Les Derniers mots de Notre Reine Marie-Antoinette à ses Bourreaux.

Le 14 Octobre 1793 fut le début du procès et de la condamnation à mort de Notre Reine Marie-Antoinette.

Screenshot_2019-10-14 SaintLouis sur Twitter «Pour ma défense, rien, pour vos remords, beaucoup J'étais Reine et vous m'ave[...]

Veuve depuis neuf mois, elle se sait condamnée d’avance.

Les révolutionnaires, peu sourcilleux de respecter la vérité et la justice, ont commencé depuis 2 jours à l’interroger secrètement.

François Marie Algoud dans son ouvrage : Histoire de la volonté de perversion de l’intelligence et de mœurs » note, en page 81 les derniers mots de Notre Reine à ses accusateurs, qui lui demandent si elle a quelque chose à ajouter pour sa défense :

«Pour ma défense, rien, pour vos remords, beaucoup. J’étais Reine et vous m’avez détrônée ; j’étais épouse et vous avez massacré mon mari ; j’étais mère et vous m’avez arraché mes enfants. Il ne me reste que mon sang, hâtez-vous de le répandre pour vous en abreuver. »

 

Screenshot_2019-10-14 Algoud François Marie Histoire de la volonté de perversion de l'intelligence et des moeurs (du XVIe s[...]

Screenshot_2019-10-14 Algoud François Marie Histoire de la volonté de perversion de l'intelligence et des moeurs (du XVIe s[...](1).png

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s