L’Extrême Gauche Impunie Multiplie ses Actes Frauduleux.

Montpellier : Un squat d’extrême gauche hébergeait un réseau de cambrioleurs albanais.

L’opération de gendarmerie menée cette semaine dans le quartier des Arceaux à Montpellier contre un réseau de cambrioleurs albanais a permis de révéler que certains des membres de ce réseau étaient, en fait, logés dans un squat tenu par des militants d’extrême gauche.

Quatre interpellés au squat CSA Bonnard

C’est un important coup de filet qui a eu lieu ce mercredi dans le quartier des Arceaux à Montpellier. La gendarmerie appuyée par le GIGN et la police nationale a mené une opération pour démanteler un réseau de cambrioleurs albanais qui sévissait dans le département de l’Hérault depuis un certain temps.

Cette opération a eu lieu dans deux squats. Le premier, situé rue du Faubourg Saint Jaumes a été expulsé et une dizaine de personnes ont été interpellées. Mais le deuxième squat, situé rue Bonnard, était en réalité un squat tenu par des militants d’extrême gauche : le Centre Social Autogéré (CSA) Bonnard.

Dans un communiqué publié sur leur page Facebook les squatteurs expliquent comment des policiers se sont présentés à l’entrée du CSA avec « un des habitants du CSA menotté car interpellé peu de temps avant pour une histoire de cambriolage afin de perquisitionner sa chambre ». Lors de cette perquisition ce sont en tout quatre squatteurs qui ont été interpellés, « essentiellement des Albanais » précise le communiqué.

Screenshot_2019-06-24 Montpellier Un squat d’extrême gauche hébergeait un réseau de cambrioleurs albanais - Lengadoc Info.png

Le CSA Bonnard, un squat militant et antifa

Le « Centre Social Autogéré Bonnard » n’est pas un simple squat de SDF et de migrants comme il en existe plusieurs à Montpellier. Avec la disparition du squat le Royal, le CSA Bonnard est un squat « politique », c’est à dire qu’il sert de lieu d’habitation mais également de lieu de réunion pour certaines organisations d’extrême gauche.

Le CSA a, par exemple, servi de lieu pour des soirées des groupes antifa « Montpellier Antifasciste et Populaire » et « Groupe Révolutionnaire Antifasciste et Populaire de l’Hérault ». Le lieu a également servi à une soirée « contre la répression » organisée, entre autres, par l’Assemblée des Gilets Jaunes 34, une structure « gilet jaune » particulièrement infiltrée par des militants d’extrême gauche.

Photos : DR/ CSA Bonnard

Lengadoc-info.com, 2019, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

https://t.co/oazZtVbEEL

*****

Ce sont les politiques de cette Extrême Gauche qui ont demandé à pouvoir interroger Yvan Benedetti qui n’a Jamais fait ni Encouragé aucun trafic.

Alors que leurs Nervis enfreignent les Lois du Code Pénal, ces cosmopolites qui veulent une France métissée s’en prennent à un Nationaliste qui dit et le Revendique : France Catholique, Française et Blanche.

Screenshot_2019-06-24 YVAN BENEDETTI ( Yvan_Benedetti) Twitter(1).png

Screenshot_2019-06-24 YVAN BENEDETTI ( Yvan_Benedetti) Twitter.png

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s