Archives de Catégorie: Musulman

LA MICHELADE : LES PROTESTANTS, PIRES QUE LES MUSULMANS, par Laurent Glauzy

Les protestants et les évangélistes sont une secte de menteurs, trafiquant les écritures et dont la Bible Louis Second est un des multiples recueils, et de criminels pires que les accusations dont on affuble l’Islam.

Pour ne prendre qu’un seul exemple, les protestants affirment qu’il est interdit de se tailler des images des Cieux, oubliant de mentionner la seconde partie : pour les prier. Ainsi, peuvent-ils, en tordant les écritures, affirmer que les catholiques se taillent des statues. Ce passage est en lien avec l’Ancien testament, où l’on priait des statues pour les faire bouger et parler, comme pour le Golem juif.

A la lecture du Nouveau testament, les protestants affirment que les pasteurs peuvent se marier, car il est écrit que l’évêque doit être le mari d’une seule femme (1 Timothée 3,2). Bien qu’ils ne prennent pas au pied de la lettre le mot « évêque », ces vipères du mensonge que sont les pasteurs feignent de ne pas comprendre dans ce contexte que la la « femme » désigne l’Église.

Bref, ces gens du mensonge, dont les chefs de file sont des obsédés sexuels et des suicidés (Luther) ainsi que des criminels sectaires (Calvin de son vrai nom Cohin), se repassent les arguments, comme dans une  pour tromper les catholiques, et oublient bien vite que leurs mains sont pleine de sang.

Pour s’en convaincre, il suffit de se remémorer l’épisode de la Michelade : en 1567, les rues de Nîmes furent teintes du sang des catholiques. Rien de plus affreux que la Michelade, comme l’on nommée les gens du pays, massacre exécuté par les protestants en 1567, avec une horrible régularité, le jour de la Saint-Michel. Les catholiques enfermés dans l’hôtel de Ville et gardés à vue, furent égorgés par leurs ennemis d’une manière qui rappelle tout à fait les massacres de septembre, pendant la révolution dite « française ». On fit descendre l’un après l’autre, dans les caveaux de l’église, les malheureux que l’on voulait exécuter et que les religionnaires attendaient pour les tuer à coup de dague.   …La plupart fut jetée dans un puits qui avait 42 pieds de profondeur, plus de 4 pieds de diamètre, et qui fut comblé de ces victimes. L’eau mêlée de sang se répandait au dehors, et longtemps après on entendait encore les cris étouffés et les gémissements des malheureux qui se trouvaient écrasés par les cadavres… et cette tuerie dura depuis 11 heures du soir jusqu’à 6 heures du matin.

La Saint Barthélémy était une bien piètre réponse à ces criminels qui égorgeaient aussi les prêtres sur les autels des églises, etc…

LA LIBRAIRIE ANTI-MACONNIQUE DE LAURENT GLAUZY

 

BILAL / BASSEM : Antagonisme des Deux Cités.

En connaissant la VIRILITE des Croyants Musulmans de France, et en connaissant l’Histoire du Monde OTTOMAN, le choix des officines dites « ANTIRACISTES » qui promeuvent la « DIVERSITE » ne pouvait que faire sortir de leur Gong les Hommes Virils de l’Islam.

Et cela n’a pas tardé ! Bassem compte bien faire perdre « celui que le les représente pas ».

Qui est BILAL HASSANI ?

LCI :

bilal

 

Ce que LCI appelle « Trolls » ce sont  des Hommes du Monde Musulman qui n’entendent pas promouvoir un des leurs devenu « Trans » !

