Archives mensuelles : mars 2019

À Tarbes, des Gilets jaunes saccagent le temple des Francs-Maçons

Dans la nuit de samedi à dimanche, en marche de la mobilisation nocturne, des Gilets jaunes ont violemment dégradé le temple maçonnique de Tarbes. Ils ont notamment dérobé, puis restitué des épées et cassé du mobilier.

La manifestation nocturne de l’acte XVII des Gilets jaunes tarbais s’était pourtant déroulée dans un calme relatif. Mais, au fil des heures de kilomètres dans les rues de Tarbes, la mobilisation nocturne des Gilets jaunes a soudain dérapé. Aux alentours de minuit, alors qu’il ne restait qu’une petite centaine de manifestants dans le centre-ville, une voix s’est élevée : « on va à la gendarmerie et chez les Francs-Maçons! ».

Les forces de l'ordre sont intervenues rapidement.
Les forces de l’ordre sont intervenues rapidement. – PHOTO DDM LAURENT DARD

Malgré la surprise d’une partie des manifestants, tous ont pris la direction de la rue Massey pour dévier ensuite rue Dalloz ou l’un d’entre eux, revêtu d’un gilet jaune et masque sur le visage, a commencé à s’en prendre à l’interphone qu’il a arraché. Il a ensuite saccagé la boîte aux lettres et tiré violemment sur le portail de la loge Maçonnique du Grand Orient de France. Immédiatement, d’autres se joints à lui, des dizaines de galets stockés dans les poches latérales de leur pantalon, et se sont mis à caillasser la façade pour, visiblement, atteindre les fenêtres et briser des vitres. A ce moment là, seule une petite centaine de manifestants était regroupée quand l’homme masqué a décidé d’escalader la grille et de passer à l’intérieur du bâtiment. Une fois de l’autre côté, il a ouvert le portail et une douzaine d’autres Gilets jaune sont entrés dans un fracas de verre brisé et de porte défoncée. Il n’aura pas fallu 3 minutes pour qu’ils battent en retraite, alertés par une lumière au premier étage, qu’ils avaient pourtant eux-même allumée: « Attention il y a quelqu’un dedans, sortez! ».

De nombreux objets ont été détruits, d'autres renversés.
De nombreux objets ont été détruits, d’autres renversés. – PHOTO DDM LAURENT DARD

Objets cassés, meubles renversés

Le meneur est ressorti avec quatre épées qu’il a posées sur les fenêtres de la banque de France toute proche avant qu’un autre manifestant ne se ravise et ne ramène les objets.

Un manifestant a volé quatre épées avant de se raviser et de les rendre.
Un manifestant a volé quatre épées avant de se raviser et de les rendre. – PHOTO DDM LAURENT DARD

Alertés, les responsables se sont rendus sur place pour constater les dégâts avec la police. A l’intérieur, débris de verres, des meubles renversés, objets cassés, tordus…

« Je ne peux que dénoncer cette dégradation » a déploré le dirigeant des lieux, en constatant les dégâts. « On a déjà eu des jets de projectiles mais c’est la première fois que quelqu’un y rentre pour tout vandaliser. Il y a des dégâts matériels, du mobilier dégradé, des vitres cassées, la sonorisation arrachée, des vols, de la casse, des traces de peinture noire. Il nous faudra sécuriser de manière plus importante nos locaux ». Une plainte a été déposée et une enquête est en cours.

La Grande Loge Mixte de France déplore, dans un communiqué de presse, des « actes inqualifiables qui s’inscrivent dans un contexte de déferlement de menaces et propos haineux à l’encontre des francs-maçons ».
« Le combat doit être encore plus ardent contre tout ce qui contribue à éroder le pacte social : remise en cause des valeurs et des principes républicains, régressions sociales, précarité, repli sur soi et dérives communautaristes », poursuit le texte de cette loge mixte créée en 1982 avec le soutien du Grand Orient de France.
Ce saccage a aussi fait réagir le ministre de l’Intérieur. « Après les juifs, les francs-maçons… Quand la bêtise rivalise avec l’intolérance la plus crasse », a dénoncé dimanche dans un tweet Christophe Castaner, en relayant l’article de La Dépêche du Midi. Le ministre a aussi salué « l’intervention rapide de la Police Nationale qui a mis fin aux exactions de ces individus qui n’ont d’autre projet que la haine ».

