Archives mensuelles : mai 2019

Raid de la police dans une loge maçonnique en Italie : 27 personnes de haut rang impliquées.

La police a arrêté 27 personnes au cours d’un raid sur une loge maçonnique impliquées dans des activités illégales, y compris la corruption et l’ingérence dans la politique et le système judiciaire, selon les rapports locaux.

De nombreux politiciens locaux, fonctionnaires et officiers de police se sont révélés être liés aux activités notoirement secrètes de la loge maçonnique, ajoutant du poids aux allégations selon lesquelles la franc-maçonnerie exerce un contrôle sur la politique.

Selon la police, la loge maçonnique de Trapani, en Sicile, est impliqué dans la corruption, les pots-de-vin, le trafic de drogue, le détournement de fonds, et interférer avec le travail du système judiciaire.

Parmi les personnes arrêtées au cours de l’opération « Artemisia » figuraient d’anciens et actuels hommes politiques, des fonctionnaires, dont un ancien législateur fédéral et un ancien maire de la commune de Castelvetrano, et même des policiers, selon Giornale di Sicilia.

Rapport Spoutnik : Ils sont maintenant accusés d’avoir commis des crimes contre l’administration locale, le système judiciaire et d’avoir organisé un syndicat du crime. La loge aurait eu une grande influence sur le gouvernement local et influencé la répartition de son budget.
Ses membres auraient également réussi à obtenir des informations secrètes sur les enquêtes en cours et à les influencer en manipulant des preuves.

Le groupe aurait également été impliqué dans un certain nombre d’autres activités illégales, notamment le trafic de drogue, la corruption, la fraude et le détournement de fonds.

Outre les 27 personnes qui ont déjà été arrêtées, la police interroge 10 autres personnes, qu’elle soupçonne d’aider aux activités du lodge.

Source : NEWSPUNCH

 

Une Loge maçonnique secrète à Castelvetrano, la ville où est né le superlatitante Matteo Messina Denaro de Trapani. Vingt-sept arrestations pour crimes contre l’administration publique et pour association de malfaiteurs. Menottés, entre autres, les anciens députés régionaux de Forza Italia, Giovanni Lo Sciuto et Francesco Cascio, et l’ancien maire de Castelvetrano, Felice Errante. Dix suspects.

Source : https://www.palermotoday.it/video/loggia-segreta-politici-arrestati-francesco-cascio-immagini.html

*****

Ce n’est pas pour RIEN que Matteo Salvini (La Ligue) et le Mouvement (5 Etoiles) ont fait Interdire la Franc-Maçonnerie au sein de l’ETAT ITALIEN.

« La Peste est de Retour » disaient les Francs-Macs et affiliés !

Nous constatons désormais dans quel Camp se Trouve LA PESTE.

 

Comment le Lobby LGBTQ et ses ramifications ont Menti pour parvenir à leur Fin !

Site  Info Catho : https://www.infocatho.fr/mensonge-parvenir-a-fins-lgbt-autres-ont-menti-peuple-parvenir-a-leurs-fins/

Alors que Jean-Luc Romero tente une nouvelle fois de manipuler l’opinion avec son slogan “ma mort m’appartient”, il n’est pas inutile de se rappeler les procédés du personnage. Quand on ment pour parvenir à ses fins, les fins sont-elles si bonnes que cela ?

Dans cette vidéo de 25 secondes que je vous invite vraiment à regarder, ce membre actif de l’organisation LGBT et président de l’association pour la promotion de l’euthanasie (ADMD) déclare ceci à propos du PACS :

“Boutin l’a dit. Et elle avait raison. C’est bien la seule chose avec… Quand elle disait « tout ça c’est la porte ouverte au mariage et tout”. Bien sûr qu’elle avait raison ! Bien sûr que quand on se retrouvait entre nous on rigolait et on disait : voilà, on dira tout le contraire devant les médias, devant tout le monde, dans nos réunions publiques. Il faut avoir un peu de stratégie en politique quand on veut arriver… Quand en plus on sait que ça va dans le sens de l’égalité des droits.”

 

http://www.citizengo.org/fr

*****

COMMENT LES GROUPES LGBTQ TRAFIQUENT LEURS ETUDES

Site Info Catho : https://www.infocatho.fr/comment-les-groupes-lgbt-trafiquent-leurs-etudes/

Lorsque l’on parle avec certaines personnes du risque pour les enfants élevés par des couples de même sexe, ils nous répondent que de nombreuses études « scientifiques » montrent que ces enfants sont plus ouverts, épanouis et heureux que les autres enfants. Si l’on ose citer d’autres travaux mettant le contraire en évidence, ils prétendent que le chercheur l’ayant produite est un intégriste, et que son article a été invalidé, et que lui-même aurait reconnu la fraude. Pourtant, les études montrant que les enfants élevés par des couples de même sexe vont aussi bien ou mieux que les autres souffrent toutes de problème de méthodologie, que des rapporteurs consciencieux n’auraient pas dû laisser passer, s’ils ne les utilisaient pas eux-mêmes pour leurs fins. Nous allons donc résumer les principaux moyens utilisés par les « chercheurs » liés aux groupes LGBT pour produire les résultats soutenant leur idéologie.

Échantillons de convenance

Pour obtenir des données, par interview de personnes, il y a deux approches possibles (dira-t-on la bonne et la mauvaise ?) : soit on utilise un tirage aléatoire dans la population, ce qui donne un échantillon représentatif, soit on recrute des gens via un réseau (ce que l’on appelle un échantillon de convenance), ce qui donne de facto un échantillon biaisé. Regardons ce qui se fait dans la pratique, avec ce tableau issu d’une étude par Allen1 :

bl1

Tableau LGBTQ.png

Il en ressort que la majorité des études n’utilisent pas un échantillon aléatoire, mais un échantillon recruté. Pour illustrer la méthodologie, le “chercheur” met des affichettes dans des lieux publics (gay-friendly de préférence) pour être contacté par des personnes intéressées par cette étude, souvent en sachant le but de la recherche. Ce qui provoque 3 inconvénients : la personne qui répond sera consciente que cette recherche sera dans le but d’améliorer la vision de son mode de vie et améliorera le tableau, celle dont la situation est périlleuse refusera de répondre pensant être un mauvais exemple, et finalement, uniquement les personnes fréquentant des lieux publics pourront être contactées par l’étude, ce qui exclut d’emblée les personnes marginales, à problème. Seules les études utilisant un recrutement ont pu montrer un mieux-être pour les enfants élevés par des couples de même sexe, les autres montrant au mieux un “pas de différence”.  Une enquête sur recrutement demande moins de travail, et a un coût moindre qu’une enquête sur échantillon aléatoire, ainsi cette mauvaise méthodologie permet de faire rapidement une multitude de recherches et de saturer les médias par la quantité. Une pétition a été lancée pour demander le retrait de telles publications. Au passage, dans une vidéo de propagande intitulée “À nos enfants”, l’une des personnes interrogées présente une base de données, mélangeant des couples du Canada, de France et d’ailleurs, spécialement conçue pour faire des études montrant le bien-être des enfants élevés par des couples de même sexe.

