsace et la Moselle ne risquent rien

Comment Bernard Monot peut-il affirmer que l’Alsace allait « repasser sous gestion allemande » et que « la langue administrative serait l’allemand » ? Rappelons que l’Alsace et la Moselle (un des départements de la Lorraine, et non pas la région dans sa totalité comme on pourrait le croire) ont été, tour à tour, allemandes et françaises, au gré des guerres dévastatrices que se sont livrées les deux pays.

Dans le texte officiel du traité, l’Alsace et la Moselle ne sont mentionnées nulle part. Quand à la pratique de l’allemand, le bilinguisme est l’un des aspects que les deux pays souhaitent encourager et développer… mais à aucun moment le texte n’envisage de remplacer la langue officielle de ces deux régions, le français.

En réalité, Bernard Monot et son groupe s’inquiètent du fonctionnement des eurodistricts. Bernard Monot déclare que l’Alsace et la Lorraine seront des sortes de régions test pour « expérimenter des mesures d’exceptions à la loi de la République ». Cette exception, autrement dit cette non-application des lois françaises, n’apparaît à aucun moment dans le texte.

Le traité prévoit plutôt la création d’un « comité de coopération transfrontalière » qui sera composé de représentants des deux Etats et des collectivités territoriales, des Parlements et des eurodistricts. Il sera chargé, entre autres, de « définir une stratégie commune de choix de projets prioritaires » et de trouver des solutions aux « difficultés rencontrées dans les territoires frontaliers ».

La coopération franco-allemande sera certes renforcée, mais se fera « conformément aux règles constitutionnelles et juridiques nationales respectives ». On est loin du scénario catastrophe décrit par Bernard Monot.

Marie Dédéban

*******************************************************************************

Vous avez tous bien lu : L’article est UN VIDE SIDERAL !

Rappelons donc à ces Imbéciles Heureux un peu d’Histoire de France :

Il n’y a JAMAIS eu de « Couple Franco-Allemand » de facto, de « Liens Franco-Allemands » ou encore « D’AMITIE FRANCO-ALLEMANDE » en terme de Géopolitique.

POURQUOI ?

Parce-que De Gaulle espérait faire UNE EUROPE NATIONALE SANS L’ANGLETERRE, et qu’au dernier moment, Konrad Adenauer, qui était d’accord avec De Gaulle s’est ravisé et A TRAHI DE GAULLE EN S’ALLIANT AVEC L’ANGLETERRE à la signature du Traîté de l’Elysée.

Alors, il est Où le »Couple Franco-Allemand » sinon dans le Cortex des bourrés de l’Intox ?

L’Union Européenne Ultra Mondialiste que nous avons est à cause de KONRAD ADENAUER QUI A TRAHI DE GAULLE en s’alliant avec l’Angleterre de Rothschild.

C’est ça « l’Amitié « Franco-Allemande » ?????

Peut-on dire de Christine Tasin qu’elle « délire » en sachant qu’une PREMIERE TRAHISON A ETE ACTEE ?

Je ne le crois pas, bien au contraire, Christine Tasin est bien plus Intelligente que cette piètre engeance. Et vouloir signer un « Traité d’Aix la Chapelle » en connaissant LA TRAHISON du traité de l’Elysée n’augure RIEN DE BON, c’est ce que l’on peut dire et Affirmer.

Macron voulant devenir le Maître du Léviatan Européen, il devra expliquer aux Français pourquoi, subitement, il est Primordial de devoir signer un traîté QUI N’AURAIT AUCUN IMPACT EN FRANCE en sachant que nos Soldats sont Morts pour l’Alsace et la Lorraine.

fake news

 

Bernard Monot met la république qui marche à reculons et en titubant devant LE FAIT REEL :

11%.png

Avec LE PACTE DE MARRAKECH signé dans le dos du Peuple Français, attendons-nous au Pire avec ce « Traité d’Aix la Chapelle » !

Car ces gens ne sont Capables QUE DU PIRE.

sputnick

Rassurer ?

