Un commentaire

  • Là encore, cette expérience de Michelson a été comme un pavé dans la mare de la communauté scientifique des astronomes et des astrophysiciens, et on comprend aussitôt pourquoi toute tentative de susciter une « disputatio » libre sur ce sujet est immédiatement écartée, censurée et ridiculisée. Cela démontre par a+b combien cette discussion tant attendue est cruciale, car tout le paquebot Copernico-relativiste serait voué à connaître la même fin que le Titanic le soir du dimanche « in albis » 14 avril 1912.
    En réalité, selon une étude poussée de Monsieur Etienne Broëns, ancien ingénieur et ancien membre du CESHE intitulée « Expériences de Michelson et Morley, examen critique et interprétation optique de l’expérience, septembre 1999 », cette expérience aurait en définitive conclu à une vitesse de la Terre (globe) en totale contradiction avec les 30km/sec déduit par le système copernicien étayé par les 3 lois de Kepler. le résultat ou plutôt les résultats pour chaque expérience répétée aurait donné des vitesses de 5,477 km:sec à 8 km/sec. Monsieur Etienne Broëns émet l’hypothèse du support éthérique de la lumière (rétablissement de l’éther aboli par Einstein) qui pourrait expliquer cette différence de vitesse. Le dossier terra-platiste passionnant « dossier_111___the_real_measures_of_the__flat__earth » tiré de l’article et du même site http://earthmeasured.com/category/ether/ développe dans la même direction de recherche la question posée par Etienne Broëns, même s’il y a toute les chances que l’auteur du dossier 111 du site n’ait jamais été au courant de l’étude dont il est question ici.
    Notons ici que Monsieur Etienne Broëns tout en étant géocentriste n’est pas Terra-Platiste. On ne sait pas s’il se range du côté de la conception de Tycho-Brahe revue par Fernand Crombette avec une terre-globe centre de l’univers tournant sur elle-même en 23h56 mn et tournant tangentiellement autour de l’axe central du monde nord-sud, avec un Soleil orbitant en 365,2422 jours entraînant les planètes autour de lui, ou du côté de la conception de Ptolémée avec une terre incurvée mais pas forcément en forme de globe et sans antipodes habitées, absolument fixe (opinion de saint-Augustin).
    En tout cas monsieur Etienne Broëns a l’immense mérite de soulever cette question qui devra impérativement être résolue dans l’avenir.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s