Révélations Inédites sur l’attentat du Bataclan. VIDEO

Censure après l’attentat du Bataclan : les victimes et les témoins étaient sommés de ne pas critiquer l’islam.

Vidéo inédite d’une témoin de l’attentat du Bataclan. On y apprend notamment que les musulmans menaçaient bien avant le jour de l’attentat et que la police était au courant de nombre de menaces. Bien des événements ont été cachés du grand public.

Après l’attentat, les journalistes ont sélectionné les déclarations des témoins en ne prenant que les témoignages faisant l’éloge du vivre-ensemble. Ce sont ces témoignages qui ont eu l’honneur des médias. Les autres ont été censurés.

Par contre, Patrick Jardin qui a perdu sa fille et qui n’a pas voulu jouer ce jeu hypocrite est aujourd’hui fiché S.

La psychologue qui intervenait pour animer le groupe de victimes était de confession musulmane. Au cours de ces échanges, les victimes n’avaient pas le droit de prononcer le mot islam. C’était le mot tabou. La parole était donc bâillonnée.

Lors de son hospitalisation, les médecins lui ont demandé de se réconcilier avec l’islam.

Lors des élections présidentielles de 2017, Juliette Méadel, porte-parole du parti socialiste et secrétaire d’état en charge des victimes, a demandé à ce qu’il n’y ait pas de votes pour Marine Le Pen. Ce communiqué est passé dans toutes les associations de victimes.

Suite à cet attentat, cette femme témoin a déménagé dans un village du Pas-de-Calais et a reçu des dizaines d’insultes sur sa page Facebook. La raison? certains habitants de ce village, qui sont de gauche, ont défendu l’islam plutôt que les victimes.

 

Les Observateurs.ch : https://t.co/OnMPC89tVf?amp=1

C’est Roland Hélie de Synthèse Nationale qui permet à cette Victime de pouvoir enfin Révéler la Vérité.

Opera Instantané_2019-10-23_191520_wordpress.com

 

 

Un commentaire

  • Ça ne m’étonne pas, j’avais remarqué qu’il n’y avait pas de critiques sur cette religion pourrie, mais je ne m’attendais pas à cette explication que je prends quand même avec des pincettes car je me méfie des fakenews.

Laisser un commentaire