Pire que le Coup de Poignard d’Adenauer à De Gaulle, ce Traîté est un Flash-Ball contre la France :

 

Trahison.png

Le Voici ce traîté :

https://t.co/onnFwRLNg4

 

 

« Je me sens davantage Gilet Jaune qu’avant » : Fiorina

Boulevard Voltaire :

Fiorina L., 20 ans, a perdu un œil dans une manifestation des gilets jaunes, le 8 décembre dernier, après avoir reçu une grenade lacrymogène lancée par un policier.
Elle raconte et analyse les faits au micro de Boulevard Voltaire.

Comment allez-vous, aujourd’hui ?

Ça va de mieux en mieux. La fatigue est encore là, mais je me remets tout doucement.

Pouvez-vous rappeler au lecteur de Boulevard Voltaire les circonstances de votre blessure ?

Nous étions en haut des Champs-Élysées, aux alentours de 14 h. C’était assez calme jusqu’au moment où les casseurs ont commencé à vandaliser une boutique de l’autre côté de l’avenue. Les policiers ont alors commencé à charger afin de laisser passer les pompiers pour éteindre le feu qui avait été déclenché par les casseurs.
Nous étions une centaine de gilets jaunes à la gauche des policiers. C’était très calme de notre côté. Ils ont commencé à lancer des gaz lacrymogènes. Je n’ai plus trop de souvenirs, mais je me suis pris un tir tendu de grenade lacrymogène dans l’œil gauche. À ce moment-là, je me suis complètement écroulée.

Dans quel état d’esprit êtes-vous, aujourd’hui ?

Je ne suis pas en colère contre les policiers, mais un peu contre le policier qui a tiré volontairement.
Ils se sont préparés pendant cinq minutes avant de charger. Ce n’était donc pas un tir décidé au dernier moment, dans l’urgence. J’estime que c’était volontaire et réfléchi.
En revanche, contre la police en général, je ne suis pas en colère. Certes, un policier a peut-être mal fait son travail, mais son geste ne représente pas toute la police.

Une cagnotte a été ouverte en ligne pour couvrir vos soins et vous permettre de continuer votre vie. Comment avez-vous accueilli cette initiative ?

Au début, je n’ai pas trop réalisé. Cette initiative m’a surprise sur le moment. Je remercie vraiment tous les participants. Cela me touche profondément.
Cette cagnotte m’a, pour l’instant, servi à régler les frais engendrés pour me rendre à l’hôpital en taxi et en ambulance. Les frais doivent être avancés avant d’être remboursés.
Je suis vraiment très touchée par ces dons. Je pense faire un don, grâce à cette cagnotte, pour la recherche médicale.

Après ce que vous avez vécu, vous sentez-vous encore gilet jaune ? Le combat continue-t-il encore ?

Je me sens davantage gilet jaune qu’avant. Je suis, aujourd’hui, réellement concernée et indignée de voir tous ces blessés. Il faut continuer la lutte pacifiquement et ne pas baisser les bras. Je ne peux pas imaginer que toutes ces personnes soient blessées pour rien. Il faut vraiment continuer le combat tous ensemble.

Vous avez malheureusement perdu un œil suite à ce tir de grenade lacrymogène.
Aviez-vous conscience, en vous rendant à cette manifestation, que de telles violences pouvaient vous arriver ?

C’était ma toute première manifestation. J’y avais pensé, mais pas à ce point-là. J’ai été étonnée. Je savais que, lors des manifestations, il y avait toujours des dangers, mais je ne pensais pas à ce point-là. Je ne m’attendais pas à perdre un œil, surtout venant de la police. Je partais quand même avec l’idée qu’il pouvait y avoir de la bagarre. J’ai été très surprise par la violence.

***********************************************************************************

La Violence doit s’arrêter.

Nous souhaitons le Meilleur à venir à Fiorina et à Tous les Français victimes de ce que la république appelle « ses valeurs ».

fiorina

Nous, Français Gilets Jaunes.

Le Peuple de France ne Reculera pas.

Débat National ou pas, le Peuple de France ne reculera plus.

manifeste

Beaucoup de Français demandent que soient mentionnés dans les manifestes :

  • La franc-maçonnerie et les réseaux pédo-satanistes criminels
  • La banque Rothschild qui possède tous les Etats par la Dette
  • L’ Union Européenne des Technocrates non élus qui pille les Etats pour le compte de Rothschild
  • Les lobbies prônant la décadence de l’espèce Humaine

Soyez Rassurés !

En faisant Tomber ce système mafieux, c’est TOUT QUI TOMBERA.

