Archives mensuelles : juin 2019

INCROYABLE, GEORGES ORWELL DÉFENDAIT LA THÉORIE DE LA TERRE PLATE, par Laurent Glauzy

Oui, qui pouvait le supposer ? Georges Orwell, l’auteur du roman avant-gardiste « 1984 » avançait que la terre n’était pas ronde, comme l’attestent les deux vidéos proposées.

Il signe cette chronique dans le journal « Tribune », le 27 décembre 1946, exposant que l’homme moderne ne peut pas expliquer pourquoi la terre est ronde.

Qu’est ce que la théorie de la Terre plate ?

La terre plate est représentée sur le drapeau maçonnique de l’ONU, comme s’il s’agissait d’une secret à ne pas divulguer à la population, distillé par l’élite satanique qui dirige le monde. Le pôle sud entourant toute la terre. Cette population bombardée avec les mensonges darwinistes, de la préhistoire (qui n’a jamais existé) serait ainsi éloignée de la vision biblique, et donc de Dieu, pour croire au mythe, encore un, de la terre sphérique. Il est d’ailleurs bien étrange que l’on aborde aujourd’hui aux États-Unis la nécessité d’une loi défendant d’exposer les théories de la terre plate. Et pour parler de l’ « inerrance » biblique, je me plais à exposer que les saintes Écritures affirment depuis 5.000 ans que le lièvre est un ruminant. La science qui se moquait de la Bible découvrit cette vérité seulement en 1950, comme l’explique le Dr Dominique Tassot.

La terre plate serait piriforme (forme de poire) et enfermée dans sa partie supérieure, où nous vivons, sous une coupole. De la terre à cette coupole de laquelle rien ne pourrait sortir, il y aurait 6.000km. Ainsi, en un même niveau, sur le plafond, il y aurait les étoiles (dont rien ne permet d’affirmer qu’elles seraient des soleils), notre soleil et la lune. Toutes les autres planètes seraient des astres et seraient à ce même niveau.

Concernant la lune et le soleil rien ne permet d’affirmer qu’ils sont sphériques. Ils pourraient être deux disques plats. Ainsi, la face cachée de la lune trouverait toute sa pertinence. Et, nous pourrions comprendre pourquoi (vu de la terre), le soleil et la lune ont exactement la même taille : quand il y a une éclipse de soleil, sa lumière est complètement cachée. Il en va de même pour la lune qui disparaît pendant une éclipse de lune.

GEORGES ORWELL ET LA TERRE PLATE

 

 

 

 

 

 

 

LIRE LE LIVRE SUR L’ARCHEOLOGIE SECRETE DE LAURENT GLAUZY ‘: « LE MYSTERE DE L’ILE DE PAQUES A LA LUMIERE DU CREATIONNISME »

prix : 14 € + 4,50 € fco deport

paypal : laurent-bflancy@neuf.fr

chèques à l’ordre de Laurent Glauzy : Laurent Glauzy – BP 25 – 91151 Etampes Cedex

51eJCjDg0YL._SX350_BO1,204,203,200_

 

 

 

 

 

 

 

LA DEMOCRATIE DE L’UNTERMENSCH, par Laurent Glauzy

Je tenais à partager ce message trouvé sur le web résumant bien la réalité dans laquelle nous vivons. Nous sommes bien dans la situation d’une population sans virilité, et lâche comme cela n’est pas permis. Ces mêmes idiots qui composent la grande partie de la population est capable de « réflexions » contradictoires : ils redoutent de parler, d’agir mais ils sont en même temps convaincus qu’ils vivent en démocratie : « Vous imaginez, heureusement que nous avons gagné la 2e GM », bêlent-ils. Dans ce registre, ils sont convaincus que le droit de vote est une invention de notre démocratie, ignorant que celui-ci existait au Moyen-âge, une période qui a duré presque mille ans où la France en raison des jours saints, comptait bien plus de congés qu’aujourd’hui. Faut-il le souligner ad nauseum.

Bien entendu, cette masse de dépressifs et d’invertis en tout genre ne connait même pas la véritable histoire de France, ni par qui elle est colonisée depuis 240 ans (par la mafia bancaire et les talmudo-maçons).

