Archives mensuelles : mars 2018

Impasse évolutionniste par dé-darwinisez-vous

Tout ce que les évolutionnistes ont à faire pour mettre fin à la controverse autour du transformisme est d’apporter une seule preuve qui démonterait la réalité de leur hypothèse. Ils disposent de la totalité des crédits de recherche dédiés à l’étude de nos origines, de l’ensemble des médias et de l’ensemble du système éducatif qui permet de formater les jeunes générations de scientifiques. 150 ans après Darwin, et malgré les moyens matériels, humains, financiers et médiatiques dont disposent les défenseurs de la théorie évolutionniste, malgré le génie et l’érudition de certains scientifiques évolutionnistes, malgré le travail de milliers d’honnêtes chercheurs à travers le monde, aucune preuve n’a jamais pu être mise en évidence.
Ces preuves n’existent pas et face à ce constat implacable, la seule arme restant aux évolutionnistes pour défendre leur théorie est la censure des thèses dissidentes et la diabolisation de leurs défenseurs. La science des origines est ainsi confisquée, prise en otage par des croyants qui refusent de remettre leurs certitudes en question. L’évolutionnisme est une religion, c’est la religion de notre monde moderne et elle n’est qu’une facette actualisée de la gnose éternelle.
La controverse entre les évolutionnistes et la vision biblique de la Création n’est pas une controverse entre «la science » et « la religion » mais une lutte entre deux religions, une lutte vieille comme le monde… Il s’agit de la lutte entre ceux qui acceptent l’amour du Créateur, et ceux qui le rejettent.
Les gens ne rejettent pas la vision biblique de la Création car celle-ci serait absurde, irrationnelle ou contredite par les faits. Ils la rejettent et s’enferment dans la superstition transformiste car ils rejettent le Créateur, même si ce dernier les a créé par amour et s’est sacrifié sur la croix pour eux.

Cette théorie pseudo-scientifique est le pilier du monde moderne. Si elle tombe, des changements extraordinaires interviendront dans la Société, les défenseurs de la superstition transformiste le savent et c’est pourquoi ils ne lâcheront jamais rien et ne chercheront jamais à trouver de compromis, même s’ils doivent pour cela trahir la démarche et l’objectif de la science.
Il existe fort heureusement de nombreux scientifiques honnêtes qui commencent à réaliser l’ampleur de l’erreur évolutionniste, les lignes bougent et la controverse ne va faire que s’amplifier dans les années et les décennies à venir.
Ce débat à propos de nos origines doit être abordé de façon apaisée et avec une grande ouverture d’esprit. Les évolutionnistes se braquent quand on remet leurs croyances et leurs certitudes en question, c’est tout à fait naturel, mais il est temps qu’ils réalisent et admettent les limites, failles et impasses de leur théorie