Archives mensuelles : juin 2019

Soutien intégral au Dr Ploncard d’Assac, par L. Glauzy

Quand l’ « affaire » Escada a explosé, je n’ai reçu aucun soutien. C’est un fait. Nos milieux pourtant si courageux, voyant chez l’autre, et notamment chez le Talmudiste, bien des défauts, ont souvent le même comportement.

L’adage de la poutre et de la paille vaut donc chez nous.

Pour moi, et au vu des articles publiés par LA POLITIQUE, Escada est un infréquentable. Et, je tenais à marquer une position franche à son égard et à l’égard de sa foire dite du « pays réel ».

Le seul et unique qui m’ait soutenu, est le Dr Ploncard d’Assac. Et, il l’a fait publiquement, c’est à dire de la manière la plus franche.

Je demande à tous les lecteurs de mon site de s’abonner à son mensuel LA POLITIQUE et de donner la plus large diffusion et le plus large intérêt à ses œuvres.

UN GRAND MERCI DR.

Mon site et mon équipe vous seront disponibles d’ores et déjà pour donner une tribune à votre travail intègre et d’excellente facture qui visent bien à débusquer les menteurs et les voleurs qui se sont infiltrés dans nos milieux.

Le règne des rabbins.

Des rabbins extrémistes jouissant de la bénédiction implicite de l’État sont en train de transformer un conflit territorial aux origines coloniales en une bataille contre le monde islamique au sens large.

Un homme juif passe devant un étal vendant des portraits de rabbins dans la ville israélienne de Netivot en 2016 (AFP)

Dans quel pays un haut religieux payé par l’État a-t-il récemment exhorté ses partisans à devenir des « guerriers » imitant un groupe de jeunes hommes ayant assassiné une femme d’une autre religion ?

Ce religieux l’a fait en toute impunité. En fait, il s’est contenté de faire écho à d’autres religieux haut-placés qui avaient promu un livre – là encore en toute impunité – exhortant leurs disciples à assassiner des bébés appartenant à d’autres religions.

Dans quel pays le chef du clergé peut-il qualifier les noirs de « singes » et demander l’expulsion d’autres communautés religieuses ?

 

Dans quel pays une élite cléricale exerce-t-elle tant de pouvoir qu’elle est la seule à pouvoir décider qui peut se marier ou divorcer – et qu’elle est soutenue par une loi permettant d’emprisonner une personne qui tente de se marier sans son approbation ? Ces religieux peuvent même stopper le réseau ferroviaire national sans préavis.

Dans quel pays ces saints hommes sont-ils si craints que les images de femmes sont grattées des panneaux d’affichage, que les campus universitaires introduisent la ségrégation hommes-femmes pour les apaiser et que les femmes se retrouvent littéralement poussées à l’arrière des bus ?

Est-ce en Arabie saoudite ? Ou au Myanmar ? Ou peut-être en Iran ?

Non, cela se passe en Israël, le seul État juif autoproclamé au monde.

Quelles « valeurs partagées » ?

Il n’y a guère de politicien à Washington cherchant à se faire élire qui n’a pas professé à un moment donné un « lien indissoluble » entre les États-Unis et Israël, ni prétendu que les deux défendent des « valeurs partagées ». Il semble que peu d’entre eux aient une idée des valeurs qu’Israël représente réellement.

Il existe de nombreuses raisons de critiquer Israël, notamment son oppression brutale des Palestiniens sous l’occupation et son système de ségrégation et de discrimination institutionnalisées à l’encontre du cinquième de sa population qui n’est pas juif – sa minorité palestinienne.

Un panneau électoral montre le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou serrant la main du président américain Donald Trump, à Tel Aviv, le 3 février (AFP)
Un panneau électoral montre le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou serrant la main du président américain Donald Trump, à Tel Aviv, le 3 février (AFP)

Cependant, ses détracteurs ont largement négligé les tendances théocratiques croissantes d’Israël.

Cela ne s’est pas révélé simplement régressif pour la population juive d’Israël – les rabbins exerçant un contrôle de plus en plus grand sur la vie des juifs religieux et laïcs, en particulier des femmes –, mais cela a également des implications alarmantes pour les Palestiniens, tant sous occupation que vivant en Israël, dans la mesure où un conflit national aux origines coloniales connues se transforme progressivement en guerre sainte, alimentée par des rabbins extrémistes jouissant de la bénédiction implicite de l’État.

Contrôle du statut personnel

En dépit du fait que les pères fondateurs d’Israël étaient laïcs de leur propre aveu, la séparation entre l’institution religieuse et l’État en Israël a toujours été, au mieux, précaire – et elle disparaît à un rythme toujours plus rapide.

Après la création d’Israël, David Ben Gourion, le premier Premier ministre d’Israël, a décidé de subordonner d’importants aspects de la vie des juifs israéliens à la juridiction d’un rabbinat orthodoxe, représentant le courant le plus strict, le plus traditionnel et le plus conservateur du judaïsme. D’autres courants plus libéraux n’ont aucun statut officiel en Israël à ce jour.

La décision de Ben Gourion reflétait en partie le désir de faire en sorte que son nouvel État englobe deux conceptions différentes de la judaïté : à la fois ceux qui s’identifiaient comme juifs dans un sens ethnique ou culturel laïc et ceux qui entretenaient les traditions religieuses du judaïsme. Il espérait fusionner les deux pour créer une nouvelle notion de « nationalité » juive.

Pour cette raison, les rabbins orthodoxes se sont vu attribuer le contrôle exclusif de sections importantes de la sphère publique : les questions de statut personnel, telles que les conversions, les naissances, les décès et les mariages.

Justifications bibliques

Ce qui a renforcé le pouvoir des rabbins, c’était le besoin urgent des dirigeants laïcs d’Israël de dissimuler les origines coloniales de l’État. Ils se sont servis de l’éducation pour insister sur les justifications bibliques de l’usurpation par les juifs des terres de la population palestinienne autochtone.

Comme le faisait remarquer le pacifiste Uri Avnery, la revendication sioniste était « fondée sur l’histoire biblique de l’Exode, la conquête de Canaan, les royaumes de Saul, David et Salomon… Les écoles israéliennes enseignent la Bible comme une vérité historique ».

Des juifs ultra-orthodoxes prient devant le Mur des Lamentations à Jérusalem, le 21 janvier (AFP)
Des juifs ultra-orthodoxes prient devant le Mur des Lamentations à Jérusalem, le 21 janvier (AFP)

Cet endoctrinement, combiné à un taux de natalité beaucoup plus élevé parmi les juifs religieux, a contribué à une explosion du nombre de personnes identifiées comme religieuses. Ils représentent désormais la moitié de la population.

Aujourd’hui, environ un quart des juifs israéliens appartient au courant orthodoxe, qui a une lecture littérale de la Torah, et un sur sept appartient au courant ultra-orthodoxe, ou haredim, le plus fondamentaliste des courants religieux juifs. Selon les prévisions, dans 40 ans, ce dernier comprendra un tiers de la population juive du pays.