Christophe Castaner

@CCastaner

Après les juifs, les francs-maçons…

Quand la bêtise rivalise avec l’intolérance la plus crasse.

Je salue l’intervention rapide de la @PoliceNationale qui a mis fin aux exactions de ces individus qui n’ont d’autre projet que la haine.

Ne lâchons rien.https://www.ladepeche.fr/2019/03/10/a-tarbes-des-gilets-jaunes-saccagent-le-temple-des-francs-macons,8059663.php 

À Tarbes, des Gilets jaunes saccagent le temple des Francs-Maçons

La manifestation nocturne de l’acte XVII des Gilets jaunes tarbais s’était pourtant déroulée dans un calme relatif. Mais, au fil des heures de kilomètres dans les rues de Tarbes, la mobilisation…

ladepeche.fr

Un travail qui porte ses fruits. Une loge visitée !

L’œil d’Horus, la représentation de Lucifer retourné et brisé en deux.

Après le choc du 11 septembre 2001, événement quasi surnaturel montrant aux yeux du monde combien le paradigme moderne est irréel, associé à l’ouverture de l’accès à l’information avec l’avènement d’Internet a permis à tout un ensemble d’individus curieux de découvrir et comprendre ce qui leur manquait depuis le plus jeune âge, pour saisir les réels enjeux du monde qui les entourent.

En effet, nous pouvons nous en réjouir, des gilet jaune s’en sont pris à une loge maçonnique dans la ville de Tarbes, brisant tableau, renversant les chaises et récupérant quelques biens comme des épées, avant de les rendre.

Et bien oui, les rendre, on est honnête ou on ne l’est pas, et dans cette contre-révolution, l’honnêteté est de notre côté, du côté des gilet jaune, du côté du bien commun, de la défense du plus petit, du côté de la religion des miracles, du catholicisme, exactement là où la République a échoué, mais celle-ci n’a pas été créé pour cela, comme le savent très bien les lecteurs du site.

De nombreux documents sur la franc-maçonnerie et la République y sont référencés.

Oui chers amis, frères et soeurs, le travail paie, les maçons commencent à trembler, et c’est une très bonne nouvelle.

Ceci dit, cela n’annonce rien de bon pour le futur proche qui prend forme de jour en jour. Et même si nous sommes déjà dans tous les cas victorieux, ce n’est pas le moment de baisser les bras, mais celui d’agir. Oui l’hiver approche dit l’adage récent, les événements se déroulent de plus en plus vite, et quoi qu’il arrive, gardons en tête que nous avons le plus fidèle des alliés s’exprimant dans notre foi en Jésus-Christ.

Nous devons nous préparer pour le cataclysme final, car ne nous y trompons pas, les ennemis savent très bien ce qui est en train de se passer.

Ils ont le savoir et ils ont la connaissance, ils possèdent aussi les actifs et ont donc des pouvoirs immenses, travaillant notamment avec des extra-lucide qui eux, sont dans le super naturel au quotidien.

Les événements de ces derniers jours avec les gilet jaune, sur le constat qu’une bonne partie de la population accède dorénavant à l’éveil, le travail paie et il est de notre responsabilité de guider les individus, les esprits, les âmes vers Jésus-Christ et l’enseignement millénaire de l’Église catholique. Il s’agit de la vie et cet acte des gilet jaune est un marqueur fort.

Et puis, ne l’oublions jamais, la Très Sainte Vierge, qui aime énormément les catholiques de la fin des temps comme le dit très justement Laurent Glauzy, est de notre côté, et nous avons là un précieux recours.

Nous devons partager, dans la charité, notre savoir avec la jeunesse de notre pays et rendre possible l’accès aux sacrements, toute cette puissance qui change la vie de l’individu.

Oui c’est pour nous, avec l’attaque de cette loge maçonnique à Tarbes, une première victoire sur le pédosatanisme, alors qu’en face, ce sont des enfants immatures élevés au satanisme de la télévision qui détruisent les églises.

C’est une victoire sur ses comportements fascisants comme sont, par exemple « les antifas » et autres Black Bloc, qui par ignorance, luttent contre l’amour la justice et le bien commun.

