Jean-Claude Gayssot est un petit Cachottier !

Qui ne connait pas LA LOI GAYSSOT , cette Loi qui envoie direct devant la 17ème chambre correctionnelle toute personne qui ose simplement emettre un doute quant à l’histoire délivrée sur l’holocauste. Loi qui s’ajoute à la LOI PLEVEN pour Interdire aux Français de tout simplement PARLER alors que la France a toujours été le Pays de la LIBERTE D’EXPRESSION.

Loi Gayssot Wikipedia

Avec la Loi Gayssot, le Religion de la SHOAH a éclipsé notre Religion LA RELIGION DU GOLGOTHA, comme le dit Justement Jérôme Bourbon.

Jean-Claude Gayssot est un communiste qui continue son travail de communiste au sein du Conseil Régional d’Occitanie.

Wikipédia :

Jean-Claude Gayssot est nommé président du directoire du port de Sète-Sud de France par Carole Delga, présidente de la région Occitanie, le 19 janvier 20171.

Moins d’un an après sa nomination au port de Sète, Gayssot est désigné président de Medlink Ports, « premier ensemble fluvio-portuaire de France »2.

Le , il se déclare favorable pour accueillir dans le port l’Aquarius, navire humanitaire de l’association SOS Méditerranée avec les 141 migrants à bord, à condition d’avoir « le feu vert des autorités françaises »3.

 

J’ai donc décidé d’aller voir sur les divers sites communistes pour connaitre un peu plus ce Monsieur Gayssot.

Mon regard s’est arrêté sur le site : « Vive le Parti Communiste Français » !

Non content d’avoir fait TAIRE les Français, Le Sieur Gayssot s’est donc autorisé a « leur faire leur porte-monnaie » en faisant la PRIVATISATION des biens Nationaux !

Il en a eu du Pouvoir le Sieur Gayssot, c’est Incroyable !

Le communiste Gayssot a collaboré au gouvernement Jospin qui a le plus privatisé dans l’histoire.

En effet, il est écrit : »Gayssot a défendu la privatisation de France Telecom. Gayssot a privatisé à 50% les Autoroutes du sud de la France. Aujourd’hui des voix s’élèvent pour les renationaliser… Gayssot a fait sauter la spécialité géographique de la RATP pour préparer la mise en concurrence de son réseau. Etc. »

 

Le pillage du peuple Français continue :

 

  • Hélas pour ces cachottiers, « Le Canard » a pu fourrer son bec dans le document et constater l’ampleur des largesses concédées aux sociétés d’autoroutes. — (Hervé Martin, Le royal cadeau de Macron aux sociétés d’autoroutes, Le Canard Enchaîné, 5 juillet 2017, page 4)

 

 

Le Sieur Gayssot a fait « éclaté » le PCF de Georges Marchais qui lui, était contre l’immigration.

Gayssot étant, bien entendu, un Cosmopolite Notoire, : Tout pour les Etrangers et Rien pour le Gaulois de base qui est chez lui.

« Côté SNCF, Gayssot a commencé son ministère en 1997 en appliquant la loi Pons que le Parti avait âprement combattue, en ouvrant la voie à l’éclatement de l’entreprise avec la création de RFF. Il a fini son ministère en faisant adopter les directives européennes du « 1er paquet ferroviaire » programmant la mise en concurrence du fret. »

 

 

On peut dire aussi que Gayssot à été le Champion de l’implantation de RADARS sur le Sol Français !

« Son action en faveur de la « Sécurité routière » est critiquée par le journaliste spécialisé Jean-Luc Nobleaux dans le livre « Radars, le grand mensonge » paru en septembre 2009 : « …on se rappelle trop bien les glapissements de Jean-Claude Gayssot et Marie-Georges Buffet alors intégrés au gouvernement Jospin à la fin des années 1990, et jouant les chevaliers blancs de « l’insécurité routière », multipliant les annonces, les réunions et durcissant les lois dédiées. Et finalement ouvrant grand la porte aux dérapages sécuritaristes du cabinet de Nicolas Sarkozy décidés en 2002. » »

Sur le site « Vive le Parti communiste Français » on peut lire :

« Gayssot, un souvenir sinistre et toujours révoltant pour les communistes ! »

Site : http://vivelepcf.fr/2991/lombre-de-jean-claude-gayssot-plane-sur-la-reforme-ferroviaire/

Dominique De Villepin a, effectivement privatisé les autoroutes qu’il restait à Privatiser, les autoroutes du Sud de la France ayant déjà été privatisées à 50% par GAYSSOT.

