La Corse célèbre publiquement Hanouccah pour la première fois. Pas un mot des laïcistes…

Tandis que, au nom de la laïcité, les ayatollahs laïcistes pourchassent la moindre crèche de Noël présente dans un lieu public, c’est sans la moindre protestation que la première célébration publique de Hanouccah, fête religieuse juive, s’est déroulée en Corse, mardi dernier, place Foch à Ajaccio.

Ni les ligues de la libre pensée ni le préfet local n’ont cru nécessaire de se scandaliser malgré la participation du maire d’Ajaccio, Laurent Marcangeli, à cette célébration religieuse juive sur l’espace public.

Pas le moindre rappel à l’ordre d’une quelconque loge maçonnique ou d’une autorité garante du respect d’une laïcité qui fait partie des valeurs de la république, et patati, et patata, malgré le fait que le maire d’Ajaccio se soit déclaré « fier d’être le premier maire d’une ville corse à autoriser l’allumage des bougies en public », à la grande joie du rabbin Levi Pinson, seul rabbin installé en Corse.

Les mauvaises langues en déduiraient presque que la laïcité républicaine instituée par la franc-maçonnerie a pour seul objet de déchristianiser la France et de traiter les catholiques français comme des citoyens de seconde zone…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s