 

Bilal Hassani se qualifie facilement pour la finale de « Destination Eurovision », n’en déplaise aux trolls qui le harcèlent

ZOOM – Bilal Hassani s’est qualifié haut la main lors de la première demi-finale de « Destination Eurovision » en terminant premier samedi soir. Bilal, 19 ans, ancien candidat de The Voice Kids, fait déjà figure de grandissime favori pour représenter la France à l’Eurovision. N’en déplaise à certains…

Son nom vous dit quelque chose ? Normal. En 2015, Bilal Hassani, alors âgé de 15 ans, participait à la saison de 2 de « The Voice Kids » sur TF1. Durant les auditions à l’aveugle, il avait interprété « Rise Like a Phoenix », le tube de Conchita Wurst, le lauréat autrichien de l’Eurovision quelques mois plus tôt. Le voir candidater cinq ans plus tard au célèbre concours, qui se déroulera du 14 au 19 mai prochain à Tel-Aviv, en Israël, est donc tout sauf une surprise…

Dans l’intervalle, ce jeune Parisien d’origine marocaine n’a pas arrêté de chanter, au contraire. Après son élimination durant l’épreuve des battles face au futur vainqueur de « The Voice Kids », Lenni-Kim, Bilal a tenté sa chance dans l’émission britannique « X-Factor », qui a révélé notamment le boysband One Direction. Il quittera l’aventure prématurément, déplorant l’atmosphère délétère du programme.

 

Pas découragé, Bilal Hassani soigne son style et affine son storytelling. Sur sa chaîne Youtube il élargit le cercle de ses fans en publiant des reprises inspirées de ses chansons préférées, de « Shape of You » de Ed Sheeran à « Djadja » de Aya Nakamura. Mais aussi en publiant des vidéos où il adresse des sujets plus personnels…

Le phénomène prend une dimension nouvelle le 23 juin dernier lorsqu’il révèle son homosexualité, à la veille de la Gay Pride de Paris. Un coming-out dans la continuité du clip du titre « Shadows » dans lequel il arborait une longue crinière blonde. Le chanteur s’assume. Et ça dérange certains.

 

En novembre dernier, la multiplication des insultes homophobes et des menaces de morts à son encontre pousse les députés Raphaël Gérard (LREM) Gabriel Serville (NG) à écrire à la direction de Twitter pour l’inciter à faire le ménage sur le réseau. Visiblement sans résultat…

bilal1

Le chanteur lui-même prend la parole dans une mise au point postée sur Youtube, le 13 novembre. « Des gens sont tellement énervés contre moi, juste à cause de mon existence », raconte-il, dénonçant « les trolls qui attisent la haine juste pour le plaisir sur Twitter », avant de lire une série de messages d’une violence invraisemblable sans se démonter.

 

Cette résilience face à la haine 2.0 est au cœur de « Roi », le morceau que le chanteur a décidé de présenter à Destination Eurovision, sur France 2 le télécrochet qui permettra de désigner le représentant tricolore au concours.  Il a été composé par Emilie Satt et Jean-Karl Lucas, alias « Madame Monsieur », le duo qui a porté les couleurs de la France à la 13e place avec « Mercy » l’an dernier. Mis en vente vendredi dernier, est grimpé jusqu’à la 2e place du top single sur iTunes, derrière l’increvable « Shallow » de Lady Gaga et Bradley Cooper.

Pour les besoins du clip, mis en ligne le 4 janvier, Bilal a compilé de nombreuses images de son enfance, en famille, la chanteuse Aya Nakamura lui témoignant son soutien dans un court extrait d’interview. Mais ce sont bien évidemment les paroles qui interpellent, un véritable appel à la tolérance – en français et en anglais – qui n’est pas sans rappeler celui de Conchita Wurst, son modèle. Et qui, sans surprise, lui a valu un nouveau déferlement de commentaires haineux sur le Net.

 

Ce samedi sur France 2, Bilal Hassani a participé à la première demi-finale, face à de nouveaux talents comme Aysat, lautner et Silvan Areg. Mais aussi des visages que les téléspectateurs connaissent bien à l’image de Chimène Badi mais aussi de la Corse Battista Acquaviva, candidate de « The Voice », en 2015.