Bizarement, JAMAIS Gayssot n’est cité !

Serait-il « Protégé » ?

 

Uniquement « Plein Feu » sur Dominique De Villepin !!!

 

 

Que cache le Bon Sieur Gayssot d’inavouable ?

Gayssot.png

 

Simplement que Bien Caché derrière « sa bonne bouille », il y a

FABIUS, l’Homme du Sang Contaminé.

 

Réflexions d’un Juif : loi Fabius-Gayssot, source du génocide des Européens.

 

C’est un juif qui le dit et l’écrit : « Comme c’est en temps de paix que s’illustre idéalement la politique carcérale d’un État, il est possible d’en déduire que le IIIe Reich libérait progressivement ses prisonniers, contrairement à la tyrannie internationaliste chaque année plus acharnée dans la guerre contre ses peuples : l’« enfer nazi » était un havre de tolérance à côté de l’« éden socialiste », cette référence des pères de nos éducateurs républicains. »

Source : https://ripostelaique.com/reflexions-dun-juif-loi-fabius-gayssot-source-genocide-europeens.html

L’on a fait porter au communiste Gayssot, le FARDEAU que l’on se refusait à porter.

Ainsi, c’est partout LA LOI GAYSSOT que l’on cite et qui est mise en avant et non

la LOI FABIUS comme il se devrait.

 

Wikipedia : Laurent Fabius2 (prononcé en français : /lɔ.ʁɑ̃ fa.bjys/) est le fils d’André Fabius (1908-1984)3, antiquaire, issu d’une famille juive ashkénaze convertie au catholicisme pendant la Seconde Guerre mondiale4, et de Louise Strasburger-Mortimer (1911-2010)5,6, catholique américaine. Baptisé à l’église Notre-Dame-de-Grâce-de-Passy, il grandit dans le quartier de Chaillot. Il a un frère aîné, François Fabius (1944-2006), et une sœur, Catherine Leterrier (née Fabius). La légendaire collection de 400 pièces de la galerie Fabius Frères, fondée par son grand-père Élie Fabius, l’un des plus importants marchands d’art de la première moitié du XXe siècle, a été vendue aux enchères en octobre 2011 après 129 années d’activité, chez Sotheby’s France et Piasa pour la somme de 9,6 millions d’euros avec quatre records du monde pour des ventes de sculptures du XIXe siècle7,8,9.

 

Aujourd’hui, c’est la pauvrette Laetitia Avia d’origine Africaine qui a été choisie pour porter la LOI DE CENSURE DE L’INTERNET, des Réseaux Sociaux.

La Loi du GENDER à l’école a été collée à la maghrébine Najat Vallaud-Belkacem.

Chacun sait qu’il faut toujours un Bouc Emissaire à ceux qui se cachent car ils sont les Vrais Tenanciers des lois perverses votées CONTRE LES FRANCAIS.

 

Qui peut croire encore que c’est Emmanuel Macron qui est aux Manettes du Paquebot France ?

 

Qui dirige ?

  • La Banque Rothschild depuis 1789  dirige à Egalité avec la Franc-Maçonnerie

Famille Rothschild

 

  • Les Milliardaires qui ont acheté l’Entière Presse :

Milliardaires

Milliardaires1.png

Milliardaires2

Le millardaire Patrick Drahi, Patron, entre-autre de BFMTV ayant fui la France mais sévissant toujours en France.

Patrick Drahi, né le à Casablanca au Maroc, est un homme d’affaires et entrepreneur francoisraélien. Il réside en Suisse5 depuis 1999.

