Archives mensuelles : janvier 2019

Macron veut en Finir avec les Français Gilets Jaunes.

Macron et son gouvernement Ordonnent aux Parquets des consignes repressives afin d’ « Exploser » le Mouvement Français « Gilets Jaunes » Anti-Loi Rothschild/Pompidou et Anti-Maçonnique.

Un lancement de pot de Rillettes revient désormais Très Cher :

Hervé Ryssen.png

 

Journal « La Provence » :

Marseille : deux à quatre mois de prison ferme pour trois gilets jaunes

Par D.T.

Photo illustration Frédéric Speich

Trois individus interpellés samedi en marge de la manifestation marseillaise des gilets jaunes ont été condamnés ce lundi après-midi par le tribunal correctionnel de Marseille à des peines de 2 à 4 mois ferme. Deux d’entre eux ont été placés sous mandat de dépôt. Le troisième a écopé de 10 mois de prison, dont 6 avec sursis, mais le tribunal ne l’a pas placé en détention. Il sera convoqué ultérieurement par le juge d’application des peines.

Deux d’entre eux étaient jugés pour participation à un groupement formé en vue de la préparation de violences. Ils avaient été trouvés porteurs de pierres. Le troisième avait, en guise de projectile, jeté un pot de rillettes sur les forces de l’ordre.

Et aussi « Gilets jaunes »: Macron « déplore » 11 morts, « aucun » du fait des forces de l’ordre
**************************************************************************************

Les « Forces de l’Ordre » qui MUTILENT les Français A VIE, c’est CADEAU.

 

Les Français ne feront plus que Subir :

Padrino.png

 

Les Arrestations et Fichages Abusifs ne font que commencer :

isa

 

macronade1

A Force de Manifestations et de Patience, toute cette Caste Tombera.

Plus le temps passera, plus les Forces de l’Ordre, qui sont des Français ayant besoin de salaire à la fin du mois pour nourir leur famille, se rallieront au Mouvement de Résistance qui Libèrera la France AVEC les Policiers et Gendarmes.

Le syndicat de Police VIGI à déjà rejoint les Français Gilets Jaunes.

Tout est une question de Temps.

Pour ceux qui sont Pressés, rappelons que le système Actuel dure depuis 230 Ans !

Ce qui est sur, c’est que le Délai ne dépassera pas 10 ans.

Tous Unis, Tous Rassemblés pour l’Acte XII.

HAUT LES COEURS.

Tsunami Pornographique.

En son Ministère de l’Education dite Nationale, Jean-Michel Blanquer, Ministre de cette institution, se fait le Chantre de l’Univers Pornographique au sein de l’école contre LES LOIS NATURELLES !

 

E. anti-nationale.png

Ce sinistre personnage a mis en place, au sein de l’école, un bourrage de crâne qui fera croire à nos enfants que n’être pas Homosexuel et Trans n’est pas NORMAL.

La Loi Naturelle pour Blanquer c’est être LGBTQ !

La Seule Violence actuelle que nous connaissons est faite aux couples Hétérosexuels qui n’ont pas d’enfants homosexuels, ainsi qu’à notre jeunesse Hétérosexuelle qui se réfère aux Lois de Dieux : la Famille -Père, Mère, enfants- et La Vie.

Mais Blanquer considère que toute opposition aux « Homos » et aux « Trans » n’est pas  L’ EGALITE !!!

Il impose son « Tous Egaux » et son « Tous alliés » a des enfants en bas âge dans les collèges et sur des Lycéens :

Ministère de « L’Education Nationale » :

Lutter contre l’homophobie et la transphobie à l’École
Communiqué de presse – Jean-Michel Blanquer – 28/01/2019

Lundi 28 janvier 2019, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, lance une nouvelle campagne de sensibilisation et de prévention « Collèges et lycées engagés contre l’homophobie et la transphobie : tous égaux, tous alliés ».

L’homophobie et la transphobie touchent de nombreux élèves. Plusieurs enquêtes et études permettent de cerner les LGBTphobies dans les établissements scolaires (étude de l’IFOP réalisée en 2018 pour la Fondation Jean-Jaurès et la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH)). Les insultes homophobes, souvent banalisées, demeurent particulièrement fortes : 18 % des lycéens ou étudiants LGBT déclarent avoir été insultés au cours des 12 derniers mois. Une enquête récente sur la santé des mineurs LGBT scolarisés révèle, en particulier chez les jeunes se définissant comme trans, un fort niveau d’appréhension face à l’École (qu’il s’agisse des pairs ou de l’institution) : l’expérience scolaire est perçue comme « mauvaise » ou « très mauvaise » par 72 % d’entre eux.