L’échantillon amputé

Avoir un échantillon aléatoire n’est pas garant de sérieux ; en effet, l’étude Rosenfeld2, qui prétend ne pas voir de différence sur un grand échantillon, a en réalité tronqué sa population, comme expliqué dans son matériel et méthode, de tous les individus ayant déménagé dans les 5 années précédentes. Ceci n’est absolument pas rigoureux, puisque les déménagements ont un impact sur la réussite de l’enfant, et que les couples de même sexe sont plus mobiles que les autres. Comme les effets se cumulent, cette manipulation volontaire des données sert à effacer une partie des risques.

Échantillons de petites tailles.

Parmi les études sur échantillons aléatoires, certaines ont des effectifs très faibles. On doit reconnaître qu’avec 1 à 2 % de personnes homosexuelles dans la population, obtenir de grands effectifs est complexe, mais un effectif réduit prive les résultats de toute puissance. C’est le cas par exemple des études de Wainright3,4, qui utilisent le même échantillon de 44 personnes pour plusieurs études.

bl5

On remarque que certains facteurs peuvent varier du simple au double, sans être significatif. On comprend mieux que de telles études ne voient aucune différence.

 

Le contrôle à la population générale

Certaines études, en particulier celles sur des échantillons recrutés, n’incluent pas de contrôle (“comparaison group size : None” dans le tableau plus haut). Ils comparent donc leurs données à la population générale. C’est par exemple le cas de l’étude australienne menée par Crouch5. Le principal problème est que cette population comporte aussi bien des enfants dans des familles biologiques intactes, des familles monoparentales, des familles recomposées, des familles adoptives et même des familles homoparentales.

Poser l’évaluation aux parents plutôt qu’aux enfants

Un même test peut donner des différences en fonction du chercheur. Paul Sullin a fait cette comparaison6 entre plusieurs études, dont une immense étude australienne.

bl3

En lisant le matériel et méthode, il ressort que dans le cas de l’étude australienne, ce sont les parents qui ont rempli le questionnaire pour leurs enfants. En connaissant la finalité, et bien entendu avec un échantillon recruté puisque les parents n’avaient pas l’obligation de rendre le test.

Sur ce sujet, il serait intéressant de poser simultanément le même questionnaire aux parents et aux enfants, ce qui pourrait montrer une différence d’évaluation entre le ressenti des parents et celui des enfants, en fonction de la structure familiale.

Les conclusions qui ne sont pas en accord avec les résultats.

Certaines recherches écrivent noir sur blanc qu’il n’y a pas de différences entre les enfants élevés par des couples de même sexe et les autres, pourtant, en regardant les données présentées, on se rend compte qu’il y en a, c’est par exemple le cas de l’étude Rosenfeld2 comme on peut le voir ci-après :

bl4

 

Dans le cas cité, il était très facile de mettre en évidence le problème, mais dans d’autres cas7, remarquer par exemple que les couples lesbiens sont plus irrités face au comportement d’un enfant, qu’il y a plus de tension et de colère, demande quelques compétences en analyse.

Les données imaginaires.

Le referendum irlandais sur le mariage entre personnes de même sexe faisait suite à une étude8 prétendant que les contacts avec des militants LGBT permettaient de changer l’opinion des électeurs. Cette étude, retirée depuis, présentait des résultats qui semblaient trop bons pour être vrais. Un chercheur a donc contacté l’institut chargé de faire l’enquête, qui a nié avoir un contact avec les auteurs, et de plus a affirmé ne pas avoir la logistique pour mener une telle étude.

Les falsifications, manipulations et vols de données sont malheureusement fréquents dans le monde de la recherche, et un jeune chercheur qui refuserait de s’y soumettre pourrait s’attirer les foudres de l’institution pour laquelle il travaille (ce que j’ai malheureusement appris à mes frais).

La diffamation des autres études

Quand une étude est faite de façon rigoureuse, elle met en évidence que les enfants élevés par un couple de même sexe rencontrent des difficultés aussi bien à court qu’à long terme. C’est par exemple le cas des études de Mark Regnerus9.

Ces résultats n’allant pas dans le sens des groupes LGBT, ils affirment que ces études ont été invalidées, pourtant plusieurs inquisitions au sujet de son principal article (ici et )  ont conclu qu’il n’y avait aucune fraude, et que les seules points critiquables étaient inhérents au sujet.

Conclusion

Les études fiables sur la question du devenir des enfants élevés par un couple de même sexe sont assez rares. Depuis ma dernière analyse sur la question, il n’y a qu’une nouvelle recherche10 fiable, qui montre qu’une fois adulte, une personne ayant été élevée par un couple de même sexe a un risque accru de dépression.

Les études biaisées sont légions, car bon marché, et potentiellement chaque université est capable de produire une telle recherche chaque année. Certaines manipulations sont faciles à voir, en lisant la méthode d’échantillonnage ou en regardant les données brutes, la majorité des fraudes sont visibles. D’autres, comme les inventions de résultat demandent un travail de vérification accru.  Mais au final, bien que cela ne soit pas intellectuellement rigoureux, la façon la plus simple est encore de lire la conclusion, si elle est positive pour les enfants élevés par un couple de même sexe, alors il y a suspicion de fraude !

Benjamin Leduc

Références

  1. Allen, D. W. High school graduation rates among children of same-sex households. Rev. Econ. Househ. 11, 635–658 (2013).
  2. Rosenfeld, M. J. Nontraditional families and childhood progress through school. Demography 47, 755–775 (2010).
  3. Wainright, J. L., Russell, S. T. & Patterson, C. J. Psychosocial Adjustment, School Outcomes, and Romantic Relationships of Adolescents With Same-Sex Parents. Child Dev. 75, 1886–1898 (2004).
  4. Wainright, J. L. & Patterson, C. J. Delinquency, victimization, and substance use among adolescents with female same-sex parents. J. Fam. Psychol. 20, 526–530 (2006).
  5. Crouch, S. R., Waters, E., McNair, R., Power, J. & Davis, E. Parent-reported measures of child health and wellbeing in same-sex parent families : a cross-sectional survey. BMC Public Health 14, 635 (2014).
  6. Sullins, D. P. Bias in Recruited Sample Research on Children with Same-Sex Parents Using the Strengths and Difficulties Questionnaire (SDQ). (Social Science Research Network, 2015).
  7. Bos, H. M. W., Knox, J. R., van Rijn-van Gelderen, L. & Gartrell, N. K. Same-Sex and Different-Sex Parent Households and Child Health Outcomes : Findings from the National Survey of Childrenʼs Health. J. Dev. Behav. Pediatr. 37, 179–187 (2016).
  8. LaCour, M. J. & Green, D. P. When contact changes minds : An experiment on transmission of support for gay equality. Science 346, 1366–1369 (2014).
  9. Regnerus, M. How different are the adult children of parents who have same-sex relationships ? Findings from the New Family Structures Study. Soc. Sci. Res. 41, 752–770 (2012).
  10. Sullins, D. P. Invisible Victims : Delayed Onset Depression among Adults with Same-Sex Parents. Depress. Res. Treat. 2016, e2410392 (2016).

