Archives mensuelles : février 2019

La Plus Grande Ruse………………………

…….de l’histoire juive, c’est de faire croire qu’elle n’existe pas.

Ainsi, l’affaire Dreyfus (1894) est aujourd’hui plus connue de nos collégiens et lycéens que n’importe lequel des quarante-deux rois qui ont fait la France. Mais pour les élèves c’est une page de l’histoire de France et ils seraient probablement stupéfaits d’apprendre qu’il existe à peu près la même page, à la même époque en Allemagne : l’Antisemitismusstreit (1879).

Ils ont des excuses, si à la rigueur on peut trouver des choses sur le protocole des sages de Sion (Russie 1903), le terme Antisemitismusstreit ne remonte même pas d’article sur le net français et on ne trouve qu’une note Wikipédia en allemand. Pourtant c’est une affaire colossale qui a notamment opposé l’historien (et futur prix Nobel de littérature en 1902) Theodor Mommsen à un autre historien, Heinrich von Treitschke, l’auteur de la célèbre formule « Die Juden sind unser Unglück» (les Juifs sont notre malheur) reprise plus tard comme devise du journal Der Stürmer de Julius Streicher durant les années trente.

Équivalent contemporain de l’affaire Dreyfus en matière d’antisémitisme, l’AntisemitismusStreit est une controverse entre des universitaires et des personnalités qui a fait irruption sur la scène publique en Allemagne en 1879 mais qui couvait déjà depuis longtemps dans des cercles plus confinés et qui a une histoire qui remonte en fait à Martin Luther.

Le journal juif de référence, le New York Times, commentait la controverse en ces termes dans son éditorial du 27 février 1880 :

« la guerre qui fait maintenant rage depuis un certain temps en Allemagne entre les autochtones et les Juifs, semble plutôt aller en s’aggravant qu’en s’apaisant. C’est plus qu’un simple préjugé populaire, c’est une passion nationale et les plus grands talents, les plus hautes personnalités, les plus grands savants se sont rangés dans l’un ou l’autre des deux camps. Vu d’ici il peut nous sembler étrange qu’une telle confrontation de races puisse avoir lieu dans un pays de si grande intelligence et prétention intellectuelle, qui plus est, en 1880. Le crime des Juifs semble principalement se circonscrire à leur réussite financière. Il n’y a pas de pécher plus grand que le succès aux yeux de ceux qui ne réussissent pas. Les accusateurs font remarquer que parmi les 600 000 israélites que compte l’Empire 1, quasiment aucun n’est dans l’agriculture ou l’industrie mais qu’ils contrôlent le commerce, font la loi sur les marchés financiers et saignent le pays par leur avarice et l’usure.»

Toutefois, la jalousie par rapport à la réussite sociale et financière n’était qu’un aspect secondaire, le cœur de ce débat allemand concernait la critique de l’enseignement juif sur la manière de considérer les Gentils et d’interagir avec eux tel qu’on le trouvait consigné dans les écritures juives comme le Talmud et le Shulchan Aruch, chose dont le New York Times se gardait bien de parler2.

Mais même avec ces omissions, on voit que l’Antisemitismusstreit est une affaire suffisamment importante pour que le New York Times, de l’autre côté de l’Atlantique, en parle. Tellement importante qu’elle a peut-être valu un Nobel à l’un des protagonistes : bien qu’historien et non pas écrivain, Theodor Mommsen aura obtenu le prix Nobel de littérature en 1902, ce n’était pourtant que le deuxième dans l’histoire du Nobel de littérature et déjà une entorse : on l’attribue à quelqu’un qui n’est pas un écrivain, pourquoi ? La note Wikipédia de Mommsen en français parle, bien sûr, de son prix Nobel mais ne relate pas son intervention dans la controverse donc impossible de faire le lien entre la position de Mommsen dans le débat et le prix Nobel, est-ce voulu ?

