Archives mensuelles : février 2019

Laurent Glauzy répond aux accusations d’Alain Escada

Sur le site MPI et sous le titre « Laurent Glauzy, cet imposteur mythomane qui sert la franc-maçonnerie », Alain Escada attaque Laurent Glauzy à la suite d’articles que ce dernier (L.Glauzy) a publié pour expliquer l’empêchement de s’exprimer sur Radio Courtoisie demandé par Alain Escada.

Tout d’abord, pour avoir une opinion sur le sérieux antimaçonnique d’Alain Escada, il est intéressant de le voir échanger amicalement avec Oskar Freysinger dans une vidéo intitulé « Entretien entre Oskar Freysinger et Alain Escada : le parler vrai porté au pouvoir » du 27 août 2016.

Qui est cet ami d’Alain Escada ? Oskar Freysinger est membre du parti politique suisse l’Union démocratique du centre (UDC), fondateur de l’UDC Valais en 1999 et conseiller d’État valaisan entre 2013 et 2017.

Or, l’UDC, située à l’Extrême droite de l’échiquier politique helvète, a pour vice-président Christoph Blocher de 2008 à 2018. Ce milliardaire a participé a deux reprises au cercle supra-maçonnique (Illuminati) du Bilderberg, notamment en 2009. Ce cercle invitant en discrétion les plus puissants de ce monde pour prendre des orientations sur la politique mondiale, fut fondé en 1954 par Rockefeller et le prince de Hollande, Bernhard de Lippe-Biesterfeld.

Alain Escada expose que « de toute évidence, il (L. Glauzy) avait été missionné pour tenter de nous nuire. » S’il s’agit d’une évidence pourquoi ne donne t-il pas le nom d’une organisation qui me soutiendrait, me « missionnerait » ? Faute d’être inexact, ce genre de propos flirterait-il avec la paranoïa et la mythomanie ?

Escada prétend que je l’ai insulté dans mes écrits. Qu’il les montre alors. Il n’est dans mon style d’insulter quiconque.

Alain Escada qui est bien nerveux (et j’en ignore la raison), développe que ma maison d’édition se nomme « La Maison du Salat » et selon lui « Salat désigne la prière islamique, second des cinq piliers de l’islam. » Je réponds à Alain Escada que la vérité est toute autre : je suis d’origine ariégeoise et dans mon village d’enfance, la rivière qui est un affluent de la Garonne s’appelle le Salat, prenant sa source dans les Pyrénées, dans le hameau de Salau (ce n’est pas une insulte, mais une précision nécessaire pour Alain Escada). Pour plus de certitude, j’ai consulté une traduction en ligne, mode internet. Le mot « Sala » (sans t, contrairement à ma maison d’édition) en arabe est traduit par « Prière ». Les islamistes, arabes, ont donc par la suite repris ce mot. Alain Escada se mélange les pinceaux, dirons-nous et n’hésite pas, comme je le démontre à présent, à travestir un mot pour lui donner toute autre signification. Si j’avais utilisé le mot allemand « Arbeit », j’aurais été alors un nazi ? Nous sommes en effet dans le même ordre de bouffonnerie.

Alors, Alain Escada, tel un petit monsieur vexé et qui manque manifestement d’épaisseur intellectuelle, sort des phrases dépourvues de sens : « Mais moi, contrairement à Monsieur Glauzy, j’ai toujours veillé à être en mesure de prouver tout ce que j’affirme. » Alors, qu’il prouve mes insultes, et qu’il démontre mes erreurs dans l’argumentation de mes livres. On se croirait davantage dans une réplique de Michel Galabru, président du Parti de l’ordre moral, dans le film « La cage aux folles ».

Alain Escada affirme que j’ai eu une femme musulmane et deux enfants hors mariage avec cette dame, qui en outre (j’ajoute) est titulaire d’un diplôme de 3e cycle en Islamologie à l’Inalco et d’une licence d’histoire de l’Art. C’est exact. Je ne m’en suis jamais caché. Oui, j’ai eu une femme musulmane et algérienne, qui a accepté que mes enfants soient baptisés dans la Tradition. L’abbé de La Rocque, alors curé de saint Nicolas du Chardonnet, avait donné le baptême à ma fille Adela. Et, Elias a été baptisé par un prêtre sedevacantiste en Allemagne. Je suis devenu catholique sur le tard, c’est-à-dire après la rencontre de la maman de mes enfants. Mais, aimer une femme, même musulmane et algérienne, n’est pas une tare, que je sache. N’est-il pas vrai Alain Escada ? Et, je ne rougis pas de mon passé, bien au contraire. Il a fait ma force d’homme et de converti.