*****

Lire l’ENRACINEMENT de Simone Weil

En PDF Gratuit : https://epdf.tips/lenracinement.html

 

Afficher l’image source

 

 

Bergoglio prié de la Mettre en Veilleuse au sujet des Pharisiens !

Site : http://www.fr.yahoo.com/

« Le pape, ami des Juifs, prié d’adoucir ses homélies sur les pharisiens »

 

Cité du Vatican (AFP) – Artisan du rapprochement avec les Juifs, le pape François devrait prendre plus de précautions lorsqu’il mentionne à répétition les « hypocrites » pharisiens, un stéréotype négatif qui a alimenté des siècles d’antijudaïsme catholique, estiment des érudits des deux religions.

Les relations entre catholiques et Juifs ont pris un nouveau départ grâce à un document du Concile Vatican II, « Nostra Aetate », qui en 1965 a enfin prôné le respect du judaïsme. Pendant des siècles, l’origine juive de Jésus avait été occultée et les Juifs présentés comme un peuple déicide.

Un demi-siècle plus tard, un congrès d’érudits, juifs et chrétiens, s’est réuni pendant trois jours à Rome dans une atmosphère cordiale pour partager leurs recherches pointues sur « Jésus et les pharisiens ».

Leur sujet n’a rien d’anecdotique pour les rabbins, troublés par les citations sans nuances du pape tirées du Nouveau testament, où Jésus traite d’hypocrites les membres de ce petit groupe religieux et politique, dénonçant leur grande rigidité sur la Loi juive et leur opposant son propre message d’amour.

Dans une homélie matinale d’octobre, le pape décrivait ainsi les pharisiens: « il leur manquait la vie. Ils étaient pour ainsi dire inanimés. Ils étaient rigides (…) Les gens ne comptaient pas pour eux. Ce qui importait c’était la Loi ».

Or peu d’éléments historiques sont disponibles sur ce groupe, venu à personnifier tous les Juifs.

L’image des perfides pharisiens s’opposant à Jésus est devenue une composante de la culture occidentale, installée dans les dictionnaires, les articles académiques, les films, et encore aujourd’hui dans certains prêches protestants et catholiques.

« Ca serait une bonne idée qu’un juif assiste à chaque messe dans le monde » pour corriger les préjugés, « mais nous ne sommes pas assez nombreux! », plaisante Amy-Jill Levine, professeure américaine de Nouveau testament et d’études juives.

Il revient au pape de montrer l’exemple, ont jugé les 400 universitaires et religieux reçus jeudi au Vatican. L’organisateur du congrès -l’Institut biblique pontifical, vieux de 110 ans, chapeauté par des jésuites- a fait mouche en transmettant ses suggestions pour inspirer le discours du pape.

-« Stéréotype dommageable »-

« Le mot « pharisien » signifie souvent « personne hypocrite » ou « présomptueuse ». Pour beaucoup de Juifs, cependant, les pharisiens sont les fondateurs du judaïsme rabbinique et donc leurs ancêtres spirituels », a relevé le pape dans son texte très attendu.

« L’histoire de l’interprétation a favorisé des images négatives des pharisiens, même sans une base concrète dans les récits évangéliques » et « cette vision a été attribuée par les chrétiens aux Juifs en général », a convenu François.

« Dans notre monde de tels stéréotypes négatifs sont devenus malheureusement très répandus. Un des stéréotypes les plus anciens et les plus dommageables est justement celui du « pharisien » », a-t-il ajouté.

Le pape a encouragé les recherches historiques sur ce groupe juif pour « combattre l’antisémitisme ». Il faut aussi le présenter « de manière plus appropriée dans l’enseignement et dans les prêches » catholiques, a-t-il admis.

Pour le rabbin David Rosen, directeur des affaires interreligieuses du Comité juif américain (AJC), la mention isolée du mot pharisien « ne transforme pas quelqu’un en antisémite », mais « c’est clairement un élément de l’antisémitisme ».

Pour lui, toute référence aux pharisiens doit être contextualisée. Et on devrait dire « ces » pharisiens ou « ces » Juifs, évitant toute généralisation.

« Nous avons soulevé la question auprès de la conscience du pape. Je ne crois pas qu’il utilisera ce terme d’une manière aussi cavalière à l’avenir », juge ce participant.

Un sentiment également confié à l’AFP par le rabbin argentin Abraham Skorka, grand ami du pape, jugeant que François, désormais conseillé, saura « comment bien présenter » les pharisiens.

« Nous en avions déjà parlé, mais il me répondait « je cite le Nouveau testament » », raconte-t-il, « vous savez le pape a tellement de choses en tête! ».

« C’est un petit et un gros détail en même temps », décrit Abraham Skorka, « le pape doit modifier sa position en tant que geste envers le passé ».

« L’idée est de polir les points de friction dans les relations judéo-catholiques », formule celui qui connaissait Jorge Bergoglio lorsqu’il était archevêque de Buenos Aires. Ensemble, ils ont écrit un livre et enregistré 31 émissions télévisées.

Les deux hommes correspondent désormais souvent par courrier électronique. « Le pape multiplie les déclarations sur la proximité entre judaïsme et christianisme », se réjouit le rabbin.

« Pour un chrétien toute forme d’antisémitisme constitue un rejet de ses propres origines », a ainsi martelé récemment François.

*****

 

Mais qui peuvent bien être les PHARISIENS ??? De QUI peut bien Parler Notre Seigneur Jésus ?

 

De quelle Origine peut-être le SANHEDRIN ? Gauloise ?

« Pour un chrétien toute forme d’antisémitisme constitue un rejet de ses propres origines », a ainsi martelé récemment François.

Bergoglio parle de « NOS ORIGINES » !

Oui, parlons-en Bergoglio, c’est très simple !

 

« Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. » Ch. De Gaulle

Et c’est le site  : Terre d’Israël  qui le publie le 22 février 2016 !

Le Général De Gaulle disait il y a exactement 50 ans, ce que tout le monde feint de découvrir soudain….

De fait, les Origines de Bergoglio ne sont pas les mêmes que les nôtres.

 

Nous avons bien compris que Bergoglio oeuvre pour que Rome devienne OFFICIELLEMENT une Ramification de la synagogue………………………………

 

…………………………..alors que nos Origines à nous font que nous voulons nous débarrasser DEFINITIVEMENT de la synagogue.

Afficher l’image source

Ce qui CHANGE TOUTE L’HISTOIRE A VENIR.

 

 

 

 

Un site « Antifa » se hisse contre Yvan Benedetti.

Yvan Benedetti2

 

L’irrécupérable vermine fasciste Benedetti n’a donc pu s’empêcher de provoquer à plaisir la commission d’enquête parlementaire contre les groupuscules d’extrême-droite (dont je suis attentivement les travaux ici) par sa négation de crimes contre l’humanité. Mais ce n’est pas le seul registre dans lequel il a étalé avec complaisance pour le pire de l’humanité ses immondices idéologiques. Il est difficile d’isoler tel ou tel propos répugnant, comme l’ont fait plusieurs articles de la presse main-stream tel que celui visible ci-dessus,  tant ils le sont tous…

Benedetti, en petit orateur baveux, si convaincu (la marque des imbéciles : leurs certitudes, aucune place pour le doute) par son aveuglement idéologique haineux, est peu avare d’ignominies. Ainsi, prétendre dans son incroyable louange de Faurisson, sans le moindre recul d’aucune sorte, qu’il s’agit de travaux sérieux…   On sait quoi en penser ici. Il n’y a pas débat.

