Benoît XVI et la doctrine de la création par Dé-darwinisez-vous

« Dans une adresse aux théologiens datée de juillet 1989, le cardinal Joseph Ratzinger, futur Benoît XVI, exposait comment la crise de la foi dans le monde moderne avait pour cause première « la disparition presque totale, dans la théologie, de la doctrine de la création ». Il affirmait que la situation créée par cette grave carence pouvait être comparée à l’exécution d’une symphonie privée de son ouverture et de son premier thème. Ainsi mutilée, c’est toute la symphonie qui est déséquilibrée et devenue incompréhensible. Tout au long de son histoire, l’Église n’a pourtant pas manqué de ciseler cette ouverture et de développer les motifs de ce premier thème de la symphonie de la foi. » (André Boulet dans son magnifique ouvrage, Création et Rédemption)

Par ailleurs, dans une lettre adressée au mathématicien athée Piergiorgio Oddifreddi, Benoît XVI n’hésita pas à attaquer certaines croyances scientistes véhiculées par l’évolutionnisme matérialiste. On peut ainsi lire dans cette lettre que « Le gène égoïste de Richard Dawkins est un exemple classique de science-fiction. »

L’église doit s’emparer de ce débat, de cette question de nos origines et pourrait ainsi frapper très fort, ramener de très nombreuses âmes vers la Vérité. Elle souffre hélas du syndrome Galilée (une affaire complètement déformée par les ennemis de l’église) et refuse de s’immiscer dans les questions d’ordre scientifique. La science, pourtant, ne s’oppose pas à la foi et va de plus en plus dans le sens de la vision biblique du monde, comme le montrent de très nombreux cercles de réflexion chrétiens (en France le CEP par exemple).

Michael Behe, théoricien de l’intelligent design et catholique romain a ouvert une immense brèche il y a quelques décennies en expliquant pourquoi l’évolutionnisme naturaliste et matérialiste ne pouvait pas expliquer l’apparition de systèmes biologiques complexes. Les évolutionnistes, 25 ans après la sortie de son livre, ne sont en mesure de répondre à aucun de ses arguments et les biologistes sont de plus en plus nombreux à admettre que l’existence d’un dessein intelligent qui aurait façonné le vivant est une évidence. Face à cela, la seule réponse des évolutionnistes athées est d’interdire le débat, de mettre en place une véritable chasse aux sorcières et de déclarer que l’Intelligent Design n’est pas scientifique.

Il est urgent que l’église ouvre le débat et qu’elle cesse de courber l’échine devant les croyances scientistes, irrationnelles et teintées de gnose véhiculées par un certain nombre de scientifiques.
Cessons de laisser la science entre les mains des athées comme c’est aujourd’hui le cas et sanctifions la! La vraie science doit amener vers Dieu, au lieu de l’en éloigner comme la science dévoyée le fait aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s