E. Macron décide d’envoyer l’armée contre les Français «gilets jaunes» pour l’Acte 19.

Le Figaro.

Les militaires de l’opération Sentinelle vont être mis à contribution samedi prochain pour l’acte XIX des « gilets jaunes ». Après les violences de leur dernière journée d’action, l’exécutif a clairement décidé de serrer la vis.

Lancée à la suite des attentats de Charlie Hebdo et de l’hyper cacher en janvier 2015, l’opération Sentinelle consiste à employer des militaires pour sécuriser des lieux considérés comme sensibles.

Samedi, pour l’acte XIX des « gilets jaunes », ils poursuivront cette mission, mais recevront des renforts pour protéger d’autres bâtiments, par exemple des ministères ou à l’Assemblée nationale, bien que les contours de cette mission ne soient pas encore très clairement définis.

Le but déclaré est d’alléger la charge des forces de l’ordre pour que celles-ci se concentrent sur la manifestation. L’exécutif ne veut en effet surtout pas voir à nouveau les mêmes images que lors de la dernière journée d’action.

Mais dès l’annonce de cette mise à contribution de Sentinelle, plusieurs responsables politiques ont dénoncé une dérive, reprochant à Emmanuel Macron de faire appel à l’armée pour maintenir l’ordre. A priori ce ne sera donc pas le cas. La dernière fois que les militaires ont eu une telle mission à remplir, c’était en 1914.

Par ailleurs, une grande majorité de l’opinion condamne fermement les dégradations. C’est ce que révèle un sondage publié par l’institut Elabe.

Une mesure qui suscite de vifs débats dans la classe politique

Les dirigeants des six principaux partis politiques étaient réunis mercredi soir sur le plateau de BFM-TV. Stanislas Guérini du parti présidentiel La République en marche, François Bayrou du Modem, Laurent Wauquiez des Républicains, Marine Le Pen du Rassemblement national, Jean-Luc Mélenchon de La France insoumise et Olivier Faure du Parti socialiste débattaient entre autres dossiers de la réponse sécuritaire du gouvernement aux violences de samedi lors de la manifestation des «gilets jaunes». Les interdictions de manifester et le recours à l’armée ont donné lieu à de vifs échanges.

 

Réponse de l’Armée :

« Les militaires n’ont pas vocation à faire du maintien de l’ordre ».

 

 VIDEO : http://video.lefigaro.fr/figaro/video/les-militaires-n-ont-pas-vocation-a-faire-du-maintien-de-l-ordre/6016199757001/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s