Archives de Catégorie: Afrique

« Les Blancs Volent l’Afrique » hurlent-ils aux 4 coins de la Planète !

Gambie : l’ex-président Yahya Jammeh aurait détourné près d’un milliard de dollars

France Info : https://www.francetvinfo.fr/journaliste/eleonore-abou-ez

Plus de deux ans après le départ forcé de son président, la Gambie reste surendettée et a besoin d’argent. Les autorités gambiennes ont beau avoir récemment mis en vente une partie de ses biens, les recettes sont bien loin de couvrir les fonds détournés.

Alors que Yahya Jammeh coule des jours heureux en Guinée équatoriale, la Gambie compte ses sous. Les caisses de l’Etat sont vides et le petit pays a besoin de l’aide internationale pour s’en sortir. Près d’une personne sur deux vit dans la pauvreté et les fonds publics destinés au développement du pays se sont évaporés. Des centaines de millions d’euros ont été détournés pendant les deux décennies de pourvoir du dictateur.

A Fric1.png

Argent public et dépenses privées

C’est la fin du règne de Jammeh qui a permis de parler ouvertement de la corruption qui a rongé la Gambie. Si tout le monde savait que l’ancien homme fort menait une vie de luxe avec villas, Rolls-Royce et jets privés, personne ne pouvait imaginer que le pillage du pays n’avait pas de limite.

Fin mars 2019, la Commission d’enquête créée par le président Barrow fait part de ses premières découvertes. Elle estime à près de 360 millions de dollars les fonds détournés. Un rapport de 1600 pages relate les « innombrables » comptes bancaires de l’ex-président, ses sociétés, ses collaborateurs, ses transactions financières internationales, son réseau de blanchiment, etc. L’enquête se base sur plus de 250 témoignages.

« Le grand braquage »

Les annonces de la Commission gambienne coïncident avec d’autres révélations publiées deux jours plus tôt par le consortium de journalistes Organised Crime and Corruption Reporting Project. L’enquête Le grand braquage, qui se base sur des milliers de documents (correspondances gouvernementales, contrats, archives bancaires), dénonce une corruption érigée en système. Les détournements de fonds publics et les recettes illicites sont chiffrés à près d’un milliard de dollars.

Société de télécommunications, Banque centrale, fonds de pension, Bureau d’aide sociale… rien n’échappe à l’avidité de Yahya Jammeh. L’ancien maître du pays avait constitué un vaste réseau comprenant des hommes d’affaires étrangers qui l’aidaient dans ses transactions illicites et la mise en place de sociétés écrans.

A Fric.png

Vol et impunité ?

Le « pillage » de l’ancien dictateur ne s’est arrêté qu’avec la fin de son règne, selon Organised Crime and Corruption Reporting. Yahya Jammeh, 53 ans, s’était emparé du pouvoir en 1994 « par un coup de force qu’il avait justifié, à l’époque, par la corruption et la gabegie galopante de son pays », souligne Jeune Afrique.

Il est aujourd’hui l’hôte du président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema, connu lui aussi pour s’être enrichi au pouvoir. La sortie du pays de Yahya Jammeh avait été négociée par des médiateurs de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest. Un départ « avec toutes les garanties pour sa famille, ses proches et lui-même« , selon l’accord conclu, qui ne dit pas précisément si les crimes de l’ex-président resteront à jamais impunis.

*****

 

Sans parler de l’auto-proclamé empereur Bokassa qui, en plus de soustraire à l’Esclavage son peuple, était un Cannibale !

L’empereur cannibale de Bangui et le conflit oublié de l’Afrique.

C’est à Cause de l’Amitié qu’entrenait Valery Giscard d’Estaing avec Bokassa qui lui offrit des Diamands que les Français ont Elu François Mitterrand en 1981.

Valery Giscard d’Estaing étant devenu INDIGESTE pour les Français honnêtes de droite.

 

Image via Getty

35 ans plus tard, son « empire » est toujours gangréné par la guerre.

Le 20 septembre 2014 marquait le 35ème anniversaire du coup d’état militaire français qui a chassé du pouvoir le cannibale et auto-proclamé Empereur de la République Centrafricaine, Jean-Bedel Bokassa – accessoirement « ancien président à vie ».

Aujourd’hui, l’ancien « empire » de Bokassa est toujours enlisé dans un conflit sectaire. Depuis qu’un groupe de rebelles musulmans – connus sous le nom de Séléka – a renversé le président François Bozizé en mars 2013, le pays reste coincé dans un cercle vicieux de violence. Rien qu’en décembre 2013, un millier de civils ont été tués en l’espace de deux jours, et des milliers d’autres ont été tués depuis. Les attaques des milices musulmanes entraînent des représailles de la part des milices chrétiennes, et vice-versa. Ce conflit est malheureusement toujours aussi violent.

Ces crimes de guerre sont en grande partie passés inaperçus dans la presse internationale. D’innombrables enfants ont été abattus à coups de machettes dans la rue. Les femmes sont toujours victimes de viols collectifs. D’autres subissent les deux : ils sont kidnappés et violés si la rançon demandée n’est pas payée.

Ces atrocités sont éclipsées par les conflits en Ukraine, en Irak, en Syrie et en Libye. Mais même en dehors des projecteurs, ces tragédies – que l’on pourrait éviter – continuent d’avoir lieu dans cet obscur pays qui fait pratiquement la taille du Texas. Si sa population est un peu plus importante que celle de Los Angeles, son économie nationale représente 1/100ème de celle de Détroit.

Les fantômes du passé ressurgissent aujourd’hui dans la République Centrafricaine alors que la violence actuelle du conflit n’est pas sans rappeler l’ancien « empire » de Bokassa.

Arrivé au pouvoir grâce à un coup d’État en 1966, Jean-Bedel Bokassa s’est auto-proclamé Empereur de la Centrafrique 10 ans plus tard. La cérémonie a pratiquement ruiné le pays appauvri (à elle seule, sa couronne incrustée de diamants a coûté 4 millions d’euros). Bokassa a même utilisé les fonds de l’état pour envoyer sa cavalerie en France. Quand il s’est auto-couronné, il portait un manteau fait de velours et d’hermine de plus de 6 mètres de long.