Lors de cette première demi-finale, Bilal Hassani s’est qualifié facilement avec son titre « Roi » en se classant à la première place devant Chimène Badi, Silvàn Areg et Aysat.

********************************************************************************

Cette société qui promeut l’Inversion des Valeurs, nous, Catholiques, en avons été les Premiers Martyrs.

Elle condamnera avec HAINE et FORCE ceux qui dénonceront  ce que représente Bilal.

Le monde Musulman est désormais Touché de plein fouet et Tout ce qui fait les Valeurs de la Religion se retrouve confronté avec le lobby Gay qui prône ce qu’il appelle « La Tolérance ».

Rappelons le sens de ce mot : Tolère – Rance = Tolère ce qui est Rance.

Bassem et tous ceux qui sont Contre le fait que Bilal représente La France à l’Eurovision, seront donc passé pour des MECHANTS INTOLERANTS, des Racistes, Antisémites et tout le BlaBla par ces sectes qui pervertissent la Société.

« Boycottez l’Eurovision, Votez pour les Néerlandais », à partir de 43.47

 

 

Bilal est Victime des « Valeurs de la république » qui ne sont que des Perversions, des Inversions de Valeurs, des Exploitations corruptrices avec Glorification du Mal, des Guerres Sociales sans précédent et Hors Normes contre l’ ORDRE MORAL.

Nous ne pouvons que donner Raison à Bassem qui, comme nous, est contre le Métissage Imposé (disparition des 5 races humaines) et contre toute la perversité du système qui ne promeut rien d’autre que LA DECHEANCE HUMAINE.

De plus en plus de musulmans demandent des prêtres catholiques pour pratiquer les exorcismes

C’est une des données qui ressortent de la 13e session sur l’exorcisme tenue, en cette mi-avril, au sein de l’Université pontificale Regina Apostolorum, à Rome. Les musulmans vont voir les prêtres catholiques pour être libérés des démons qui les infestent ou les possèdent. Signe indubitable de l’efficacité et de la véracité de la foi dans le Christ… ! Il faut les accueillir et les délivrer, ont déclaré les conférenciers aux quelques trois cent étudiants venus assister à ce cours qui génère chaque année de plus en plus d’engouement.

Le mieux sera encore de les convertir, car le démon s’acharne sur les plus vulnérables, ceux qui demeurent hors de l’Église, sans la protection de la Foi et de la prière.

« Le Christ a été le premier exorciste »

C’est un prêtre indien actuellement en poste à Dubaï, qui en a fait la remarque, le père André Francisco Fernandes. « Beaucoup de musulmans, même les plus éduqués, m’ont approché pour demander un exorcisme. Ils disent : ‟Père, quelqu’un a fait de la magie noire sur moi, peux-tu prier sur moi et enlever le diable ? !ˮ »

« Jésus est venu pour tout le monde (…) La grâce du Saint-Esprit nous rachètera tous » a répondu l’un des orateurs, le cardinal albanais Ernest Simoni, 89 ans. Lui-même a pratiqué des exorcismes pendant des décennies, y compris sur des musulmans. Des musulmans « qui restent musulmans après » a-t-il précisé ! Résistance à la grâce ou impossibilité de déclarer leur foi chrétienne en terre d’islam ?

Ce qui apparaît comme une contradiction chez ces hommes et ces femmes de l’islam venus chercher en dernier recours le secours catholique, témoigne en tous les cas très clairement de l’inefficacité de leurs propres rituels d’exorcisme musulmans (la cérémonie de la Roquya) et par conséquent, de la force intrinsèque du culte catholique.