C’est comme si on faisait une note sur Zola sans mentionner son « J’accuse ». Pour le lecteur français, on note en tout cas qu’une nouvelle occasion de tomber sur l’Antisemitismusstreit par le biais d’une note sur Mommsen est perdue : une nouvelle fois, est-ce voulu ? Comme si on cherchait absolument à maintenir étanches les deux compartiments « Dreyfus » « Antisemistismusstreit ».

Et Zola justement, si on fait le parallèle avec l’affaire Dreyfus en France, Zola aurait dû avoir le Nobel puisqu’il a défendu Dreyfus, on ne comprend vraiment pas pourquoi il ne l’a pas eu, mais Wiki donne l’explication : lors des premières années de l’attribution du prix Nobel, le critère d’« idéalisme », fixé par le testament d’Alfred Nobel est la principale cause de l’oubli d’écrivains et de dramaturges importants mais dont les œuvres sont jugées trop pessimistes.

Pas question, en revanche, de prix Nobel pour l’autre historien, von Treitschke, et sa formule « Die Juden sind unser Unglück », là, pas d’hésitations, ça ne risquait pas. Petite consolation l’Antisemitismusstreit sera finalement appelé le TreitschkeStreit par dérision, évidemment, mais c’est astucieux aussi : ainsi, il n’y a plus de soi-disant question juive mais plutôt un problème purement allemand, de certains Allemands comme Treitschke.

Reste que si l’Antisemitismusstreit en Allemagne, le protocole des sages de Sion en Russie et l’affaire Dreyfus en France sont des affaires si semblables aussi énormes les unes que les autres et contemporaines, pourquoi ne sont-elles jamais présentées toutes les trois ensemble par nos professeurs d’histoire d’aujourd’hui à leurs élèves ? C’est quand même troublant toutes ces histoires semblables en même temps dans toute l’Europe. On serait tenté d’y voir, selon sa sensibilité, soit un complot juif soit un complot antisémite.

On parle parfois de complot tsariste à propos du protocole des sages de Sion, mais le problème, c’est qu’un complot, c’est le fait du numéro deux qui veut devenir numéro un, or, à l’époque, les Français, les Allemands et les Russes sont encore maîtres chez eux et n’ont pas besoin de comploter. Et puis, un complot, cela suppose une entente entre les participants or, en 1900, l’entente entre les Français et les Allemands n’était pas vraiment d’une évidence éclatante.

Reste la théorie du complot juif ce n’est pas très sérieux diront notamment les mêmes qui soutenaient la théorie du complot tsariste, et pourtant, que voit-on dans les années qui suivent immédiatement : 1911 aux USA abrogation du traité américano-russe (en fait premier lobbying réussi par les Juifs aux États-Unis voir « Jacob et la toute première hystérie médiatique antirusse »), 1917 déclaration de Balfour et surtout, évidemment, prise de pouvoir en Russie par les Judéo-bolcheviks3..

À défaut de complot dans un sens ou dans l’autre, ce qui saute aux yeux c’est qu’il y a eu en Europe à la fin du 19e et au début du 20e une énorme vague d’antisémitisme… parce qu’il y avait une énorme vague de sémitisme. C’est peut-être ce qu’on ne veut pas que nos écoliers comprennent.

Et, plus généralement, il serait quand même enfin temps de faire sauter les cloisons qu’on nous impose et de comprendre que l’affaire Dreyfus n’est pas, organiquement, un épisode de l’histoire de France, c’est un épisode de l’histoire juive, à replacer comme tel aux côtés de l’Antisemitismusstreit et du protocole des sages de Sion.

Rendons à l’histoire juive ce qui appartient à l’histoire juive, on y verra plus clair.

Francis Goumain

 

La plus grande ruse de l’histoire juive…


1 On relèvera au passage une nouvelle occurrence du nombre magique « six » dans un texte juif: eh oui, pour estimer la population israélite en Allemagne à cette époque, pas besoin d’étude démographique, soixante milles ce n’est pas assez, six millions … sans commentaire, donc ce sera six cent mille (comme le nombre de Juifs accompagnant Moïse lors de l’exode au début d’une histoire qui doit durer six mille ans et dont le peuple phare a pour emblème une étoile à six branches et dont les guerres durent six jours).

