Archives mensuelles : mai 2019

L’ORGUEIL OU LA TRAHISON DE SOI, par Laurent Glauzy

L’orgueil est le seul péché capital  à être au masculin. Au-delà de ce constat, l’orgueil cache des troubles de l’individu, et surtout une relation très imparfaite avec Dieu.

L’orgueil ne permet pas d’apprendre, il empêche de s’avouer ignorant et de partir à la quête d’une autre connaissance. Nous le remarquons, c’est frappant, les personnes orgueilleuses sont incapables de questions. Or, convenons-en de bonnes questions valent bien mieux que des affirmations ou un savoir mal-maîtrisé. Dieu ainsi se moque-t-il de ses pitoyables sujets en les rendant ignorants.

Les personnes humbles sont bien plus instruites, de ce fait. L’humilité plait à Dieu et comme le dit la Bible : « Dieu cache les mystères aux savants et aux orgueilleux et les révèle aux simples. » Évangile selon Saint Matthieu (11, 25-26)

L’orgueil entraîne sa victime dans une spirale infernale. L’ignorance est masquée par l’orgueil qui nourrit l’ignorance. L’âme ne peut pas s’embellir. Tarie elle devient le siège des trois concupiscences par lesquelles le démon attaque et conduit ainsi le pêcheur vers le bas. Quelles sont ces trois concupiscences ? : le sexe, l’argent et le pouvoir. Nous le constatons les orgueilleux aiment le pouvoir, car sans cesse abaissés par Dieu, ils tentent de se rehausser avec leur piètres moyens, c’est-à-dire à un comportement sans grâce conférant à la grossièreté. Bien entendu, les deux autres vices ne sont jamais loin. Car, l’orgueilleux qui a son âme conduite vers le bas, n’aime pas l’effort, il est oisif, et ne peut que succomber à la chair et à l’argent.

Les orgueilleux, et vous le remarquerez toujours, sont assoiffés de sexe, aiment l’argent et le pouvoir, tous les « bienfaits » du diable, la facilité. Et, ces faiblesses faisant d’eux des rejetés de Dieu, les rendent faibles, craintifs du monde extérieur, voire paranoïaques et menteurs (tout est bon pour tenter de se faire valoir et cacher sa pauvre nature). Les adorateurs de Dieu au contraire sont discrets et aiment le silence. Car, Dieu s’exprime dans le silence.

Voilà, à quoi mène l’orgueil, un péché horrible aux yeux de Dieu, et une grande faiblesse de l’âme conduisant l’homme au plus bas, dans l’outrecuidance, la grossièreté, le déséquilibre.

Cette séparation de Dieu amène inéluctablement à une rupture avec le monde extérieur. Toutes les relations sont trinitaires, sous la bienveillance de Dieu permettant une entente, un échange équilibré  avec autrui. L’orgueilleux qui a été refoulé de Dieu, de facto, est refoulé des hommes.

Les seuls moyens de remédier à l’orgueil sont le chapelet et la confession. Le chapelet, car il est un acte d’adoration à la Sainte Vierge, Mère de Courage, de Bonté et d’Amour ; la confession car elle est un acte d’humiliation et d’humilité envers le créateur que l’on aime, que l’on craint et que l’on adore.

 

 

Yvan Benedetti est un Français Corse qui ne courbe l’Echine Devant PERSONNE.

Yvan Benedetti tient des propos négationnistes devant les députés

Par Paul Chaulet,L’ Express

Lors d’une audition à l’Assemblée nationale, le militant d’extrême droite a assuré que le chiffre de six millions de juifs tués pendant la Shoah est du « pipeau ». Les députés ont saisi la justice.

