Archives mensuelles : mars 2018

Laurent Glauzy : Du blasphème de la manne à celui de l’hostie par les Juifs.

Pendant l’Exode qui dura quarante ans, dans le désert du Sinaï, les Israélites craignant de manquer de nourriture, adressèrent également des plaintes en ce sens auprès de Moïse. La Patriarche s’adressa à Dieu et la manne, qui est une nourriture spirituelle et providentielle, tomba ainsi chaque jour du ciel.

La Manne qui signifie « qu’est-ce que c’est ? », permit donc au peuple d’Israël de survivre pendant son voyage vers le pays de Canaan (Exode 16, 13-36).

Elle prenait le goût de toutes les viandes que les Israélites désiraient. La manne changeait aussi chaque jour de goût.

L’histoire de la manne récoltée et conservée par les Hébreux est singulièrement profonde. En effet, cette manne pourrissait quand on la gardait. Car, toute lecture spirituelle qui n’est pas consommée − par la prière et par les œuvres − finit par causer en nous une sorte de pourriture.

Mais, ce miracle se répétant chaque jour pendant quarante ans, perdit en quelque sorte de son prestige, et les juifs dans le désert finirent par ne plus y considérer la main de dieu. Ce blasphème, en rappelle un autre :

Le Miracle de l’hostie profanée est le titre donné à une prédelle en 6 panneaux, peints par Paolo Uccello entre 1467-1469, aujourd’hui exposé à la Galerie nationale des Marches d’Urbino.

L’ensemble de ces six panneaux peints montre une femme échangeant une hostie à un marchand juif contre un manteau (ou à un usurier juif contre de l’argent). Quand le marchand essaie de la brûler, l’hostie commence à saigner et cela alerte les gardes. Une procession est organisée pour reconsacrer l’hostie.

Au Moyen-âge, les Juifs étaient accusés de blasphémer les hosties, représentant réellement et physiquement le corps du Christ comme le démontre à Lanciano, au VIIIe siècle, un hostie qui se transforme en chair encore intact plus de douze siècles après.

Pour un catholique, l’hostie est la manne du Christ dont la saveur est toute spirituelle et sans laquelle il ne peut nourrir son âme. C’est pourquoi, nous devons communier pour, à la manière des juifs dans le désert du Sinaï, traverser la vie pour être à notre mort dans la gloire éternelle de Notre Seigneur.

VIDEO DU MIRACLE DE LANCIANO : L’HOSTIE QUI SE TRANSFORME EN CHAIR.

Laurent Glauzy reconnu par les Témoins de Jéhovah à Lourdes !

Voilà un titre choc sur une triste réalité hantant le quotidien de la terre de Notre Mère : Lourdes. Hier, dimanche, me rendant à la messe traditionnelle, j’aperçois deux Témoins de Jéhovah faire du porte-à-porte, avec leur sourire de possédés. Je leur demande quelle forme d’apostolat pratiquent ces « braves gens ».

Apprenant qu’ils sont des représentants de la secte de Russel, franc-maçon sataniste d’origine juive et obsédé sexuel ayant par ailleurs était financé par les Rockefeller pour développer le sionisme dès ses débuts, j’embraye directement sur le fait que la Tour de Garde, leur torchon de propagande, recouvre des dessins subliminaux, où muni d’une simple loupe, l’on discerne le visage de Satan sur le front du Christ, dans une cascade, etc.

Il est évident que les adeptes allaient nier. Je leur rétorque qu’il fallait qu’ils s’interrogent sur les origines des suicides et de dépressions touchant les adeptes, possédés par ces images subliminales.

Il est une réalité que Russel était un franc-maçon et un Illuminati comme le prouve la pyramide sur sa tombe, et qu’il demanda quelques minutes avant sa mort d’être recouvert d’une toge, comme dans les hauts-grades de la franc-maçonnerie rosicrucienne.

Une des adeptes, me reconnut : « Mais vous faites des vidéos. Je refuse de discuter avec vous. » Il fallait à tout prix éviter mon déballage de vérités sur une secte qui fut reconnue comme ONG officielle par l’ONU de 1992 à 2001, qui collabora sous son président Rutherford (un autre obsédé sexuel) avec l’Allemagne national socialiste.

En conclusion, je lance : « Dans mes vidéos sur votre secte, je demande à être attaqué en diffamation si ce que je dis est faux. Que Dieu vous bénisse. » Dans cette joute verbale, les deux sectaires refusèrent de me rendre ces paroles. Car, les Témoins de Jéhovah ne sont pas de Dieu. Et il faut lire le livre où j’ai collaboré, TEMOINS DE JEHOVAH, LES MISSIONNAIRES DE SATAN, pour connaître cette effroyable vérité cachée par les plus hautes autorités. Cet ouvrage est disponible pour 27 € fco de port à Laurent Glauzy – BP 25 – 91151 Etampes Cedex. (paypal : laurent-blancy@neuf.fr) Cet ouvrage vous informe de ce qui est sciemment occulté. Lisez-le et faites-le lire sur la vérité d’une secte qui collabore avec la scientologie et la secte des sorcières Wicca.

Mais ma grande satisfaction en revanche fut de prier devant la grotte avec des Arabes. Comme quoi, la nouvelle messe, en plus d’avoir fait perdre la foi à la France, a fait perdre la raison et Dieu aux Français.