Bokassa était aussi un monstre. Son règne était d’une sauvagerie repoussante, même sur un continent connu pour ses violents dictateurs. Il a ordonné que les voleurs soient battus sous ses yeux – généralement avec des marteaux et des chaînes. Il prenait aussi beaucoup de plaisir à nourrir ses crocodiles et ses lions avec les criminels présumés dans son extravagante villa. Pire encore, Bokassa était un cannibale présumé qui conservait de la chair humaine dans sa cuisine – la servant occasionnellement à des invités naïfs. Pendant son couronnement, le nouvel empereur se serait tourné vers un ministre français pour lui chuchoter : « Vous ne l’avez peut-être pas remarqué, mais vous avez mangé de la chair humaine. »

Malgré ces atrocités, le gouvernement français décrivait Bokassa comme « un ami et un membre de la famille. » Bokassa a exploité cette amitié pour obtenir des armes et une aide étrangère afin de servir sa kleptocratie. En échange, le président français de l’époque, Valéry Giscard d’Estaing, se baladait en Centrafrique, tuait des éléphants lors de ses parties de chasse avec l’empereur et s’est procuré de l’uranium centrafricain pour alimenter l’industrie nucléaire française. Cette amitié a notamment permis à l’empereur de rester au pouvoir pendant 13 ans, au même titre que son goût particulier pour le braconnage d’éléphants et le penchant de « l’empire » pour l’exportation de diamants.

Cependant, la France a appris que Bokassa avait personnellement battu à mort 100 enfants parce qu’ils avaient refusé de porter les uniformes scolaires produits par le gouvernement. Le 20 septembre 1979, les forces spéciales françaises ont renversé Bokassa grâce à un coup d’état prudemment exécuté, mettant ainsi fin au règne violent de l’empereur. Malheureusement pour la République Centrafricaine, l’histoire se répète encore une fois.

Image via Wikimedia Commons

De même que les diamants et l’ivoire maintenaient Bokassa au pouvoir, les mêmes ressources sont utilisées pour alimenter les milices d’aujourd’hui. Les milices assassinent toujours des enfants, à l’image de Bokassa et ses partisans. En janvier, la journaliste Giovanna Cirpriana était au Complexe Pédiatrique, un hôpital pour enfants de Bangui, quand 10 enfants sérieusement blessés sont arrivés. Tous avaient dû regarder  les combattants tuer leurs parents à grand renfort de machettes. Les hommes avaient ensuite mutilé les enfants, comme si leurs cicatrices mentales ne suffisaient pas.

Même le cannibalisme a remontré son affreux visage à Bangui. Cette vidéo récemment postée montre un homme qui se nomme lui même « Chien Fou » et fait perdurer l’héritage de Bokassa. Après avoir battu à mort un musulman, cuisiné sa chair dans la rue et mangé ses membres, il s’est vanté à un journaliste de la BBC : « J’ai mangé sa jambe jusqu’à l’os. »

Alors qu’un cessez-le-feu signé en juillet dernier a récemment été révoqué, la situation est toujours aussi critique.  La France a actuellement 2000 médiateurs dans le pays, qui tentent d’endiguer le conflit. Le mois dernier, les Nations Unies ont annoncé le déploiement plus étendu de Casques Bleus, ce qui amène à 12 000 le nombre de soldats sur le terrain. Cependant, la direction politique actuelle est extrêmement bancale : les deux camps ne font pas confiance au président intérimaire. Le risque est important quant à l’apparition d’une autre explosion de violence.

Alors que la République Centrafricaine se trouve dans un état critique, les leçons tirées de l’indicible terreur provoquée par Bokassa introduisent aujourd’hui une base solide d’espoir et une action internationale coordonnée.

Trois décennies et demi plus tôt, le gouvernement français était resté assis sans rien faire et avait laissé Bokassa s’attaquer sauvagement à ses propres citoyens. Mais ils avaient ensuite tenté de se racheter en retirant ce régime bestial du pouvoir. La même chose pourrait arriver aujourd’hui, à supposer que la communauté internationale fasse les bons choix pour arrêter le combat sauvage qui a lieu en République Centrafricaine.

Nous avons fermé les yeux pendant trop longtemps. Bien que le déploiement de Casques Bleus supplémentaires soit un premier pas prometteur, cela ne suffira pas à instaurer une paix stable et durable.

Premièrement, le soutien financier des rebelles – qui provient de l’exportation des diamants et du braconnage d’éléphants – doit être supprimé. Une mesure du processus de Kimberley instaurant une vérification de l’origine des diamants dans les pôles d’échange (en particulier à Dubaï) pourrait stopper la vente des diamants provenant de la Centrafrique. Une présence limitée de drones pourrait participer à arrêter les braconniers en action.

À long terme, un soutien financier est nécessaire pour pouvoir fournir une aide humanitaire à environ 1 millions de réfugiés. Un traité de partage des pouvoirs au long cours devrait être ratifié – avec la participation directe des Séléka et des milices chrétiennes anti-Balaka – pour qu’un gouvernement de transition puisse organiser des élections crédibles.

Le gouvernement élu devra mettre en place une nouvelle constitution qui garantira une protection et assurera une représentation politique pour les deux communautés. N’importe quel gouvernement qui continue délibérément à attiser les flammes du conflit avec la Centrafrique  – le Tchad, par exemple – doit être puni par la communauté internationale.

Il n’y a pas de menace terroriste, pas de journalistes occidentaux kidnappés, pas d’enjeux de pouvoir politiques entre Poutine et Obama. Il y a juste des gens qui souffrent. Bien qu’un rapprochement politique soit toujours délicat, le carnage pourrait être arrêté plus facilement et avec un coût moins élevé que les conflits en Ukraine, en Syrie, en Libye ou en Irak.

Sans ces changements, les Casques Bleus ne serviront à rien. Si le monde continue à ignorer le conflit – cette plaie ouverte mais terriblement ignoré – la République Centrafricaine continuera à perpétuer l’héritage de l’empire de Bokassa : une abîme de violences et de souffrance.

par Brian Klaas 29 Septembre 2014.

*****

Ce sont les Militaires Français qui ont mis fin au Régime de Bokassa qui MANGEAIT ses sujets après les avoir réduits en ESCLAVES.

Malgré cette Délivrance, « le pays reste coincé dans un cercle vicieux de violence. Rien qu’en décembre 2013, un millier de civils ont été tués en l’espace de deux jours, et des milliers d’autres ont été tués depuis. Les attaques des milices musulmanes entraînent des représailles de la part des milices chrétiennes, et vice-versa. Ce conflit est malheureusement toujours aussi violent. »

 

Ce qui est sur, c’est que le Principal  problème de l’Afrique, ce sont les Africains eux-mêmes.

Ce Malien l’exprime très clairement : l’Armée Française est présente car les Maliens (comme la quasi-totalité des peuples d’Afrique) sont incapables de diriger leur Pays sans devenir des Bokassa en puissance : Tout le Problème est là.

 

 

 

 

 

« Les Africains s’amusent trop »

 

 

 

 

Les Africains seront toujours colonisés car les corrompus Africains pullulent ! Aujoud’hui, c’est la Chine qui colonise.

La Faute revient aux Africains eux-même.

 

 

 

Lorsqu’un Africain aura le COURAGE de Joëlle Ursull, les choses pourront changer et le cours de l’Histoire se renversera. Pas avant.

Rejeter la faute Toujours sur Autrui ne mène à Rien sinon à s’auto-innocenter pour ne Rien avoir à faire soi-même.

 

 

Leur « Vivre Ensemble » : Les Résultats.

