Archives mensuelles : mars 2018

Dernière vidéo de L. Glauzy : LA NUMEROLOGIE SECRETE DELA SYNAGOGUE DE SATAN

L’élite sataniste qui dirige le monde utilise la magie et la numérologie cabaliste. Le mage Aleister Crowley, franc-maçon du 33e degré affirmait que 11 était le nombre préféré des loges, car il exprime la transgression et la dualité. 13, qui symbolise la souffrance du Christ, est un autre nombre fétiche de la Synagogue de Satan. D’ailleurs, Dieu en hébreu (Jahweh) renvoie à 26, un multiple de 13. Le 11 septembre 1990, soit onze ans jour pour jour avant l’attentat du World Trade Center, le 11 septembre 2001, lors d’un discours devant le Congrès, le président George H. W. Bush utilisa pour la première fois l’expression de « Nouvel Ordre Mondial ». Il est à noter que le 11 septembre est le 254e (2+5+4=11) jour, et il reste 111 jours jusqu’à la fin de l’année. Le roi catholique Louis II de Bavière a été assassiné en 1886, la 111e année après la fondation de la secte des Illuminati, et qui plus est le 13 juin. L’« accident » de la princesse Diana se déroula le 31 août 1997 (3+1+8+1+9+9+7=38 et 3+8=11). Le jugement de Nuremberg fut rendu après 218 (2+1+8=11) jours d’audition de 236 (2+3+6=11) témoins, écoutés pendant 11 mois et produisant 5330 (5+3+3=11) documents portant notamment sur 11 condamnés à mort présents. Ces nombres cabalistes se comprennent d’autant mieux que « sur les trois mille employés du tribunal de Nuremberg, deux mille quatre cents étaient juifs », selon l’auteur nationaliste hongrois Louis Marschalko.

Ce livre peut être commandé pour 21,50 € (fco de port) à : Laurent Glauzy – BP 25 – 91151 Etampes Cx

 

Dernière vidéo de Laurent Glauzy : l’île de Pâques ridiculise Darwin

Quel est donc ce mystère lié à l’île de Pâques que veulent nous cacher les élites occultes et supra-maçonniques ? Quand furent construits les moaï ? Pourquoi la pierre qui compose ces statues est-elle si dure qu’il faudrait, selon le Dr Clifford A. Wilson, archéologue et psycholinguiste australien, une année entière à six hommes pour en sculpter la seule tête ? Dans ces pages inédites, Laurent Glauzy fournit des explications tout aussi logiques qu’inattendues sur l’histoire de la Terre, notamment à partir des visions de la sainte allemande du XIIe siècle Hildegarde de Bingen, qui se recoupent parfaitement avec la Bible et avec les arguments du géologue américain, le Dr Andrew A. Snelling. L’auteur expose pourquoi l’île de Pâques – située sur l’axe Gizeh, Nazca, Machu Picchu – dissimulerait des pyramides enterrées, comme le pensait déjà le capitaine Felipe González y Haedo, en 1771. Cette théorie fut soutenue dans les années 1960 par Louis-Claude Vincent, ancien professeur à l’École d’Anthropologie de Paris et membre de la Société des océanistes. Le célèbre Smithsonian Institute, institution américaine de recherche scientifique, avait mené une expédition sur l’île de Pâques en 1886 et produit le croquis d’une pyramide faite de pierres taillées. Cet ouvrage permet également de résoudre l’énigme posée par des moaï aujourd’hui immergés sous les eaux du Pacifique. Il prouve que l’existence de statues enfouies a été présentée de façon mensongère comme une « découverte » en 2010, alors que ce fait était connu depuis 1913 ! Il en est de même pour les écritures pascuanes qui, d’après la vulgate officielle et darwiniste, seraient demeurées indéchiffrables. Or, au XIXe siècle, les travaux de Mgr Tepano Jaussen et au XXe siècle ceux de Fernand Crombette, linguiste ayant étudié les hiéroglyphes à l’aide du copte ancien, établissent le contraire. De plus, ces écritures revêtent un aspect magique…