« Conquérir le gouvernement »

La montée en puissance et l’extrémisme des orthodoxes en Israël ont été mis en lumière la dernière semaine de janvier, lorsque l’un de leurs plus influents rabbins, Shmuel Eliyahou, a pris publiquement la défense de cinq étudiants accusés d’avoir assassiné Aisha Rabi, une mère palestinienne de huit enfants. En octobre, ils ont jeté des pierres sur sa voiture près de Naplouse, en Cisjordanie occupée, lui faisant quitter la route.

Eliyahou est le fils d’un ancien grand rabbin d’Israël, Mordekhaï Eliyahou, et siège lui-même au Conseil du grand-rabbinat, qui contrôle de nombreux aspects de la vie des Israéliens. Il est également le rabbin municipal de Safed, une ville qui, dans le judaïsme, a le même statut que Médine dans l’islam ou Bethléem dans le christianisme. Ses propos ont donc beaucoup de poids pour les juifs orthodoxes.

Plus tôt ce mois-ci, une vidéo a été révélée lors d’une conférence qu’il a donnée au séminaire où les cinq accusés ont étudié, dans la colonie illégale de Rehelim, au sud de Naplouse.

Eliyahou a non seulement salué les cinq hommes comme des « guerriers », mais il a également déclaré aux autres étudiants qu’ils devaient renverser le système judiciaire laïc « pourri ». Il leur a dit qu’il était vital de « conquérir le gouvernement » aussi, mais sans armes ni chars. « Vous devez vous emparer des postes clés de l’État », les a-t-il exhortés.

Des juges violant la loi

En vérité, ce processus est déjà bien avancé.

La ministre de la Justice, Ayelet Shaked, qui aurait dû être la première à dénoncer les propos d’Eliyahou, est étroitement liée aux colons religieux. Fait révélateur, elle et d’autres ministres ont gardé un silence studieux.

En effet, les représentants politiques des communautés juives religieuses israéliennes, y compris les colons, sont désormais le pilier des gouvernements de coalition israéliens. Ils sont les faiseurs de roi et peuvent obtenir d’énormes concessions de la part des autres partis.

La ministre israélienne de la Justice, Ayelet Shaked, prononce un discours à Jérusalem, en 2017 (AFP)
La ministre israélienne de la Justice, Ayelet Shaked, prononce un discours à Jérusalem, en 2017 (AFP)

Depuis quelque temps, Shaked se sert de sa position pour faire entrer davantage de juges ouvertement nationalistes et religieux dans le système judiciaire, y compris au sein de la plus haute cour du pays, la Cour suprême.

Deux des quinze juges actuels, Noam Sohlberg et David Mintz, sont des hors-la-loi qui vivent ouvertement dans des colonies de Cisjordanie en violation du droit international. Plusieurs autres juges nommés à la magistrature par Shaked sont religieux et conservateurs.

Cela constitue une victoire importante pour les religieux orthodoxes et les colons. Le tribunal est la dernière ligne de défense des laïcs contre les atteintes à leurs libertés religieuses et à l’égalité des sexes.

Et le tribunal offre le seul recours possible pour les Palestiniens cherchant à atténuer les pires excès des politiques violentes et discriminatoires du gouvernement, de l’armée et des colons israéliens.

Le peuple élu

Le collègue d’Ayelet Shaked, Naftali Bennett, autre idéologue du mouvement de colonisation, est ministre de l’Éducation au sein du gouvernement Netanyahou depuis quatre ans. Ce poste a longtemps été critique pour les orthodoxes, car la prochaine génération d’Israéliens en découle.

Après des décennies de concessions accordées aux rabbins, le système scolaire israélien est déjà fortement biaisé en faveur de la religion. Une enquête réalisée en 2016 a montré que 51 % des élèves juifs fréquentaient des écoles religieuses pratiquant la ségrégation hommes-femmes et mettant l’accent sur le dogme biblique – contre 33 % à peine quinze ans plus tôt.

Cela peut expliquer pourquoi un sondage récent a révélé que 51 % des juifs israéliens sont persuadés que les juifs ont un droit divin sur la « terre d’Israël » et un peu plus – 56 % – que les juifs sont un « peuple élu ».

Ces résultats vont probablement s’aggraver dans les années à venir. Sous Bennett, le ministère de l’Éducation a accordé, dans le programme scolaire, une plus grande importance à l’identité tribale juive, aux études bibliques et aux revendications religieuses vis-à-vis du Grand Israël, y compris des territoires palestiniens – que le ministre souhaite annexer.

Inversement, les sciences et les mathématiques sont de plus en plus minimisées dans le système éducatif et totalement absentes des écoles ultra-orthodoxes. La théorie de l’évolution, par exemple, a été en grande partie effacée du programme, même dans les écoles laïques.

« Aucune pitié » pour les Palestiniens

Les services de sécurité israéliens constituent une autre sphère décisive du pouvoir étatique dont s’emparent les religieux, et en particulier les colons. Le chef de la police Roni Alsheikh a vécu pendant des années dans une colonie célèbre pour ses attaques violentes contre les Palestiniens, et l’actuel rabbin en chef de la force, Rahamim Brachyahu, est également un colon.

Tous deux ont activement promu un programme qui recrute davantage de juifs religieux dans la police. Nahi Eyal, le fondateur du programme, a déclaré que son objectif était d’aider la communauté des colons à « se frayer un chemin dans les rangs du commandement ».

Un garde-frontière israélien photographié lors d’affrontements en Cisjordanie occupée, le vendredi 12 janvier 2018 (AFP)
Un garde-frontière israélien photographié lors d’affrontements en Cisjordanie occupée, le vendredi 12 janvier 2018 (AFP)

Cette tendance est encore plus enracinée au sein de l’armée israélienne. Les chiffres montrent que la communauté religieuse nationaliste, à laquelle appartiennent de nombreux colons – bien que ne constituant que 10 % de la population – représente la moitié de tous les nouveaux élèves-officiers. La moitié des académies militaires israéliennes sont désormais religieuses.

Cela s’est traduit par un rôle croissant des rabbins orthodoxes extrémistes pour motiver les soldats sur le champ de bataille. Lors de l’invasion terrestre de Gaza par Israël en 2008-2009, le rabbinat de l’armée a remis aux soldats des pamphlets se servant d’injonctions bibliques pour les convaincre de ne « montrer aucune pitié » envers les Palestiniens.

Appel à tuer des bébés

Dans le même temps, le gouvernement a encouragé la population ultra-orthodoxe à la croissance rapide à s’installer dans les colonies de Cisjordanie spécialement aménagées à cet effet, telles que Modi’in Illit et Beitar Illit. Cela, à son tour, alimente progressivement l’émergence d’un nationalisme agressif chez leurs jeunes.

