Archives mensuelles : janvier 2019

« AUGUSTE REINE DES CIEUX », la plus forte prière contre le démon et modifiée par les modernistes, par Laurent Glauzy

Le Père Louis-Edouard Cestac (1801-1868) est un prêtre basque à qui la sainte Vierge a transmis à l’Anglet la prière « Auguste Reine des Cieux » et qui fut béatifié le 31 mars 2015.

Quand le prêtre voulut imprimer la prière, rien ne sortit. L’encre ne prenait pas sur les feuilles de papier. Il dut bénir les presses pour que la prière s’imprime. Mais, le démon devait encore intervenir. Car, les presses cassèrent plus de dix fois.

C’est dire la colère du démon qui ne voulait pas que cette prière soit répandue.

Le diable agit alors une dernière fois, en passant par le Réseau Rampolla qui en édulcora certains passages pour la rendre moins puissante. Aujourd’hui, c’est cette prière édulcorée qui est restée et que l’on récite dans la fausse église de « Vatican 2 ».

Ci-dessous, la vraie prière de l’ « Auguste Reine des Cieux » telle qu’elle fut transmise par la sainte Vierge au Père Cestac.

A LIRE A VOIX HAUTE CHAQUE MATIN

Auguste Reine des Cieux,

Souveraine Maîtresse des Anges,

Vous qui dès le commencement

Avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission

D’écraser la tête de Satan,

Nous vous le demandons humblement,

Envoyez vos légions saintes,

Pour que sous vos ordres et par votre puissance,

Elles poursuivent les démons,

Les combattent partout, répriment leur audace

Et les refoulent dans l’abîme.

Qui est comme Dieu ?

Ô bonne et tendre Mère,

Vous serez toujours notre amour et notre espérance.

Ô divine Mère, envoyez vos Anges pour me défendre

Et repousser loin de moi le cruel ennemi.

Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous.

Propagande Ehontée du service public sur le Traité d’Aix-la-Chapelle.

Remise à l’Heure des Pendules par François Asselineau à Pierre Haski, journaliste et salarié du Service Public qui se permet des mensonges et des Omissions Coupables sur une radio de Grande Ecoute.

François Asselineau fait savoir à Tous les Français, qu’il va, dossier à l’appui, informer sur la Censure Féroce et Illégale du Régime Macron.

 

 

La Facture vient de Tomber !

60% de 3275 Radars vandalisés : plus de 500 M€ de facture !

 -
On ne compte plus les radars vandalisés sur le bord de nos routes.

L’actuelle multiplication des actes de vandalisme sur les radars automatiques va coûter cher, très cher : plus de 500 millions d’euros !

Auto Plus le révélait dans son numéro 1579, il y a près de deux mois : avec l’entrée en vigueur des 80 km/h le 1er juillet dernier, les actes de vandalisme sur les  radars automatiques se sont multipliés aux quatre coins de la France. Et avec la colère des Gilets jaunes, la situation ne s’est pas améliorée. Bien au contraire.

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a ainsi annoncé la semaine dernière que 60% des 3.275 radars avaient été dégradés en France « depuis la crise des Gilets jaunes ».

Résultat, le manque à gagner pour l’Etat est faramineux et le budget réparation n’est pas moins conséquent. Pour Valérie Rabault (PS), ex-rapporteur général du Budget à l’Assemblée nationale, « on peut tabler sur 500 millions d’euros de manque à gagner pour l’Etat et 50 millions de réparations ».

Selon les calculs précis du journal Le Parisien, sur un an, « il manquera au moins 512,8 millions d’euros dans les caisses de l’Etat. Soit 430,5 millions d’euros de manque à gagner et 82,3 millions d’euros de réparations ». A titre de comparaison, l’ardoise vandalisme aurait atteint 9,3 millions d’euros en 2017…

Qui va payer ?

La facture s’annonce donc salée, et il faudra évidemment la payer. Et les premiers à être mis à contribution seront… les auteurs d’excès de vitesse eux-mêmes puisque l’argent de leurs amendes servira à remettre en état les appareils dégradés.

Des radars non réparés ?

Toutefois, certains dispositifs de contrôle ne devraient pas être réparés. Ne vous réjouissez pas trop vite pour autant; l’Etat devrait en fait décider de remplacer les vieilles cabines endommagées par un matériel de nouvelle génération toujours plus efficace, type radar tourelle (400 annoncés en France) ou radar discriminant double face (200 prévus en 2019). Mais cela risque de prendre des semaines, ce qui augmentera encore le manque à gagner. Dans ces conditions, le gouvernement peut déjà oublier sa prévision de 1,23 milliard de recettes pour 2019 (+12% par rapport à 2018).