Il est le président-fondateur du consortium luxembourgeois Altice, une multinationale spécialisée dans les télécommunications et les réseaux câblés qui est cotée à la bourse d’Amsterdam. Il est propriétaire d’un holding personnel6, Next Limited Partnership7, immatriculé à Guernesey, lequel est l’actionnaire majoritaire d’Altice8,9. Altice est le principal actionnaire de l’opérateur français Altice France, de Virgin Mobile, de l’opérateur israélien Hot, mais aussi Portugal Telecom, Altice Dominicana et l’américain Suddenlink (devenu Altice USA). Altice France est propriétaire de plusieurs médias dont Libération, L’Express, BFM TV et RMC.

En 2018, son patrimoine était évalué par le magazine Forbes à 7,1 milliards de dollars américains, faisant de lui le onzième homme le plus riche de France10.

 

  • Alain Minc , Président de la Société des Autoroutes du Nord et de l’Est de la France

Il est fils de Joseph Minkowski (1908-2011) et Lisa, née Bogacz. Son père, prothésiste-dentaire de formation, né au sein de la communauté juive de Brest-Litovsk, adhère au Parti communiste polonais, alors formation politique clandestine, et choisit l’exil en France, du côté de Bordeaux, pour passer son diplôme de dentiste. Rattrapé par la guerre, menacé d’être déporté, il combat pendant l’Occupation au sein des FTP-MOI2. En 1947, Joseph, devenu dentiste diplômé d’État, et son épouse, tous deux naturalisés français, s’installent rue Chapon ; c’est là que le petit Alain passe son enfance3. Joseph quittera le Parti communiste en 1967.

Élève au lycée Turgot, puis en classes préparatoires au lycée Louis-le-Grand4, Alain Minc est ingénieur diplômé de l’École nationale supérieure des mines de Paris (promotion 1968)5, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris (promotion 1971), puis de l’École nationale d’administration (promotion 1975), d’où il sort major6 de la promotion Léon Blum pour la voie d’administration économique.

 

  • Jacque Attali depuis 1981

Jacques Attali et son jumeau Bernard Attali naissent le 1er novembre 1943 à Alger, dans une famille juive d’AlgérieN 1. Son père, Simon Attali1, est un autodidacte qui réussit dans le commerce de parfumerie à Alger où il s’est marié le avec Fernande Abécassis2 qui donnera ensuite naissance le 11 février 1954 à FabienneN 2.

En 1956, deux ans après le début de la guerre d’Algérie (1954 à 1962), son père décide de venir s’installer avec sa famille à ParisN 3, rue de la Pompe, et y développe la distribution de parfums. Les jumeaux Jacques et Bernard suivent des études au lycée Janson-de-Sailly, dans le 16e arrondissement de Paris, où ils rencontrent, entre autres, Jean-Louis Bianco, Thierry de Montbrial, Laurent Fabius, Charles de Croisset. Ils ont comme professeur de lettres André Fermigier, qui deviendra critique d’art au journal Le Monde.

En juillet 1963, Jacques Attali se classe 43e ex æquo au concours d’entrée de l’École polytechnique (X1963) (major Serge Haroche)3 et il en sort major en 1965 ce qui lui permet de devenir ingénieur du Corps des mines (1965-1968)4,5. Il suit en parallèle la formation de l’Institut d’études politiques de Paris dont il est diplômé en 1967 (section service public)6. Puis il intègre l’ENAN 4 et termine classé 3e de la promotion Robespierre (1968-1970) (major Philippe Lagayette)7. En 1968, durant sa scolarité à l’ENA, il effectue un stage dans la Nièvre, sous la férule du futur préfet de police de Paris, Pierre Verbrugghe. Il retrouve à cette occasion, comme président du conseil général de la Nièvre, François Mitterrand, qu’il a déjà rencontré trois ans auparavant[Où ?]. En 1970, à sa sortie de l’ENA, âgé de 27 ans, il devient auditeur au Conseil d’État.

Il soutient en 1972 un doctorat d’État en sciences économiques de l’Université Paris-Dauphine8, sa thèse s’intitulant La Théorie de l’ordre par le bruit dans la théorie économique (sous la direction d’Alain Cotta) paraît en 1979 (avec Michel Serres, philosophe, dans le jury). En 1972, à vingt-neuf ans, il publie ses deux premiers livres : Analyse économique de la vie politique et Modèles politiques.