Autrefois, les haredim étaient ouvertement hostiles ou, au mieux, ambivalents à l’égard des institutions de l’État israélien, estimant qu’un État juif était sacrilège tant que le Messie n’était pas arrivé pour régner sur les juifs.

Aujourd’hui, pour la première fois, de jeunes haredim servent dans l’armée israélienne, ce qui renforce la pression exercée sur le commandement militaire pour tenir compte de leur idéologie fondamentaliste religieuse. Un nouveau terme pour ces soldats haredim belliqueux a été inventé : le « Hardal ».

Rahamim Brachyahu et les rabbins du Hardal font partie des principaux rabbins à avoir promu un livre terrifiant, la Torah du Roi, écrit par deux rabbins colons, qui exhorte les juifs à traiter sans pitié les non-juifs, et plus particulièrement les Palestiniens.

L’ouvrage offre la bénédiction de Dieu au terrorisme juif – non seulement contre les Palestiniens qui tentent de résister à leur déplacement par des colons, mais contre tous les Palestiniens, même les bébés, sur le principe « qu’il est clair qu’ils vont grandir pour nous faire du mal ».

La ségrégation hommes-femmes s’étend

L’augmentation spectaculaire de la religiosité crée également des problèmes internes à la société israélienne, en particulier pour la population laïque déclinante et pour les femmes.

Les affiches pour les prochaines élections – et cela vaut pour les publicités en général – sont « nettoyées » des visages de femmes dans certaines régions du pays pour éviter de choquer.

Le mois dernier, la Cour suprême a reproché au Conseil de l’enseignement supérieur d’Israël de permettre à la ségrégation entre hommes et femmes dans les classes des universités de s’étendre au reste du campus, y compris aux bibliothèques et aux espaces communs. Les étudiantes et les enseignantes sont soumis à des codes vestimentaires « modestes ».

Le Conseil a même annoncé son intention d’élargir la ségrégation pour pallier la difficulté de persuader les juifs religieux de suivre des études supérieures.

Essor de la violence

Israël a toujours été une société profondément structurée pour maintenir les juifs israéliens et les Palestiniens séparés, que ce soit physiquement ou en matière de droits. C’est également vrai pour la grande minorité palestinienne d’Israël, un cinquième de sa population, qui vit presque entièrement à l’écart des juifs dans des communautés séparées. Les enfants palestiniens sont tenus à l’écart des enfants juifs dans des écoles séparées.

Mais en mettant davantage l’accent sur une définition religieuse de la judaïté, les Palestiniens font maintenant face non seulement à la froide violence structurelle conçue par les fondateurs laïcs d’Israël, mais aussi à une hostilité coléreuse, sanctionnée par la Bible, d’extrémistes religieux.

Une affiche arbore le portrait d’Ali Dawabsheh, un bébé palestinien tué dans une attaque incendiaire près de Hébron, en 2015 (AFP)
Une affiche arbore le portrait d’Ali Dawabsheh, un bébé palestinien tué dans une attaque incendiaire près de Hébron, en 2015 (AFP)

C’est ce qui ressort le plus clairement de la montée rapide des attaques physiques contre les Palestiniens et leurs biens, ainsi que contre leurs lieux saints, en Israël et dans les territoires occupés. Parmi les Israéliens, cette violence est légitimée en tant que « prix à payer », comme si les Palestiniens s’étaient attirés un tel préjudice.

YouTube regorge aujourd’hui de vidéos de colons armés d’armes à feu ou de matraques qui s’en prennent à des Palestiniens, généralement pendant qu’ils tentent d’accéder à leurs oliveraies ou à leurs sources, tandis que les soldats israéliens se tiennent passivement à côté ou les aident.

Les incendies criminels se sont étendus des oliveraies aux maisons palestiniennes, parfois avec des résultats effroyables, quand des familles sont brûlées vives.

Avec leurs justifications bibliques, des rabbins comme Eliyahou ont attisé cette nouvelle vague d’attaques. Le terrorisme d’État et la violence de la foule ont fusionné.

Détruire al-Aqsa

La plus grande poudrière potentielle se situe à Jérusalem-Est occupée, dans l’enceinte de la mosquée al-Aqsa, où le pouvoir symbolique et politique croissant de ces rabbins messianiques risque d’exploser.

Les politiciens laïcs ont longtemps joué avec le feu sur ce lieu saint islamique, se servant de l’archéologie pour tenter de le convertir en un symbole du droit historique des juifs à la terre, y compris les territoires occupés.

Cependant, leur affirmation selon laquelle la mosquée est construite sur deux temples juifs, dont le dernier aurait été détruit il y a deux mille ans, a été rapidement reprise à des fins politiques incendiaires et modernes.

La mosquée al-Aqsa à Jérusalem photographiée le 24 janvier (AFP)
La mosquée al-Aqsa à Jérusalem photographiée le 24 janvier (AFP)

L’influence croissante des juifs religieux au Parlement, au gouvernement, dans les tribunaux et dans les services de sécurité signifie que les responsables sont de plus en plus audacieux lorsqu’ils revendiquent physiquement la souveraineté sur al-Aqsa.

Cela implique également une plus grande indulgence envers les extrémistes religieux qui exigent davantage que le contrôle physique du site de la mosquée. Ils veulent qu’al-Aqsa soit détruite et remplacée par un troisième temple.

Une guerre sainte qui rassemble

Lentement, Israël transforme un projet colonial contre les Palestiniens en une bataille contre le monde islamique au sens large. Il transforme un conflit territorial en guerre sainte.

La croissance démographique de la population religieuse d’Israël, la culture par le système scolaire d’une idéologie de plus en plus extrême basée sur la Bible, la prise de contrôle des centres de pouvoir étatiques par les religieux et l’émergence d’une classe de rabbins influents prêchant le génocide contre les voisins d’Israël ont préparé le terrain pour une tempête dans la région.

La question est maintenant de savoir à quel moment les alliés d’Israël, aux États-Unis et en Europe, vont enfin se réveiller face à la direction catastrophique qu’emprunte Israël – et trouver la volonté de prendre les mesures qui s’imposent pour l’arrêter.

Les opinions exprimées dans cet article n’engagent que leur auteur et ne reflètent pas nécessairement la politique éditoriale de Middle East Eye.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.

Jonathan Cook
Jonathan Cook, a British journalist based in Nazareth since 2001, is the the author of three books on the Israeli-Palestinian conflict. He is a past winner of the Martha Gellhorn Special Prize for Journalism. His website and blog can be found at: http://www.jonathan-cook.net

*****

Le Figaro : http://www.lefigaro.fr/international/des-rabbins-veulent-chasser-la-france-du-tombeau-des-rois-20190516

Des rabbins israéliens veulent chasser la France du Tombeau des rois

*****

Herschel Lieberman invite les enfants du Bangladesh à venir, non pas en Israël, mais EN EUROPE.

« Au Bangladesh, l’an passé, j’expliquai aux enfants quelle belle vie ils pourraient avoir en EUROPE » !!!

