« Leurs rois, leurs chefs, leurs prêtres et leurs prophètes disent au bois: Tu es mon père ; et à la pierre: Tu m’as mis au monde. » Par Dé-Darwinisez-vous

L’évolutionnisme postule que toutes les formes de vie sont apparentées, qu’elles descendent toutes d’un premier ancêtre commun, le fameux LUCA. Ainsi, toutes les formes de vie actuelles, animales ou végétales, unicellulaires ou multicellulaires, seraient nos cousins plus ou moins lointains.
Il ne faut toutefois pas s’arrêter en si bon chemin et il est intéressant de pousser la logique jusqu’au bout. L’évolutionnisme et l’abiogénèse (évolution chimique) postulent qu’il est impossible d’établir une distinction nette et radicale entre le vivant et le non-vivant, impossible de parler d’une première forme de vie, impossible de définir un instant t à partir duquel l’évolution du vivant débuterait. L’évolution commence en réalité dès l’apparition de la matière, cette matière inerte se serait peu à peu transformée, via des systèmes auto-catalytiques, en cellules vivantes. Nous serions donc également apparentés à la matière inerte, aux minéraux, à l’eau, aux électrons etc. Nous serions de le la matière pensante et par ailleurs, nous savons que la matière n’est qu’une forme de l’énergie. L’univers et la vie formeraient ainsi un grand tout dans lequel la vie émergerait et se développerait de façon cyclique.

Cette métaphysique moniste et immanentiste ne date pas de Darwin, c’est une idée extrêmement ancienne que l’on retrouvait déjà dans les cultes païens cosmiques et dans tous les ésotérismes. La Bible fait d’ailleurs référence à ces croyances et les condamne. On trouve ainsi dans Jérémie 2,27: « leurs rois, leurs chefs, leurs prêtres et leurs prophètes disent au bois: Tu es mon père ; et à la pierre: Tu m’as mis au monde. »

L’évolutionnisme fait donc revenir l’humanité aux vieilles croyances cosmiques et panthéistes que le rationalisme chrétien et la bible avaient permis de dépasser. Nous sommes revenus au panthéisme et au culte de l’œuf cosmique. Le monde moderne et sa philosophie nagent en plein monisme, ce qui est une régression métaphysique par rapport au progrès que fut la grande scolastique chrétienne et la nécessaire distinction entre l’être créateur et l’être créé qu’elle avait su introduire. Le monde moderne confond l’être créateur et l’être créé et ne peut ainsi étudier de façon rationnelle ni l’un, ni l’autre.

Cette erreur métaphysique ne peut que conduire la vision scientiste du monde dans une impasse. Il existe heureusement de nombreux hommes de science honnêtes qui sont restés au service de la recherche de la Vérité et non au service d’une idéologie. La communauté scientifique sera un jour bien obligée de reconnaître que l’évolutionnisme naturaliste fut la plus grande erreur scientifique de l’histoire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s