Des propos révisionnistes tenus à l’Assemblée nationale. La Commission d’enquête relative à la lutte contre les groupuscules d’extrême droite a décidé de signaler au parquet des propos tenus par le porte-parole du Parti nationaliste français Yvan Benedetti le 25 avril lors de son audition. Ces derniers sont qualifiés de « négationnistes » par un communiqué conjoint des députés Muriel Ressiguier (LFI) et Adrien Morenas (LREM), respectivement présidente et rapporteur de la Commission.

Devant cette commission, Yvan Benedetti a remis en cause la réalité du génocide des juifs durant la Seconde Guerre mondiale, tel qu’établi par les historiens contemporains. « Vous me parlez des nombreuses études et documentaires, mais cela ne veut pas dire grand-chose. Un film avec un bon scénario et de bons acteurs, vous lui faites dire ce que vous voulez », a-t-il lancé aux parlementaires.

Adrien Morenas.png

Pour lui, le chiffre de six millions de juifs tués dans le cadre de la Shoah est du « pipeau ».

« Il y a eu des morts, bien évidemment, mais pas six millions », a-t-il annoncé en estimant que le nombre de victimes dans plusieurs camps de la mort ont été revus à la baisse. « Regardez les chiffres qui ont été annoncés pour le camp d’Auschwitz : on est parti de 4 millions de morts, et aujourd’hui le chiffre officiel est de 200 000 », dit-il par exemple, alors que les historiens s’accordent sur le nombre d’1,1 million de morts dance ce camp. Selon la commission, ces déclarations violent la loi Gayssot du 13 juillet 1990, qui prohibe la contestation des crimes contre l’humanité commis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Éloge de Robert Faurisson

Lors de son audition, Yvan Benedetti a également salué les travaux « très sérieux » du militant négationniste Robert Faurisson, condamné pour avoir nié la réalité de la Shoah. « Robert Faurisson […] a annoncé une nouvelle qui pourrait être une bonne nouvelle pour l’humanité, à savoir que, peut-être, des hommes n’avaient pas été capables de faire ce que le tribunal de Nuremberg, de manière très politique, a voulu prêter à un régime et à tout un peuple », a lancé devant les parlementaires le militant d’extrême droite.

Contacté par L’Express, le député LREM Adrien Morenas assure que la décision de saisir le procureur de la République au titre de l’article 40 du Code de procédure pénale a été « collégiale ». « Comme la procédure le prévoit, on a adressé le procès-verbal d’audition à Yvan Benedetti, qui a refusé d’amender ses propos et les assume ».

*****

Yvan n’a Jamais changé d’un Iota

Yvan Benedetti

Et puis il y « Les Autres », ceux pour lesquels la Citation Latine : « Propter Metum Iudaeorum » les fait s’incliner, courber le Dos :

 

Kim1

Quand Chirac a traité Netanyahu de menteur en face à face (raconté par l’ex-ambassadeur d’Israël)

 

BRAVO YVAN

Les 6 Millions ou hymne à la cabbale ?, par Laurent Glauzy

Comme mon ouvrage LA NUMEROLOGIE SECRETE DE LA SYNAGOGUE DE SATAN l’expose, la numérologie est un moyen pour les satanistes (la croyance la plus secrète et la plus élitiste du monde) de rendre un culte par une croyance superstitieuse à Satan et aux entités démoniaques. De ce fait, la numérologie est aussi un moyen pour montrer son empreinte. John Kennedy fut assassiné le 22 novembre 1963, c’est-à-dire le 22 (2×11)/11 ; George Bush parle pour la première fois du Nouvel ordre mondial le 11 septembre 1990, soit 11 ans jour pour jour avant le 11 septembre 2001.

L’histoire de la Seconde guerre mondiale n’échappe pas à cette logique, et en particulier le tribunal de Nuremberg :

Le jugement fut donné après 218 [2+1+8=11] jours d’audition de 236 [2+3+6=11] témoins, écoutés pendant 11 mois et produisant 5330 [5+3+3=11] documents sur 11 accusés : Hermann Göring, Robert Ley, Hans Krank, Alfred Jodl, Ernst Kaltenbrunner, Wilhelm Keitel, Joachim von Ribbentrop, Alfred Rosenberg, Fraitz Saukel, Arthur Seyss-Inquart et Julius Sreicher.