Rabbin Lieberman.png

Nous devrions, nous aussi, nous rendre dans le Tiers Monde et inciter les populations à se rendre en Israël.

 

Derrière GRETA THUNBERG se cache une filière de « Gros Sous ».

Chaîne de Tatiana Ventôse sur You Tube :

CE QUI CLOCHE AVEC GRETA THUNBERG

⬇︎ SOURCES ⬇︎ L’enquête complète du journaliste suédois Andreas Henriksson relayée par Rebecca Weidmo Uvell (en suédois – Google Trad est ton ami !) https://uvell.se/2018/12/11/pr-spinne…

L’article d’Isabelle Attard dans Reporterre https://reporterre.net/Le-capitalisme…

L’article de Marc Reisinger dans Causeur https://www.causeur.fr/greta-thunberg…

Libé (CheckNews) sur la capacité de Greta Thunberg à voir le CO2 à l’oeil nu – https://www.liberation.fr/checknews/2… https://www.marianne.net/monde/greve-… https://www.nytimes.com/2019/02/18/cl… https://www.7sur7.be/home/greta-thunb… https://www.francetvinfo.fr/monde/env… https://www.project-syndicate.org/com… https://www.huffingtonpost.fr/entry/g… https://www.geo.fr/environnement/gret… https://www.lci.fr/international/gret… http://www.lefigaro.fr/flash-actu/201… http://www.lefigaro.fr/vox/societe/20…

Les réponses données par We Don’t Have Time https://docs.wedonthavetime.org/wdht/…

 

 

Résistance ! Dieu, Travail, Famille, Patrie pour Unique Horizon.

L’inversion des valeurs est à son paroxysme, la lutte pour mettre fin à la société occidentale bat son plein, les festivités commémorant le soixante-quinzième anniversaire du débarquement de Normandie en fut un des points d’orgue. N’oublions pas que le Général De Gaulle, du temps où il était Président de la République ne commémorait pas cet anniversaire, car il considérait, en outre du fait qu’il n’avait pas était invité à participer à l’opération Overlord, comme celle-ci une autre invasion de la France, une autre occupation ! Oubliés les 75.000 morts français sous les bombes des alliés, les nombreux viols commis par les Américains, plus de victimes que durant toute l’occupation allemande !

Depuis 1945, nous assistons à la fin de la société occidentale, à la fin de l’homme blanc, tout cela aux ordres du nouvel ordre mondial, des Rothschild, des juifs et des francs-maçons dans leur culte de Lucifer, et de leur domination mondiale sur toutes les richesses de la planète, et sur tous les peuples, afin de les rendre esclaves de la soi-disant race élue, selon les préceptes du Talmud et de la Cabale.

Les sommets de Bilderberg, de Davos sont leurs points de rencontre pour établir les politiques à mener au cours des prochaines années dans les différents pays du monde afin de parvenir au but final, la domination du monde.

La Nation, la Famille, la Religion chrétienne, sont devenus depuis des décennies, amplifiés en France par l’esprit de Mai 68 qui a finalement gagné, et par la propagande exercée par tous les médias aux mains des mêmes gens, un instrument de formatage des esprits, de ceux qui se croient encore libres et croient vivre en démocratie, vantant les partis politiques et le bulletin de vote dans l’urne, quelle idiotie !

Depuis la Révolution Française de 1789 nous vivons dans le principe de la République universelle et de l’Amour universel, ayant fait de l’homme un Dieu.

Barruel l’avait parfaitement compris et résumé dans ses Mémoires pour servir à l’Histoire du Jacobinisme, 1797.

« Cet Amour universel, que prônent les hauts initiés de la maçonnerie, est le manteau de la plus odieuse hypocrisie ».

« Il ne prétend aimer tous les hommes également que pour se dispenser d’en aimer un seul véritablement ».

« Il déteste l’amour national parce qu’il hait les lois des nations et celles de sa patrie ».

« Il déteste jusqu’à l’amour de la famille et il y substitue l’amour universel ».

« Il nous dit aimer tout d’un pôle à l’autre pour n’aimer rien autour de lui. »

« Voilà ce que c’est que nos cosmopolites. « 

La Révolution dite française, marque ainsi un tournant dans l’évolution voulue des sociétés, par rupture avec la loi divine et l’ordre naturel qui en découle.

Désormais, sous prétexte d’une fallacieuse « liberté » abstraite on va faire croire au citoyen qu’il est libre de ses choix, qu’il n’a qu’à exprimer avec son bulletin de vote. C’est là, la grande escroquerie des conjurés de la Révolution.

On octroie un droit de vote au citoyen sur des sujets qu’il ne connaît plus directement pas ses activités professionnelles ou sociales, mais uniquement par la représentation que va en donner la presse naissante dite « d’information ».

Désormais grâce à cette illusion de démocratie, il sera « formatable » à volonté, car qui tient la presse, écrite et audiovisuelle, tient désormais l’opinion.

C’est ainsi que la démocratie est impossible, car elle tombe fatalement en ploutocratie, c’est-à-dire le gouvernement par l’argent entre les mains de la haute finance cosmopolite et maçonnique.

Or l’utopie mondialiste, prélude au vieux rêve maçonnique et messianique juif de la République universelle, aboutira fatalement à la dictature universelle aux mains d’un noyau dirigeant inconnu du citoyen, donc inatteignable.

Ce n’est pas par hasard que l’école de la république maçonnique a évacué l’enseignement chronologique de l’Histoire pour n’en donner que des aperçus, choisis, ce qui empêche toute réflexion sur les rapports de causes à effets entre les politiques suivies, les principes qui les inspirent et leurs résultats.

C’est pourquoi on ne fera pas l’économie de la critique historique et de la formation doctrinale, car un peuple qui ne connaît ni son histoire, ni ses ennemis, ne sait réagir.

Si la plupart des réactions « patriotiques « contre les conséquences des sophismes de 1789 ont échouées, c’est parce qu’elles ne se sont pas attaquées aux causes.

La nation est le plus grand cercle où la solidarité nationale peut jouer et dans lequel le citoyen peut encore espérer se faire entendre, se défendre.

La censure de YouTube et d’autres réseaux sociaux éliminant tous ce qui d’après le politiquement correct parle de révisionnisme, d’antisémitisme, de complotisme s’accélère à l’encontre des nationalistes de tous pays, car vous l’aurai compris, l’ennemi c’est nous. C’est nous, qui sommes les plus dangereux pour le système judéo-maçonnique, et non pas les partis, dits d’extrême-droite affiliés au système, qui sont là pour étouffer les velléités nationalistes et bâillonner la vérité qui sort de nos bouches, pour juste se conforter dans des postes et des sièges rentables pour leur carrière, ceux-là, nous devons les vomir de notre bouche !

La Révolution doit se faire dans les esprits, certes, c’est un combat difficile avec tous les moyens de propagande et le régime ploutocratique contre nous. N’oublions pas que toute bataille non engagée est perdue d’avance !

