Archives mensuelles : juin 2019

Hervé Ryssen : Homosexuels, pédophiles et tueurs en série. La face sombre du lobby LGBTQPed.

 Chose surprenante, il n’y a aucune information disponible sur internet à ce sujet.

Si vous tapez « homosexualité et criminalité » sur internet, vous tomberez sur des articles de presse relatant des affaires dans lesquelles des homosexuels ont été victimes d’agression, ou bien sur des listes de pays criminalisant l’homosexualité. Ce n’est qu’en lisant les biographies de certains grands criminels que l’on voit que beaucoup (pas tous !), étaient homosexuels et pédophiles.

 

Tous les livres d’Hervé Ryssen sont ici :

http://herveryssen-leslivres.hautetfo…

Soutenez-le ! https://twitter.com/HRyssen

Le créateur d’un monument de la Shoah en Pologne victime d’antisémitisme.

Le message « Les Juifs dehors » a été trouvé dans les ruines de l’atelier, détruit au bulldozer, qui avait été utilisé pour créer le monument en hommage au massacre des Juifs de 1942.

 

VARSOVIE, Pologne – L’atelier d’un tailleur de pierres qui avait créé et rénové un monument érigé à la mémoire des victimes de la Shoah en Pologne a été détruit lors d’un acte de vandalisme.

Le message « Les Juifs dehors » a été retrouvé dans les ruines de l’atelier dans le village de Wawolnica, à l’est du pays, dans la nuit de samedi.

Krzysztof Kolibski avait créé un mémorial commémorant l’assassinat de masse de Juifs qui avaient été tués par les nazis dans une forêt située à proximité du village de Karmanowice. Ce monument avait été érigé en 2018. Il rend ainsi hommage aux Juifs tués dans la région pendant l’année 1942.

Au début du mois de juin, une inscription antisémite avait été peinte sur le monument de Karmanowice à l’occasion d’un premier incident de vandalisme. Kolibski l’avait immédiatement restauré.

L’atelier de Kolibski a été démoli en utilisant un bulldozer. Deux voitures et un stock de pierres ont également été détruits. Kolibski a alerté la police. Aucun suspect n’a encore été arrêté.

En plus d’un mobile antisémite, une animosité pré-existante entre l’homme et ses voisins et des conflits de propriété pourraient également être impliqués, selon des informations.

The Time Of Israël : https://fr.timesofisrael.com/le-createur-dun-monument-de-la-shoah-en-pologne-victime-dantisemitisme/

Mais que ce passe t’il en Pologne ?

Les habitants de la ville de Pruchnik, dans le sud de la Pologne, ont battu et brûlé un épouvantail juif à l’occasion de la fête chrétienne de Pâques.

L’épouvantail, sensé représenter le personnage biblique juif de Judas Iscariot, accusé d’avoir trahi Jésus, a été dressé sur la place centrale du village.

Des dizaines de jeunes, armés de bâtons, ont frappé au sol l’épouvantail juif, dans une ambiance festive.

 

Judas avant d’être brûlé :

Judas en Pologne.jpeg

Judas brûlé :

Pologne-effigie-Juif-brulée

*****

The Time Of Israël : https://fr.timesofisrael.com/bien-juifs-la-pologne-annule-une-visite-de-responsables-israeliens/

Bien juifs: la Pologne annule une visite de responsables israéliens

Screenshot_2019-06-20 Bien juifs la Pologne annule une visite de responsables israéliens The Times of Israël.png

La Pologne a annoncé lundi avoir annulé une visite de responsables israéliens en raison de leur intention de soulever la question de la restitution de biens juifs tombés en déshérence après la Shoah, un dossier considéré comme clos par Varsovie.

« La Pologne a décidé d’annuler la visite de responsables israéliens après que la partie israélienne eut annoncé des changements de dernière minute dans la composition de la délégation, suggérant que les discussions allaient se concentrer principalement sur des questions liées à la restitution de biens » juifs, a indiqué le ministère polonais des Affaires étrangères dans un communiqué.

Selon la même source, la délégation israélienne dirigée par Avi Cohen-Scali, directeur général au sein du ministère pour l’Egalité sociale, était initialement attendue à Varsovie lundi 13 mai.