L’ensemble de l’audition a été rendue publique sur le site de l’Assemblée nationale, ici. Vous pourrez donc constater par vous mêmes ce que je dénonce ici. J’ai cependant isolé plusieurs blocs d’extraits, qui démontrent factuellement que cette ordure cumule les registres de l’immondice : négation de crimes contre l’humanité, antisémitisme radical, racialisme, nationalisme et suprémacisme blanc (auquel il prétend ne pas adhérer tout en s’en prévalant jusque dans le crops des femmes enceintes.. Bref), toutes caractéristiques propre à son racisme viscéral.  Mais il est aussi contre les droits des femmes, ce qu’on pourrait qualifier d’anti-féminisme primaire et, comme tous ces virilistes à deux balles, homophobe….

« Benedetti : car si ce génocide – je parle bien des chambres à gaz homicides – n’a pas eu lieu, c’est selon moi une grande nouvelle de savoir que l’homme n’est pas capable d’une chose aussi abominable ; telle est ma position. J’ai lu et beaucoup étudié le travail de Robert Faurisson et de cette école révisionniste, et je pense qu’il s’agit de travaux sérieux.

« En tant que nationalistes, nous sommes tout à la fois défenseurs de la chrétienté, de la souveraineté nationale et d’une ethnie historique en Europe, qui est la race blanche, même si ce sont peut-être des gros mots pour vous ou pour d’autres.

« Le terme d’antisémitisme est complètement biaisé. Il s’agit d’un anathème que l’on vous tatoue au fer rouge pour vous discréditer, vous couper la parole et vous liquider. À l’époque, c’était en fusillant, maintenant, c’est médiatiquement et socialement.

Pour ma part, je parle plutôt d’idéologie, de judaïsme politique. C’est une idéologie qu’il faut éradiquer, parce qu’elle est le moteur du mondialisme. Les représentants du « judapo » en France sont la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA), le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), qui convoque tout le monde pour son repas ; enfin, quasiment tout le monde, certains ne sont pas les bienvenus, vous en savez quelque chose, madame le député. Mais ce sont eux qui imposent aujourd’hui la tyrannie du judaïsme politique en France.

D’ailleurs, les donneurs d’ordre de la dissolution de l’Œuvre française sont à chercher outre-Atlantique. C’est le président du Congrès juif mondial (CJM), M. Ronald Lauder, qui, le 6 février 2013, a reçu la Légion d’honneur à l’Élysée, et a demandé au Président de l’époque, M. Hollande, de mettre hors d’état de nuire ceux qu’il appelle les antisémites – la révolution de la quenelle prenait à l’époque une ampleur qui effrayait beaucoup de monde. C’est donc suite à cette visite, à cet ordre du patron du Congrès juif mondial et à l’affaire Méric, à laquelle nous sommes totalement étrangers, que la dissolution de l’Œuvre française a été prononcée. Cette dissolution a été revendiquée par Valls dans son discours d’université d’été, en septembre, à La Rochelle.

«  benedetti : Ceux qui ont courbé la tête et qui sont passés sous les fourches caudines du judaïsme politique. Tous ces grands meneurs fréquentent le mémorial de Yad Vashem et entretiennent la religion holocaustique, que nous combattons, puisqu’elle veut se substituer au catholicisme et à la chrétienté.

 » Mme Élise Fajgeles. Vous dites que l’antisémitisme est caricatural. Quand des personnes sont tuées en France parce qu’elles sont juives, est-ce pour vous caricatural, de l’antisémitisme avéré et condamnez-vous ces meurtres ?

M. Yvan Benedetti. Il y a une loupe grossissante sur tout ce qui peut arriver à la communauté juive en France et engager cette communauté. C’est dommageable, car cette loupe grossissante entretient et nourrit un sentiment contre cette communauté. Tous ceux qui prétendent lutter contre ce qu’ils appellent l’antisémitisme ne font que participer à la montée des griefs qui existent et qui sont de plus en plus nombreux contre cette communauté.

Vous me parlez des nombreuses études et documentaires, mais cela ne veut pas dire grand-chose. Un film avec un bon scénario et de bons acteurs, vous lui faites dire ce que vous voulez. Ce qui est évident, c’est qu’il y a eu beaucoup de morts. L’engagement du judaïsme politique, de certains représentants autoproclamés de la communauté juive, qui a engagé la communauté dans la guerre avec les nationalismes de guerre contre les nationalismes en Europe a fait qu’il y a eu un affrontement et que, dans la volonté de neutraliser ce judaïsme politique, il y a eu de nombreux morts. Ça, c’est évident. Mais la Seconde Guerre mondiale a fait de nombreux morts, et je ne vois pas pourquoi un mort français, un mort allemand, les femmes violées en Allemagne, ou le bombardement de Dresde ne seraient pas abordés avec le même humanisme avec lequel certains juifs ont été traités.

Mme Élise Fajgeles. Vous reconnaissez le chiffre de 6 millions de juifs morts ?

M. Yvan Benedetti. Non, bien sûr que non ! C’est complètement pipeau ! Je ne veux pas aborder la question du révisionnisme, mais en 1943, dans les Cahiers de la Ligue internationale contre l’antisémitisme (LICA), publiés à Alger, les 6 millions de morts sont déjà annoncés. Je vous transmettrai les Cahiers de la LICA, si vous le souhaitez. C’est bidon ! C’est complètement bidon ces 6 millions de morts. Il y a eu des morts, bien évidemment, mais pas six millions. Regardez les chiffres qui ont été annoncés pour le camp d’Auschwitz : on est parti de 4 millions de morts, et aujourd’hui le chiffre officiel est de 200 000. Tous les chiffres officiels diminuent dans chacun des camps, sauf le chiffre de six millions. Il faut laisser aux historiens la possibilité de travailler sur ce sujet. Il n’appartient pas aux politiques de le faire ; c’est grave, quand les politiques se chargent de l’histoire. Très grave. On en arrive à des dérives aujourd’hui.

Mme la présidente Muriel Ressiguier. Le PNF a publié les propos suivants : « la femme doit être soutenue dans son rôle de mère » ; « les lois réprimant l’apologie de l’avortement et la promotion de l’homosexualité doivent être intégralement rétablies ». Et parlant des femmes nationalistes, je cite : « le premier de leur rôle se joue avant tout à l’intérieur de leur ventre, dans l’attente d’une progéniture blanche ». Vous associez-vous à ces propos ? Comment voyez-vous le rôle de la femme ?