Soyons forts, dignes et droits, fiers de notre combat pour la nature des choses, pour l’amour de la Nation, de la Famille et de notre Foi qui a érigé notre civilisation au cours des siècles et qui a était un phare pour l’humanité. N’ayons pas honte de notre passé, affrontons le présent et regardons l’avenir avec sérénité et confiance.

La Résistance amènera à la victoire, forgeons nos âmes aux combats à mener, nous sommes le Sang de la Nation, l’Ame de celle-ci, personne ne pourra nous vaincre, quand la vérité éclatera !

Fabrice DONGIER

Site : Jeune Nation : https://t.co/wlKdO3L2HV

Pierre de Tiremont sur Radio Athena : Aux vulgarisateurs cosmopolitiquement corrects qui nient un fait d’observation élémentaire que la science confirme et précise.

Cette émission est réalisée dans un esprit de recherche intellectuelle et de contribution au débat public, elle n’a pas de vocation polémique. Les auteurs de cette vidéo et de cette chaîne ne soutiennent aucune forme de discrimination envers des groupes ou des individus en fonction de leurs origines. Les avis divergents et argumentés sont les bienvenus en commentaire.

Bibliographie de l’émission : https://docdro.id/PaZOcYi

Les Races Humaines : ceux qui « osent » en parler sont Menacés de Mort et pourtant Tout est Confirmé par la Science.

Il suffit juste d’avoir des Yeux et de constater ! Dire qu’il y a des Races ce n’est pas être « Haineux » ou « Raciste », c’est Reconnaître tout simplement l’Evidence.

 

Le Gauchisme Cosmopolite est un Cancer Mental et nous devons le COMBATTRE.

See the source image

See the source image

 

Henri De Lesquen : Ce que la Science nous dit des Races Humaines : https://lesquen.fr/2016/03/06/ce-que-la-science-nous-dit-des-races-humaines/

Voici un vade-mecum en 10 points sur les races humaines.

 

1. La division de l’espèce homo sapiens en races est un fait d’observation élémentaire que la science confirme et précise.

 

2. Il y a 5 races : caucasoïde, mongoloïde, congoïde, capoïde, australoïde (termes de Carleton Coon).

CMJ3BOQW8AAhfRK.jpg-large

 

3. La couleur de la peau est secondaire. Il y a 3 races noires : congoïde, capoïde, australoïde. Les Indiens sont des caucasoïdes.

 

4. Les gènes commandent le mental autant que le physique. C’est vrai en particulier de ceux qui déterminent la race.

 

5. La race, composante du fonds génétique, est à la base de l’identité d’un peuple.

 

6. Les races ne sont pas égales, car l’égalité n’est pas dans la nature.

En dehors des vrais jumeaux (monozygotes), deux individus ne sont jamais génétiquement identiques. De même, les gènes qui déterminent la race ont une influence physique et mentale qui varie selon la race.

L’égalité des citoyens devant la loi, quelle que soit leur origine, proclamée par la constitution, n’est en rien une égalité de nature. On peut en dire autant de l’égalité morale entre les hommes affirmée par certaines religions ou philosophies.

 

7. L’individu ne se réduit pas à sa race. Il est d’abord lui-même.

 

8. Contre l’évidence, le lyssenkisme, instrument du cosmopolitisme, nie les différences de race et de sexe.

 

9. « La France est un pays de race blanche » (de Gaulle) : de race caucasoïde.

Le général de Gaulle a déclaré en 1959 :

« C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. » (Cité dans Alain Peyrefitte, C’était de Gaulle, tome 1, éditions de Fallois/Fayard, 1994, page 52.)

 

10. Puisque nous sommes un peuple européen de race blanche, comme l’a rappelé le général de Gaulle, la congoïdisation de la France, explosion de la population de race congoïde, est susceptible de porter encore plus gravement atteinte à notre identité que l’islamisation, car, si l’on peut changer de religion, on ne peut pas perdre sa race.

 

Henry de Lesquen

Un Merveilleux Remède contre tous les Maux : L’argent colloïdal.

C’est le Remède par excellence de nos Aïeux. L’Argent Colloïdal permet une Bonne Santé Permanente, c’est pourquoi il a été relayé au rang des Oubliettes par l’intelligencia qui ne veut pas de gens en bonne santé.

De plus, le Big Pharma indique désormais qu’il ne faut surtout pas boire l’Argent Colloïdal !

Et pourquoi ne fait-il pas boire l’Argent Colloïdal, remède de nos Aïeux ?

Tout simplement parce-que l’Argent Colloïdal permet LA GUERISON des maladies dites « incurables » par le Big Pharma. Des vétérinaires ont soigné des animaux atteints de la « maladie de carré » dite « maladie incurable et mortelle » avec de l’Argent Colloïdal, les animaux ont retrouvé la santé et la maladie s’en est allée.

Pour être en Bonne Santé tout le Temps, prenait tous les Jours de l’Argent Colloïdal qui est aussi excellent pour la Peau.

De plus en plus de Médecins informent sur les remèdes qu’ils ont été dans l’obligation de jetter aux oubliettes, grand Merci à eux pour en parler et mettre en évidence leurs bienfaits. Le Clhorure de Magnésium est également excellent et pour les humains et pour les animaux…………………et pour les Plantes.

L’Argent Colloïdal est l’Effaceur par Excellence du Mercure contenu dans les Vaccins.

 

Site « Alternative Santé » : https://www.alternativesante.fr/antibiotiques/l-argent-colloidal-antibiotique-interdit

argent colloïdalargent colloïdal

Une simple suspension de particules d’argent microscopiques dans de l’eau ultra pure… rien de plus. C’est ce que l’on appelle l’argent colloïdal et c’est un des meilleurs remèdes naturels qui soit. Il est capable de : tuer la plupart des microbes et virus pathogènes ; accélérer la cicatrisation des blessures et des brûlures ; soigner la peau et les allergies ; stimuler les défenses naturelles ; purifier l’eau… Et pourtant, il est aujourd’hui interdit à la vente en France pour une utilisation par voie interne. Aucune raison scientifique n’explique cette interdiction, mais l’industrie pharmaceutique est parvenue à lui faire la peau.

L’antibiotique d’avant… les antibiotiques

L’argent colloïdal fut utilisé par les médecins de manière intensive pendant près d’un demi-siècle jusqu’au début des années 40. Tombé dans les oubliettes de l’histoire après l’invention des antibiotiques de synthèse, il fait un retour en force depuis que ces derniers semblent en passe de perdre la guerre contre l’infection. Son action «magique» s’accompagne de solides preuves scientifiques, si bien que des médecins ont pu déclarer : «L’argent est notre meilleure arme contre les microbes» – Dr Harry Margraf, (Washington University, St Louis). «L’argent tue même les souches résistances aux antibiotiques et stimule la cicatrisation de la peau.»– Dr Robert Becker, (Syracuse University, New York). La majorité des antibiotiques, sur prescription médicale, ne tue qu’une partie des agents causant des maladies, avec des bactéries de plus en plus antibiorésistantes, alors que l’argent colloïdal est efficace contre environ 650 pathogènes (travaux du Dr. Henri Crooks).