Ribbentrop emprunte les 13 marches vers le gibet de droite, où l’attendent un chapelain et John Woods, le bourreau d’origine juive. Il y a aussi un sténographe pour enregistrer ses dernières paroles : « Je souhaite la paix dans le monde. » Une corde est passée autour du cou et une cagoule noire recouvre ensuite sa tête. Il est précisément 1h12 [1+12=13] quand Woods ouvre la trappe.

L’exécution des condamnés de Nuremberg était un crime rituel cabaliste. Dans son livre Witness to History, l’écrivain révisionniste Michael Walsh expose que les condamnés furent exécutés la nuit de la fête juive de Hoshana Rabba. Il écrit aussi que « l’American News Service annonça dans la nuit du 16 octobre 1946 à 2h45 [2+4+5=11] que 11 membres du gouvernement allemand vaincu, mais élu légalement, furent exécutés. » Il est frappant d’observer que douze autres procès suivirent à Nuremberg après les condamnations du tribunal de Nuremberg, portant ainsi au nombre de 13 les procès cabalistes des alliés.

Le procès dit « du haut commandement » du 28 novembre 1947 au 27 octobre 1948. Les accusés sont des généraux de la Wehrmacht accusés d’avoir facilité les atrocités commises dans les territoires occupés par l’armée allemande. Sur 13 accusés, 11 sont condamnés à des peines de prison et deux sont acquittés.

Le premier grand procès, contre ceux que les vainqueurs considèrent comme des criminels nazis, se déroule en 1945 à Lunebourg, soit un mois avant celui de Nuremberg. Onze condamnés à mort furent pendus. Dans cette ville allemande de Basse-Saxe, sous contrôle britannique, eut lieu le procès de Belsen entre le 17 septembre et le 17 novembre 1945, où furent jugés des SS et des fonctionnaires ayant travaillé aux camps d’Auschwitz et de Bergen-Belsen, pendant la Seconde Guerre mondiale. Le tribunal militaire britannique condamna à la peine capitale huit hommes et trois femmes de la SS. La condamnation se déroula le 13 décembre 1945 à Hameln. En tout, ce furent 32 membres de la SS et 12 capos [32+12=44=4×11] qui furent jugés.

Pour le camp de Mauthausen, le tribunal militaire américain condamna le 13 mai 1946, 58 [5+8=13] cadres.

Quant au débarquement, il a lieu le 6/6/1944 (18 = 3×6), à 6h.

Pour les 6 millions, ce chiffre ressemble étrangement aux 600.000 âmes  de juifs  créées par Dieu, car chaque verset de la Bible est susceptible de 600.000 interprétations.

 

 

 

 

 

Eric Ciotti : « Israël sinon Rien ».

Eric Ciotti a été Honoré de participer à des Festivités juives.

Eric Ciotti-.png

Et il a clamé à qui veut l’entendre à la sortie de ces Festivités :

LA FRANCE A LE DEVOIR DE DEFENDRE ISRAËL.

Eric Ciotti.png

 

Les Internautes n’ont pas été Franchement d’accord avec les propos d’Eric Ciotti :

 

Coms Eric Ciotti1

Coms Eric Ciotti3.png

Coms Eric Ciotti4

Coms Eric Ciotti5

Coms Eric Ciotti6.png

Coms Eric Ciotti7

 

Coms Eric Ciotti8.png

Coms Eric Ciotti9.png

Coms Eric Ciotti10

Coms Eric Ciotti11.png

Coms Eric Ciotti12.png

 

Eric Ciotti, en Fureur contre les Commentaires des Internautes, demande en Direct leur Bannissement des Réseaux Sociaux au nom de la HAINE !