Ce ne sont pas les Tartuffes qui ont pris le pouvoir depuis 1945 qui vont donner les explications afférentes à la LDNA concernant leurs Revendications.

Nous le ferons donc à leur place.

La Ligue de Défense Noire Africaine lance des invectives contre Stéphane Bern qu’ils accusent « d’avoir Blanchi Beethoven et les Pharaons ». Et pour cette ligue, « Les Gaulois n’ont jamais existé ».

Devant France Télévision, les revendications pleuvent !

 

 

C’est, dans un premier temps, le Résultat depuis les Odieux Giscard/Pompidou, de l’enseignement aberrant consistant à ne différencier personne au nom de la Sacro Sainte « EGALITE » qui a consisté a devoir dire aux petits noirs et maghrébins « Nos ancêtres les Gaulois ». Tout se paye, tôt ou tard.

Il est évident que les Ancêtres de ces gens sont d’Afrique Noire et absolument pas Européens.

Encore une Fois, voilà où mèment les Maladies Mentales des Communo-Gauchistes qui veulent imposer des concepts d’Egalité là où les évidences Sautent aux Yeux.

Ces pauvres Gens ont dans leur esprit le Venin infusé par « L’ERADICATION NATIONALE » qui a voulu faire d’eux des Conquistadors Africains en Terres Européennes.

Ligue Def. Noire.png

 

Certes, l’Histoire a été Falsifiée, mais pas « en couleur », elle a été Falsifiée EN FAITS.

Ligue Def. Noire1.png

Voilà où mène de prendre une Jeanne D’Arc Métissée et de Dire qu’il n’y a Aucune Preuve que Jeanne D’Arc était Blanche. Que les Candaules qui ont pris Fait et Cause pour ce Scandale mesurent l’Etendue de leurs Délires !

Ligue Def. Noire2.png

 

Hollywood, Premier Diffuseur de Poison.

Ira Alridge : Le Comédien Noir qui jouait des rôles de Blancs !

Ira.png

 

C’est au 19ème siècle qu’Hollywood commence à infuser le pernicieux poison dans les Esprits.

Ce qui fera dire à Nicolas Michel en 2012 que, je cite : « L’Europe n’est pas Blanche » comme on peut le voir ci-dessous.

 

11 avril 2012 à 17h34 | Par

Au XIXe siècle, Ira Aldridge (1807-1867) fit une très grande carrière de comédien aux USA et au Royaume-Uni.

Ils sont nombreux, aujourd’hui, les acteurs d’origine africaine à avoir revêtu les habits d’Othello, le Maure de Venise. Mais il n’y en a qu’un seul parmi les 33 comédiens honorés par une plaque de bronze au Shakespeare Memorial Theatre de Stratford-upon-Avon : Ira Frederick Aldridge. Né en 1807 à New York, ce fils de Noirs libres descendants de Peuls du Sénégal actuel a étudié à l’African Free School où il s’est tôt passionné pour le théâtre, assistant à de nombreuses pièces présentées au Park Theater. Voir l’acteur Edmund Kean jouer Hamlet décida sans doute de son avenir…

Mais dans les années 1820, devenir acteur ne va pas de soi quand on est noir. Aldridge comprend rapidement qu’il aura du mal à percer en Amérique et gagne le Royaume-Uni. Il parvient à se faire engager par le Royal Coburg Theatre de Londres où, sous le nom de Keene – en référence à Edmund Kean -, il interprète le rôle-titre de The Revolt of Surinam, or A Slave Revenge, adaptation de la pièce Oroonoko, de Thomas Southerne. L’accueil du public est enthousiaste, mais le racisme s’exprime avec violence, dans les essais critiques, contre ce « tragédien de couleur ». Peu importe : Aldridge part à la conquête de la province, où il joue Shakespeare. À Liverpool, ancienne tête de pont du commerce triangulaire, il interprète même des pièces antiesclavagistes ! Son succès est tel qu’il se glisse dans la peau de personnages blancs comme Macbeth… en se maquillant. En 1833, à la mort d’Edmund Kean, Aldridge connaît la consécration avec Othello. À partir de 1852, il tourne à travers toute l’Europe, où il reçoit de nombreuses décorations. À sa mort, Ira Aldridge n’est plus « le tragédien de couleur » mais le « Roscius africain », en référence au célèbre acteur romain. Il ne remit jamais les pieds sur le sol américain.

 

Que le Cirage Noir soit et le Cirage Noir fut ! Renverser les Rôles pour toujours mettre de la Confusion.

Toujours dans l’optique de faire se confronter les Congoïdes avec les Caucasiens, Hollywood attribura à des Blancs des Rôles qui devraient être joués par des Noirs.

 

Angelina Jolie joue Mariane Pearl dans « Un coeur Invaincu »

angelina jolie playing mariane pearl 2

L’épouse du journaliste du journal de Wall Street, Daniel Pearl, est d’ascendance afro-chinoise-cubaine. Un regard sur Mariane Pearl et il devient clair qu’elle n’est pas blanche. Donc, il n’est pas difficile d’imaginer comment les fans étaient indignés quand l’actrice Angelina Jolie a été choisie comme Mariane dans le biopic 2007 A Mighty Heart.

Jennifer Lawrence est Katniss Everdeen dans The Hunger Games

hunger-games_2167652b

Rappelez-vous la réaction raciste sur le casting d’une jeune actrice afro-américaine comme Rue dans le blockbuster 2012 The Hunger Games? L’indignation était élevée, même si Rue est décrite comme ayant “la peau brun foncé et les yeux” dans le livre sur lequel le film était basé.

Il est intéressant de noter qu’il n’y avait pas d’indignation que le personnage Katniss Everdeen, largement considérée comme une femme de couleur par de nombreux lecteurs du livre, a été joué par Jennifer Lawrence, les cheveux bleus et les yeux bleus Jennifer Lawrence dans le film.

L’Auteure Suzanne Collins décrit Everdeen dans le livre comme ayant les cheveux noirs droits, la peau d’olive et les yeux gris.

Anthony Hopkins dans The Human Stain

Anthony-Hopkins-plays-Black-manThe-Human-Stain

Dans le film de 2003, The Human Stain, Anthony Hopkins joue, Coleman Silk, un professeur de collège juif qui, malgré son apparence, se révèle être un Noir.

Pour des raisons évidentes, les cinéastes décidaient de ne pas magouiller de blackface, (…)
La décision de casting dans The Human Stain était déconcertante car il ya un certain nombre de bons acteurs à Hollywood qui ont déjà la capacité de passer comme blanc, mais à qui on n’a pas donné de rôle.

Mena Suvari  en tant que femme Noire dans Stuck 

Mena Suvari plays Chante Mallard

Stuck est un thriller de 2007, basé sur l’histoire vraie d’une femme noire, Chante Mallard, qui a exécuté irresponsablement un sans-abri avec sa voiture et l’a laissé mourir sur son pare-brise.

