Il est exigé à la Pologne de devoir Payer pour l’Holocauste.

La Pologne a annoncé lundi avoir annulé une visite de responsables israéliens en raison de leur intention de soulever la question de la restitution de biens juifs tombés en déshérence après la Shoah, un dossier considéré comme clos par Varsovie.

« La Pologne a décidé d’annuler la visite de responsables israéliens après que la partie israélienne eut annoncé des changements de dernière minute dans la composition de la délégation, suggérant que les discussions allaient se concentrer principalement sur des questions liées à la restitution de biens » juifs, a indiqué le ministère polonais des Affaires étrangères dans un communiqué.

Selon la même source, la délégation israélienne dirigée par Avi Cohen-Scali, directeur général au sein du ministère pour l’Egalité sociale, était initialement attendue à Varsovie lundi 13 mai.

Dans un communiqué annonçant la visite de la délégation, le ministère de l’Egalité sociale a déclaré qu’il supervisait les efforts destinés à « élargir le cercle de ceux qui bénéficient de restitutions », notamment en encourageant une loi à cet effet dans « des pays supplémentaires ». Le ministère a évoqué une tentative de reconnaître les victimes roumaines de la Shoah par l’Allemagne et la Roumanie.

L’opposition israélienne a fustigé le principe même de négocier avec la Pologne sur la question de la Shoah.

« Si (le Premier ministre Benjamin) Netanyahu et (le chef de la diplomatie israélienne Israel) Katz ne cessent pas (…) de négocier sur la Shoah, le monde saura que le souvenir de la Shoah n’est pas sacré pour le gouvernement israélien », a tweeté Yaïr Lapid, numéro deux de la liste « Bleu-blanc », deuxième formation de la Knesset.

Le député travailliste Itzik Shmuli a pour sa part tweeté que « ceux qui sont prêts à négocier avec les Polonais sur le souvenir même de la Shoah, ne doivent pas être ensuite surpris que cela finisse par nous mettre dans une situation honteuse ».

L’Organisation juive mondiale de restitution (WJRO) s’est dite de son côté « déçue par le ton et les propos en Pologne sur les restitutions ces dernières semaines ». « Nous avons l’espoir d’un renouveau du dialogue avec la Pologne afin que cette injustice historique puisse être réparée », a ajouté un des responsables de l’organisation, Gideon Taylor, dans un communiqué.

Dans le communiqué, la ministre de l’Egalité sociale Gila Gamliel a félicité le gouvernement polonais pour « sa position ferme face aux voix des manifestations antisémites », tout en avertissant qu « il n’y a plus beaucoup de temps » pour restaurer les biens volés aux Juifs pendant la Shoah.

La ministre de l’Egalité sociale Gila Gamliel lors d’une réunion hebdomadaire des cabinets au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 25 mars 2018 (Crédit : Marc Israel Sellem/POOL)

 

Gamliel faisait apparemment référence aux milliers de personnes qui ont manifesté samedi à Varsovie à l’appel de l’extrême droite sous le mot d’ordre « Stop 447 » contre la loi américaine portant ce numéro et destinée à appuyer la restitution de biens juifs tombés en déshérence après la Shoah.

Le parti conservateur au pouvoir en Pologne ainsi que l’opposition centriste et libérale ont minimisé l’importance de cette loi signée par Donald Trump en mai 2018, soulignant qu’elle n’aura pas d’impact sur la Pologne.

Des manifestants de l’extrême-droite polonaise, militent contre une loi américaine sur la restitution des biens volés aux Juifs pendant la Shoah, à Varsovie, le 11 mai 2019. (Créo Alik KEPLICZ / AFP)

Mais, à l’approche des élections au Parlement européen, une alliance ad hoc de plusieurs partis et groupuscules nationalistes et d’un syndicat paysan a lancé une importante campagne de propagande à ce sujet.

Baptisée JUST (Justice for Uncompensated Survivors Today), la loi 447 exige du département d’Etat qu’il informe le Congrès des progrès réalisés par certains pays, dont la Pologne, dans la restitution de biens juifs confisqués durant la Deuxième Guerre mondiale.

Quelque 3,2 millions de juifs vivaient dans la Pologne d’avant la guerre – une communauté vieille de plusieurs centaines d’années – soit environ 10 % de la population à l’époque.

Récemment, des inquiétudes concernant l’antisémitisme en Pologne ont refait surface.

L’an dernier, une crise a opposé Israël et la Pologne après l’adoption d’une loi polonaise controversée, finalement amendée, perçue en Israël et aux Etats-Unis comme une tentative implicite d’empêcher les survivants de l’Holocauste d’évoquer les crimes des Polonais à leur égard.

En février, le chef de la diplomatie israélienne, Israel Katz avait ulcéré Varsovie par des propos sur « l’antisémitisme que les Polonais tètent avec le lait de leur mère ». La Pologne a, par la suite, boycotté en février un sommet prévu à Jérusalem de quatre pays d’Europe de l’Est.