2 Nous empruntons cette citation du NYT ainsi que le commentaire qui suit à la préface de Rudolf Germar du livre de Carlo Mattogno sur les Einsatzgruppen : de même que nous n’avions jamais entendu parler de l’AntisemitismusStrait, Rudolf Germar semble parfaitement ignorer l’affaire Dreyfus.

3 Le terme Judéo-bolchevik n’est généralement pas apprécié, mais il est parfaitement justifié, au moins autant que le terme de Judéo-chrétien qui, lui, ne semble pas poser de problèmes : pas sûr pourtant que Martin Luther et son « Von den juden und ihren lügen » (des Juifs et de leurs mensonges) soit très en phase avec. Idem pour le Pape Innocent IV et son interdiction du Talmud (parce qu’il contient des blasphèmes contre la Vierge Marie et Jésus-Christ) ….

Site Jeune Nation –

Accueil » Culture » La plus grande ruse de l’histoire juive…

Philippe Seguin en 1992 sur l’U.E., Cimetière des Nations.

C’était Hier que Philippe Seguin prononçait son discours contre cette Prison des Peuples qu’il annonçait et aujourd’hui nous sommes six pieds sous terre.

Le but inavoué de cette Union Européenne a été d’ enterrer toutes les Nations Européennes afin qu’elle puisse Emerger, telle un phoenix qui renait sur les Cendres des pays qu’elle vient de réduire à néant.

Cette Union Européenne a balayé 2000 ans d’ Histoire par un passe-passe Monétaire créé pour apauvrir les Peuples et les Forcer à rester soumis, telle un Vampire à jamais rassasié de sang de ses victimes.

Cette Union Européenne, nous ne l’avons pas voulue, nous avons voté Contre à 55% et c’est Nicolas Sarkozy qui nous l’imposera par le Traité de Lisbonne.

Seuls, quelques Braves Gens pensent encore que « cette Europe » leur veut « du Bien » !

J’ai l’intime conviction que la Grandeur de la France n’a pas encore dit son dernier mot et que la Force, l’Honneur et la Loyauté des Gaulois que nous sommes Triompheront contre ce Carcan de Babel dans lequel sévissent les Marchands du Temple.

Le Crépuscule s’est abattu sur notre Pays, la France est attaquée, brutalisée, séquestrée par les Tenanciers des Forces Obscures qui ont pour But de nous faire disparaître dans un Magma métissé qu’ils pourront prendre comme Esclave Ad Vitam Aeternam.

Cette Union Européenne a cependant oublié que les Cloches de nos Villages carillonnent à Tout Rompre dès l’Aurore, chaque jour que Dieu fait !

Ces Cloches sont le Rappel de la France Millénaire du Roi Clovis qui fut Baptisé par Saint Rémi dans les Fonds Baptismaux de Reims.

Que de nuits profondes et obscures nous ont été imposées depuis le Baptème de Clovis !

Aujourd’hui, de ces nuits de désespoir et de désolement une petite lumière vient de Jaillir : elle est JAUNE, couleur du Soleil !

Cette Lumière Jaune couleur Soleil nous ménera t’elle vers la Délivrance de notre Tombeau dans lequel ils pensaient nous avoir enterrés à jamais ?

L’ Hiver va bientôt laisser sa place au Printemps.

Soyons Prêts : « Les Hommes combattront et Dieu donnera la Victoire » nous dit Sainte Jeanne D’Arc.

VIGI : « C. Castaner a couvert des agressions sexuelles ».