Le personnage de Mallard est appelé “Brandi Boski” dans le film.

L’actrice blanche à jouer Brandi a été la star de Beauté américaine, Mena Suvari. Pour ajouter l’insulte à la blessure, les cinéastes ont pensé qu’il était approprié que Suvari porte des tresses plaquées dans le film, comme pour indiquer la véritable ethnicité du caractère.

Kevin Spacey dans Pay it Forward

Kevin Spacy as eugene simonet or Reuben St.Clair
Kevin Spacey a joué dans le film 2000 Pay it Forward dans le rôle d’Eugene Simonet, un professeur qui inspire le personnage principal Trevor McKinney pour changer le monde.

Les cinéastes peuvent avoir poussé la licence créative à la limite parce que dans le livre sur lequel le film est basé, Simonet s’appelle Reuben St.Clair, et il est un Noir.

Le rôle a été apparemment offert à l’acteur Denzel Washington, mais parce que d’autres acteurs mâles noirs sont apparemment difficiles à trouver à Hollywood, les directeurs pensaient que Spacey pourrait le faire.


Lawrence Olivier en Blackface pour Othello

Laurence Olivier Othello

La tendance d’Hollywood à contourner les acteurs noirs pour les rôles noirs est enracinée dans l’utilisation historique de l’industrie des acteurs blancs en noir pour représenter les Noirs dans le film.

Un exemple est le film de 1965, Othello, basé sur la pièce shakespearienne du même nom. Lawrence Olivier a joué la blackface et a été nommé pour un Academy Award pour avoir joué le personnage de Shakespeare, décrit comme un «Moor», « Maure » dans la pièce.

 

DIRE LA VERITE MENE EN PRISON EN CE 21ème SIECLE.

 

Pour avoir dit « qu’il n’y avait pas de Celtes Noirs », Boris Le Lay sera condamné à de la Prison.

Pour avoir parlé des 5 Races Humaines, Henry De Lesquen sera contraint de suivre « Un Stage de Citoyenneté » au Mémorial de la Shoah pour ne pas subir les Diktats du Tribunal.

 

Face aux Evidences, les Dictateurs appliquent LA LOI DU TALION INVERSEE :

« Je me battrai pour que vous soyez châtiés de la Vérité que vous venez de Dire ».

 

Qu’en est-il du Continent Africain

 

Continent Africain.jpg

Dans le Continent Africain, désolée pour cette Vérité, mais il y a des Pays qui ne sont pas Noirs, c’est un Fait.

Les Egyptiens, les Lybiens, les Tunisiens, les Algériens et les Marocains ne sont pas NOIRS, ne sont pas CONGOÏDES : Ces populations sont des CAUCASOÏDES : des « Blancs » dont le Soleil à coloré la Peau. Voir l’Histoire des Phéniciens dont la peau était rougie et mate à cause du Soleil. Ces populations se différencient des Caucasoïdes Européens par leur Culture Arabe Millénaire.

De fait, les Coutumes, les Traditions, la Religion, l’Education et les Moeurs les séparent des Caucasoïdes d’Europe et leur peau est colorée par le Soleil, contraste avec les habitants des Pays Nordiques dans lesquels le soleil ne darde pas ses rayons.

Al Sissi, Egyptien. Il est Noir Al Sissi ? Ils sont Noirs les Egyptiens ? Si les Egyptiens avaient été Noirs, la Bible l’aurait mentionné par la Bouche de Moïse. Or, aucune différence de « couleur » n’a été signalée. Ce qui aurait permis de faire une distinction avec le Peuple Hébreu, clair de Peau.

Al Sissi.png

 

Mouammar Kadhadi, Lybien. Il sont Noirs les Kadhafi, Lybiens de Père en Fils depuis des Générations ?

Kadhafi.jpg

 

 

Bassem Braïki né de Parents Tunisiens. Il est Noir Bassem, elle est Noire sa descendance Tunisienne ?

Bassem2.png

 

Houari Boumédiène, Algérien. Ils sont Noirs les Algériens ?

Houari Boumédiène.png

 

Lignée des Rois du Maroc. Ils sont Noirs les

Marocains  ?

Lignée des Rois du Maroc.jpg

Hassan 1er du Maroc :

Hassan1

 

Gouverner c’est Prévoir et Prévoir c’est Gouverner.

Mais les Augustes Mondialistes qui siègent dans les Trônes Usurpés préfèrent semer la Confusion dans tous les esprits en Interdisant la Diffusion de la Vérité qui remettrait la Vraie Lumière dans les esprits de chacun.

A force de doses excessives de Venin, l’on en vient à entendre que :

 LA GAULE N’A JAMAIS EXISTE !

 

La GAULE, c’était : la France, le Luxembourg, la Belgique, la majeure partie de la Suisse, le nord de l’Italie, ainsi que des régions des Pays-Bas et d’Allemagne : la rive ouest du Rhin. Elle couvrait une superficie de 494 000 km2.

Et c’est bien ce que dessine Claude PTOLEMEE en 1584 en indiquant très clairement pour les Pays cités :

                                              EUROP

de8eb996-2be5-4d39-abf3-02367ad328bc

EUROPAE TERTIA TABULA CONTINEUS EUROPAN

48d1f314-d504-4ad2-a940-43e5eed3b2ea

GALLICUM MARE : Mer de la Gaule

27f27ccd-ccf3-4de9-a8be-4221eaf93867

Vous avez toutes ces cartes consultables à la Bibliothèque Nationale de Paris dans la partie Gallica qui ne signifie rien moins que GAULE.

 

Voici les cartes géographiques toutes consultables à la BNP de 1490 à 1657 :

Cette carte de Claude Ptolémée en 1490 n’indique pas FRANCIAE mais bel et bien GALLIAE en son centre :

f8753014-be6b-4714-830a-2d93c5a4edb2

 

Autre carte de Claude Ptolémée de 1541 : « Tabula nova Galliae » = « Nouveau Conseil d’administration de la Gaule ». Et en guise « d’Océan Atlantique on peut lire : « MARE GALLICU » = MER DES GAULOIS !

EN 1541 : TABULA GALLIAE ET NON « TABULA FRANCIAE!

abbf457e-81a7-4a35-9814-68ec868925e6

Ce n’est qu’en dessous des Flandres = FLANDRIA qu’apparaît le nom FRANCIA, pour signaler un territoire secondaire au sein de la Gaule :

c3a0270c-c6e5-4d6e-b15f-bb49e3204064

En 1553, la carte de Oronce FINE stipule également GALLIAE et non FRANCIAE :

NOVA TOTIUS GALLIAE DESCRIPTIO  : TOUTE NOUVELLE DESCRIPTION DE LA GAULE. Gaule qui comprend toujours la Belgique, le Luxembourg, une partie du Nord de l’Espagne, la Suisse, le nord de l’Italie, une partie de l’Allemagne.