Les utilisations médicales de l’argent dans l’histoire

Les propriétés germicides et bactéricides de l’Argent-métal sont connues depuis l’Antiquité. Grecs, Perses et Romains l’utilisaient dans la vie domestique couramment. Ils employaient des récipients en argent pour stocker divers liquides (eau, vin, etc.) destinés aux souverains et à l’aristocratie. Ces liquides conservaient ainsi leur fraîcheur et leurs qualités plus longtemps que dans d’autres récipients. L’argent servait aussi à fabriquer des ustensiles de table et de cuisine, une tradition qui s’est perpétuée jusqu’à nos jours.

Pourquoi ne pas avoir choisi un autre métal, moins onéreux : nos ancêtres avaient compris qu’ingérer ainsi régulièrement d’infimes particules d’argent contribuait à renforcer l’immunité vis-à-vis de certaines maladies. Bien sûr cette pratique n’était fondée que sur des connaissances empiriques.

C’est certainement la tradition du thé britannique, de l’eau bouillie servie dans des théières d’argent, qui a permis à la Grande Bretagne de survivre aux terribles miasmes de ses colonies, tant en Inde, qu’à Hong Kong et partout ailleurs. Il était courant de placer des pièces d’argent au fond des récipients contenant du lait ou des aliments pour en préserver la fraîcheur, une méthode adoptée au 19ème siècle par les pionniers américains. Très récemment encore, dans la deuxième partie du 20ème siècle, lorsque les pharmaciens préparaient des potions ou des onguents dans les arrière-boutiques, ils mettaient au fond du pot une feuille d’argent.

Albert Schweitzer, la Nasa ou les hôpitaux américains sont-ils des empoisonneurs ?

Le bien fondé de ces pratiques populaires a été démontré par les recherches modernes. On a pu déterminer que l’Argent métallique se dissout dans l’eau à un taux d’environ 10 parties par milliard, soit 10 microgrammes par litre, et que cette dose pourtant extrêmement faible (0,01 ppm) tue les colibacilles et les salmonelles. C’est sur ce principe qu’est fabriqué l’argent colloïdal que l’on peut se procurer aujourd’hui dans le commerce (voir carnet d’adresse). Les concentrations sont plus élevées (en général 15 PPM) car elles ne résultent pas de la seule dissolution naturelle de l’argent colloïdal mais utilisent la technique de l’électrolyse (voir plus loin la technique de fabrication) .

En 1928, renouant avec la tradition, GA. Krause eut l’idée de placer un revêtement d’argent dans les systèmes de filtration à usage domestique. En 1929, le Dr Albert Schweitzer, rapporta que tous les pathogènes se trouvaient éliminés quand l’eau était traitée avec des particules d’argent porteuses d’une charge électrique. Le terme argent colloïdal n’était pas encore en usage. Il démontra également que ce traitement n’était pas nocif vis à vis des micro-organismes bénéfiques.

Aujourd’hui, les meilleurs filtres à eau emploient l’argent pour éviter la contamination des bougies filtrantes et de nombreuses compagnies aériennes utilisent ce filtre à bord de leurs avions. La NASA a choisi un système de traitement de l’eau à base de colloïdes d’argent pour ses navettes spatiales. Les Russes utilisent également l’argent colloïdal pour stériliser l’eau à bord des navettes spatiales.

Aux Etats Unis, certaines villes ont choisi l’argent pour le traitement des eaux usées et des piscines. Au Nébraska, on a démontré l’efficacité de l’argent colloïdal en décontaminant un bassin volontairement pollué par le colibacille. Passant dans des filtres équipés d’électrodes d’Argent, cette eau a été totalement purifiée en l’espace de 3 heures.

Des études ont révélé que les réseaux internes de distribution d’eau dans les hôpitaux étaient les principaux responsables de la « maladie du légionnaire », une espèce de pneumonie, acquise à l’hôpital. La plupart des grands hôpitaux américains ont installé des systèmes d’ionisation argent/cuivre, qui ont permis d’éradiquer la « legionella pneumophilia » de leurs réseaux d’eau chaude. Ces systèmes sont bien sûr parfaitement homologués par les autorités concernées.

L’argent colloïdal, alternative aux antibiotiques

L’argent dans son application antibiotique et désinfectante a été délaissé suite à la mode des antibiotiques. Mais l’utilisation systématique de ces antibiotiques a entraîné l’apparition de nouvelles souches de bactéries résistantes.

Faut-il rappeler que :

  • Des souches de staphylocoques dorés résistants à la méthicilline et à d’autres antibiotiques sont endémiques dans les hôpitaux.
  • On constate l’apparition d’entérocoques résistant à la vancomycine ; ces bactéries infectent les blessures, les voies urinaires et d’autres sites.
  • Actuellement, environ 30 % des isolats de streptocoques pneumoniques sont résistants à la pénicilline, le médicament essentiellement utilisé pour traiter cette infection.
  • Plus de 30 % des isolats de blennorragie sont résistants à la pénicilline ou à latétracycline, ou aux deux.
  • La résistance à la chloroquine (médicament employé dans le traitement du paludisme) est apparue dans la plupart des régions du monde.
  • Des souches de bacilles tuberculeux résistantes à un grand nombre de médicaments sont apparues au cours de la décennie écoulée.
  • Dans les pays en développement où apparaissent des souches résistantes de bactéries extrêmement pathogènes, comme Shigella dysenteria, Campylobacter, E coli. Dernièrement, Salmonella typhimurium, résistant à l’ampicilline, à la streptomycine, à la tétracycline, au sulfa et au chloramphénicol, a provoqué des maladies en Europe, au Canada et aux États-Unis.
  • Des études récentes ont rapporté la résistance d’espèces Candida au fluconazole, un médicament largement employé pour traiter les maladies fongiques systémiques.
  • Grâce à son effet naturel antimicrobien, l’argent doit reprendre aujourd’hui la place qui lui revient.

C’est sous forme colloïdale que l’argent s’avère le plus efficace, le mieux assimilable et sans toxicité. Les colloïdes sont ces particules extrêmement fines* qui ne se déposent pas dans les tissus et restent en suspension pour une disponibilité immédiate aux cellules. Les liquides circulants les plus importants (sang et lymphe) sont eux-mêmes de nature colloïdale. Une observation a montré que des microorganismes pathogènes qui s’étaient immunisés contre les antibiotiques, s’engourdissent après l’administration d’argent colloïdal.

L’élaboration de solutions colloïdales relève de l’emploi d’une technologie précise, et doit être contrôlée par la microscopie électronique, par exemple la méthode GDMS (Glow Density Mass Spectrometry) ou l’absorption atomique. Ces solutions ne doivent présenter aucun trouble. Les particules doivent être invisibles et aucun dépôt ne doit apparaître. La charge électrique négative des particules fait que ces particules restent en suspension dans l’eau et ne nécessitent pas de stabilisateurs, pas de protéines et pas de conservateurs.

