Archives mensuelles : mai 2019

LE ROCK : DU CULTE DES PETITS GOUROUS ET LA POSSESSION DE MASSE, par Laurent Glauzy

Tout ce que j’écris a été exprimé par les plus grands chanteurs de rock (repentis) et des psychologues chevronnés.

Il est flagrant de constater que les adeptes de la musique rock, comme leurs gourous, sont incapables de prendre des positions à contrecourant. Pour faire bref, le rock forme à la lâcheté et non à la dissidence constructive. Vous ne verrez jamais un rocker ou un adepte de ce bruitage défendre les idées les plus condamnées de  notre société que sont le créationnisme, le révisionnisme médical, et encore moins le crime de l’avortement etc. Ils sont englués dans le matérialisme le plus populaire.

Les chanteurs s’excitent sur leurs instruments, mais ça ne va jamais au-delà. Dans une dictature déguisée, il est donc utile de posséder ces chanteurs de rock pour rendre les foules serviles et stupides. Tous ces éléments sont exposés par le neveu de Sigmund Freund dans « Propaganda » Edward Bernays et des scientifiques comme dans « La violence des jeunes et le cerveau reptilien » du Dr Minh Dung Louis Nghiem. Ce chirurgien spécialiste du cerveau argue que le son de la musique rock ne permet pas la synthèse harmonieuse des deux parties du cerveau nécessaire à la réflexion. Le cerveau est donc contraint à copier et à des idées basiques. 

Ce système de possession des foules a été pensé par la plus grande entreprise de psychologie le Tavistock Institute, à la solde des services secrets britanniques, le MI-6, qui avant sa fondation officielle, forma Hitler à devenir un dirigeant politique. C’est le Tavistock Institute qui employa des psychologues pour composer la musique des Beatles, bien incapables d’écrire une seule partition. C’est une réalité énoncée par le Pr Theodor W. Adorno, psychologue juif à la solde des Illuminati et du Tavistock ayant rédigé les albums des Beatles. Il est à rappeler que sur la pochette de l’album des Beatles, Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band, montre le mage sataniste Aleister Crowley qui sacrifiait plus de cent enfants par an. John Lennon vivait dans l’appartement où fut tourné « Rosemary Baby », témoignant par ailleurs de manifestations démoniques. (Cf. Laurent Glauzy, « Une élite sataniste dirige le monde »)

Résultat de recherche d'images pour "une élite sataniste dirige le monde"

La musique Rock s’écrit sans exception sous la dictée de satan. Comme par hasard, tous ceux qui dénoncent cette vérité, et les plus célèbres, meurent subitement : le plus grand rappeur américain DMX a été placé dans un asile psychiatrique dépendant du pénitencier de l’Arizona ; le plus grand impresario américain John Todd, et le troisième de l’Eglise de Satan Ben Ezechiel, et tant d’autres encore comme Amy Winehouse, David Bowie (le rock est une musique au service de Satan) dénoncèrent l’imbrication satanisme-Rockefeller-Illuminati et Rock. Et je pourrais aussi citer le Canadien, le Père Regimbald. Tous ces gens exposent que la musique Rock propage des paroles à la gloire de Satan, invoquant des démons, effectuant de fait des possessions de masse.

Malgré toutes ces évidences, un adepte du Rock est incapable de la moindre réaction. Ils ne sont que des moutons incapables de la moindre action individuelle, comme dans les sectes. C’est ce qu’explique Edward Bernays, le neveu de Sigmund Freund, le Dr Minh Dung Louis Nghiem, et bien d’autres spécialistes du comportement des masses.

Nous voyons que cette musique est satanique aussi en faisant écouter les chants extatiques de la sainte allemande Hildegarde von Bingen provoquant comme un grand lavement de l’âme.

 

LIRE LE LIVRE DE LAURENT GLAUZY : DE L’INDUSTRIE ROCK A WALT DISNEY, LES ARCANES DU SATANISME (15 € + 5,50 € fco de port). Existe en version italienne.

 

CLIP DE DMX, LE PLUS GRAND CHANTEUR DE RAP AMERICAIN APRES SA CONVERSION :

 

 

LA MUSIQUE AU SERVICE DU CHRIST

 

 

 

 

 

 

Le 1er Mai du Maréchal Philippe Pétain.

Le 24 avril 1941, le Maréchal Pétain instaure officiellement par la loi Belin le 1er mai comme « la fête du Travail et de la Concorde sociale », appliquant ainsi la devise Travail, Famille, Patrie : par son refus à la fois du capitalisme et du socialisme, le Maréchal Philippe Pétain recherche une troisième voie fondée sur le corporatisme, débaptisant « la fête des travailleurs » qui faisait trop référence à la lutte des classes[3]. À l’initiative de René Belin, ancien dirigeant de l’aile anticommuniste de la CGT (Confédération générale du travail) devenu secrétaire d’État au travail dans le gouvernement de François Darlan, le jour devient férié, chômé et payé.