Breitbart rapportait la remarque de John L Allen, rédacteur en chef du site religieux Crux : « C’est comme dire que nos trucs fonctionnent et que les leurs ne fonctionnent pas »…

Les musulmans possédés ou infestés viennent voir les prêtres catholiques

On pense derechef aux deux prêtres exorcistes coptes qui officient au Caire : 80 % des milliers de personnes qui viennent chaque semaine réclamer leur délivrance sont des adorateurs de Mahomet… En la cathédrale Saint Marc, le vendredi, le père Abuna Makary ne peut s’occuper que des premiers rangs. Aspergées d’une eau bénite qui électrise leurs corps, des musulmanes voilées demandent la Croix qui les délivrera…

« Nous n’avons peur de personne et n’agissons pas dans un esprit de conquête, confie le père Makary. En terre musulmane, nous proclamons que Jésus y est vivant, Jésus y est présent. »
Certes, comme le disait le professeur Giuseppe Ferrari, « Je ne vois pas pourquoi nous ne pouvons pas le faire pour les musulmans s’ils le demandent ». Seulement, il reste vrai qu’en demeurant dans l’islam, ces musulmans se maintiennent dans leur vulnérabilité essentielle. Le père Gabriele Amorth le rappelait dans une interview accordée en 2015 au journal italien Il Giorno, « Les royaumes spirituels sont seulement au nombre de deux. L’Esprit Saint et l’esprit démoniaque. Le mal déguisé sous diverses formes – politique, religieuse, culturelle… – a une unique source d’inspiration : le diable. »

La réelle solution, c’est quand même la conversion…

« Le pouvoir de chasser les démons était l’un des signes que le christianisme était une vraie religion »

De la nécessité impérieuse de l’exorcisme, il a été encore question. Il y eut un temps, a rappelé le Père Barrajon, professeur de théologie à l’Université pontificale Regina Apostolorum, où l’on minimisait tant le diable au sein même de l’Église catholique que certains en étaient même venus à mettre les nombreux récits de possession démoniaque dans l’Evangile sur le compte de phénomènes psychologiques encore mal connus à l’époque….

Bien que cela puisse être vrai dans certains cas, disait-il, « cela n’élimine certainement pas les références claires à l’activité du diable dans les Evangiles ».

Aujourd’hui, il existe, selon lui, une réelle prise de conscience, en particulier parmi les religieux. Et, comme le notait en conférence l’abbé César Truqui, prêtre mexicain basé en Suisse, qui a servi comme assistant du célèbre exorciste le Père Gabriele Amorth, « La demande d’exorcistes augmente à mesure que de plus en plus de pasteurs sont convaincus que le diable est réel et doit être combattu »…

Il faut apprendre aux jeunes prêtres « la doctrine et la pratique de la libération des âmes ».

La demande d’exorcismes est en croissance absolue

Breitbart News l’avait rapporté le mois dernier, la demande d’exorcistes en Italie a triplé ces dernières années, atteignant près d’un demi-million de demandes par an, du fait notamment de l’explosion des pratiques occultes.

Si beaucoup de ceux qui viennent voir des exorcistes souffrent de maladies mentales, certains (quelque 2 à 3 % selon l’abbé César Truqui) ont effectivement des problèmes qui ne peuvent pas être expliqués en termes médicaux normaux et montrent clairement des signes de « vexation » démoniaque. Aiguilles à tricoter dans les bras, masturbation permanente, épée entre les jambes… l’abbé César Truqui a évoqué l’apparition soudaine, sur une table, un jour d’exorcisme, d’un « clou satanique », « un clou rouillé noir ». Une fois, même, le diable lui a parlé directement : « Je suis le prince de ce monde, je suis Satan ! »…

Le Père Amorth l’avait dit : « Bibliquement, nous sommes dans les derniers temps, et la Bête travaille frénétiquement. » C’est aussi la raison pour laquelle plusieurs orateurs de cette session romaine, parmi lesquels l’abbé César Truqui et le cardinal Ernest Simoni, ont insisté sur l’utilisation de l’ancien rite, en latin, enraciné dans les Évangiles.

Clémentine Jallais

 

Source : http://reinformation.tv/exorcismes-musulmans-pretres-catholiques-jallais-83562-2/