* L’argent colloïdal est une solution de particules d’argent dont la finesse est entre 1 et 9 nm (nanomètre) de diamètre (1.000 nm = 1 micron), dans une eau distillée reconduite à une résistivité proche de 25 mS (micro Siemens).

Comment l’argent agit-il ?

En référence aux communications scientifiques médicales, l’argent colloïdal peut se rapprocher de l’action d’un antibiotique à large spectre. Sa présence initie une enzyme, laquelle agit localement envers chaque bactérie, chaque unicellulaire, chaque champignon et chaque virus par modification de leur équilibre acido-basique, et y installe une « résistance externe ». Par là, ces organismes deviennent inactivés dans un temps de contact d’environ 6 minutes, parfois moins. Ils régressent dans leur cyclogénie, puis meurent.

Cela a été vérifié par le laboratoire de UCLA (Université d’Etat de Californie) et par les travaux du Dr. Robert O’Becker, Centre Médical Universitaire de Syracuse (NY, USA). Les microbes polymorphes, ainsi que les mutants, sont également sensibles à ce colloïde. La majorité des antibiotiques, sur prescription médicale, ne tue qu’une partie des agents causant des maladies, alors que l’argent colloïdal est efficace contre environ 650 maladies (travaux du Dr. Henri Crooks).

Et sur quelles maladies agit-il ?

La liste des maladies pouvant être traitées avec l’argent colloïdal est tellement longue… que je préfère la résumer pour ne pas vous lasser. En gros, l’argent colloïdal permet de traiter toutes les inflammations (affections qui se terminent en « ite »), les problèmes de peau, les plaies, les mycoses de tous types, toutes les infections bactériennes ou microbiennes, c’est enfin un étonnant remède préventif contre toutes les pathologies de l’hiver.

Et pour être tout à fait sûr(e) qu’une cure d’argent colloïdal est adaptée à votre problème de santé particulier, je vous recommande de consulter un naturopathe qui pourra mener la recherche pour vous.

Quelle utilisation pour l’argent colloïdal ?

En usage externe :

  • Problèmes de peau : appliquer directement sur les plaies ou abrasions de la peau, contre l’eczéma, brûlures, piqûres de moustiques l’acné, les verrues, les mycoses et les plaies ouverte.
  • Pour le nez et la gorge : utilisez l’argent colloidal en vaporisations. En cas de sinus infectés, mettez des gouttes dans le nez ou mieux lavez-vous le nez avec de l’argent colloïdal (ça pique un peu mais c’est très efficace).
  • Pour les infections vaginales : faites des lavements en ajoutant 2 cuillères à café d’argent dans l’eau de lavement.
  • Pour les maladies septiques de la bouche (pyorrhées, amygdalites, aphtes), et contre toutes les inflammations de la cavité buccale faites des gargarismes
  • Pour les yeux : 1 goutte dans chaque oeil, plusieurs fois par jour contre les états inflammatoires et irritatifs (conjonctivites).
  • Pour les oreilles : quelques gouttes dans les oreilles.
  • Pour purifier l’eau de boisson : mettre 1 cuillère à café d’argent colloïdal par litre d’eau et attendre 10 mn avant de la boire.
  • Pour les parasites des animaux : quelques gouttes sur les zones atteintes (parasites).
  • Pour combattre les attaques de bactéries, parasites et champignons sur les plantes, vaporisez l’argent colloïdal et à ajoutez en plus à l’eau d’arrosage (1 cuillère à soupe pour 250 ml d’eau).

En usage interne

Il faut rappeler ici que l’emploi de l’argent colloïdal en usage interne est interdit en France. En effet, faute de données suffisantes sur cet apport minéral, l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) n’a pu se prononcer sur ce type de complément et cette forme d’apport n’a donc pas été reprise dans les annexes du règlement (CE) 1170/2009.

Dès lors, les compléments alimentaires en contenant ne peuvent plus être commercialisés sur le territoire de l’Union Européenne.

Des millions de personnes à travers le monde se soignent avec l’argent colloïdal et témoignent des bienfaits de ce produit. Bien que commercialisé sous forme de produit cosmétique, rien n’empêche les citoyens de consommer l’argent colloïdal comme ils l’entendent.

Si vous souhaitez utiliser l’argent colloïdal faire par voie interne, malgré l’interdicion officielle, il faudrait alors respecter cette posologie :

  • Adultes : 1 cuillère à soupe (1 cuillère = 5ml) 3 à 4 fois par jour, garder quelques minutes en bouche avant d’avaler.
  • Enfants : 1 à 2 cuillère à café selon l’âge, 3 à 4 fois par jour.

L’argent colloïdal peut être employé chez la femme enceinte ou allaitante.

Comment choisir son argent colloïdal ?

La littérature médicale s’est concentrée sur des concentrations d’argent colloïdal de l’ordre de 5 mg/l avec lequel aucun effet indésirable n’a été relaté à ce jour. Aucune intolérance en liaison avec un traitement médical n’a été observée. La cure peut être prise conjointement à un traitement antibiotique ou anti-inflammatoire.

Comme l’argent colloïdal ne s’accumule pas dans l’organisme, aucun dépôt n’est formé sous la peau et les téguments ne laissent apparaître aucune trace grisâtre. La plupart des fabricants proposent différentes formes de concentration. En général, elles varient de 6 mg/l à 30 mg/l. La concentration la plus faible semble parfaitement convenir aux problèmes de peau. Mais la plupart des thérapeutes prescrivent une concentration comprise entre 15 mg/l et 30 mg/l .

Mais l’indicateur clef n’est pas tant la concentration de la solution que la dose d’argent ingérée : une cuillère a soupe d’une solution à 40 PPM est équivalente à 2 cuillères à soupe d’une solution à 20 PPM !

Tant que vous resterez en dessous de la posologie recommandée par l’EPA qui est de 5 microgrammes d’argent par kg quotidien à vie, aucun problème d’argyrie (peau bleue) n’apparaîtra.

Outre sa concentration, un argent colloïdal de qualité se reconnaît à :

  • Sa couleur ou plutôt  à son absence de couleur. La solution peut être très légèrement dorée, mais pas brune.
  • Son goût : Il doit avoir un léger goût métallique.

Pour une bonne conservation de plusieurs mois, il convient de mettre les flacons à l’abri de la lumière et de conserver la solution dans une bouteille en verre.