La radio ne manque pas de souligner que le 1er mai coïncide aussi avec la fête du saint patron du Maréchal, Saint Philippe.

L’églantine rouge, associée à la gauche, est remplacée par le muguet. Cette fête disparaît à la Libération.

La vraie Fête Française, anti-républicaine du Maréchal dura de 1941 à 1944.

ob_335923de755dd1c59a90f23d617cc13e_marechal-petain

 

Origines du 1er Mai

Comme un symbole du printemps et des beaux jours, le muguet refleurit dans les rues de France tous les ans, au 1er mai. Une tradition botanique qui se mêle à celle de la manifestation des travailleurs pour la fête du Travail.

Cette coutume tire ses origines à la Renaissance. Le muguet devient à cette époque un porte-bonheur que l’on offre à cette période de l’année depuis le roi Charles IX. C’est lui, en 1561, qui officialise la tradition d’en offrir chaque année aux dames de sa cour. Un rituel royal qui s’étend au peuple dans les années 1900.

Le brin de muguet ne sera associé à la fête du Travail que des années plus tard, comme l’explique l’historienne des révolutions et de la citoyenneté, Mathilde Larrere. « L’imposer comme fleur du 1er mai, c’est bien Pétain ». Elle raconte, dans une série de tweets, qu’après avoir pris sa source dans un mouvement aux États-Unis débuté en 1884, « c’est en 1889, à Paris, que le congrès de naissance de la IIe Internationale ouvrière décide de faire du 1er mai une journée de mobilisation pour l’obtention des 8 heures, principale revendication du moment ».

L’historienne poursuit en expliquant qu’en 1891, la répression sanglante d’un rassemblement ouvrier dans le Nord faisant 9 morts ancre le 1er mai dans une « tradition de lutte des ouvriers européens » et l’églantine écarlate devient une fleur emblématique du mouvement, en mémoire au sang versé.

1er Mai.png

1er Mai (1).png

Il faut donc attendre le gouvernement de Vichy, pendant l’Occupation de la France par l’Allemagne, pour associer les clochettes blanches du muguet à la fête du travail.

C’est à ce moment que le 1er mai devient « la Fête du travail et de la concorde sociale » et le maréchal Pétain impose alors le muguet pour remplacer l’églantine « trop prolétarienne, trop rouge, trop révolutionnaire », résume l’historienne Mathilde Larrere dans un tweet accompagné d’une affiche de l’époque où le brin de muguet est déposé par une main masculine sur le « M » de mai.

1er Mai (2).png

1er Mai (3)

 

Ce que les Gauchistes taisent c’est que le Maréchal Philippe Pétain a gardé cette fête car son Origine Première remonte à l’Accouchement !

Ce n’est pas « pour rien » que le Maréchal a pris les 3 mots : « Travail – Famille – Patrie », le Mot TRAVAIL figurant en Premier !

Eh Oui ! « Le Travail » vient de bien plus loin que ce qu’ils nous disent !

Il vient de l’Accouchement des femmes appelé Travail (Ne dit-on pas : le Travail vient de commencer lors de l’accouchement ?)  mais comme cette tradition est Chrétienne elle passe sous silence pour les jacobins qui n’ont de cesse de Tuer nos Racines .

A qui offrez-vous le Muguet en premier sinon à votre Mère, Epouse, Soeur, Fille ?

Pourquoi le Muguet comme Fleur :

Les Clochettes du Muguet sont les Cloches des Eglises qui carillonent à la Volée pour annoncer tous les évènements religieux.

Le Maréchal Pétain nous laisse les 3 mots qui sont primordiaux pour toute société de Dieu :

  • Le Travail synonyme d’ACCOUCHEMENT et de METIERS
  • Par l’Accouchement se forme LA FAMILLE qui peut vivre grâce au METIER
  • Et c’est la Famille, forte du Métier du Père, qui forme la PATRIE.

Et nous savons grâce au travail méticuleux d’Adrien Abauzit que le Maréchal Pétain avait bien écrit le nom de DIEU en premier.

Résultat d’images pour images du 1er mai

 

DIEU – TRAVAIL – FAMILLE – PATRIE

Résultat d’images pour image du maréchal Pétain : dieu travail famille patrie

 

Travail Famille Patrie.jpg

Résultat d’images pour image du maréchal Pétain : dieu travail famille patrie

 

 

Afficher l’image source

 

Bonne et Heureuse Fête du 1er Mai du Maréchal Philippe Pétain à Tous.