Dans un communiqué annonçant la visite de la délégation, le ministère de l’Egalité sociale a déclaré qu’il supervisait les efforts destinés à « élargir le cercle de ceux qui bénéficient de restitutions », notamment en encourageant une loi à cet effet dans « des pays supplémentaires ». Le ministère a évoqué une tentative de reconnaître les victimes roumaines de la Shoah par l’Allemagne et la Roumanie.

L’opposition israélienne a fustigé le principe même de négocier avec la Pologne sur la question de la Shoah.

« Si (le Premier ministre Benjamin) Netanyahu et (le chef de la diplomatie israélienne Israel) Katz ne cessent pas (…) de négocier sur la Shoah, le monde saura que le souvenir de la Shoah n’est pas sacré pour le gouvernement israélien », a tweeté Yaïr Lapid, numéro deux de la liste « Bleu-blanc », deuxième formation de la Knesset.

Le député travailliste Itzik Shmuli a pour sa part tweeté que « ceux qui sont prêts à négocier avec les Polonais sur le souvenir même de la Shoah, ne doivent pas être ensuite surpris que cela finisse par nous mettre dans une situation honteuse ».

L’Organisation juive mondiale de restitution (WJRO) s’est dite de son côté « déçue par le ton et les propos en Pologne sur les restitutions ces dernières semaines ». « Nous avons l’espoir d’un renouveau du dialogue avec la Pologne afin que cette injustice historique puisse être réparée », a ajouté un des responsables de l’organisation, Gideon Taylor, dans un communiqué.

Dans le communiqué, la ministre de l’Egalité sociale Gila Gamliel a félicité le gouvernement polonais pour « sa position ferme face aux voix des manifestations antisémites », tout en avertissant qu « il n’y a plus beaucoup de temps » pour restaurer les biens volés aux Juifs pendant la Shoah.

La ministre de l’Egalité sociale Gila Gamliel lors d’une réunion hebdomadaire des cabinets au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 25 mars 2018 (Crédit : Marc Israel Sellem/POOL)

Gamliel faisait apparemment référence aux milliers de personnes qui ont manifesté samedi à Varsovie à l’appel de l’extrême droite sous le mot d’ordre « Stop 447 » contre la loi américaine portant ce numéro et destinée à appuyer la restitution de biens juifs tombés en déshérence après la Shoah.

Le parti conservateur au pouvoir en Pologne ainsi que l’opposition centriste et libérale ont minimisé l’importance de cette loi signée par Donald Trump en mai 2018, soulignant qu’elle n’aura pas d’impact sur la Pologne.

Des manifestants de l’extrême-droite polonaise, militent contre une loi américaine sur la restitution des biens volés aux Juifs pendant la Shoah, à Varsovie, le 11 mai 2019. (Créo Alik KEPLICZ / AFP)

Mais, à l’approche des élections au Parlement européen, une alliance ad hoc de plusieurs partis et groupuscules nationalistes et d’un syndicat paysan a lancé une importante campagne de propagande à ce sujet.

Baptisée JUST (Justice for Uncompensated Survivors Today), la loi 447 exige du département d’Etat qu’il informe le Congrès des progrès réalisés par certains pays, dont la Pologne, dans la restitution de biens juifs confisqués durant la Deuxième Guerre mondiale.

Quelque 3,2 millions de juifs vivaient dans la Pologne d’avant la guerre – une communauté vieille de plusieurs centaines d’années – soit environ 10 % de la population à l’époque.

Récemment, des inquiétudes concernant l’antisémitisme en Pologne ont refait surface.

L’an dernier, une crise a opposé Israël et la Pologne après l’adoption d’une loi polonaise controversée, finalement amendée, perçue en Israël et aux Etats-Unis comme une tentative implicite d’empêcher les survivants de l’Holocauste d’évoquer les crimes des Polonais à leur égard.

Le ministre des Transports et du Renseignement, Yisraël Katz, prend la parole lors de la Conférence sur l’aviation israélienne à Airport City, le 2 mai 2018. (Tomer Neuberg/Flash90)

Fin avril, le Congrès juif mondial a condamné un « incident antisémite » après que des habitants d’un village polonais eurent brûlé et décapité un mannequin représentant Judas, avant de le jeter dans une rivière, un rituel pascal remontant au 18e siècle et pratiqué jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.