EricCiotti.png

 

Parce-qu’il faut bien se Défouler sur quelqu’un, Eric Ciotti s’attaque alors à la Liste « Démocrates Musulmans Français ».

EricCiotti1.png

Musulmans qu’il a laissé rentrer en France avec Sarkozy et auxquels il a accordé toutes les Grâces pour les Revendications demandées dont des constructions de Mosquées.

Sous Sarkozy avec lequel il était d’accord,  le Nombre d’entrée d’Etrangers sur le Territoire Français était au moins de 350 000 par an.

Musulmans qui rentrent en France depuis Giscard sans que JAMAIS Eric Ciotti n’émettent un Projet de LOI d’Arrêt Immédiat et encore moins une mise à jour de Réémigration.

 

Réponse à Eric Ciotti :

Ce qui Gangrène la France, c’est le républicain  Eric Ciotti et les individus du même acabit qui « Critiquent les effets dont ils Chérissent les CAUSES. »

 

Libertas.png

 

Et pour terminer, un Rappel à Eric Ciotti s’impose !

 

 

Italie : Mussolini dans Tous ses Etats !!!

1) Rome : des catacombes juives en dessous de la villa de Benito Mussolini.

2) Rome : Salvini fait son Discours du balcon de l’hôtel de ville de Forli où Benito Mussolini en avait fait un !

3) La Petite Fille de Mussolini, Alessandra, défend son grand-Père contre Jim Carrey.

4) Le président du Parlement européen, l’Italien Antonio Tajani, parle en Bien de Mussolini.

*****

1) Sous l’immense domaine de la villa Torlonia, la maison du Duce pendant 18 ans, se trouve un cimetière du 4e siècle et 3 800 tombes juives. Mais quand pourra-t-on les voir ?

 

  • Un groupe visitant les catacombes juives de Villa Torlonia guidé par Amir Genach, (au centre). (Avec l'aimable autorisation d'Amir Genach)
    Un groupe visitant les catacombes juives de Villa Torlonia guidé par Amir Genach, (au centre). (Avec l’aimable autorisation d’Amir Genach)

 

  • Villa Torlonia. (Avec l'aimable autorisation d'Amir Genach)
    Villa Torlonia. (Avec l’aimable autorisation d’Amir Genach)

 

  • Une des salles à fresques de la Villa Torlonia. (Avec l'aimable autorisation d'Amir Grenach)
    Une des salles à fresques de la Villa Torlonia. (Avec l’aimable autorisation d’Amir Grenach)

 

  • Le rabbin Chizkiya Kalmanovich du Comité européen pour la protection des cimetières juifs, dans les catacombes de la Villa Torlonia. (Avec l'aimable autorisation d'Amir Genach)
    Le rabbin Chizkiya Kalmanovich du Comité européen pour la protection des cimetières juifs, dans les catacombes de la Villa Torlonia. (Avec l’aimable autorisation d’Amir Genach)

 

  • Amir Genach s'efforce de préserver la représentation d'une ménorah. (Avec l'aimable autorisation d'Amir Genach)
    Amir Genach s’efforce de préserver la représentation d’une ménorah. (Avec l’aimable autorisation d’Amir Genach)

 

  • Une inscription figurant dans les catacombes juives de la Villa Torlonia. (Avec l'aimable autorisation d'Amir Genach)
    Une inscription figurant dans les catacombes juives de la Villa Torlonia. (Avec l’aimable autorisation d’Amir Genach)

En 1925, le prince Giovanni Torlonia offre au dictateur italien Benito Mussolini de faire de sa majestueuse villa familiale à Rome sa résidence. Dans la famille princière depuis 1797, la villa a été restaurée et agrandie au fil des siècles.

Le Duce accepta rapidement l’offre du prince. Pendant les 18 années suivantes, Mussolini vivra à Villa Torlonia avec sa famille pour le paiement symbolique d’une lire par mois, profitant de l’immensité des demeures et des magnifiques terrains.