Afficher l’image source

 

Les Français Gilets Jaunes Constituants en direct avec les Francs-Maçons du GODF.

« Oui, la république c’est Nous ».

« Nous croyons en l’homme, pas en Dieu ».

« Qui est porteur de « lumière » ?

Première question d’un franc-maçon à Wilson : « Etes-vous Antisémite » ?…..

Lorsque Wilson leur dit : »Nous voulons supprimer la république », regardez leur têtes !

 

SUICIDE, CE QUE L’ON VOUS CACHE, par Laurent Glauzy

La France présente un des taux de suicide les plus élevés d’Europe, avec 10.000 suicides par an. On dénombre 200.000 tentatives de suicide chaque année. D’après les statistiques, près de 5% de la population adulte déclare avoir pensé à se suicider au cours des 12 derniers mois. Il s’agit donc d’un problème majeur de santé publique.

Rappelons le point de vue de l’Église catholique sur ce fléau.

Ceux qui pensent au suicide s’imaginent que leur situation sera forcément moins mauvaise de l’autre côté de la mort. Mais, s’ils réfléchissaient, il leur faudrait bien reconnaître qu’ils n’en savent rien.

C’est tout le contraire qui est vrai. Le suicide est en soi une trappe qui mène tout droit sur l’enfer. L’enfer « facile », l’enfer éternel, un abîme de malheur infini, de souffrances sans fin, de haine totale, et à jamais. L’ENFER, OU COMME SUR TERRE, LES DEMONS PRENNENT LA FORME DES ANIMAUX LES PLUS HORRIBLES. (LIRE MON DERNIER LIVRE : LE POUVOIR DE SATAN)

Pourquoi ? Parce que le suicide est un acte de révolte contre Dieu, source de l’être et de la vie. C’est comme si nous disons à Dieu : « ce don fabuleux de la vie n’est pas un bien pour moi, vous qui me le donnez, vous ne savez pas ce que vous faites ! »… c’est une injure à Dieu, il s’agit d’un acte de désespérance en sa providence, à notre Créateur et Rédempteur : « vous ne m’aimez pas ! Vous ne vous occupez pas de moi ! Vous m’avez abandonné ! »

Mais le suicide est aussi un acte d’injustice vis-à-vis d’autrui : nous ne sommes pas sur la terre pour rien, nous avons une mission inscrite dans le Ciel à accomplir, qui est celle d’aimer et de nous rendre ainsi dignes de partager le bonheur éternel de l’Amour incarné et source de la Vie. Mes proches, mes parents, mes voisins, mes amis, ont besoin de moi, je peux les aider, telle est ma mission ici-bas.

C’est aussi un acte d’injustice à soi-même, car le temps ne reviendra jamais. Ce temps nous est donné pour faire notre Salut, il est précieux. Chaque seconde qui passe nous permet de grandir dans la connaissance et l’amour de Dieu pour faire notre bonheur éternel, ou notre malheur éternel si nous utilisons mal ce temps en faisant autre chose qu’acquérir cette connaissance et amour divins. Le suicidé se prive lui-même volontairement de tous ces biens.

Beaucoup connaissent cette histoire d’une vieille dame éplorée, venant trouver le St. Curé d’Ars dans son village. Cette dame confie au St. Curé que son mari s’est suicidé… La dame était inconsolable car elle savait, elle, que ce péché mortel mène en enfer. Le St. Curé la rassure contre toute attente et lui annonce la bonne nouvelle que son mari est finalement sauvé, qu’il est au Purgatoire ! En effet, il a eu le temps de se repentir entre le haut du pont depuis lequel il s’est jeté et les flots de la rivière.

La nouvelle Église ne prêche pas l’interdiction du suicide, comme étant un MALHEUR ABSOLU, un PECHE MORTEL qui voue, comme tous les péchés mortels, à l’ENFER ETERNEL. Pourquoi ? Car si nous ne faisons pas cela, les personnes psychologiquement fragiles peuvent se laisser aller à penser que le suicide serait une solution possible à leurs problèmes

Face à cet esprit du monde et de la culture de la mort qui se répand de plus en plus, et notamment par le biais des coteries pro-euthanasie et pro-avortement, il faut opposer cette confiance en Dieu. Il ne nous abandonne jamais et il est assez puissant pour faire tourner toute chose vers le bien de ceux qui l’aiment. (Romains 8:28)

« Aucune tentation ne vous est survenue, qui passât la mesure humaine. Dieu est fidèle ; il ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces ; mais avec la tentation, il vous donnera le moyen d’en sortir et la force de la supporter. » 1 Cor 10:13

Les épreuves sont là pour que nous puissions les faire tourner à notre avantage et ainsi montrer à Dieu ce que nous voulons réellement : sauver notre âme et Le posséder !