CES PRIÈRES QUI CONVERTISSENT, par Laurent Glauzy

Il y a trois prières particulièrement fortes qui servent à la conversion entre autres de personnes complètement étrangères à la religion catholique.

J’ai souvent fait le constat chez les catholiques de la Tradition d’une méconnaissance de ces prières. Or, ces mêmes catholiques se plaignent de parents non croyants, etc.. Mon constat est toujours le même : en plus de cette méconnaissance, leur cœur et leur âme manquent d’une confiance apaisée en Dieu.

Les six Neuvaines au rosaire sont si puissantes que Padre Pio affirmait que rien ne lui résiste. Et c’est vrai. Un officier dans l’armée avait entrepris les Neuvaines au rosaire pour un ami tombé dans le coma. Il était condamné par la médecine. Ce fut donc à la grande surprise du corps médical qu’il se réveilla à la moitié de ces six Neuvaines, soit vers le vingtième jour. De plus, le demandeur (l’officier) était en déplacement ce jour à Lourdes. A quoi consistent les six Neuvaines au rosaire ? Cette prière particulièrement longue, car il s’agit de réciter 153 « Ave Maria ». Elle se présente de 27 jours de demande à la sainte Vierge : pendant ces 27 jours on demande la conversion d’une personne en priant chaque jour le rosaire (donc les trois Mystères). Et, les 27 jours suivants, on ne demande pas mais on remercie la Sainte Vierge, en récitant encore chaque jour le rosaire. En Bref, 27 jours de demandes et 27 jours de remerciements à la Sainte Vierge.

La Neuvaine à Sainte Marthe de Béthanie (à faire les 9 mardis avant le 29 juillet). Cette Neuvaine se fait les 9 mardis de suite avec un cierge bénit allumé. Elle est si efficace qu’avant les 9 mardis, on obtient souvent ce que l’on désire.  On dit même que lorsque notre souhait est exaucé, la providence nous envoie des roses. Le médecin qui me fit connaître cette prière me raconta, qu’à la fin de sa Neuvaine il reçut des roses encore intactes (non fanées) après quatre mois. Les paroles à prononcer sont : Ô, admirable Sainte Marthe, j’ai recours à vous et je compte entièrement sur votre aide dans mes épreuves. Comme remerciement, je vous promets de propager partout cette prière. Consolez-moi dans mes soucis et difficultés, je vous en prie humblement. Par l’immense joie qui a rempli votre âme lorsque vous receviez le Sauveur du monde dans votre demeure de Béthanie, je vous prie d’intercéder pour moi et ma famille, afin que nous gardions Dieu dans notre cœur et qu’ainsi nous méritions d’obtenir le remède à nos nécessités, spécialement dans la situation actuelle qui m’accable (intention à rappeler). Je vous en supplie, auxiliatrice dans tous les besoins, aidez-nous à surmonter les difficultés, vous qui avez si victorieusement combattu le démon. Amen.

et ajoutez : Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père + Sainte Marthe, priez pour nous (3 fois)

A titre personnel, j’aime faire cette neuvaine (un cierge béni à la main), dans une église, après la prière du rosaire. La conversion que je demande est très difficile, car elle concerne quelqu’un qui n’est pas catholique. Mais rien n’est impossible à Dieu, ni à sa sainte Mère, surtout si l’on fréquente de manière régulière les Sacrements et que nous sommes en état permanent de Salut. En témoignage de la puissance de Dieu, un Musulman pratiquant et ayant rêvé de Jésus+Christ me contacta ce mois pour voir d’urgence un prêtre. Il disait n’avoir jamais ressenti un tel bien être.

Marie qui défait les nœuds est la troisième Neuvaine qui est priée neuf jours d’affilée.

Vierge Marie, je viens vers vous aujourd’hui, le cœur plein de douleurs. Je viens pleurer mes souffrances dans les bras de la Mère qui toujours nous écoute, qui supporte tout, qui croit tout. Croyez en moi, ô ma Mère, croyez en ma douleur, en mes angoisses.
Que ne ferait une mère pour son enfant ? Que ne feriez-vous, Marie, ma Mère, pour moi ? Je vous demande seulement de m’écouter. Que mes supplications parviennent jusqu’à vous. Présentez-les à votre Fils bien aimé. Intercédez pour moi. En dehors de vous et de votre Fils, qui pourra me délivrer du mal qui m’oppresse ? Sainte Marie, Mère de Dieu et ma mère, Vous qui avec un cœur maternel défaites les nœuds qui entravent notre vie, je vous demande de recevoir entre vos mains ce nœud que je vous présente.

Vous voilà donc armé. Priez avec confiance et vous obtiendrez!

2 Commentaires

  • Merci beaucoup car cela fait partie des choses qu’on ne découvre qu’après la catéchèse, après l’usage des sacrements, après avoir acquit un certain rythme de prière et par le coeur que nous donne la foi quand on la vit pleinement. Je ne savais pas tout ça. Alexis et Chaou sont deux de mes amis qui ont entendu parlé de la tradition et qui s’y sont ouverts. Je vous serais également reconnaissante, vous qui lisez cet article, si vous daigner prier pour leur réelle conversion.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s