Les 6 Millions ou hymne à la cabbale ?, par Laurent Glauzy

Comme mon ouvrage LA NUMEROLOGIE SECRETE DE LA SYNAGOGUE DE SATAN l’expose, la numérologie est un moyen pour les satanistes (la croyance la plus secrète et la plus élitiste du monde) de rendre un culte par une croyance superstitieuse à Satan et aux entités démoniaques. De ce fait, la numérologie est aussi un moyen pour montrer son empreinte. John Kennedy fut assassiné le 22 novembre 1963, c’est-à-dire le 22 (2×11)/11 ; George Bush parle pour la première fois du Nouvel ordre mondial le 11 septembre 1990, soit 11 ans jour pour jour avant le 11 septembre 2001.

L’histoire de la Seconde guerre mondiale n’échappe pas à cette logique, et en particulier le tribunal de Nuremberg :

Le jugement fut donné après 218 [2+1+8=11] jours d’audition de 236 [2+3+6=11] témoins, écoutés pendant 11 mois et produisant 5330 [5+3+3=11] documents sur 11 accusés : Hermann Göring, Robert Ley, Hans Krank, Alfred Jodl, Ernst Kaltenbrunner, Wilhelm Keitel, Joachim von Ribbentrop, Alfred Rosenberg, Fraitz Saukel, Arthur Seyss-Inquart et Julius Sreicher.

Ribbentrop emprunte les 13 marches vers le gibet de droite, où l’attendent un chapelain et John Woods, le bourreau d’origine juive. Il y a aussi un sténographe pour enregistrer ses dernières paroles : « Je souhaite la paix dans le monde. » Une corde est passée autour du cou et une cagoule noire recouvre ensuite sa tête. Il est précisément 1h12 [1+12=13] quand Woods ouvre la trappe.

L’exécution des condamnés de Nuremberg était un crime rituel cabaliste. Dans son livre Witness to History, l’écrivain révisionniste Michael Walsh expose que les condamnés furent exécutés la nuit de la fête juive de Hoshana Rabba. Il écrit aussi que « l’American News Service annonça dans la nuit du 16 octobre 1946 à 2h45 [2+4+5=11] que 11 membres du gouvernement allemand vaincu, mais élu légalement, furent exécutés. » Il est frappant d’observer que douze autres procès suivirent à Nuremberg après les condamnations du tribunal de Nuremberg, portant ainsi au nombre de 13 les procès cabalistes des alliés.

Le procès dit « du haut commandement » du 28 novembre 1947 au 27 octobre 1948. Les accusés sont des généraux de la Wehrmacht accusés d’avoir facilité les atrocités commises dans les territoires occupés par l’armée allemande. Sur 13 accusés, 11 sont condamnés à des peines de prison et deux sont acquittés.

Le premier grand procès, contre ceux que les vainqueurs considèrent comme des criminels nazis, se déroule en 1945 à Lunebourg, soit un mois avant celui de Nuremberg. Onze condamnés à mort furent pendus. Dans cette ville allemande de Basse-Saxe, sous contrôle britannique, eut lieu le procès de Belsen entre le 17 septembre et le 17 novembre 1945, où furent jugés des SS et des fonctionnaires ayant travaillé aux camps d’Auschwitz et de Bergen-Belsen, pendant la Seconde Guerre mondiale. Le tribunal militaire britannique condamna à la peine capitale huit hommes et trois femmes de la SS. La condamnation se déroula le 13 décembre 1945 à Hameln. En tout, ce furent 32 membres de la SS et 12 capos [32+12=44=4×11] qui furent jugés.

Pour le camp de Mauthausen, le tribunal militaire américain condamna le 13 mai 1946, 58 [5+8=13] cadres.

Quant au débarquement, il a lieu le 6/6/1944 (18 = 3×6), à 6h.

Pour les 6 millions, ce chiffre ressemble étrangement aux 600.000 âmes  de juifs  créées par Dieu, car chaque verset de la Bible est susceptible de 600.000 interprétations.

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s