Le syndicat de Police VIGI, dont le secrétaire général, Stéphane Langlois est convoqué le 20 février 2019 par un Conseil de Discipline, dénonce les Agissements Pervers suivants :

Monsieur CASTANER Ministre de l’Intérieur a couvert des agressions sexuelles au sein de la Police Nationale

950-x-500-agressions-sexuelles-Frey

Monsieur le Ministre de l’Intérieur a été informé dès le 24 octobre 2018 des agissements du docteur FREY, qui a été placé en garde à vue et placé sous contrôle judiciaire, avec interdiction d’exercer, pour agressions sexuelles sur des jeunes collègues.

 

Monsieur le Ministre de l’Intérieur a choisi de défendre la hiérarchie en la personne du médecin inspecteur régionale, le docteur FREY.

 

Il a fait le choix de laisser Monsieur Éric MORVAN, Directeur Général de la Police Nationale, qui lui aussi a couvert les agressions sexuelles de ce « médecin », envoyer notre secrétaire général Alexandre LANGLOIS en conseil de discipline le 20 février 2019, entre autres pour avoir dénoncer de telles pratiques.

 

Il a laissé le docteur FREY envoyé Alexandre LANGLOIS au TGI de METZ le 28 février 2019, pour diffamation.

 

Avec un tel management, qui couvrent tous les agissements délictueux de la hiérarchie policière, pas étonnant que nos collègues se suicident. Déjà 11 en 2019.

 

 

Nous demandons une nouvelle fois la démission immédiate de Messieurs CASTANER et de Monsieur MORVAN.

 

Nous espérons que Madame Marlène SCHIAPPA, Secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, nous soutiendra et ne fera pas passer des intérêts partisans avant la souffrance de nos collègues.

 

«  Ne pas empêcher un crime quand on le peut, c’est l’ordonner soi-même. »Sénèque

 

§§§§§

La république et sa devise dite « des Lumières » :

« L’Homme est Bon par Nature, l’Homme est naturellement Bon »

est une imposture la plus Totale.

Tweet Vigi1

Tweet VIGI.png

Tweet Vigi3

Soutien à Stéphane Langlois :

Stéphane Langlois.jpg

Pétition de Soutien à Stéphane Langlois : https://www.mesopinions.com/petition/justice/soutien-lanceur-alerte-alexandre-langlois/59069?source=cross&provCross=cross1

 

Soutien à Noam Anouar également Lanceur d’Alerte :

Noam Anouar.png

https://www.mesopinions.com/petition/justice/soutien-lanceur-alerte-noam-anouar-vigi/60044

 

« En ces temps d’imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire » (Georges Orwell)

Laurent Glauzy, bientôt en russe.

Le livre des Illuminati de Laurent Glauzy va bientôt paraître en langue russe.

Cet ouvrage démontre les mensonges liés à l’industrie Rock, dont David Bowie, John Todd, DMX, John Lennon et tant d’autres, ont avoué avoir travaillé au service de Satan. Certains, ayant vu cette réalité cachée contrairement au quidam moyen (ne voyant que ce qu’on lui montre), ce sont converti au christianisme. C’est le cas du plus grand rappeur US, DMX dénonçant même l’écriture de chansons sous la dictée de Satan.

Après la traduction de certains ouvrages en italien, anglais et allemand, il s’agit d’une nouvelle expérience qui s’étend à un des pays les plus libres du monde, contrairement à la France qui est une vraie dictature masquée.

Je remercie pour ce travail la femme que j’aime, qui me soutient dans tous mes investissements et positions.

Книга Лоран Глози « Иллюминаты, рок индустрия Уолта Диснея: тайны сатанизма » будет выпущена на русском языке в 2019 году

 