Ces chiffres témoignent d’un quotidien dont peu d’élèves osent parler, surtout quand ils en ont été directement victimes. L’institution scolaire doit donc porter un regard lucide sur cette situation et lutter contre l’isolement des élèves, qui est parfois renforcé par la difficulté à trouver du soutien dans le cercle proche. L’enjeu est grave, les conséquences de l’homophobie et de la transphobie sont connues : le repli sur soi, l’échec scolaire, le décrochage, pouvant aller parfois jusqu’à des comportements suicidaires.

Prévenir les manifestations de l’homophobie et de la transphobie « ordinaires » dans les établissements scolaires et faire acquérir à tous les élèves le principe de l’égale dignité des personnes, est donc une absolue nécessité pour assurer un climat scolaire serein pour tous.

L’apprentissage du respect de l’autre est un enjeu majeur que Jean-Michel Blanquer a affirmé comme un des quatre fondamentaux qu’un élève doit apprendre dès l’école primaire : « savoir lire, écrire, compter et respecter autrui ».

En dénonçant les violences homophobes et transphobes, la campagne « tous égaux, tous alliés » véhicule donc un message positif qui invite à s’engager en faveur d’un climat scolaire plus propice au bien-être et à la réussite de chacun. Un regard de respect doit s’établir dans les établissements scolaires  à l’égard des jeunes LGBT et le discours homophobe doit s’y trouver marginalisé et annihilé.

« Tous égaux, tous alliés » s’appuie sur une campagne d’affichage dans tous les établissements du second degré, des prospectus proposant des pistes pour s’engager au quotidien et devenir un « allié » des jeunes LGBT, un guide d’accompagnement pour les équipes pédagogiques accessible en ligne dès le début de la semaine prochaine, un service d’écoute et d’aide à distance – ecoute.contrelhomophobie.org – accessible par téléphone (0 810 20 30 40 ou 01 41 83 42 81, tous les jours de 8h à 23h), par courrier électronique et par chat.

Le 17 mai étant la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, cette date doit devenir dans les établissements scolaires un moment fort de solidarité avec les jeunes LGBT, de réflexion autour des questions relatives à l’orientation et à l’identité sexuelles et, plus généralement, inviter au respect de chacun par chacun. L’affirmation forte et sincère des valeurs de la République s’en trouvera confortée.
Lancement de la campagne 2019 de lutte contre l’homophobie et la transphobie à l’École : l’album photos

Jean-Michel Blanquer s’est rendu au lycée professionnel Hector-Guimard (Paris XIXe), le lundi 28 janvier 2019, pour y lancer la campagne 2019 de lutte contre l’homophobie et la transphobie à l’École.
En savoir plus
Page à consulter
Contre l’homophobie à l’École
Le ministère est engagé dans la lutte contre toutes les formes de discriminations dont celles commises en raison de l’orientation ou de l’identité sexuelle. Que vous soyez élèves ou personnels des établissements scolaires de l’Éducation nationale, retrouvez des services et ressources adaptés pour prévenir, comprendre, écouter et accompagner. La Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et transphobie est célébrée tous les 17 mai et est une journée privilégiée pour la promotion des actions de sensibilisation et de prévention.
Contre l’homophobie à l’École

*****************************************************************************

Afin de Combattre cette Pollution Pornographique contre nos enfants et notre jeunesse, une projection exceptionnelle CHOC se tiendra à Versailles le Jeudi 7 Février 2019 au Cinéma LE CYRANO à 20h30.

L’entrée est Gratuite pour Tous et à l’issue de la projection sera faite une distribution GRATUITE de DVD.

Rappelons à Blanquer qu’ « HOMOPHOBIE » signifie : PEUR de l’Homme et que « TRANSPHOBIE » signifie : PEUR des Transexuels.

Je ne connais Personne, encore à ce jour, qui est Peur des Homosexuels et des Transexuels.