23cb4dc4-48ab-47d8-aae4-7ac2e2af340f

Oronce Finé écrit : « Vraie Description DES GAULES avec les confins d’Allemagne et d’Italie ».

2e15afa8-dfa2-42e6-9e87-e5b1fd26036d

En 1585, la carte des Mers selon MERCATOR :

8c16b48f-6ba5-4bdf-8303-f7af10137304

MERCATOR écrit pour Océan atlantique : Océan d’ Aquitaine et pour Mer Méditerranée, non pas Franciae Mare mais GALLICUM MARE = LA MER DES GAULOIS…….EN 1585 !

3e074928-3de6-48f1-98f3-758714ca9558

Et en 1595, il est toujours question de la Gaule et non de la France : NOVA TOTIUS GALLIAE DESCRIPTIO.

217695fd-c2ea-441d-95dc-a159d5492936

Le nom France est indiqué pour indiquer une localité :

192e7c5e-3ad5-4040-9680-5d7d2a1246cd

En 1657, Johannes Janssonius représente la carte « GALLIAE VETERIS », « LA GAULE ANTIQUE », et non « Franciae Veteris ».

2b27fa62-67de-4085-a968-4a045edda46c

Ce n’est qu’en 1694 qu’ apparaît le mot FRANCE sur une carte originale authentifiée !

de65b9e1-4650-4b57-bd8e-c0e10f80cd74

 

Après les cartes géographiques, visionnons les MONNAIES.

 

Pièce de monnaie de notre Roi Henri IV :

c8cbc762-8bd6-4794-9bef-39fa3c164c6b

« HENRICUS IIII GALLIAE ET NAVAR : REX  –  OMNIS VICTORIA A DNO

HENRI IV ROI DE LA GAULE ET DE NAVARRE – LE SUCCES DU SEIGNEUR

Avant d’être le Roi de France, Henri IV était le Roi de la GAULE.

CONTINUONS !

Pièce de Monnaie de notre Roi Louis XVI :

LUD. XVI REX GALLIAE !

LUDOVICUS XVI REX GALLIAE ! LOUIS XVI ROI DE LA GAULE !

b95ef378-fd56-4e56-a118-3e277abcb377

 

CONTINUONS AVEC LES PORTRAITS DE NOS ROIS.

FRANCOIS 1er :  FRANCISCUS REX GALLIAE François 1er Roi De la GAULE.75a5b66c-edeb-41ce-b207-84b82430db31

 

HENRI II : HENRICUS REX GALLIAE = HENRI II ROI DE LA GAULE72b1bb4b-d06d-45e1-86b1-1d2dfd8045c9

 

HENRI IV : HENRICUS IV DEI GRATIA, GALLIAE, FRANCIAE, AC NAVARRAE, REX6abb76c0-3755-467a-8be2-d3ad1c778d60

 

LOUIS III : LUDOVICUS XIII COGNOMENTO IUSTUS GALLIAE ET NAVARRAE REX2cbc263c-c5c9-4406-8ae8-4a10c9bc680b

 

LOUIS XIV : LUDOVICUS XIIII GALLIAE ET NAVARRAE REX7e274fbc-14e2-41b6-9d66-40974867595f

 

LOUIS XVI : LUDOVICUS XVI REX GALLIAE ET NAVARRAE CHRISTISSIMUS DICTUS7959b1e6-1286-4d56-98a5-383acc65d1e8

 

Avant d’être les Rois de France, nos Rois étaient bel et bien LES ROIS DE LA GAULE.

 

A ce titre, pourquoi croyez-vous qu’Emmanuel Macron nous traite de « Gaulois Réfractaires » ?

Emmanuel Macron connait l’Histoire de Fond en Comble. Ne le prenez surtout pas pour « un imbécile ». Nous sommes des Français ET surtout et avant Tout DES GAULOIS.

Le problème est que lui et ses prédécesseurs veulent maintenir les populations dans l’ignorance et la bêtise. Et il semble que de voir des scènes de revendications abracadabrantesques comme celles que commet la LDNA, amuse Tous ces Poudrés à Haut Niveau.

Rappelons à la Ligue de Défense Noire Africaine, ignorante des faits Historiques à cause de la désinformation que leur a inculqué « L’ Eradication Nationale » qu’ils ont accés aux Archives Nationales pour se cultiver afin de ne plus passer pour des Incultes dont on se fiche sur les Réseaux Sociaux et jusque dans les Chaumières.

Il est vrai que le Buste en Bronze Noir de Beethoven est Noir.

Buste de Beethoven.JPG

 

 

Les Affres du Multiculturalisme : Un Sénégalais met le Feu dans un bus d’Enfants. Analyse.

Aucun Média d’Etat n’a rédigé une Ligne concernant Cette TENTATIVE DE MEURTRE sur Enfants Mineurs Italiens, et pour Cause !

Valeurs Actuelles

Le conducteur du bus, un Italien d’origine sénégalaise, a mis le feu à son véhicule alors rempli de dizaines de collégiens. Tous sont heureusement parvenus à s’enfuir.

Panique à Linate, près de Milan, en Italie. Comme le rapporte le média La Reppublica, un chauffeur de bus italien d’origine sénégalaise a incendié son véhicule ce mercredi 20 mars alors qu’il transportait de nombreux collégiens. Tous les adolescents ont pu s’enfuir avant que les flammes ne s’emparent du bus.

« Personne ne sort vivant »

L’incendiaire présumé, Ousseynou Sy, 47 ans, aurait agi ainsi en signe de protestation contre les noyades de migrants en mer Méditerranée. Avant de mettre le feu, le conducteur, armé d’un couteau, avait attaché les passagers à leur siège à l’aide de câbles, menaçant de les asperger d’essence, précise le quotidien La Libre Belgique. « Nous allons à Linate. Personne ne sort vivant », a-t-il annoncé. Fort heureusement, l’un des adolescents, tout juste âgé de 12 ans, a pu dégainer son téléphone portable et prévenir les autorités, très vite dépêchées sur place. « Arrêtez les morts en mer, je vais faire un massacre », leur aurait-il hurlé, selon la police.

Selon l’agence Associated Press, citée par RTL Belgique, l’homme a d’abord fait fuir les jeunes avant de bouter le feu au véhicule. D’autres médias évoquent quant à eux l’intervention d’un militaire italien, qui aurait brisé l’une des vitres du bus pour libérer les 51 collégiens, qu’on peut voir sauter du bus en mouvement sur une vidéo. 14 collégiens, légèrement intoxiqués par les fumées, ont été conduits à l’hôpital. Le chauffeur du bus, quant à lui, a été menotté et arrêté.