Le ministre des Transports et du Renseignement, Yisraël Katz, prend la parole lors de la Conférence sur l’aviation israélienne à Airport City, le 2 mai 2018. (Tomer Neuberg/Flash90)

Fin avril, le Congrès juif mondial a condamné un « incident antisémite » après que des habitants d’un village polonais eurent brûlé et décapité un mannequin représentant Judas, avant de le jeter dans une rivière, un rituel pascal remontant au 18e siècle et pratiqué jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.

https://fr.timesofisrael.com/bien-juifs-la-pologne-annule-une-visite-de-responsables-israeliens/

*****

Oui, les Polonais ont brûlé Judas que Personne n’Aime. Judas fut un juif lequel, pour quelques pièces, a vendu Jésus. Comment pourrait-on Aimer un pareil individu ?

 

Les Polonais Refusant de Payer pour ce qu’ils n’ont pas commis, c’est au tour de l’Amérique d’intervenir !

https://freebeacon.com/national-security/congress-no-u-s-military-base-for-poland-until-it-pays-for-nazi-war-crimes/

Une coalition de députés au Congrès étudient un panel d’initiatives qui forceraient l’administration Trump à demander à la Pologne de résoudre les réclamations relatives à la période de l’holocauste avant que les Etats-Unis acceptent d’installer une base militaire permanente dans le pays sous le nom de « Fort Trump », selon de multiples sources officielles US et d’autres travaillant sur le dossier.

L’administration Trump et le gouvernement polonais sont en discussion depuis un moment pour établir une nouvelle base permanente dans le pays afin de contrer les menaces posées par la Russie et l’Iran qui sont connus pour avoir mené des opérations terroristes dans la région.

Cependant, beaucoup de membres du Congrès et les principaux responsables de la communauté juive ont fait pression dans la coulisse sur l’administration Trump et le ministre des Affaires Étrangères Mike Pompeo pour donner plus d’importance au sujet.

Avec les négociations en cours au sujet de Fort Trump, les députés voient une opportunité d’utiliser l’influence US pour forcer la Pologne à faire face à la question des restitutions. Pompeo a soulevé à la question à plusieurs reprises lors de ses discussions avec les Polonais, sous les applaudissements des groupes juifs.

Il pourrait revenir au Congrès de proposer une loi qui séquestrerait les fonds pour Fort Trump jusqu’à ce que la question des restitutions soit résolue selon de multiples sources parlementaires et des responsables de la communauté juive qui ont parlé au Washington Free Beacon à ce sujet.

« Les Polonais se servent des restitutions comme d’un jeu et attisent l’antisémitisme dans un pays qui a lourde histoire » déclare une source parlementaire proche des efforts pour faire pression sur la question des restitutions. « Grosso modo, il est hors de question qu’ils aient le bénéfice d’un fort sans résoudre ces questions. »

Une lettre du Congrès circule au Capitole dans laquelle il est fait appel au ministre des Affaires Etrangères Pompeo et à la Maison Blanche pour faire pression sur leurs homologues polonais sur la question des restitutions.

« 74 ans après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, les derniers survivants de l’holocauste sont âgés et ne peuvent pas attendre plus longtemps pour la justice » indique la lettre. « C’est pourquoi 59 sénateurs US ont écrit au Premier ministre polonais en mars 2018 pour exiger le vote d’une loi qui respecterait les conditions de la Déclaration de Terezin en créant un processus de réclamation « juste, global et non-discriminant. »

En mai 2018, le Congrès a voté unanimement la loi « Justice Aujourd’hui pour les Survivants Sans Compensations » pour forcer les nations comme la Pologne à remplir leurs obligations vis-à-vis des survivants de l’Holocauste.

« La Pologne ne devrait pas mettre à l’épreuve ses relations avec la communauté juive ou Israël en maintenant leur refus intransigeant de parler des restitutions » déclare une source qui a demandé de garder l’anonymat afin de parler franchement du problème. « Mais plus que ça, en ne faisant pas la bonne chose, la Pologne met en danger ses intérêts nationaux en mettant sa plus importante relation diplomatique en grand danger, les Etats-Unis. S’ils ne refusent de nous écouter, en tant que juifs, ils devront nous écouter en tant qu’Américains.

  • Il serait exigé à la Pologne de devoir Payer quelques Milliards de Dollars.

 

C’est au programme depuis le 23 Août 2018 : les Polonais doivent Payer pour l’Holocauste !!!

Date à laquelle cette vidéo à été ajoutée sur You Tube.

 

Cette Vidéo ayant rencontrée un Tel Emoi parmi les Nations qui Aime la Pologne, les internautes s’étant Insurgés contre de pareilles méthodes sordides, elle a été très vite Déprogrammée en partie et certaines fonctionnalités ont été désactivées.

 

La Pologne a classé le dossier « Holocauste » par une Loi MAIS « il ne fallait pas » !

 

Les Polonais ont Manifesté contre cette demande abusive de devoir payer pour « une restitution » alors qu’ils n’ont Rien volé.

 

 

UKRAINE : « Toujours User de Culpabilité ».

 

France : François Mitterrand peu de temps avant de Décéder.

Oui, même dans 100 ans François et plus Encore !

 

Les Polonais sont très Catholiques.

Des milliers de polonais catholiques pour réciter un « rosaire aux frontières »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s