Nous devons rayer les loges maçonniques du territoire de France. Que cette nouvelle est douce comme du miel sucré ou comme de l’encens sacré flattant le nez de Dieu.

Nous qui sommes, à l’initiative de Laurent dans Profidecatholica, les seuls à dénoncer sans concession la judéo-maçonnerie dans le milieu catholique.

Sur ce sujet précis, un ouvrage incontournable doit être remis entre les mains de chacun, « Pédosatanisme et franc-maçonnerie, l’autel des élites » accessible ici même, c’est le moment !

Nous avons la mission de guider les âmes sur le bon chemin pour que Jésus puisse les conduire au ciel.

Que Dieu nous renforce tous avec l’intersection de la Très Sainte Vierge.

AyM.B.

source: journal La Dépêche avec vidéo

https://www.ladepeche.fr/2019/03/10/a-tarbes-des-gilets-jaunes-saccagent-le-temple-des-francs-macons,8059663.php?fbclid=IwAR3MIUxSEgjV_UM2ckJe7Nkg1PoEUqkHkOayA1LeU-SqBZOM2BoK75tjb-o

«En prison mais jamais à l’armée» : heurts entre Juifs orthodoxes et police à Jérusalem (VIDEO)

Des heurts ont éclaté à Jérusalem le 7 mars entre la police israélienne et des manifestants juifs ultra-orthodoxes. En cause : l’obligation pour ces derniers d’effectuer le service militaire en Israël, ce à quoi ils se refusent

Au moins 30 Juifs ultra-orthodoxes ont été arrêtés le 7 mars à Jérusalem lors d’une manifestation contre l’obligation récemment réaffirmée par la Cour constitutionnelle pour cette communauté d’effectuer le service militaire (obligatoire en Israël pour tous les citoyens).

La police israélienne a tenté de déloger des centaines de personnes qui bloquaient les rues de la ville et la circulation du tramway.

Des heurts assez impressionnants ont ainsi éclaté entre quelque 500 personnes appartenant au mouvement de la Faction de Jérusalem, un groupe dissident politique radical au sein de la communauté Haredim ashkénaze, et les policiers israéliens.

Les manifestants accusent le gouvernement de vouloir réprimer la religion. «Le projet est une persécution religieuse», criaient certains d’entre eux. Pour ces Juifs orthodoxes, il est préférable d’être condamné à de la prison plutôt que de servir l’armée. «En prison mais jamais à l’armée !», scandaient les manifestants qui ont également traité les policiers de nazis.

Pour les disperser, des canons à eau et des officiers à cheval ont été déployés.

En Israël, seuls les étudiants des institutions rabbiniques appelées «yeshivas», centres d’étude de la Torah et du Talmud, peuvent être dispensés du service militaire obligatoire. Les hommes doivent cependant se présenter à l’armée pour que leur service soit différé, ce que les dirigeants de la faction de Jérusalem ont contesté à de nombreuses reprises, entraînant des arrestations et des affrontements avec les autorités.

Exemptés du service militaire depuis la création de l’Etat hébreu, les juifs ultra-orthodoxes doivent se plier à l’obligation de service militaire depuis septembre 2018, après une décision de la Cour suprême israélienne de septembre 2017. Une disposition à laquelle sont opposés les dirigeants rabbiniques. Ces derniers ont appelé à plusieurs reprises les étudiants à ne pas se présenter aux bureaux de recrutement.

La seule Dissidence qui soit est la Foi.

« Si le monde a de la haine contre vous, sachez qu’il en a eu d’abord contre moi » (Jean, 15, 18).

« Vous serez détestés de tous à cause de mon nom. Mais celui qui aura persévéré jusqu’au bout, celui-là sera sauvé » (Marc, 13,13)

« Heureux serez-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux ! C’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés » (Mathieu 5, 11-12).

 

 Sa Sainteté Pie XII aux journalistes, le 17 février 1950 :

« L’opinion publique, est l’apanage de toute société normale composée d’hommes qui, conscients de leur conduite personnelle et sociale, sont intimement engagés dans la communauté dont ils sont membres….. Là où n’apparaîtrait aucune manifestation de l’opinion publique, là surtout où il faudrait en constater la réelle inexistence, par quelque raison que s’exprime son mutisme ou son absence, on devrait y voir un vice, une infirmité, une maladie de la vie sociale »

 

 

Ils ont pris la Parole, ils ont répandu leur opinion…………..contre l’Eglise, le Christ et la Vérité.