Mais quelques années seulement avant l’arrivée des Mussolini, en 1919, eut lieu une découverte extraordinaire : sous le domaine se trouvait un cimetière juif souterrain – d’anciennes catacombes – probablement utilisée entre les 3e et 4e siècles. Mussolini en profita pour construire le bunker souterrain le plus sûr et le plus sophistiqué possible pour lui et sa famille.

Torlonia mourut sans héritier en 1938. Quatre décennies plus tard, après des années d’abandon, les terrains du domaine ont été rouverts en parc public. En outre, plusieurs bâtiments ont été restaurés et mis à la disposition du public après 1993. Après des années de fouilles, les catacombes juives devraient également ouvrir leurs portes au public dans un proche avenir.

On a découvert qu’il y a environ 3 800 tombes dans le cimetière sous la villa, qui couvre plus de 13 000 mètres carrés. Creusée sur plusieurs niveaux, elle est l’une des rares catacombes juives de Rome parmi des dizaines de tombes souterraines chrétiennes.

Le cimetière contient également un trésor d’informations qui élucident des mystères sur ce à quoi ressemblait la vie juive il y a plus de 1 500 ans dans une ville qui a une présence juive organisée depuis deux mille ans.

Mais au fur et à mesure que les fouilles exploratoires progressèrent, le site a également soulevé des questions complexes sur la façon de préserver la paix des personnes qui y sont enterrées, comme l’exige strictement la loi juive.

« Selon la halakha [loi religieuse juive], les corps humains doivent rester enterrés en permanence », a expliqué le grand rabbin de Rome Riccardo Di Segni au Times of Israel. Il a dit qu’en raison du caractère sensible de la question, les autorités italiennes se sont entretenues avec les institutions juives.

« La responsabilité de la préservation des catacombes juives incombe à l’État. Toutefois, l’Union des communautés juives italiennes a également été consultée. Il y a de nombreuses années, j’ai été chargé de m’occuper de cette question par son organe consultatif rabbinique », a expliqué le grand rabbin Di Segni, qui a ajouté que le projet était financé par des donateurs privés étrangers.

« Dans le monde juif, la situation sur le site de la villa Torlonia suscitait de vives inquiétudes », a-t-il déclaré. « Nous devions trouver une solution qui tiendrait compte à la fois des besoins halakhiques et des besoins archéologiques. C’est ainsi que nous sommes arrivés à Amir ».

Le grand rabbin Di Segni faisait référence à Amir Genach, un conservateur israélien. Avec sa société, Genach Amir Ancient Conservation Society and Mosaic Works Ltd, il a travaillé sur plusieurs projets dans tout Israël – y compris à Beit Shearim en Galilée, qui présente une nécropole juive de la même époque que les catacombes sous la Villa Torlonia.

« La première fois que j’ai visité les catacombes [à la villa Torlonia], nous avons constaté un désastre, avec des milliers de tombes ouvertes et des restes humains exhumés (à cause des pilleurs de tombe et des siècles de négligence). Certaines des cloisons qui fermaient les tombes creusées dans les murs s’étaient effondrées. Par ailleurs, de nombreuses salles et couloirs présentaient d’incroyables fresques et inscriptions », a déclaré Genach au Times of Israel par téléphone.

Après l’enquête initiale de Genach sur les catacombes italiennes, il a fait une présentation aux autorités italiennes détaillant l’étendue des travaux que lui et son équipe avaient effectués dans les catacombes similaires de Beit Shearim.

« Dans des sites comme [Villa Torlonia et Beit Shearim], de nombreux points de vue doivent être pris en considération : halakha, archéologie, ingénierie, tourisme », a déclaré Genach au Times of Israel.

« Nous avons expliqué que nous étions là pour parler au nom des personnes ensevelies dans les catacombes, nos ancêtres, et qu’il était important de veiller à ce que leurs os soient protégés et non utilisés pour des analyses scientifiques, ainsi que pour que les tombes qui étaient encore fermées ne soient jamais ouvertes », dit-il.