En tant qu’écrivain engagé, je peux témoigner de cette asservissement, d’un peuple, de gens lobotomisés comme cela ne fut jamais réalisé auparavant.

En 5.000 ans d’histoire, l’idiotie et l’inculture n’ont jamais été aussi prégnantes. C’est la réalité d’un monde sans Dieu obéissant à une classe politique maçonnisée et pédo-sataniste est si réelle qu’elle existe au cœur et au plus haut même du Vatican, et de l’État.

Bien entendu, l’Untermsch n’a aucune notion de Salut éternel : il est un malade préférant gérer son petit capital avant de périr pour l’éternité en enfer. Car, c’est bien que périssent la presque totalité des âmes, comme le rappelle la sainte Vierge à Fatima.

Comme quoi ce mal de la société est bien un mal de l’âme !

Le Rapport de l’Institut Thomas More, « Note 34 » de Juin 2019, Atomise la PMA.

Lire le Rapport dans son Intégralité : http://institut-thomas-more.org/wp-content/uploads/2019/06/ITM-Note34-201906.pdf

 

Ce que remet en cause la «PMA pour toutes», c’est ni plus, ni moins, la filiation. Dès la naissance, deux adultes sont désignés légalement comme ses parents. Seuls, ces deux adultes pourront exercer l’autorité parentale sur leur enfant, et en seront responsables jusqu’à sa majorité. Ainsi le déclare l’article 371-1 du code civil, lu lors de la célébration d’un mariage.

Car, la filiation, c’est l’engagement des parents à l’égard des enfants, par ancrage dans la filiation biologique, puisque la procréation est liée à la dualité des sexes. C’est même la seule fonction humaine où la coopération de l’homme et de la femme, via leurs gamètes, est nécessaire. Dès lors, l’établissement de la filiation doit en tirer toutes les conséquences. Ainsi, le droit de la famille ne peut ignorer l’indivisibilité des filiations maternelle ET paternelle et doit même l’intégrer dans les différents aspects de la filiation. Ces aspects, quels sont-ils?

L’aspect biologique est le constat de la dualité des sexes dans la reproduction. L’aspect juridique se traduit par l’inscription de l’enfant à l’état civil, pour lui donner un nom et nommer ses parents qui seuls détiendront l’autorité parentale. Inscription automatique par présomption de paternité (le père est le mari de la mère), ou par reconnaissance, en l’absence de mariage. L’aspect symbolique ou psychique se réfère à la croissance et au développement psychique de l’enfant. Il a besoin de s’imaginer comme «fils de…» ou «fille de…», c’est-à-dire comme étant «l’enfant» de deux adultes qui l’ont enfanté, (ou qui auraient pu l’enfanter, en cas d’adoption) comme l’enfant d’un homme ET d’une femme que le droit désigne comme ses parents, père ET mère. L’aspect social concerne l’exercice de l’autorité parentale et l’éducation.

L’enfant a besoin de clarté pour construire sa vie d’enfant puis devenir une personne libre et responsable. Pour que la filiation soit intelligible, celle-ci doit être plénière, complète, cohérente et vraisemblable.

Bien évidemment, la filiation biologique n’est pas le tout de la filiation. Ce qui donne du sens à la filiation, c’est l’articulation entre tous ces aspects. Car c’est elle qui permettra de répondre à l’intérêt de l’enfant, c’est-à-dire à ses besoins, au-delà de ses besoins matériels.

La PMA, c’est admettre l’idée que l’homme est réduit à un donneur de gamètes. Absents des questions de procréation, les hommes n’ont plus leur place comme pères de l’enfant. Est-ce vraiment cette société que nous voulons? Une société où les parents seraient réduits à un rôle social ? Une société où la procréation artificielle deviendrait le mode ordinaire de la procréation pour répondre à tous les désirs d’adultes ?

 

Ce Rapport conclue :

« Quand il n’y a pas de Pères dans les Maisons il faut poster des Policiers dans les Lycées ».

 

Screenshot_2019-06-29 ITM-Note34-201906 pdf.png

 

La Famille : Père, Mère, Grands-Parents, Oncles et Tantes, Cousins, est le Bien le plus Précieux qu’un Enfant puisse avoir.

 

Screenshot_2019-06-29 529341337_0 jpg (Image JPEG, 1024 × 578 pixels).png