« Comment a-t-il pu devenir chauffeur de bus ? »

Une nouvelle à laquelle le ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini, n’a pas tardé à réagir, fustigeant que le lourd casier judiciaire du suspect ne l’ait pas empêché de conduire un bus scolaire. En effet, Ousseynou Sy avait déjà été épinglé par la justice pour conduite en état d’ébriété et abus sexuels. « Pourquoi quelqu’un avec des antécédents pareils a-t-il pu devenir chauffeur de bus ? », s’est-il indigné.

Matteo Salvini

*****

Les Oligarques Mondiaux Pillent l’Afrique et les Terres des Africains qu’ils ont Hérité de leurs Pères en créant des Guerres et des Massacres, les mettent dans des embarcations de Fortunes en leur promettant un Eldorado Européen et, une fois arrivés en Europe, ces gens découvrent qu’ils ont été Trompés, Malmenés et Volés lorsqu’ils ne périssent pas en Mer.

Par Haine du Colonisateur et par Vengeance, ils s’en prennent à la Population locale, Innocente de Tout Crime perpétrés en Afrique par l’Oligarchie Mondialiste dont une Partie se sert de la France pour régner en Maître.

Voilà où nous en sommes, voilà ce qu’est le Multiculturalisme voulu par les Pilleurs de Terre qui ne représentent que le 1% de la Population Mondiale.

Il faut bien comprendre qu’en Afrique il n’y a pas de Géomètres qui, seuls, sont Aptes à définir les mètres carrés au Sol des Terres.

Il faut comprendre qu’en Afrique il n’y a pas d’Actes Notariés qui certifient LA PROPRIETE des Terres et des biens immobiliers.

En Grande Majorité, les Africains héritent des biens VERBALEMENT, de Père en Fils.

Les Populations Africaines Pauvres subissent le Nouvel Esclavagisme du 20ème siècle installé par De Gaulle, car il s’agit bien d’un nouveau Miroir Esclavagiste, ne nous leurrons pas.

Aider ces Gens en Europe, c’est vouloir mettre un pansement sur une peau mouillée.

Ca ne « collera » jamais. On ne déracine pas celui qui sait qu’il a des Racines dans son Pays de Naissance, là où sont enterrés ses Pères et que l’on chasse de Force en lui promettant le Paradis en Europe.

Lorsque le Peuple Français aura repris les Commandes du Paquebot France, il a LE DEVOIR de rendre aux Africains ce qui leur a été Volé pendant des décennies afin qu’ils puissent Vivre sur la Terre de leurs Pères qui est une Richesse dont ils sont les Seuls à pouvoir tirer profit.

Dieu à créé un continent pour les 5 races humaines. Ce qui a été créé par Dieu n’a pas a être démoli par l’Homme qui se prend pour Dieu.

Avant de quitter l’Elysée, Jacques Chirac nous a demandé de « Rendre à César ce qui appartient à César » et Nous devons le faire pour le Bien de l’Humanité et la Stabilité des Nations.

 

L’ Evidence : « On fait la Guerre parce-que c’est Rentable ».

 

Franc CFA.png

 

Vidéo : Charles De Gaulle, un Grand CRIMINEL.

Le Père du Franc CFA est Charles De Gaulle. Témoignages divers dont celui d’un ancien soldat Français. Présentation de documents officiels et description des Massacres.

 

Il faut bien comprendre que les Oligarques et Politiques « roulent » Tous pour le MULTICULTURALISME pour Pouvoir continuer à Piller l’Afrique, l’Amérique du Sud et le Moyen-Orient.

C’est à nous qu’il incombe de leur faire arrêter ce Pillage et les Massacres.

Pourquoi croyez-vous que les Médias d’Etat font SILENCE lorsque un Africain, un Maghrébin ou un étranger Lambda commettent des Crimes en Europe ?

Ils veulent Etouffer la VERITE, celle qui est Inavouable.

Le Multiculturalisme est le vouloir de l’Oligarchie Mondiale qui repose sur le « Vivre Ensemble » pour convaincre les Européens qu’ils doivent accueillir les Populations qu’ils pillent quand ils ne les massacre pas.

S’élever contre le Multiculturalisme, c’est empêcher le Pillage de l’Afrique, du Moyen-Orient et de l’Amérique du Sud et Stopper les Morts par noyade en Méditerranée.

Si vous entendez quelqu’un faire l’Eloge du Multiculturalisme, montrez-lui la Vidéo « Charles De Gaulle, un Grand Criminel » et dites-lui :

LE MULTICULTURALISME C’EST CA.

Ce sera un premier pas vers la Délivrance des Peuples d’Afrique, du Moyen-Orient et de l’Amérique du Sud qui sont Esclavagisés encore au 21ème siècle.

 

Un sorcier africain marche sur les eaux, par Laurent Glauzy

Dans les années 1990, un prêtre de la tradition catholique était parti évangéliser en Afrique. Il eût contact donc avec des tribus. Un jour, le chef d’une tribus voulut traverser une rivière faisant plus de 100 m de large. Ne pouvant y parvenir car cette rivière était profonde et quelque peu tumultueuse, il recueillit de la boue dans la main et en enduit ses deux pieds à hauteur des chevilles : il fit un cercle autour de ses chevilles. Il put ainsi marcher sur les eaux de la rivière et la traverser.

Les prêtres de l’église catholique (traditionnelle) purent évangéliser des continents entiers sans arme, sans rien, mais seulement avec l’Esprit-Saint. Les sectes mahométane, protestante, etc. n’ont jamais fait cela, et ne le feront jamais, car elle ne sont pas de Dieu mais du Diable.

La prière ci-dessous du P. Cestac (donnée directement par la sainte Vierge) est particulièrement efficace contre le démon. Récitez-la tous les jours. Le démon était tellement déchaîné que les presses cassèrent au moins quatorze fois. Il fallut que le P.Cestac les bénisse pouvoir imprimer cette prière :

Auguste Reine des Cieux,

Souveraine Maîtresse des Anges,

Vous qui dès le commencement

Avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission

D’écraser la tête de Satan,

Nous vous le demandons humblement,

Envoyez vos légions saintes,

Pour que sous vos ordres et par votre puissance,

Elles poursuivent les démons,

Les combattent partout, répriment leur audace

Et les refoulent dans l’abîme.

Qui est comme Dieu ?

Ô bonne et tendre Mère,

Vous serez toujours notre amour et notre espérance.

Ô divine Mère, envoyez vos Anges pour me défendre

Et repousser loin de moi le cruel ennemi.

Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous.

 

REGARDEZ LE FILM

https://www.riposte-catholique.fr/summorum-pontificum-blog/missions-de-fsspx-nigeria-benin

 

LA TRADITION CATHOLIQUE EN AFRIQUE :

http://laportelatine.org/international/fsspx/afrique/afrique.php

Les pères missionnaires: le courage de la vraie religion, par Laurent Glauzy

Ces vidéos témoignent de la grandeur et du courage de l’Eglise catholique en Afrique au début des années 1940.