Source : Le Parisien
Photo : Nicolas Soler / Emas

*******************************************************************

Réflexion : Est-ce un Réel manque à gagner pour l’Etat ?

L’absence de contravention représente UN POUVOIR D’ACHAT RETROUVE donc, une Hausse de la Consommation pour les Français qui contribue à l’Economie du Pays.

S’ajoute à ce nouveau pouvoir d’achat le Bien-Etre des automobilistes qui ne voient plus leurs « Points-Permis » fondre comme Neige au Soleil.

Les radars sont donc plus Néfastes qu’Utiles du fait, en plus, qu’ils ne permettent pas le « Zéro Accident », bien au contraire.

cramé

Satan apparaît dans les loges maçonniques, par Laurent Glauzy

MON PROCHAIN LIVRE « LE POUVOIR DE SATAN » sort courant mars 2019. RESERVEZ-LE ! Son prix de lancement 22€ fco de port (au lieu de 26 €). Peut être acheté sur Paypal : laurent-blancy@neuf.fr ou par chèque à l’ordre de Laurent Glauzy (L. Glauzy – BP 25 – 91151 Etampes Cedex)

L’incident développé concerne l’apparition de Satan sous l’aspect humain lors d’une assemblée de la franc-maçonnerie, à Lyon. Il est tiré de la vie d’un Dominicain, Alexandre Jandel, approuvé par le général de l’ordre des Dominicains, P. Hyacinthe-Marie Cormier. Le livre est sorti en 1896, à Paris, dans sa troisième parution, en six cent dix-huit pages.

Le prêtre dominicain Alexandre Jandel a vécu de 1810 à 1872 et fut le soixante-treizième général de l’ordre des Dominicains. Son biographe Cormier était de 1904 à 1916 également général de l’ordre des Dominicains. Dans le livre mentionné, il décrit les faits suivants de la page 138 à 140 :

En 1840, le P. Jandel, était un simple dominicain de Lyon. Ayant prêché sur le saint signe de la Croix, dans la rue un homme lui demande s’il croyait ce qu’il avançait. Le P. Jandel répondit, qu’il n’aurait pas enseigné une chose à laquelle il n’aurait pas cru. L’homme lui rétorque qu’il était franc-maçon et ne croyait pas à l’action du signe de la Croix. Pour en essayer l’efficacité, il invite le prêtre à assister à une assemblée en loge dirigée par le démon. Durant l’assemblée, il doit alors faire le signe de Croix et ainsi démontrer la réalité de ses propos. P. Jandel demande trois jours de réflexion avant de communiquer sa décision et se rendit tout de suite chez l’évêque. Après la consultation de plusieurs théologiens, l’évêque lui signifia l’autorisation de se rendre dans la loge et lui donna pour ce faire sa bénédiction. P. Jandel passa le reste du temps en prière et en pénitences. De plus, beaucoup d’autres prêtes prièrent pour lui. Le soir de l’assemblée, habillé avec des vêtements civils, avec le franc-maçon susmentionné, il se rendit alors dans la loge, qui se remplissait peu à peu. On attendait à présent dans le silence le « président ». Soudain, la porte s’ouvrit et celui qui était attendu entra. P. Jandel décrivit à des amis intimes l’impression effroyable que dégageait cet être et la peur qui l’avait saisie. Il rassembla son courage et fit le signe de la Croix, faisant une bénédiction sur l’assemblée. Au même moment, Satan disparut et tous les participants quittèrent la salle dans la précipitation, se retrouvant dans la rue. Le franc-maçon qui avait invité le P. Jandel, se convertit.

Plusieurs personnalités respectueuses et sérieuses, qui confirmèrent cet évènement comme réel, sont mentionnées dans le livre. Il est ainsi impossible de douter de la réalité de l’événement. Aussi, ne doit-on pas oublier que le général des Dominicains, l’auteur du livre, et Jandel sont des hommes de confiance à l’égard desquels on ne peut s’attendre à aucun faux témoignage.

INITIATION MACONNIQUE EN TURQUIE

 

glauzy_pedosatanisme_couverture_a5_r_cmjn_