M. Yvan Benedetti. Oui, je m’associe à ces propos. C’est le respect d’un ordre naturel. Il faut donner la possibilité aux femmes de s’accomplir dans la maternité, à travers un salaire maternel, défendre une politique familiale forte d’accès à la propriété, entre autres. La politique qui a été menée ces dernières années est une politique de mort, une politique contre la famille. L’avortement est un crime, selon nous, du point de vue de la morale, puisqu’il s’agit de l’assassinat d’un être en devenir, mais c’est aussi un crime politique, puisqu’il fait partie du génocide ethnique que nous vivons aujourd’hui.

 » Mme la présidente Muriel Ressiguier. Que pensez-vous de l’homosexualité ?

M. Yvan Benedetti. L’homosexualité est une affaire personnelle, particulière. À partir du moment où elle déborde des chambres à coucher et veut imposer un ordre social, une référence politique, nous luttons contre. Tout comme celui qui aime se balader nu chez lui ; libre à lui de le faire mais sortir de la maison dans cette tenue est matière à troubler l’ordre public.

De même, toutes ces lois relatives au mariage homosexuel, et de propagande entretenue par une coterie politique de plus en plus puissante, la coterie LGBT – je ne sais plus ce qu’il faut rajouter –, sont une erreur politique et sociale grave que nous allons payer très cher.

(source)

On ne peut pas ne pas penser que l’attitude du nazi Benedetti face à la commission d’enquête sur les groupuscules d’extrême-droite n’a pas de lien avec l’insupportable déni de justice dont a bénéficié son collègue en inhumanité Soral… qui lui aussi peut se permettre toutes les outrances racistes. Comment voulez-vous qu’il craigne quoi que ce soit d’irrémédiable, si fort qu’il peut être du total sentiment d’impunité que ses déclarations les plus sordides, les plus ordurières, les plus insupportables pour tout humain digne de ce nom,  n’entraîneront au pire pour lui qu’une peine qui ne sera jamais appliquée ?

On remarquera également qu’il se revendique expressément des gilets jaunes, dont il dit avoir été présent aux deux tiers des manifestations. Il s’en est pourtant fait virer à coups de pompes dans le cul… à la suite de quoi il se dit victime de violences intolérables… Ils osent tout. Leur marque.

Pour terminer, on notera que la commission parlementaire a décidé à l’unanimité de saisir le procureur pour  ses propos constitutifs notamment de négation de crimes contre l’humanité :

Adrien Morena1.pngAdrien Morenas2.png

https://gauchedecombat.net/

 

Conclusion

Tout ce qui représente la Société Française d’avant 1789 est d’emblée rejetée par toute cette caste Rouge Ecarlate qui n’ont qu’un mot d’Ordre : COMBATTRE LES FRANCAIS POUR CE QU’ILS SONT, c’est à dire :

 

« C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns.
Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France . Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne.

Qu’on ne se raconte pas d’histoire ! Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas ? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français. Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très savants. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et les Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherez-vous de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées.. CHARLES DE GAULLE

 

…………..Et DEFENDRE CEUX QUI SONT CONDAMNES POUR MENSONGES ET AUTRES PECHES DANS LA BIBLE ET MEME DANS LE CORAN :

Voilà où Mène une Société Dyscrasique !

Vienne : un fossé « anti-homo » creusé autour du Bois Cernin à Neuville-de-Poitou.

Depuis le début de la semaine, un fossé est creusé et une barrière va être dressée pour empêcher les voitures de pénétrer dans le Bois Cernin devenu un lieu de rencontres homosexuelles.

Depuis le début de la semaine, un fossé est creusé et une barrière va être dressée pour empêcher les voitures de pénétrer dans le Bois Cernin devenu un lieu de rencontres homosexuelles.
© Photo NR

La municipalité de Neuville-de-Poitou vient de creuser un fossé interdisant l’accès en voiture dans un bois prisé des homosexuels pour leurs ébats.

Le Bois Cernin est en passe de devenir… le bois cerné ! Un petit bois ceinturé d’un large sillon en guise de ceinture de chasteté. Au fil des mois, depuis un an, ce pauvre bout de bois bordant le dolmen, isolé au milieu des grandes cultures, est devenu un lieu de rendez-vous homosexuel.

Facile d’accès depuis la RD347 toute proche, le site est aussi devenu beaucoup trop fréquenté, vers 17 h-18 h, par des hommes en quête de relations fugaces en pleine nature.

La municipalité de Neuville-de-Poitou a décidé d’y mettre un coup d’arrêt de manière radicale en creusant un fossé autour du bois et en installant une barrière avec cadenas sur la route desservant les abords immédiats du site.

« Une vingtaine de personnes différentes s’y retrouvent »

Depuis le début de la semaine, une pelleteuse et un camion s’activent pour creuser un sillon profond d’une cinquantaine de centimètres et large d’autant.

« A plusieurs reprises des familles se sont plaintes », explique Isabelle Capet, adjointe au maire en charge de la communication et du développement économique. Elles sont tombées sur des hommes en plein ébat dans les bois.

Si le site est propice aux rencontres tranquilles, au camping sauvage à la belle saison et aux escapades adolescentes toute l’année, la mairie ne veut pas qu’il devienne, en plus, un point de rencontres sexuelles. « Quand nous avons été informés de ce qui se passait, le policier municipal a été envoyé sur place, la gendarmerie aussi y va régulièrement », poursuit l’élue neuvilloise.

« Ils ont délivré des avertissements, mais je n’ai pas eu connaissance de procès-verbaux dressés. Nous nous sommes même déplacés plusieurs fois entre élus avec le policier municipal et les gendarmes, rien n’y fait, nous essayons donc une autre solution ! raconte Isabelle Capet. Je pense qu’il y a une vingtaine de personnes différentes qui se retrouvent dans le bois pour ce genre de relations. Nous avons donc décidé d’empêcher les voitures de pouvoir se garer dans le bois, car c’est ce qui se passait. »

Les personnes qui voudront accéder au site, où la mairie entretient des installations avec une sorte de club-house semi-ouvert, un barbecue en béton et des tables maçonnées, pourront toujours le faire. Mais il faudra demander la clé du cadenas au préalable.

Le fossé est censé dissuader les nouveaux utilisateurs du bois, déclarés persona non grata, de venir sur place. Le simple fait de se garer le long du bois au vu et au su de tous devrait suffire, espère la municipalité, à les contraindre de se chercher un site plus à l’écart et, surtout, à l’abri des rencontres fortuites et indésirables.

Le Bois Cernin est, semble-t-il, devenu un nouveau point de rencontres homosexuelles depuis que Jaunay-Marigny a été confronté à la même problématique au Bois de l’An 2000.

« Nous avons fait des aménagements de sécurité routière en inversant le sens de circulation. Avant les voitures arrivaient par-derrière, par le château d’eau. Maintenant, l’entrée dans le bois se fait par-devant avec un parking au niveau du rond-point. Depuis ces aménagements, nous n’avons plus de remontées », témoigne Jérôme Neveux, maire de la commune. « Le bois était en fait référencé sur un site de rencontres et des promeneurs s’étaient retrouvés nez à nez avec des gens qui n’étaient pas là pour ça ! »

 

https://www.lanouvellerepublique.fr/vienne/commune/neuville-de-poitou/neuville-de-poitou-un-fosse-anti-homo-creuse-autour-du-bois-cernin

 

Qu’en pensent les « Gays » contactés par le magasine « Têtu » ?