Protéger les ossements de nos ancêtres

Après que les autorités italiennes ont donné le feu vert à Genach pour commencer les travaux à la villa, une équipe d’environ 20 personnes a passé un an à déloger les restes humains et les os des catacombes, qui ont été placés dans un des corridors vides, non décorés. Ensuite, ils l’ont scellé pour que les restes des défunts, qui duraient depuis des siècles, ne soient plus jamais dérangés.

Le lien profond entre le passé et le présent est encore très fort. Riccardo Di Segni a déclaré que les Juifs italiens ne considèrent pas les vestiges du site comme de simples découvertes archéologiques, mais comme les ancêtres d’une communauté qui continue à prospérer aujourd’hui.

« Ce site de la Villa Torlonia est exceptionnel pour de nombreuses raisons », dit le grand rabbin Di Segni. « Les fresques représentant des objets liés à la vie et aux traditions juives sont extraordinaires, de même que les inscriptions trouvées, qui sont précieuses pour éclairer la vie juive d’il y a tant de siècles ».

« C’est l’un des rares exemples d’un lieu de sépulture juif aussi ancien », a-t-il dit. « Nous pouvons supposer que les ancêtres de nombreux Juifs, non seulement dans notre communauté, mais dans le monde entier, sont enterrés ici. Et nous ressentons une connexion émotionnelle ».

En effet, les murs des catacombes représentent d’innombrables menorahs, etrogim, shofars et autres objets liés aux rituels juifs. L’une des plus belles salles du site est recouverte de symboles juifs et de motifs floraux, y compris une représentation d’une arche sainte servant à abriter les rouleaux de la Torah.

Cette inhabituelle salle décorée a également été reproduite au Musée du judaïsme italien et de la Shoah récemment inauguré à Ferrare, ainsi que la réplique d’une autre salle des catacombes du domaine de Vigna Randanini, sur la Via Appia. Un autre exemple de catacombes juives fut découvert en 1602 dans le quartier de Monteverde.

« Sachant que dans la Rome antique, les gens enterraient leurs proches dans des cimetières situés à proximité de leur lieu de résidence, la répartition des preuves en dit long : l’emplacement de ces cimetières juifs constitue des preuves incontestables [montrant] que, dans l’Antiquité tardive, les Juifs ne vivaient pas dans un seul endroit », peut-on lire dans le catalogue du musée de Ferrare consacré aux catacombes juives.

Selon des estimations récentes reflétant un consensus parmi les historiens, la communauté juive romaine du premier siècle comptait entre 40 000 et 50 000 personnes, soit 5 à 6 % de la population locale. Ce chiffre a été repris dans le catalogue du musée.

Les inscriptions trouvées dans les catacombes indiquent également qu’au moins 12 congrégations de synagogues se distinguaient, selon des facteurs qui se chevauchaient parfois, tels que le quartier et l’origine géographique des fidèles. Parfois, les congrégations étaient même centrées autour d’une seule profession. D’après les inscriptions, nous apprenons aussi que les Juifs avaient de nombreuses occupations différentes, des bouchers aux médecins.

Le musée de la Shoah en suspens

En 2005, le terrain de la villa Torlonia a été désigné comme futur site du musée de la Shoah de la capitale. Cependant, 13 ans plus tard, la construction n’a pas encore commencé. Le musée de la Shoah de Rome continue d’abriter temporairement son siège dans le bâtiment de la Casina dei Vallati, dans le ghetto juif historique de la ville. On ne sait pas quand le nouveau bâtiment sera érigé.

Entre-temps, les travaux dans les catacombes ont été achevés récemment. Il appartient maintenant aux autorités italiennes d’ouvrir le site au public.