Il faut aussi lire l’ouvrage « 30 ans chez les papous » pour comprendre la grandeur des pères missionnaires qui évangélisaient sans arme les cannibales.

Vous ne verrez pas ce don de soit, cette abnégation, ce courage dans les autres superstitions archaïques.

L’Eglise éduquait. Dans la première vidéo nous voyons des sœurs apprendre le tissage çà des jeunes africaines. Dans la deuxième vidéo, un père missionnaire visite des familles noires après des heures de vélo. Non, cette bravoure et cette abnégation de soi n’existe nulle part ailleurs que dans le Catholicisme. Dans les autres superstitions archaïques vous n’avez qu’hypocrisie, double langage, mais rien de plus.

Aujourd’hui, les protestants ou évangéliste américains se déplacent en hélicoptère. Un exemple parmi d’autres traduisant une foi superficielle, une foi qui ne vaut rien.

Dieu ne donne que courage aux prêtres de la Tradition, car ils défendent sa parole, son évangile et non aux autres croyances, qui ne sont que des émanations sectaires et des relents de l’enfer.

Nous constatons encore cette vérité aujourd’hui. Le catholicisme est la seule religion à faire de l’humanitaire; les prêtres sont les seuls à descendre dans la rue pour lutter contre l’avortement.

Le Père argentin Meinvielle disait que tout ce qui n’est pas catholique vient de la cabale. A ce même titre, tout ce qui ne vient pas de la Tradition catholique n’est que mensonge, dégénérescence et lâcheté. Il y a une seule religion qui civilise, alors que les autres ne sont que désordre et asservissement. Prenons la carte des nations où il fait le mieux vivre. Vous obtiendrez un tir groupé dans une seule région du monde.

Prenez les nations les plus corrompus, les mêmes qui n’apportent rien à l’humanité, même en termes d’invention : bingo….

Un prêtre noir me racontait que dans le métro, lisant son bréviaire, un adolescent l’apostrophe : « Vous croyez en ces sornettes? ». « Si je ne croyais pas en ces sornettes, je serai en train de te manger ».

 

http://www.medias-presse.info/images-darchives-les-soeurs-blanches-en-afrique/95158/

https://www.youtube.com/watch?v=NmKcofV8ilA

Afrique : Les franc-maçonnes sortent de l’ombre

La mise en orbite de la Grande Loge féminine du Cameroun en témoigne : de plus en plus d’Africaines rejoignent les rangs de cet ordre initiatique. Suscitant, comme leurs frères, nombre de fantasmes.

Douala, fin 2017, Hôtel Akwa Palace. De bruyants éclats de rire répondent aux plaisanteries plus ou moins drôles. Les accolades sont ponctuées de compliments sur les tenues des unes et des autres. Cheveux bleu roi coupés court, longue jupe noire en satin duchesse, une femme politique connue comme le loup blanc semble recueillir tous les suffrages d’une assistance fournie – pas moins de 130 participants de 40 délégations venues de tous les continents. Nous sommes à une conférence publique sur la franc-maçonnerie féminine, organisée deux jours avant l’installation de la Grande Loge féminine du Cameroun (GLFC).

Pour les deux oratrices, Marie-Thérèse Besson et Flore Édith Mongue Din, respectivement présidentes de la Grande Loge féminine de France (GLFF) et de la GLFC, il s’agit d’expliquer en quoi « la franc-maçonnerie est un chemin de vie » qui « offre un espace sans enjeu de pouvoir et de suprématie aux femmes soucieuses d’être force de proposition »…

Une institution qui suscite la méfiance

Le propos est abscons, mais le défi, lui, est clair : recruter de nouveaux membres, des profanes, pour une institution que l’opinion publique associe sans discernement à la sorcellerie, l’inceste ou l’homosexualité. Un ordre initiatique que l’on dit aussi pour une large part inféodé aux politiques en place, peu préoccupé de progrès social et de redistribution des richesses. Mais les femmes, moins souvent mises au banc des accusés que les hommes, veulent donner des raisons d’y croire.

Les franc-maçonnes africaines se voient davantage en lanceuses d’alerte du quotidien.

Alors pas un mot des divergences de vues qui ont précédé la mise en orbite de la GLFC. Les unes militaient pour une obédience nationale, chaque pays ayant à leur sens des préoccupations spécifiques. Les autres, panafricanistes, auraient préféré une obédience sous-régionale, la Grande Loge féminine d’Afrique centrale, regroupant des fédérations nationales.

Les premières ont eu gain de cause, quelques déçues ont quitté le navire. Les deux présidentes rappellent que l’obédience camerounaise ainsi créée devient partie prenante de ce qui se passe dans le pays. « Elle affirmera davantage ses positions dans des débats publics, précise Flore Édith Mongue Din, pharmacienne de son état, mais pas question de constituer un lobby franc-maçon pour influencer quelque décision que ce soit. » Les franc-maçonnes africaines se voient davantage en lanceuses d’alerte du quotidien.

Sortir de l’ombre

Dans l’assistance, on s’interroge : pourquoi ne dévoile-t-on pas son appartenance à la franc-maçonnerie ? On peut, répond la grande maîtresse, à condition que le contexte s’y prête. Sortir de l’ombre reste une décision personnelle qui dépend aussi de la culture du pays. Or le contexte ne s’y prête pas toujours. Âgée de 55 ans, Annick, la dame aux cheveux bleu roi, a bien pensé faire son « coming out ». « Pour qu’on cesse de croire que nous nous livrons à des activités ou à des pratiques que la morale réprouve. » Mais elle s’est ravisée.

Les miens pensent que les maçons boivent du sang, dorment dans des cercueils et organisent des parties fines

Résultat, peu d’Africaines sont capables d’assumer leur vie au sein de la confrérie. Annick est entrée en franc-maçonnerie il y a vingt-cinq ans, après une conférence publique, à une période où, cadre supérieure d’entreprise, elle entamait une carrière politique. « On nous rappelle que cela passe par un travail sur soi. Cela implique de mieux se connaître, d’adopter une démarche personnelle de quête de sens, en dehors de tout dogme politique ou religieux », explique-t‑elle.

C’est par le truchement de son mari que Mireille, une avocate béninoise de 44 ans, a découvert la maçonnerie. Il avait été initié avant elle. Elle a côtoyé ses frères et s’est laissé prendre au jeu, rejoignant le Phare des amazones. Mais cette mère de deux enfants ne se sent pas prête à le faire savoir à son entourage. « Les miens ont une manière si péjorative d’aborder le sujet que toute discussion est stérile. Ils pensent que les maçons boivent du sang, dorment dans des cercueils et organisent des parties fines. »

Mystification intellectuelle

Ancien ministre des Finances sous Omar Bongo Ondimba, Charles Mba est l’un des rares Africains à avouer ouvertement son appartenance à la franc-maçonnerie. Pour ce Gabonais, l’histoire de cet ordre initiatique est tellement récente en Afrique qu’il est difficile de trouver des personnes à un niveau de responsabilité suffisant leur permettant d’en parler librement. Chez les hommes comme chez les femmes.