 

La commune de Neuville-de-Poitou, à côté de Poitiers, a fait construire un fossé et une barrière dans un petit bois pour empêcher l’accès aux voitures. Une des raisons : le lieu serait devenu depuis quelques mois un point de rencontres gay.

L’histoire prend racine dans la petite commune de Neuville-de-Poitou, 5.000 habitants, située à une dizaine de kilomètres de Poitiers. En bordure du chemin de Mirebeau, à quelques encablures du Dolmen des Amoureux, se trouve le petit bois de Cernin.

Toute l’année, « c’est un site propice aux rencontres tranquilles, au camping sauvage à la belle saison et aux escapades adolescentes », décrit La Nouvelle République. On y trouve des sentiers pédestres, des tables de pique-nique, un barbecue et même une salle des fêtes. Mais depuis quelques mois, il semblerait qu’il soit aussi devenu un « point de rencontres sexuelles » pour les gays.

Un lieu « familial »

Contactés par TÊTU, plusieurs hommes gays vivant dans la région nous ont confirmé qu’il s’agissait bien d’un lieu de rencontres, assurant toutefois qu’il est peu fréquenté. « On y va plutôt pour se faire plaisir rapidement », nous assure l’un d’eux. Le bois est également référencé sur le site gay lieudedrague.fr, qui le décrit comme un « lieu cool et sympa dans petit bois le soir ».

Des rencontres qui ne plaisent pas du tout à la mairie, qui souhaite que ce lieu, traversé par une « chemin très fréquenté » reste « familial ». « Plusieurs personnes nous ont rapporté des faits d’exhibitionnisme entre adultes, peu importe leur sexualité, et des familles sont tombées nez à nez sur des gens le pantalon au pied », déplore auprès de TÊTU la maire de la commune, Séverine Saint-Pé. 

Elle nous explique avoir elle-même constaté les faits avec d’autres élus. « Nous avons vu quatre hommes qui sortaient du bois et leur avons dit que c’était plutôt un lieu pour faire des joggings ou des balades. » Ils ont également relevé leurs identités et plaques d’immatriculation avant de les transmettre à la gendarmerie.
Pour enrayer ce phénomène, la mairie a décidé d’agir en faisant construire un fossé et une barrière cadenassée pour empêcher l’accès du site aux voitures. Et de facto, limiter l’accès aux amateurs de plaisirs en extérieur. Dans son édition du 10 mai, le journal La Nouvelle République a publié un article sur le sujet intitulé : « Vienne : un ‘fossé anti-homo’ creusé autour du bois Cernin à Neuville-de-Poitou ».

Auprès de TÊTU, Séverine Saint-Pé se dit « choquée » par l’utilisation du terme « fossé anti-homo », utilisé par le journal, et envisage de porter plainte « pour propos diffamatoires ». « Des gens ont cru qu’il s’agissait de nos propos et parlent même de porter plainte contre la mairie », regrette l’édile.

Car si ces rencontres expliquent « en partie ces aménagements », Séverine Saint-Pé martèle que ça n’est pas la seule raison. « Nous souhaitons aussi éviter l’intrusion de véhicules dans les sous-bois, qui abîment la végétation, empêcher les dépôts sauvages de déchets et lutter contre les faits réguliers d’incivilité. » Des policiers municipaux se seraient récemment fait agressés par des jeunes alcoolisés à cet endroit.

Des aménagements inutiles ?

Comme le rappelle La Nouvelle République, la commune voisine de Jaunay-Marigny avait récemment été confrontée « à la même problématique ». Le maire avait alors, lui aussi, décidé de faire des travaux sur la voirie.

Pour un des hommes que nous avons pu interroger, ces aménagements ne servent pas à grand chose.

 

« Si les gens ne vont plus au bois de Cernin, ils iront ailleurs. »

Le Bois Cernin. Crédit : Google Street View.

 

*****

Oui, bien évidemment, les Gays iront Ailleurs !

Et l’on verra des Fossés « ANTI-HOMO » dans toutes les Communes Boisées de France et de Navarre.

Olivier Mazerolle ne Décolère pas.

Il y a de quoi être en Colère contre le couple gay en voyage de noce dans une zone à Haut Risque.

C’est à cause de leur dédain du danger que la Mort des deux Brillants Militaires Français a été rendue possible !

Oui, ce couple gay EST COUPABLE.

 

Ce couple est COUPABLE d’avoir méprisé le Danger qu’avait Dicté le Quai d’Orsay, COUPABLE d’avoir ôté la Vie à deux Hommes pour Satisfaire la leur,  COUPABLE de priver à jamais les Militaires de revoir leur FAMILLE………………………………..FAMILLE qu’ils devaient fondé en ayant des enfants !

Voilà ce qu’est une Société sans Dieu dans laquelle Toutes les Valeurs sont INVERSEES.

 

Jeunes Militaires devant fonder un Foyer avec Epouse et Enfants

Militaires12

 

 

Couple Gay en voyage de noce

Vision

 

 

Jean-Claude Gayssot est un petit Cachottier !

Qui ne connait pas LA LOI GAYSSOT , cette Loi qui envoie direct devant la 17ème chambre correctionnelle toute personne qui ose simplement emettre un doute quant à l’histoire délivrée sur l’holocauste. Loi qui s’ajoute à la LOI PLEVEN pour Interdire aux Français de tout simplement PARLER alors que la France a toujours été le Pays de la LIBERTE D’EXPRESSION.

Loi Gayssot Wikipedia

Avec la Loi Gayssot, le Religion de la SHOAH a éclipsé notre Religion LA RELIGION DU GOLGOTHA, comme le dit Justement Jérôme Bourbon.

Jean-Claude Gayssot est un communiste qui continue son travail de communiste au sein du Conseil Régional d’Occitanie.

Wikipédia :

Jean-Claude Gayssot est nommé président du directoire du port de Sète-Sud de France par Carole Delga, présidente de la région Occitanie, le 19 janvier 20171.

Moins d’un an après sa nomination au port de Sète, Gayssot est désigné président de Medlink Ports, « premier ensemble fluvio-portuaire de France »2.

Le , il se déclare favorable pour accueillir dans le port l’Aquarius, navire humanitaire de l’association SOS Méditerranée avec les 141 migrants à bord, à condition d’avoir « le feu vert des autorités françaises »3.

 

J’ai donc décidé d’aller voir sur les divers sites communistes pour connaitre un peu plus ce Monsieur Gayssot.

Mon regard s’est arrêté sur le site : « Vive le Parti Communiste Français » !

Non content d’avoir fait TAIRE les Français, Le Sieur Gayssot s’est donc autorisé a « leur faire leur porte-monnaie » en faisant la PRIVATISATION des biens Nationaux !

Il en a eu du Pouvoir le Sieur Gayssot, c’est Incroyable !

Le communiste Gayssot a collaboré au gouvernement Jospin qui a le plus privatisé dans l’histoire.

