La république maçonnique riant aux hommages de Beltrame, par Laurent Glauzy

 

Mme Autain, député de Seine Saint Denis, riant de bon cœur avec sa collègue pendant l’hommage national rendu au Colonel Beltrame.

Cette attitude est de la même facture que les crimes des révolutionnaires talmudisés, lors de la guerre de Vendée ayant causé plus de 200.000 victimes. La peau des enfants et des femmes servait alors dans les tannerie pour faire des selles à chevaux.

Lors de la guerre d’Espagne, les communistes empalaient les religieuses et ouvraient les cercueils dans les églises, disposant des crânes sur les autels. Nous avons vu des horreurs semblables avec les protestants, d’autres talmudisés, contre les prêtres lors des guerres de religion, en France.

Si le communisme est l’œuvre de Satan sur terre, le protestantisme est quant à lui le communisme dans le ciel. Il sont des têtes de l’hydre, des piosn de la Synagogue de Satan

C’est cette haine anti-Dieu qui ressort de cette député sans âme ni cœur, considérant en Beltrame un franc-maçon qui a trahi le camp de Satan pour rejoindre le camp vainqueur de Dieu. Cette crevure a beau rire, mais j’entends déjà ses gémissements poussées du fond des Ténèbres et pour l’éternité. Car, que vaut une âme rouge ? Pas grand-chose bien entendu !

Je regrette l’époque du Général Franco, le plus jeune d’Europe (à 32 ans, précisons-le !) qui réduisait au silence ces affreux personnages, ces lâches qui se cachent derrière la justice maçonne pour garder leur prébende.

Nous observons aussi les médias qui essaient de tirer vers les loges la mort du lieutenant-colonel Beltrame. Je dois reconnaître que tout de suite j’ai douté du récit d’un franc-maçon qui se sacrifiait. Ce geste est plutôt catholique et non maçon. On n’a jamais vu un maçon ou un communiste se sacrifier. Ces gens-là sont de la graine génocidaire, les mêmes qui utilisaient la peau des enfants et des femmes pour faire des selles à chevaux en Vendée. Répétons ad nauseum cette vérité.

Nous l’avons bien compris. Les médias veulent concilier sacrifice et maçonnerie à travers Beltrame, pour redorer le blason terni des loges, servant davantage à la protection des corrompus et des satanistes pédocriminels. Ainsi, la presse veut que la mort de Beltrame serve la « bonne cause ». Mais celui qui a la bonne grille de lecture sait pertinemment que les francs-maçons n’ont rien de salvateurs, bien au contraire, ils sont des démons incarnés et des criminels. Dieu merci, Beltrame devint catholique comme par une grâce du ciel. Et c’est bien là le principal. Un catholique quittant la maçonnerie mort pour la France !

 

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s