От мультфильмов Уолда Диснея до рок-музыки, мы находим множество примеров того, как универсальный культурный код, проистекающий из культа смерти, был определенно навязан нашему обществу.
Порнография и наркотики влияют на фундаментальные ценности нескольких поколений. Концерты, организованные крупными фармацевтическими компаниями, как например Sandoz, стали местом распространения наркотиков.
Автор книги «Илюминаторы» бесцеремонно осуждает оккультное действие масонов и объясняет их механизмы управления обществом, которые работают на отчуждение личности. С первых страниц книга втягивает нас в поразительное описание действий Monarch и Mk Ultra успользовавших новейшие технологии, способные погружать наше подсознательние и держать наш ум под контролем.
Видеоклипы являющиеся сатанической лабораторией для экспериментов, побуждают на самоубийства, попавших под влияние людей. Затронутыми также оказываются Кристиан-Рок, Госпел и Кантри. Чрезвычайные свидетельства Хезекииля Бена Аарона, третьего члена церкви сатаны, и Джона Тодда, директора нескольких звукозаписывающих домов, недвусмысленно раскрывают нам секреты существования Люциферианского ордена

 

 

 

AUDI : LA MARQUE ILLUMINATI, par Laurent Glauzy

La ville de Bavière Ingolstadt, lieu de fondation des Illuminati par Weishaupt le 1er mai 1776, est aussi le siège de la célèbre marque automobile Audi. Et, les 4 cercles, logo d’Audi forment trois 6. Tout porte donc à croire qu’Audi est vraiment une marque Illuminati, tenue par conséquent par des chefs de l’industrie satanistes.

 

Mais un autre indice vient se greffer sur ce dernier. En 2011, toujours la marque Audi a produit 333 exemplaires de la marque A1 Quattro et 333 exemplaires de la R8GT.

 

Et, en vérifiant cette information sur Internet qui est bien publiée par des magazines automobiles, nous constatons que le nombre de chevaux et autres caractéristiques des voitures Audi tournent souvent autour des chiffres 13 et 6.

 

Or, mon livre, LA NUMEROLOGIE SECRETE DELA SYNAGOGUE DE SATAN expose que l’élite sataniste qui dirige le monde utilise la magie et la numérologie cabaliste. Le mage Aleister Crowley, franc-maçon du 33e degré affirmait que 11 était le nombre préféré des loges : il exprime la transgression et la dualité. 13, qui symbolise la souffrance du Christ, est un autre nombre fétiche de la Synagogue de Satan. D’ailleurs, Dieu en hébreu (Jahweh) renvoie à 26, un multiple de 13. Le 11 septembre 1990, soit onze ans jour pour jour avant l’attentat du World Trade Center, le 11 septembre 2001, lors d’un discours devant le Congrès, le président George H. W. Bush utilise pour la première fois l’expression de « Nouvel Ordre Mondial ». Il est à noter que le 11 septembre est le 254e (2+5+4=11) jour, et il reste 111 jours jusqu’à la fin de l’année. Le roi catholique Louis II de Bavière a été assassiné en 1886, la 111e année après la fondation de la secte des Illuminati, et qui plus est le 13 juin. L’« accident » de la princesse Diana se déroula le 31 août 1997 (3+1+8+1+9+9+7=38 et 3+8=11). Le jugement de Nuremberg fut rendu après 218 (2+1+8=11) jours d’audition de 236 (2+3+6=11) témoins, écoutés pendant 11 mois et produisant 5330 (5+3+3=11) documents portant notamment sur 11 condamnés à mort présents. Ces nombres cabalistes se comprennent d’autant mieux que « sur les trois mille employés du tribunal de Nuremberg, deux mille quatre cents étaient juifs », selon l’auteur nationaliste hongrois Louis Marschalko.

 

Par ailleurs, le logo de marque italienne Alfa Roméo est tout aussi troublant : à gauche est arborée la croix et à droite un serpent couronné. Celui de la marque française Renault ressemble étrangement à l’intérieur d’une étoile de David.

WALT DISNEY est un des fleurons des Illuminati. Walt Disney était un franc-maçon du 33e grade, faisant dans ses dessins animés l’apologie du satanisme et du cannibalisme (Cf. Illuminati : de l’industrie Rock à Walt Disney, les arcanes du satanisme).

 

Ce livre qui existe en italien, paraît en avril 2019 en RUSSE.