Pour le reste il parle d’une conversation que je n’ai jamais eue avec lui. Bien étrange pour un homme qui prouve ce qu’il dit. En fait, selon Alain Escada, je lui aurais fait des confidences sur ma vie privée, tandis que je suis « missionné » par une organisation qu’il ne peut nommer. N’est-ce pas contradictoire ? Pour le très pitoyable Alain Escada, non.

Pour montrer le sérieux d’Alain Escada, je peux affirmer qu’il parle également bien mal le néerlandais. Ce qui pour un politicien belge est risible et une insulte à l’égard de la population flamande. J’ai essayé d’avoir une discussion dans cette langue avec lui. C’est impossible. A contrario Léon Degrelle s’exprimait couramment en néerlandais, comme en attestent ses discours. Mais Escada n’est pas Degrelle, convenons-en. En revanche, il entretient un goût très mignon pour les Trachtjacke (vestes allemandes). Son goût pour l’Allemagne s’arrêterait-il aux fringues et aux fripes ? Car, là aussi, j’ai bien noté, qu’il ne parle pas non plus cette langue, pourtant la troisième du royaume belge.

Alain Escada veut surtout discréditer mon travail qui se présente en pas moins de quinze livres traduits pour certains en anglais, allemand, italien, et russe. J’ai été aussi pigiste aux pages internationales de Valeurs Actuelles. Voilà un CV qui colle bien mal avec celui d’un mythomane et autres accusations bien insensées et emballées rapidement par Alain Escada.

Quoi qu’il en soit, Escada est vraiment mesquin. Ce qui en arabe (et non en salafiste) signifie, « pauvre », « petit ». Ses accusations ne valent rien. Pire, il se contredit (comme je l’ai démontré) dans sa nervosité. Pourquoi est-il si maladroit ? Se sent-il traqué ? A-t-il des éléments de sa vie et de ses accointances politiques à cacher, lui qui sans tact reprend des aspects de ma vie privée ?…

M. Alain Escada, avec tout mon respect, permettez-moi de vous dire que vous êtes un « joyeux drôle » et vous n’avez aucunement la carrure d’un chef de parti politique. Votre style, que vous essayez de masquer par vos Trachtjacke, est bien en réalité celui des caniveaux.

Oriana Fallaci, portrait d’une intellectuelle italienne, par Laurent Glauzy

De nombreuses femmes ont fait l’Italie et son histoire.

Oriana Fellaci, que j’ai découvert dans mes premiers livres en lecture italienne avec « La rabbia e l’orgoglio » (La Rage et l’orgueil) en 2001, est née le 29 juin 1929. Elle aurait donc aujourd’hui 90 ans.

Sa verve força mon admiration et ma curiosité dans l’envie de la découvrir. Car, elle était une femme de combat que j’avais particulièrement apprécié. Reporter de guerre en Orient dans les années 1960, elle n’hésita jamais à remettre ses convictions en doute pour évoluer, et s’opposer seule au politique correct, et finir sa vie comme catholique.

Oriana Fellaci est pour moi une intellectuelle emblématique. Femme de Gauche, elle écrira dans ce livre tous ses sentiments anti-Islams. C’était trois ans après les attentats du World Trade Center qui sonnèrent comme un électrochoc. Quel drôle de parcours pour Oriana Fellaci qui pourtant fut maquisarde dans la résistance italienne contre Mussolini.

Oriana Fallaci a eu beaucoup de succès dans sa carrière, en interviewant des célébrités et des hommes d’État du monde entier. Elle avait également déclenché plusieurs discussions autour de ses romans, qui touchaient des thématiques telles que l’avortement, le rôle de la femme dans la société, l’homosexualité, l’intégration raciale, la guerre, l’oppression dictatoriale.

Alors qu’elle avait commencé sa carrière dans la presse de gauche laïque, la journaliste se rapproche de l’Église catholique et des positions de la droite. Se définissant comme « une athée chrétienne », elle était avec Giuliano Ferrara une des grandes figures des « athées dévots », un mouvement intellectuel italien qui partage le constat d’une nécessité « vitale » pour l’Europe de renouer avec ses « racines chrétiennes ». En 2002, lors du « Forum social » à Florence, elle entre dans une polémique virulente avec le mouvement « no global ». En 2005, Fallaci est reçue en audience privée par Benoît XVI.