En effet, il est écrit : »Gayssot a défendu la privatisation de France Telecom. Gayssot a privatisé à 50% les Autoroutes du sud de la France. Aujourd’hui des voix s’élèvent pour les renationaliser… Gayssot a fait sauter la spécialité géographique de la RATP pour préparer la mise en concurrence de son réseau. Etc. »

 

Le pillage du peuple Français continue :

 

  • Hélas pour ces cachottiers, « Le Canard » a pu fourrer son bec dans le document et constater l’ampleur des largesses concédées aux sociétés d’autoroutes. — (Hervé Martin, Le royal cadeau de Macron aux sociétés d’autoroutes, Le Canard Enchaîné, 5 juillet 2017, page 4)

 

 

Le Sieur Gayssot a fait « éclaté » le PCF de Georges Marchais qui lui, était contre l’immigration.

Gayssot étant, bien entendu, un Cosmopolite Notoire, : Tout pour les Etrangers et Rien pour le Gaulois de base qui est chez lui.

« Côté SNCF, Gayssot a commencé son ministère en 1997 en appliquant la loi Pons que le Parti avait âprement combattue, en ouvrant la voie à l’éclatement de l’entreprise avec la création de RFF. Il a fini son ministère en faisant adopter les directives européennes du « 1er paquet ferroviaire » programmant la mise en concurrence du fret. »

 

 

On peut dire aussi que Gayssot à été le Champion de l’implantation de RADARS sur le Sol Français !

« Son action en faveur de la « Sécurité routière » est critiquée par le journaliste spécialisé Jean-Luc Nobleaux dans le livre « Radars, le grand mensonge » paru en septembre 2009 : « …on se rappelle trop bien les glapissements de Jean-Claude Gayssot et Marie-Georges Buffet alors intégrés au gouvernement Jospin à la fin des années 1990, et jouant les chevaliers blancs de « l’insécurité routière », multipliant les annonces, les réunions et durcissant les lois dédiées. Et finalement ouvrant grand la porte aux dérapages sécuritaristes du cabinet de Nicolas Sarkozy décidés en 2002. » »

Sur le site « Vive le Parti communiste Français » on peut lire :

« Gayssot, un souvenir sinistre et toujours révoltant pour les communistes ! »

Site : http://vivelepcf.fr/2991/lombre-de-jean-claude-gayssot-plane-sur-la-reforme-ferroviaire/

Dominique De Villepin a, effectivement privatisé les autoroutes qu’il restait à Privatiser, les autoroutes du Sud de la France ayant déjà été privatisées à 50% par GAYSSOT.

Bizarement, JAMAIS Gayssot n’est cité !

Serait-il « Protégé » ?

 

Uniquement « Plein Feu » sur Dominique De Villepin !!!

 

 

Que cache le Bon Sieur Gayssot d’inavouable ?

Gayssot.png

 

Simplement que Bien Caché derrière « sa bonne bouille », il y a

FABIUS, l’Homme du Sang Contaminé.

 

Réflexions d’un Juif : loi Fabius-Gayssot, source du génocide des Européens.

 

C’est un juif qui le dit et l’écrit : « Comme c’est en temps de paix que s’illustre idéalement la politique carcérale d’un État, il est possible d’en déduire que le IIIe Reich libérait progressivement ses prisonniers, contrairement à la tyrannie internationaliste chaque année plus acharnée dans la guerre contre ses peuples : l’« enfer nazi » était un havre de tolérance à côté de l’« éden socialiste », cette référence des pères de nos éducateurs républicains. »

Source : https://ripostelaique.com/reflexions-dun-juif-loi-fabius-gayssot-source-genocide-europeens.html

L’on a fait porter au communiste Gayssot, le FARDEAU que l’on se refusait à porter.

Ainsi, c’est partout LA LOI GAYSSOT que l’on cite et qui est mise en avant et non

la LOI FABIUS comme il se devrait.

 

Wikipedia : Laurent Fabius2 (prononcé en français : /lɔ.ʁɑ̃ fa.bjys/) est le fils d’André Fabius (1908-1984)3, antiquaire, issu d’une famille juive ashkénaze convertie au catholicisme pendant la Seconde Guerre mondiale4, et de Louise Strasburger-Mortimer (1911-2010)5,6, catholique américaine. Baptisé à l’église Notre-Dame-de-Grâce-de-Passy, il grandit dans le quartier de Chaillot. Il a un frère aîné, François Fabius (1944-2006), et une sœur, Catherine Leterrier (née Fabius). La légendaire collection de 400 pièces de la galerie Fabius Frères, fondée par son grand-père Élie Fabius, l’un des plus importants marchands d’art de la première moitié du XXe siècle, a été vendue aux enchères en octobre 2011 après 129 années d’activité, chez Sotheby’s France et Piasa pour la somme de 9,6 millions d’euros avec quatre records du monde pour des ventes de sculptures du XIXe siècle7,8,9.

 

Aujourd’hui, c’est la pauvrette Laetitia Avia d’origine Africaine qui a été choisie pour porter la LOI DE CENSURE DE L’INTERNET, des Réseaux Sociaux.

La Loi du GENDER à l’école a été collée à la maghrébine Najat Vallaud-Belkacem.

Chacun sait qu’il faut toujours un Bouc Emissaire à ceux qui se cachent car ils sont les Vrais Tenanciers des lois perverses votées CONTRE LES FRANCAIS.

 

Qui peut croire encore que c’est Emmanuel Macron qui est aux Manettes du Paquebot France ?

 

Qui dirige ?

  • La Banque Rothschild depuis 1789  dirige à Egalité avec la Franc-Maçonnerie

Famille Rothschild

 

  • Les Milliardaires qui ont acheté l’Entière Presse :

Milliardaires

Milliardaires1.png

Milliardaires2

Le millardaire Patrick Drahi, Patron, entre-autre de BFMTV ayant fui la France mais sévissant toujours en France.

Patrick Drahi, né le à Casablanca au Maroc, est un homme d’affaires et entrepreneur francoisraélien. Il réside en Suisse5 depuis 1999.

Il est le président-fondateur du consortium luxembourgeois Altice, une multinationale spécialisée dans les télécommunications et les réseaux câblés qui est cotée à la bourse d’Amsterdam. Il est propriétaire d’un holding personnel6, Next Limited Partnership7, immatriculé à Guernesey, lequel est l’actionnaire majoritaire d’Altice8,9. Altice est le principal actionnaire de l’opérateur français Altice France, de Virgin Mobile, de l’opérateur israélien Hot, mais aussi Portugal Telecom, Altice Dominicana et l’américain Suddenlink (devenu Altice USA). Altice France est propriétaire de plusieurs médias dont Libération, L’Express, BFM TV et RMC.

En 2018, son patrimoine était évalué par le magazine Forbes à 7,1 milliards de dollars américains, faisant de lui le onzième homme le plus riche de France10.