« Le site a été entièrement fouillé. Nous planifions maintenant un projet supplémentaire afin de le consolider, le restaurer et le rénover pour qu’il soit ouvert au public », a déclaré Daniela Rossi, archéologue et représentante de l’Autorité des antiquités au Times of Israel.

« Les fonds ont déjà été alloués, il s’agit simplement de passer par le processus bureaucratique, bien que je ne puisse malheureusement pas faire une estimation sur le temps que cela prendra », a-t-elle dit.

Mme Rossi a été très impressionnée par son expérience de travail avec l’équipe emmenée par Genach.

« C’était la première fois que je coopérais avec une équipe aussi unique – il y a eu un apprentissage et un enrichissement mutuel profond. J’ai été particulièrement impressionnée par une chose : pour nous, les restes humains n’étaient que des squelettes. Pour eux, il s’agissait de leurs grands-parents », se souvient-elle. « Je ne l’oublierai jamais ».

 

 

2) Salvini crée la polémique en prononçant un discours sur le même balcon que Mussolini

Le Parisien>International|Le Parisien| 05 mai 2019, 11h02 | MAJ : 05 mai 2019, 11h08 |16
Ce n’est pas la première fois que Matteo Salvini prend comme référence Mussolini Tweet Matteo Salvini

En tournée électorale, Matteo Salvini a fait un discours du balcon de l’hôtel de ville de Forli où Benito Mussolini avait assisté dans les années à un massacre de partisans de la démocratie.

Ce n’est pas la première fois que Matteo Salvini, vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur italien de la Ligue du Nord se donne des airs de Mussolini avec des poses sur les photos les mains sur les hanches ou torse nu…

Alors qu’il était en tournée électorale à Forli en Emilie-Romagne, Matteo Salvini s’est adressé à la foule depuis le balcon de l’hôtel de ville.

Or c’est depuis ce balcon que Benito Mussolini avait assisté à l’assassinat de jeunes partisans de la démocratie pendus aux réverbères dans les années 1920. Il y avait tenu plusieurs rassemblements.

 

Salvini.png

 

« Le 26 mai, la terre traditionnellement rouge se réveillera colorée de vert et de bleu », a lancé Matteo Salvini à la foule. Le lendemain dans un tweet, il se félicitait : « Un spectacle la nuit dernière ! ».

Salvini1.png

Un discours qui a provoqué l’indignation sur les réseaux sociaux et d’une partie de la classe politique italienne mais aussi dans une partie de la foule qui assistait à ce discours avec des sifflets, Salvini a répliqué avec mépris.

« Utiliser le balcon de l’hôtel de ville sur la Piazza Saffi pour parler à un auditoire semble imiter les rassemblements d’avant-guerre du régime » s’est offusqué Davide Drei, le maire sortant de Forlì en ajoutant que ce discours était « une mauvaise soirée pour notre ville, une mauvaise façon de faire campagne qui n’est pas à la hauteur de l’histoire démocratique de Forli ».

 

 

Pour le député Marco Di Maio, le rassemblement de Salvini a rouvert une « cicatrice » de l’histoire de cette ville. « Le langage des symboles compte souvent beaucoup plus que les mots. »

SalviniCarte

 

 

3) La petite-fille de Mussolini voit rouge après un dessin de Jim Carrey sur son grand-père

 

Jim Carrey a publié sur Twitter un dessin renvoyant à la mort de Benito Mussolini, suscitant une vive réaction de la petite-fille du dictateur italien. Traitant l’acteur de «salaud», elle a tenu à rappeler le sort des enfants vietnamiens brûlés dans les bombardements américains, ainsi que les bombardements atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki.

Alessandra Mussolini, petite-fille du dictateur fasciste italien Benito Mussolini et députée européenne, a violemment réagi au tweet de l’acteur américain Jim Carrey qui a partagé sur Twitter un dessin faisant allusion au grand-père de la femme politique.