Puisque Jean-Blanquer Blanquer est Ministre de l »Education dite Nationale, qu’il commence a apprendre ce que signifient réellement les mots de la Langue Française avant de s’imisser dans l’Univers de nos enfants et de notre jeunesse pour pervertir leurs esprits avec ce qui est CONTRE NATURE.

tsunami pornographique

 

COMBATTRE CES PERVERS EST UN DEVOIR.

Quand la Réalité dépasse la Fiction.

Il reçoit une Convocation devant le Tribunal Correctionnel qu’il faut Voir pour Croire !

Délit parce-qu’Il avait dans sa Voiture un Casque de Chantier et Un Gilet Jaune !

Il devait certainement vouloir, avec ces Cruelles Armes, Renverser leur République…………..

convocation

Quel est cet Etat Mafieux qui Ose faire condamner des Français qui se rendent dans une Manifestation qui est un Droit Fondamental ?

oligarchie

Dictature1.png

 

Où en sommes-nous en Terme de « Démocratie » ?

Dictature33.png

Nous sommes à quasi-égalité avec Israël ! L’ An prochain nous serons PIRE qu’Israël car le Gouvernement Israëlien n’a jamais fait tirer avec des ARMES de GUERRE contre sa Population, reconnaissons ce qui doit l’être.

Classement sur Wikipedia dans : Indice de Démocratie :

Dictature2.jpg

 

ETAT POLICIER :

Etat policier.png

Confirmation de l’Etat Policier par le Pervers Luc Ferry qui lance un Appel au MEURTRE contre les Français Gilets Jaunes :

Armes « non létales » contre « ceux qui veulent tuer » les policiers: Luc Ferry revient sur ses propos

Publié le :

Mardi 08 Janvier 2019 – 19:53

Mise à jour :

Mardi 08 Janvier 2019 – 20:05

Luc Ferry est revenu sur ses propos sur l’usage des armes par les policiers face aux gilets jaunes.

©JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
PARTAGER :

 

La rédaction de France-Soir

A +A

L’ancien ministre Luc Ferry a jugé lundi que faces aux violences lors des manifestations de gilets jaunes, les policiers devaient « se servir de leurs armes une bonne fois ». Taxé d’appeler à la violence voire au meurtre, il a répondu ce mardi qu’il pensait aux armes non létales et à leur usage contre « ceux qui cherchent à tuer » les policiers.

L’ancien ministre de l’Education Luc ferry est revenu ce mardi 8 sur ses propos concernant la réponse que les forces de l’ordre devaient apporter aux violences durant les manifestations de gilets jaunes. Il a assuré qu’il n’évoquait pas l’utilisation des armes à feu.

Sur Radio classique lundi 7, il avait déclaré: « On ne donne pas les moyens aux policiers de mettre fin aux violences. Quand on voit des types qui tabassent à coups de pieds un malheureux policier… qu’ils se servent de leurs armes une bonne fois, écoutez, ça suffit! ». Des propos parfois qualifiés d’appel au meurtre sur les réseaux sociaux.

Voir: Luc Ferry appelle à tirer sur les Gilets jaunes et veut l’intervention de l’armée

Ce mardi après-midi le philosophe a assuré sur son compte Twitter que les « armes » dont-il parlait était l’équipement non-létal des forces de l’ordre et qu’il ne voulait donc pas que les policiers tirent à balles réelles sur les manifestants mais puissent neutraliser les individus violents.

« Je demande simplement que les policiers puissent se servir comme ils le demandent de leurs armes non létales quand certains cherchent carrément à les tuer », a tweeté Luc Ferry. Une précision quelque peu paradoxale puisque la mise en danger de sa propre vie est un des rares cas dans lesquels un policier ou un gendarme a le droit de recourir à la force létale.

En réponse à cette mise au point, nombre d’internautes ont fait remarquer à l’ancien ministre que les forces de l’ordre utilisaient déjà cet arsenal non létal durant les manifestations (tonfas, gaz lacrymogènes, grenades à gaz ou à effet de souffles, lanceurs de balles), rappelant les blessures parfois graves occasionnées par leur emploi.

« On a, je crois, la quatrième armée du monde, elle est capable de mettre fin à ces saloperies, faut dire les choses comme elles sont », avait également déclaré Luc Ferry lundi.

**********************************************************************************

Oui, Luc Ferry, notre Armée est Absolument Capable de « mettre fin à ces Saloperies » sauf que pour l’Armée Française, la Saloperie C’ EST VOUS :

« Entrées précédentes