Nous, Français Gilets Jaunes Catholiques, sommes pour que Renaisse La France des Eglises et des Clochers, pour que Renaisse LA VIE :

gj catho

 

Pour que la France, de la Naissance à la Re-Naissance reste LA FRANCE.

raymond et huguette

 

A Propos des « Doléances » !!!!!!!

Le Parisien :

Mériel : il exprime ses «doléances» et se retrouve interrogé par les agents du renseignement

>Île-de-France & Oise>Val-d’Oise|Marie Persidat| 15 janvier 2019, 20h54 | MAJ : 15 janvier 2019, 21h13 |10
Mériel, ce mardi. Jacques a voulu envoyer des doléances à la préfecture mais ne pensait pas attirer l’attention des services de renseignement. LP/Marie Persidat

Ce retraité a écrit en préfecture du Val-d’Oise et a eu la surprise d’être interrogé par les services du renseignement.

En voulant apporter sa pierre au débat national, Jacques D. s’est retrouvé… interrogé par les services de renseignement. Ce retraité de Mériel n’en revient pas. « Cela donne à réfléchir sur le fond. », s’interroge le septuagénaire. « Ils disent que le débat est ouvert à tous, mais derrière on est fliqué… »

C’est une simple lettre adressée au préfet du Val-d’Oise qui a tout déclenché. Nous sommes en décembre et Jacques a envie de faire remonter des « doléances ». « A l’époque la mairie n’avait pas encore mis de cahier à disposition, explique-t-il. Je me suis dit qu’il n’y avait qu’un seul moyen officiel de s’exprimer, en transmettant directement à la préfecture. »

Un courrier de quatre pages

Car à ses heures perdues, ce retraité aime débattre. Il fait partie depuis longtemps d’un petit groupe sur les réseaux sociaux, appelé la lucarne, au sein duquel on commente l’actualité politique. Lorsqu’a émergé le mouvement des Gilets Jaunes, un petit forum issu du premier a été créé intitulé « les gilets jaunes solidaires du Val-d’Oise ».

C’est une synthèse des réflexions de ce groupe que Jacques a voulu faire remonter. Il a envoyé quatre pages de doléances sur des thèmes variés allant des écarts de revenus à l’Euro en passant par l’éducation et la laïcité. Le document est assorti d’une lettre signée par le Mériellois et demandant au préfet de « transmettre au Premier ministre ».

Deux agents lui posent des questions pendant une heure et demie

L’histoire aurait pu s’arrêter là mais la semaine dernière, Jacques reçoit un appel émanant du service départemental du renseignement territorial. « Ils m’ont demandé de venir me présenter à leur bureau », explique le Val-d’Oisien. « Ou alors m’ont dit qu’ils pouvaient venir à mon domicile. »

Vendredi dernier, le retraité reçoit donc la visite de deux agents qui sont restés… une heure et demie. « Ils m’ont posé beaucoup de questions, mais ne m’ont jamais dit pourquoi. » Qui sont les membres de son groupe, a-t-il fait partie d’un parti politique… Le Val-d’Oisien n’a pourtant jamais manifesté avec les Gilets Jaunes. « Mon groupe de discussion est un mélange de gens raisonnables qui n’ont jamais rien cassé et qui ne vont même pas sur les ronds-points ! »

Une démarche «normale» d’après l’Etat

Du côté de la préfecture, on considère cette démarche comme « normale ». « A partir du moment où ce monsieur se présente comme un Gilet Jaune, il est normal qu’on le contacte. Ces doléances émanaient d’un groupe que nous ne connaissions pas du tout, on se pose logiquement des questions. Comme tout mouvement sociétal, il est suivi par les renseignements. Et d’ailleurs il n’y a pas eu de convocation, nous l’avons invité à nous rencontrer. »

Comme il l’a précisé dans son courrier, Jacques est prêt à participer au débat national. « Mais personne ne m’a invité. »

La préfecture nous indique que désormais tous les citoyens peuvent déposer leurs contributions sur le site www.granddebat.fr, y compris le retraité de Mériel.

*****************************************************************************

Réflexion :

N’exprimez RIEN DU TOUT à QUI QUE CE SOIT.

Tout ce scénario n’est qu’un enfumage destiné à FICHER les Français.