 

Jim Carrey.png

 

«Si vous voulez savoir où mène le fascisme, demandez simplement à Benito Mussolini et à sa maîtresse Claretta», a tweeté l’acteur, accompagnant son message d’une illustration montrant un homme pendu par les pieds aux côtés d’une femme.

Alessandra Mussolini.png

«Salaud», a réagi Alessandra Mussolini. Sur son compte Twitter, la députée a posté une série d’images faisant référence aux démarches hostiles entreprises par les États-Unis au cours de l’histoire. La descendante du dictateur italien a ainsi conseillé à Jim Carrey de dessiner une explosion nucléaire, les violences infligées par les hommes blancs aux esclaves noirs, des Indiens d’Amérique décimés lors de la conquête de nouveaux territoires par les européens ou encore des enfants vietnamiens brûlés au napalm dans les bombardements américains.

«Le Président Donald Trump n’a pas à s’inquiéter des médiocres attaques politiques de Jim Carrey; ses dessins ne sont que du papier sale», a ajouté Mme Mussolini.

Le dessin de Jim Carrey renvoie aux circonstances de la mort de Mussolini et de sa maîtresse Claretta Petacci, capturés par des partisans italiens et fusillés le 28 avril 1945. Leurs corps ont été livrés à une foule en colère, pendus par les pieds, sur la Piazzale Loreto de Milan.

Sputnik

 

4) Et au Parlement Européen

Parlement européen
© AFP 2019 Frederick Florin

Le président du Parlement européen, l’Italien Antonio Tajani, s’est excusé jeudi pour ses propos sur Mussolini, qui ont créé la polémique dans son pays et ont été condamnés par plusieurs groupes politiques à Strasbourg, certains allant jusqu’à réclamer sa démission.

«En tant qu’antifasciste convaincu, je présente mes excuses à tous ceux qui ont pu être offensés par ce que j’ai dit. Mes propos n’avaient aucunement pour but de justifier ou de minimiser un régime antidémocratique et totalitaire», a indiqué M.Tajani dans un communiqué. «J’ai toujours été profondément antifasciste, j’ai toujours souligné que Mussolini et le fascisme étaient les chapitres les plus sombres de l’histoire du siècle dernier, sans aucune distinction», a assuré le président du Parlement européen.

 

MORALITE

« L’ Histoire est un Perpétuel Recommencement »

Thucydide

Afficher l’image source

« Guerre du Péloponnèse »

 

 

A MEDITER

 » Il est dans la Nature de l’homme d’Opprimer ceux qui cèdent et de Respecter ceux qui Résistent. »

Jérôme Bourbon : Actualité de Mai 2019

Procès, Europe, Notre-Dame: 80 minutes de Nitroglycérine avec JB

16ème entretien rivarolien de mai 2019 sur l’actualité politique en présence de son directeur Jérôme Bourbon, interrogé par Florian Rouanet.

Sommaire séquentiel :

0:50 – Les procès d’intentions soviétiques pleuvent sur la dissidence.

15:35 – Le Grand Débat démocratique entre Gilets Jaunes et Emmanuel Macron.

21:16 – Affaire Notre-Dame de Paris suite : reconstruction internationale et incendie criminel.

31:10 – Dogme laïque du réchauffisme climatique avec Greta Thunberg.

38:40 – Bilal Hassani et sa boîte de nuit gay à l’hôtel de ville parisien. 43:19 – Résultats des élections politiques espagnoles.

49:21 – Élections européennes : faux espoirs, débats délirants, candidats en surnombre, fausse fracture populiste, censures réelles.

1:09:10 – Les agents de Bergoglio en faveur du climat et des migrants.

1:14:20 – Livre du mois: « De la question juive » de l’abbé Rioult (commande de l’ouvrage : http://editionssaintagobard.lasapinie…).

1:23:21 – Détails d’abonnement à l’hebdomadaire papier. Contact : https://rivarol.com rivarol@contact.com https://francenationaliste.wordpress.com