Alphonse Aulard.png

« Oui, nous voulons supprimer la religion, pour la raison que nous avons quelque chose de très supérieur à mettre à sa place, la philosophie laïque, le fruit de la science et de la longue expérience de l’humanité. »

Alphonse Aulard, 1903, franc-maçon, et co-fondateur de la ligue des droits de l’Homme.

 

Simone Veil.png

« La loi sur l’avortement visait aussi à abolir cette France catholique dont nous ne voulions plus. Lorsque l’on brandit le nombre d’avortement réalisés en France, je ressens toujours en moi une mystérieuse jubilation. »

Simone Veil.  Première présidente du Parlement européen,  Élue à l’Académie française et ministre de la Santé, en mai 1974.

 

Adolphe Isaac Crémieux.jpg

« Le catholicisme, notre ennemi de tout temps, git dans la poussière, mortellement frappé à la tête. »

 Isaac Moïse dit Adolphe Crémieux, avocat et homme politique, auteur du décret crémieux.

 

Vincent Peillon.png

« Car toute l’opération consiste bien, avec la foi laïque, à changer la nature même de la religion, de Dieu, du Christ, et à terrasser définitivement l’Eglise ».

Vincent Peillon Député européen, Membre dirigeant du Parti socialiste (PS), Ministre de l’Education nationale dans le gouvernement Ayrault du 16 mai 2012 au 31 mars 2014. 

 

Jules Ferry.png

  « Mon but, c’est d’organiser l’humanité sans Dieu et sans roi » : Jules Ferry

 Jules Ferry est le restaurateur de l’instruction obligatoire et gratuite qui avait pour but la laïcisation de l’école. La laïcisation n’est pas neutralité, mais un acte fort contre Dieu et contre la croyance en Dieu. La Laïcité est à juste titre la Religion de la République.

Au Moyen-Âge, Laïc désignait une personne non-instruite, et donc sous-cultivée.

Pourquoi la Religion Catholique a t’elle été et est toujours « l’Ennemi a abattre » ?

La croyance en Dieu oblige une conscience transcendantale, une reliance au ciel, un détachement du monde purement physique, pour se concentrer sur le spirituel. La croyance en Dieu implique également la croyance en l’Au-delà (enfer et paradis), et donc impose la responsabilisation de l’individu face à ses propres actes. Au delà de ça, la croyance en Dieu, et en l’Après, s’oppose à la société capitaliste qui est née avec « les droits de l’homme » mis au dessus Des droits de Dieu.

Pyramide de Dieu.png

Pour les Pieux,  Dieu est bien au dessus du capital, et la volonté d’atteindre le paradis, ainsi que la crainte de l’enfer, permet d’éviter la jouissance dans l’immédiateté, qui n’est souvent qu’une réalisation instantanée des instincts les plus vils.

La croyance en Dieu, et donc la transcendance, est une opposition de fond à l’horizontalité, c’est-à-dire à un monde marchand, qui, dans sa logique poussée à son paroxysme, se doit de tout désacraliser, et ceci passe obligatoirement par la négation de Dieu, et de la notion même de Divin, de Religion et donc de Reliance à une entité supra-humaine et omnipotente. Souvenons-nous de la parabole d’Adam et Eve, où Dieu interdisait à ces derniers de goûter à l’arbre de la connaissance. Commandement outrepassé, ce qui a fait chuter l’Homme. Le premier péché est ainsi né.

La croyance en Dieu met à mal la science progressiste et immorale que l’on connait actuellement (Société sans père ni mère, sans culture, sans attache, nomade, ayant pour finalité des OGM et comme but le Tranhumanisme…).

Michel Drac, explique que deux mondes s’affrontent actuellement : « Le monde marchand et le monde des guerriers producteurs. » Ou comme le dit Pierre Hillard : Le monde Catholique contre la synagogue de Satan.

La véritable dissidence est bien la Foi. Nous sommes cette Dissidence.

Notre combat est d’élever la croyance en Dieu dans la société et de ramener les Brebis égarées à la fidélité de l’Eglise de Notre Seigneur Jésus qui a donné sa Vie pour Toutes ses Brebis.

Bon et Saint Dimanche à Tous.

Foi