Il épouse en 1981 Élisabeth Allain, ancien mannequin9, dont il a deux enfants, Jérémie (né en 1981, paysagiste, diplômé de l’ISG)10 et Bethsabée (commissaire d’exposition).

 

  • Bernard-Henri Levy présenté comme « Philosophe »

Bernard-Henri Lévy est issu d’une famille juive d’Algérie1.

L’un de ses arrière-grands-pères maternels était le rabbin de la ville de Tlemcen, à l’ouest du pays. Son père, André Lévy, est originaire de Mascara et, à 18 ans, s’engage pour la défense de l’Espagne républicaine2 avant de combattre au sein du 2e bataillon de marche, sous les ordres du général Diego Brosset. Sa mère est née Dina Siboni. Il a un frère, Philippe, et une sœur3, Véronique, convertie au catholicisme4, baptisée le 3 et auteur du livre Montre-moi ton visage5. Après avoir passé plusieurs années au Maroc, alors protectorat français, sa famille s’installe en France, à Neuilly-sur-Seine, en 1954.

En 1946, son père s’installe à Casablanca dans le quartier d’Anfa6 et fonde au Maroc7 la Becob, une société d’importation de bois précieux africains et de résineux (de Finlande, d’URSS ou de Roumanie)8, rachetée par le groupe Pinault-Printemps-Redoute en 19979. Après la vente de l’entreprise, Bernard-Henri Lévy est resté actionnaire et administrateur de plusieurs sociétés. Il est à la tête de la société civile immobilière Finatrois. Ancien actionnaire de la société de production de cinéma Les films du lendemain, il a cédé ses parts dans cette société pour un euro symbolique, au début de l’année 2013, à sa présidente, Kristina Larsen10. Il garde de cette époque une amitié avec Claude Berda6.

En 1996, le magazine économique Challenges classe la famille Lévy comme 187e plus grosse fortune française avec 455 millions de francs11.

 

  • Poste Clef de l’Etat : Le Conseil Constitutionnel

 Président du Conseil Constitutionnel

Fabius.png

 

Celui qui tient la Constitution d’un pays tient le pays.

 

Wikipedia :

Une constitution est une loi fondamentale1 qui fixe l’organisation et le fonctionnement d’un organisme, généralement d’un État ou d’un ensemble d’États2[réf. non conforme].

La valeur de la Constitution d’un État varie selon le régime en place, elle a généralement une valeur supérieure à la loi. Elle est à la fois l’acte politique et la loi fondamentale qui unit et régit de manière organisée et hiérarchisée l’ensemble des rapports entre gouvernants et gouvernés au sein de cet État, en tant qu’unité d’espace géographique et humain. La Constitution protège les droits et les libertés des citoyens contre les abus de pouvoir potentiels des titulaires des pouvoirs (exécutif, législatif, et judiciaire).

Si la fiction juridique veut que la Constitution fonde et encadre juridiquement l’État, il est entendu que l’histoire politique la précède et peut lui conférer à la fois sa légitimité circonstanciée et la permanence de son autorité. Cette histoire politique est alors réintroduite dans le droit en étant qualifiée de « pouvoir constituant primaire » (le pouvoir souverain qui établit une nouvelle Constitution).

Plusieurs pays honorent et maintiennent une conscience nationale par un jour de célébration officielle (Fête nationale, Fête fédérale, Jour de la Constitution ou « Constitution Day » en anglais).

Le terme « Constitution » est également utilisé pour désigner les règles fondamentales d’organisations autres que des États souverains : on peut ainsi parler de la Constitution de l’OIT, du projet de Constitution européenne ou de la Constitution civile du clergé3. Il serait toutefois plus correct, pour ces organisations, d’employer les termes de traité ou d’« acte fondateur ». Dans des états fédéraux, les états fédérées peuvent avoir aussi leurs propres constitutions, comme la Californie aux États-Unis.

*****

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s