Et, à ses yeux, démystifier la franc-maçonnerie auprès des populations du continent relève de l’impossible, d’autant que l’inculture des intellectuels à ce propos est abyssale. « D’une manière générale, la maçonnerie africaine souffre d’un climat de mystification intellectuelle, insiste-t-il. D’un côté les maçons veulent duper les profanes, de l’autre, les profanes se laissent berner parce que ça les arrange. »

Le culte du secret des maçons pousse la société à les accabler, ajoute-t-il. « Pourquoi s’exposer alors qu’on sait que l’on ne sera pas compris ? rétorque de son côté Déborah, femme politique au Cameroun. Il y a des combats plus importants que celui pour cette acceptation. Le pays est religieux, et nul n’ignore la position de ses trois principales religions sur le sujet. »

C’est à Ginette Éboué, fille de Félix Éboué et véritable initiatrice de la franc-maçonnerie africaine, qu’elle doit d’avoir franchi le pas, contribuant à la création de la première loge camerounaise, le Fako Triangle de lumière. Aujourd’hui, elle se présente comme « une femme debout », avec des objectifs précis. Cette pionnière déplore en revanche que son pays ait échoué à créer des leviers de transmission. Toutes les « historiques » sont parties. Et les jeunes ne sont pas en position de recevoir, alors que son rêve serait de pouvoir leur transmettre ses connaissances.

Gabon superpolitisé

Elle cite en exemple le Congo, où la franc-maçonnerie a plutôt le vent en poupe et a su convaincre des personnalités telles que Claudine Munari ou Jocelyne Lissouba, mais surtout le Gabon, dont les loges féminines totalisent 160 sœurs (contre 100 au Cameroun), preuve que la maçonnerie s’y renouvelle et s’adapte au contexte moderne.

Mais ce chiffre s’explique aussi par la superpolitisation du pays. « Plutôt que de parler de promotion canapé, on pourrait même parler de promotion maçonnique », s’amuse Charles Mba. De l’aveu de plusieurs d’entre elles, les Gabonaises qui entrent en franc-maçonnerie sont plutôt des femmes ambitieuses, en quête de postes à responsabilités, qui ne cultivent pas nécessairement la valeur travail.

Leur pays n’en reste pas moins l’un des rares où les femmes parviennent au plus haut niveau de la hiérarchie maçonnique. Au moins une Gabonaise occupe le 32e grade (sur 33) de l’ordre, qui plus est dans une loge mixte. Parmi les « historiques » connues figurent Paulette Missambo, proche de Jean Ping, la ministre Denise Mekam’ne et Henriette Ndiaye.

Le « manque d’enthousiasme » des Ivoiriennes

Dans le pays d’Alassane Ouattara, femmes politiques, chefs d’entreprise et mères au foyer sont sœurs de lumière au sein du Droit humain Côte d’Ivoire (une émanation du Grand Orient), lequel fait partie d’une fédération de sept pays africains. Emmanuelle, une avocate de 36 ans, assure que les femmes y sont plus nombreuses que les hommes, sans pouvoir communiquer de chiffres.

Quant au Grand Orient d’Abidjan, il accueille la gent féminine en son sein depuis quatre ans. Bien qu’elle soit non mixte, la Grande Loge de Côte d’Ivoire (GLCI) semble elle compenser en conviant régulièrement à dîner les épouses de ses membres.

En Côte d’Ivoire comme au Cameroun, on reproche aussi souvent à la franc-maçonnerie féminine son côté élitiste et les connivences qu’elle entretient

Ex-grand maître de la GLCI, le regretté Clotaire Magloire Coffie organisait de mémorables rencontres entre les familles dans un restaurant situé sur la route de Grand-Bassam, près d’Abidjan. La Grande Loge féminine de France dit vouloir bientôt rouvrir une loge dans le pays. Mais elle devra composer avec un manque d’enthousiasme des Ivoiriennes.

Celui-ci serait lié au souvenir de la répression contre les francs-maçons ordonnée par Houphouët-Boigny au début des années 1960, mais aussi avec le regain de spiritualité observé dans le pays, en particulier chez les musulmanes. « Difficile d’imaginer une musulmane dioula nous rejoindre, affirme ce frère établi à Paris. Et ce n’est pas non plus chez les Akans, fervents catholiques, qu’elles seraient légion. »

Retour à l’école

En Côte d’Ivoire comme au Cameroun, on reproche aussi souvent à la franc-maçonnerie féminine son côté élitiste et les connivences qu’elle entretient. « Pourtant, l’espoir d’étoffer son réseau est un leurre. Ce n’est pas parce qu’un chômeur est franc-maçon qu’on va créer un poste sur mesure pour lui », insiste Flore Edith Mongue Din.

Deux nouvelles obédiences devraient y voir le jour en 2019, au Congo-Brazzaville et au Bénin

En général, les femmes qui cherchent un tremplin ne restent pas. « Elles jettent l’éponge dès l’instant où il faut se mettre au travail », ironise Mireille. Elle entend encore cette danseuse de 35 ans, qui pourtant avait franchi toutes les étapes de la sélection, lui confier qu’« [elle] avait la désagréable sensation d’être retournée à l’école. »

Les adhérentes se réunissent au moins deux fois par mois, et un planning annuel définit le nombre de planches à présenter. La procédure d’admission dure entre six et douze mois. Les candidates passent des séries d’entretiens pour vérifier qu’elles sont vraiment « libres, avec de bonnes mœurs »… Des critères sélectifs qui ne freinent pourtant pas la montée en puissance de la franc-maçonnerie féminine sur le continent. Deux nouvelles obédiences devraient y voir le jour en 2019, au Congo-Brazzaville et au Bénin, une autre terre historique pour les frères et les sœurs en Afrique.


Influence française

Présente au Togo dès 1981, la Grande Loge féminine de France a depuis essaimé sur le continent. Elle compte désormais deux loges au Togo, trois au Cameroun et au Gabon, deux au Bénin, une au Sénégal, au Congo et au Maroc, et compte bien continuer son expansion.


Motus et bouches cousues

Quand nous l’avions rencontrée en décembre dernier, la GLFC s’était dite ravie de participer à une entreprise de démystification de la franc-maçonnerie sur le continent à travers notre hebdomadaire. Puis elle a changé de discours, essayant d’empêcher la publication de notre reportage. Son argument ? Trop jeune, la GLFC n’avait pas de bilan à nous présenter. Nous n’en avions pas demandé. Résultat, les personnes que nous avons interrogées ont toutes fini par demander l’anonymat.

Source : http://www.jeuneafrique.com/mag/522282/societe/les-franc-maconnes-sortent-de-lombre/?utm_source=Twitter&utm_medium=JA&utm_campaign=TweetJA_07022018

« Entrées précédentes