Quand en 2002, elle lance la « Rage et l’Orgueil », le MRAP, la LDH et la LICRA saisissent le juge des référés du tribunal de Paris à la parution de La rage et l’orgueil, le MRAP pour obtenir l’interdiction du livre, les autres demandant l’insertion d’un avertissement au lecteur en tête de l’ouvrage disant qu’« il ne faut pas confondre islamistes et musulmans. » Les associations ont été déboutées pour vice de procédure.

Elle meurt d’un cancer des poumons à Florence, à l’âge de 77 ans, dans la nuit du 14 au 15 septembre 2006. Elle attribuait son cancer à des gaz toxiques respirés pendant la guerre d’Irak. En héritage, Oriana Fallaci a donné à l’université pontificale du Latran tout son patrimoine culturel, à savoir sa bibliothèque entière.

oriana fallaci.jpg1

 

L’ONU accuse Israël de possibles «crimes contre l’humanité» à Gaza

La riposte israélienne aux manifestations de Palestiniens à Gaza en 2018 s’apparente à des «crimes de guerre ou des crimes contre l’humanité», a conclu ce jeudi une commission d’enquête de l’ONU dans un rapport jugé «partial» par Israël. Selon la commission, dont le mandat était limité aux événements de 2018, ces manifestations étaient essentiellement de «nature civile» et il existe des «motifs raisonnables de croire que des tireurs d’élite israéliens ont tiré sur des journalistes, du personnel de santé, des enfants et des personnes handicapées, en sachant qu’ils étaient clairement reconnaissables comme tels».

 

D’après les enquêteurs, mandatés par le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU mais qui n’ont pas reçu le feu vert d’Israël pour aller sur le terrain, «plus de 6.000 manifestants non armés ont été touchés par des tireurs d’élite militaires» lors des manifestations l’an dernier. Le premier ministre Benjamin Nétanyahou a rejeté le rapport sur Twitter: «Le Conseil établit de nouveaux records d’hypocrisie et d’attitude mensongère, motivé par sa haine obsessive d’Israël». Israël a aussi invoqué son droit à se défendre contre les agissements du mouvement islamiste palestinien Hamas, qui gouverne sans partage la bande de Gaza, tandis que ce dernier a réclamé que la communauté internationale fasse «rendre des comptes» à Israël pour «crimes de guerre». Le Hamas, qui «salue» ce rapport, a pour sa part réclamé ce jeudi que la communauté internationale fasse «rendre des comptes» à Israël.

«Les soldats israéliens ont commis des violations du droit international humanitaire et des droits humains»

Santiago Canton, président de la commission de l’ONU

À Genève, le président de la commission de l’ONU, Santiago Canton, a expliqué que le droit international relatif aux droits de l’Homme était applicable à ces manifestations car l’enquête avait montré qu’«une majorité écrasante des manifestants n’étaient pas armés, même s’ils n’étaient pas tout le temps pacifiques». Certaines de ces violations peuvent constituer des crimes de guerre ou des crimes contre l’humanité et doivent immédiatement faire l’objet d’une enquête par Israël», a-t-il affirmé, assurant que seul un tribunal pourra déterminer s’il y a bien eu de tels crimes. La commission recommande par ailleurs aux autorités de la bande de Gaza de cesser d’utiliser des «cerfs-volants et des ballons dotés de dispositif incendiaire», l’envoi de ces engins vers Israël constituant un des aspects de la vaste mobilisation palestinienne.

La bande de Gaza, coincée entre Israël, l’Égypte et la Méditerranée, est le théâtre depuis mars 2018 de protestations hebdomadaires, généralement accompagnées de violences, le long de la barrière. Au moins 251 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens depuis cette date, la grande majorité le long de la frontière, et les autres dans des frappes israéliennes en représailles à des actes hostiles en provenance de l’enclave. Deux soldats israéliens ont été tués sur la même période. La commission a procédé à 325 entretiens avec des victimes, des témoins et des sources et recueilli plus de 8000 documents. Elle a aussi eu accès à du matériel audiovisuel, dont des enregistrements réalisés par des drones.

Liste confidentielle de suspects

Manifestations dans la bande de Gaza.