Efficace aussi pour vous débarrasser du mercure

Il est bien connu que l’argent et le mercure ont une grande affinité ; d’ailleurs, les amalgames dentaires classiques (plombages) sont composés d’alliages contenant entre autres du mercure et de l’argent. Or, l’on a pu constater récemment que cette affinité crée un tropisme réciproque au niveau cellulaire; ce qui fait que l’argent sous forme colloïdale se comporte comme un excellent chélateur du mercure. La preuve est que l’on retrouve du mercure dans les urines des personnes mercurisées qui prennent cet argent colloïdal. Voila donc en plus des multiples applications connues surtout anti-infectieuses de l’argent colloïdal, un volet inattendu bien utile pour beaucoup d’entre nous.

 

*****

Site « Recherche RG » : https://www.electrocolloidal.com/2010/06/27/temoignage-dune-lectrice-sur-les-bienfaits-de-largent-colloidal-sur-son-bebe/

Témoignage d’une lectrice sur les bienfaits de l’argent colloïdal sur son bébé

Bon, je suis très content car une lectrice m’a transmis son témoignage et celui ci concerne son bébé de 18 mois. Je vous prie de me bombarder de témoignages. Car pour ceux ou celles qui habitent en Europe, comme vous le savez ou peut-être pas encore la commission européenne a fait le travail nécessaire pour qu’un décret interdise sur le sol européen la vente d’argent colloïdal. Autrement dit, en Europe, il sera plus possible d’en acheter. Alors, ceux ou celles qui fabriquent doivent se dire, « ça va je ne suis pas concerné », mais attendez un peu, votre tour viendra.

L’étau se resserre de jour en jour et ne commettez pas l’erreur qui consiste à dire comme la plupart des gens, cela ne me concerne pas. Ceci dit, je compte écrire un article sur l’interdiction de la vente d’argent colloïdal en Europe. Mais dans cet article, ci-dessous, je vous laisse avec le témoignage de Louise.

Bonjour M.,

J’ai découvert l’argent colloïdal qu’en mai dernier après une recherche sur internet à propos des pneumonies et otites à répétition chez les bébés. Mon fils de 18 mois maintenant n’a pas cessé d’être malade depuis le mois d’août 2009. Presque toutes les 2 semaines nous étions à la clinique médicale soit pour une otite (8 en tout), une grippe, une bronchite et de janvier à mai pour 3 pneumonies dont pour une nous avons dû l’emmener d’urgence à l’hôpital. Évidemment, nous étions très inquiets. On lui a fait passer plusieurs tests (sanguins, ORL, Asthme et fibrose kystique). On lui a même fait poser des tubes dans les oreilles afin d’éviter d’autres otites.

Néanmoins, une semaine après la pose des tubes, une autre pneumonie est apparue. Ainsi, encore une autre série d’antibiotique. Au bout des 10 jours de traitement, il se portait beaucoup mieux. Son nez ne coulait plus et il toussait de moins en moins. Toutefois, 4 jours après l’arrêt du traitement, il se remet à couler du nez et à tousser. Découragée, j’appelle son médecin pour savoir quoi faire, mais ce dernier ne semblait pas très réceptif et me balance ses statistiques de 8 à 9 rhumes par année pour des enfants fréquentant les garderies.

 

Frustrée par sa réponse, je me mets à la recherche d’information sur internet et voilà que je tombe sur l’argent colloïdal qui semble faire des miracles. Un peu sceptique, je lis sur le sujet, puis, je décide d’acheter le produit en question pour l’essayer. Le soir même, j’en donne à mon fils et 1 heure après son nez avait cessé de couler. Je lui en redonne avant le coucher et il respirait parfaitement bien sans ronflement (ce qui n’était pas le cas, la veille). Le lendemain, je répète le traitement car son nez coulait toujours, mais plus clair et une autre dose juste avant son départ pour la garderie. Enfin, au bout de 3 jours, son nez ne coulait plus et il ne toussait plus du tout. Je lui en ai donné pendant 2 semaines matin et soir et j’ai ensuite diminué, puis arrêté car il se porte à merveille. Au début juin nous avions rendez-vous à la clinique de l’asthme et ils ont fait une autre radio des poumons et les clichés étaient clairs. Il ne restait aucune trace de la pneumonie qu’il avait eu au mois de mai.

Depuis, il se porte à merveille, peut-être un peu trop toutefois, une vraie boule d’énergie cet enfant !!!

Louise,

Je vous remercie pour votre témoignage Madame, j’ai quatre enfants qui sont plus âgés que votre fils et je peux vous dire que depuis 10 mois maintenant, dans notre famille, ma femme et moi-même avons soigné tous les bobos, grippe, rhume, etc. qu’avec de l’argent colloïdal que je fabrique chez nous. Pour ainsi dire, notre médecin de famille très ouvert d’esprit n’en revient pas, il ne nous voit que pour les certificats médicaux des enfants pour les différents sports ou activités. Il a dit récemment à ma femme qu’il croyait fortement aux bienfaits de l’argent mais qu’il ne peut le prescrire de peur d’être trainé devant les tribunaux.

La médecine de nos jours est un business très juteux, en occident, l’objectif n’est pas de guérir entièrement les citoyens, c’est de les maintenir suffisamment en vie pour qu’ils reviennent. Je suis sûr que je n’apprends rien à personne, mais pour la plupart d’entre nous, il est très difficile d’admettre que l’être humain est aussi pourri et pourtant, je vous dis que je ne suis pas loin de la vérité voire même complètement dans la vérité.

Certains médecins sont tellement formatés par les années d’études ou d’autres tellement muselés et un petit nombre en marge. J’ai écrit un article à lire également Que penser de la recherche médicale ou scientifique?

*****

Sur le site « ONATERA.COM » Ma Boutique au Naturel, vous trouverez l’Argent Colloïdal  en simple spray (oreilles, nez, peau) jusqu’aux bouteilles d’Un Litre.

ONATERA

Vente sur ONATERA du Bio Colloïdal :

Bio Colloïdal

Bio Colloïdal

Le laboratoire Bio Colloïdal est une structure familiale spécialisée dans l’élaboration d’argent colloïdal. Cet intérêt pour l’oligo-élément est né de la détermination et de l’amour d’un père, Alain Le Borgne, pour son fils, Germain, atteint d’une maladie de peau incurable. Ayant découvert les qualités de l’argent colloïdal pour soulager les troubles de l’épiderme, il décide, avec son fils, d’en faire partager les bienfaits en créant leur propre laboratoire.

Et l’Argent Colloïdal du Docteur Theiss :

L’argent colloïdal du Dr Theiss est obtenu par un processus mécanique de dilution. Cela permet de garantir la concentration de la solution à 20 ppm. La couleur ambrée de ce produit vient aussi de cette méthode de fabrication.

Ce processus permet aussi de garantir l’absence de nanoparticules, d’ions chlorure, nitrates ou produits toxiques.

Ce produit ne contient pas de métaux dangereux comme le plomb, le nickel ou le chrome.

L’argent colloïdal est un anti-germes pathogènes puissant, antibactérien et anti-mycosique.

 

Ne vous privez pas de retrouver votre Bonne Santé et de la Conserver.

Site « ONATERA » : https://www.onatera.com/connexion