 

  • Alain Minc , Président de la Société des Autoroutes du Nord et de l’Est de la France

Il est fils de Joseph Minkowski (1908-2011) et Lisa, née Bogacz. Son père, prothésiste-dentaire de formation, né au sein de la communauté juive de Brest-Litovsk, adhère au Parti communiste polonais, alors formation politique clandestine, et choisit l’exil en France, du côté de Bordeaux, pour passer son diplôme de dentiste. Rattrapé par la guerre, menacé d’être déporté, il combat pendant l’Occupation au sein des FTP-MOI2. En 1947, Joseph, devenu dentiste diplômé d’État, et son épouse, tous deux naturalisés français, s’installent rue Chapon ; c’est là que le petit Alain passe son enfance3. Joseph quittera le Parti communiste en 1967.

Élève au lycée Turgot, puis en classes préparatoires au lycée Louis-le-Grand4, Alain Minc est ingénieur diplômé de l’École nationale supérieure des mines de Paris (promotion 1968)5, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris (promotion 1971), puis de l’École nationale d’administration (promotion 1975), d’où il sort major6 de la promotion Léon Blum pour la voie d’administration économique.

 

  • Jacque Attali depuis 1981

Jacques Attali et son jumeau Bernard Attali naissent le 1er novembre 1943 à Alger, dans une famille juive d’AlgérieN 1. Son père, Simon Attali1, est un autodidacte qui réussit dans le commerce de parfumerie à Alger où il s’est marié le avec Fernande Abécassis2 qui donnera ensuite naissance le 11 février 1954 à FabienneN 2.

En 1956, deux ans après le début de la guerre d’Algérie (1954 à 1962), son père décide de venir s’installer avec sa famille à ParisN 3, rue de la Pompe, et y développe la distribution de parfums. Les jumeaux Jacques et Bernard suivent des études au lycée Janson-de-Sailly, dans le 16e arrondissement de Paris, où ils rencontrent, entre autres, Jean-Louis Bianco, Thierry de Montbrial, Laurent Fabius, Charles de Croisset. Ils ont comme professeur de lettres André Fermigier, qui deviendra critique d’art au journal Le Monde.

En juillet 1963, Jacques Attali se classe 43e ex æquo au concours d’entrée de l’École polytechnique (X1963) (major Serge Haroche)3 et il en sort major en 1965 ce qui lui permet de devenir ingénieur du Corps des mines (1965-1968)4,5. Il suit en parallèle la formation de l’Institut d’études politiques de Paris dont il est diplômé en 1967 (section service public)6. Puis il intègre l’ENAN 4 et termine classé 3e de la promotion Robespierre (1968-1970) (major Philippe Lagayette)7. En 1968, durant sa scolarité à l’ENA, il effectue un stage dans la Nièvre, sous la férule du futur préfet de police de Paris, Pierre Verbrugghe. Il retrouve à cette occasion, comme président du conseil général de la Nièvre, François Mitterrand, qu’il a déjà rencontré trois ans auparavant[Où ?]. En 1970, à sa sortie de l’ENA, âgé de 27 ans, il devient auditeur au Conseil d’État.

Il soutient en 1972 un doctorat d’État en sciences économiques de l’Université Paris-Dauphine8, sa thèse s’intitulant La Théorie de l’ordre par le bruit dans la théorie économique (sous la direction d’Alain Cotta) paraît en 1979 (avec Michel Serres, philosophe, dans le jury). En 1972, à vingt-neuf ans, il publie ses deux premiers livres : Analyse économique de la vie politique et Modèles politiques.

Il épouse en 1981 Élisabeth Allain, ancien mannequin9, dont il a deux enfants, Jérémie (né en 1981, paysagiste, diplômé de l’ISG)10 et Bethsabée (commissaire d’exposition).

 

  • Bernard-Henri Levy présenté comme « Philosophe »

Bernard-Henri Lévy est issu d’une famille juive d’Algérie1.

L’un de ses arrière-grands-pères maternels était le rabbin de la ville de Tlemcen, à l’ouest du pays. Son père, André Lévy, est originaire de Mascara et, à 18 ans, s’engage pour la défense de l’Espagne républicaine2 avant de combattre au sein du 2e bataillon de marche, sous les ordres du général Diego Brosset. Sa mère est née Dina Siboni. Il a un frère, Philippe, et une sœur3, Véronique, convertie au catholicisme4, baptisée le 3 et auteur du livre Montre-moi ton visage5. Après avoir passé plusieurs années au Maroc, alors protectorat français, sa famille s’installe en France, à Neuilly-sur-Seine, en 1954.

En 1946, son père s’installe à Casablanca dans le quartier d’Anfa6 et fonde au Maroc7 la Becob, une société d’importation de bois précieux africains et de résineux (de Finlande, d’URSS ou de Roumanie)8, rachetée par le groupe Pinault-Printemps-Redoute en 19979. Après la vente de l’entreprise, Bernard-Henri Lévy est resté actionnaire et administrateur de plusieurs sociétés. Il est à la tête de la société civile immobilière Finatrois. Ancien actionnaire de la société de production de cinéma Les films du lendemain, il a cédé ses parts dans cette société pour un euro symbolique, au début de l’année 2013, à sa présidente, Kristina Larsen10. Il garde de cette époque une amitié avec Claude Berda6.

En 1996, le magazine économique Challenges classe la famille Lévy comme 187e plus grosse fortune française avec 455 millions de francs11.

 

  • Poste Clef de l’Etat : Le Conseil Constitutionnel

 Président du Conseil Constitutionnel

Fabius.png

 

Celui qui tient la Constitution d’un pays tient le pays.

 

Wikipedia :

Une constitution est une loi fondamentale1 qui fixe l’organisation et le fonctionnement d’un organisme, généralement d’un État ou d’un ensemble d’États2[réf. non conforme].

La valeur de la Constitution d’un État varie selon le régime en place, elle a généralement une valeur supérieure à la loi. Elle est à la fois l’acte politique et la loi fondamentale qui unit et régit de manière organisée et hiérarchisée l’ensemble des rapports entre gouvernants et gouvernés au sein de cet État, en tant qu’unité d’espace géographique et humain. La Constitution protège les droits et les libertés des citoyens contre les abus de pouvoir potentiels des titulaires des pouvoirs (exécutif, législatif, et judiciaire).

Si la fiction juridique veut que la Constitution fonde et encadre juridiquement l’État, il est entendu que l’histoire politique la précède et peut lui conférer à la fois sa légitimité circonstanciée et la permanence de son autorité. Cette histoire politique est alors réintroduite dans le droit en étant qualifiée de « pouvoir constituant primaire » (le pouvoir souverain qui établit une nouvelle Constitution).

Plusieurs pays honorent et maintiennent une conscience nationale par un jour de célébration officielle (Fête nationale, Fête fédérale, Jour de la Constitution ou « Constitution Day » en anglais).

Le terme « Constitution » est également utilisé pour désigner les règles fondamentales d’organisations autres que des États souverains : on peut ainsi parler de la Constitution de l’OIT, du projet de Constitution européenne ou de la Constitution civile du clergé3. Il serait toutefois plus correct, pour ces organisations, d’employer les termes de traité ou d’« acte fondateur ». Dans des états fédéraux, les états fédérées peuvent avoir aussi leurs propres constitutions, comme la Californie aux États-Unis.

*****