Outre la fin du blocus israélien imposé à l’enclave depuis plus de 10 ans, la «Marche du retour» réclame le retour des réfugiés palestiniens sur les terres qu’ils ont fuies ou dont ils ont été chassés à la création de l’État d’Israël en 1948. Israël n’a cessé de proclamer que cette protestation massive était orchestrée par le Hamas, auquel il a livré trois guerres depuis 2008. Mais pour les enquêteurs de l’ONU, «les manifestations étaient de nature civile, avec des objectifs politiques clairement énoncés» et «malgré certains actes de violence importante, la commission a estimé que les manifestations ne constituaient pas des combats ou des campagnes militaires».

Les Gilets Jaunes Constituants s’invitent au Dîner du Siècle.

Le Dîner du Siècle se tient tous les 4ème Mercredi du Mois, toute l’année. Il avait lieu place de la Concorde mais du fait que les « Elites » étaient dans l’Obligation de s’y rendre « A pied », ce Dîner a été transféré au Cercle de l’Union Interalliée -ancien Hôtel Rothschild- du 33 Rue du Faubourg Saint Honoré à Paris dans lequel il y a un parking privée privant ainsi les curieux de voir qui est invité et qui ne l’est pas.

Le Siècle.jpg

Côté Face Cachée, le Dîner du Siècle prend tout son sens !

 

L’on peut y faire également des repas de mariage :

Dîner du Siècle.jpg

Site Média-Presse Info

Club privé des élites dirigeantes françaises (politiques, industriels, patrons de presse, technocrates, banquiers) fonctionnant par cooptation, le club Le Siècle organise chaque mois un dîner au cœur de Paris. L’occasion de tractations et de mises au point pour les membres de cette section française de l’hyper-classe mondialisée.

Aujourd’hui présidé par Patricia Barbizet, Le Siècle préserve le secret autour de ses alcoves. Le peuple ne sera donc pas mis au courant des conclusions des discussions entre Édouard de Rothschild, Serge Dassault, Jacques Attali, Guillaume Pepy, Alain Minc, Denis Olivennes, Stéphane Boujnah, Nicole Notat, Denis Kessler, Claude Tendil, Laurence Parisot, etc. mais gageons que les Gilets jaunes sont bien présents dans les esprits de ces « élites »…

 

***********************************************************************************
Une pensée pour Arthur qui vend ses dessins pour acheter une Maison aux sans-Abri.

cercle-union-interalliee-400x267@2x.jpg

Cercle-Interallié.jpg

« Иллюминаты, рок индустрия Уолта Диснея: тайны сатанизма » : Книга Лоран Глози

 

Книга Лоран Глози « Иллюминаты, рок индустрия Уолта Диснея: тайны сатанизма » будет выпущена на русском языке в 2019 году

Natasha

 

Лоран Глози и его мужественный сотрудник и переводчик книги.

Контакт : laurent-blancy@neuf.fr

От мультфильмов Уолда Диснея до рок-музыки, мы находим множество примеров того, как универсальный культурный код, проистекающий из культа смерти, был определенно навязан нашему обществу.
Порнография и наркотики влияют на фундаментальные ценности нескольких поколений. Концерты, организованные крупными фармацевтическими компаниями, как например Sandoz, стали местом распространения наркотиков.
Автор книги «Илюминаторы» бесцеремонно осуждает оккультное действие масонов и объясняет их механизмы управления обществом, которые работают на отчуждение личности. С первых страниц книга втягивает нас в поразительное описание действий Monarch и Mk Ultra успользовавших новейшие технологии, способные погружать наше подсознательние и держать наш ум под контролем.
Видеоклипы являющиеся сатанической лабораторией для экспериментов, побуждают на самоубийства, попавших под влияние людей. Затронутыми также оказываются Кристиан-Рок, Госпел и Кантри. Чрезвычайные свидетельства Хезекииля Бена Аарона, третьего члена церкви сатаны, и Джона Тодда, директора нескольких звукозаписывающих домов, недвусмысленно раскрывают нам секреты существования Люциферианского ордена.
Illuminati
Французская версия
 

Cornemuses dans la Cathédrale d’Amiens

Bon début de Carême à Tous.

Gloire à Notre Seigneur Jésus-Christ, Roi de France, à la très Sainte Vierge Marie, Reine de France, ainsi qu’à Tous les Saints qui ont, de Tous Temps, étaient Honorés et Glorifiés partout dans le Monde.

 

Seigneur Jésus,
Nous sommes unis avec Sainte Marie et tous les Saints,
aux portes de ton Royaume.

AMEN.

« Entrées précédentes