*****

Les Polonais auront-ils droit à une « Révolution de Couleur » de Soros pour « Rentrer dans les Rangs » ?

 

Où à une Révolution LGBTQ colorée Arc en Ciel dont ils ne veulent pas, comme ici à Tel Aviv ?

 

 

Nous ça va, nous avons la Gay Pride dite « Marche des Fiertés »,

 

 

la Fête de la Musique à l’Elysée,

 

et nous nous acquitons Régulièrement de nos Cotisations.

 

Le Figaro : http://www.lefigaro.fr/societes/2014/12/05/20005-20141205ARTFIG00353-la-france-va-verser-60-millions-d-euros-aux-victimes-americaines-de-la-shoah.php

La France va verser 60 millions de dollars aux victimes américaines de la Shoah.

VIDÉO – Les victimes avaient été transportées vers les camps de la mort par la SNCF pendant la seconde guerre mondiale. Derrière la réparation symbolique se cache un enjeu financier de taille pour l’entreprise aux États-Unis.

L’État français va verser 60 millions de dollars aux victimes américaines transportées par les trains de la SNCF vers les camps de la mort durant la Seconde Guerre mondiale, selon les termes d’un accord passé avec Washington. Les négociations, entamées en février dernier ont abouti à cet accord qui sera signé lundi.

«Ça concerne des centaines de survivants, des conjoints, enfants et héritiers» a déclaré Patrizianna Sparacino ambassadrice pour les droits de l’Homme, chargée de la dimension internationale de la Shoah. «Pour l’instant, l’objectif, c’est que les déportés survivants touchent environ 100.000 dollars». Le fonds sera alimenté par Paris tandis que Washington assurera la répartition.

 

Les mesures d’indemnisation concernent tous les non-Français – dont beaucoup d’Américains et quelques Israéliens, qui se trouvaient en France entre 1942 et 1944 et qui ont été déportés par bus et par train – mais qui ne remplissaient pas les critères français de réparation. Soit parce qu’ils avaient émigré, soit parce qu’ils étaient arrivés sur le sol français après le 1er septembre 1939.

«La SNCF n’a jamais été tenue pour responsable de la déportation. Elle a été un instrument de la déportation. (…) c’est de la responsabilité des autorités françaises» d’en assumer les conséquences, a rappelé la diplomate française. Par conséquent l’entreprise publique SNCF «n’est pas partie dans les discussions (ni) dans la mise en oeuvre» de l’accord.

Des contrats en jeu

Derrière la réparation symbolique se cache pourtant un enjeu financier de taille pour la SNCF. En échange de ces millions consentis, ce sont des milliards de dollars de contrats que pourrait toucher l’entreprise ferroviaire sur le sol américain. Depuis de nombreuses années, des élus américains s’opposent en effet à ce que la SNCF gagne des appels d’offres sur leur territoire, tant que celle-ci n’a pas indemnisé les victimes et descendants de victimes de l’Holocauste.

En 2011, la SNCF avait reconnu avoir été un «rouage de la machine nazie d’extermination». Son directeur, Guillaume Pépy avait exprimé sa «profonde peine». 70 ans après les faits. Mais le mea culpa de l’entreprise n’avait pas suffi: «Ce n’est pas une demande de pardon, ce ne sont pas des excuses complètes», avait ainsi affirmé Rositta Kenigsberg, vice-présidente de l’Holocaust Documentation and Education Center, près de Miami, alors que la SNCF entendait répondre à un appel d’offre dans l’État de Floride.

Réquisitionnée par l’État de Vichy

En avril dernier, deux élus du Maryland avaient déposé un projet de résolution interdisant l’accès de la compagnie ferroviaire française aux marchés publics tant qu’elle n’aurait pas versé d’indemnités pour son rôle joué dans la déportation des Juifs. Après l’annonce de négociations en février dernier, l’Etat du Maryland avait renoncé à demander à la SNCF d’indemniser les victimes, ce qui a permis à l’opérateur français de postuler à la construction et l’exploitation de la «Purple line», une ligne ferroviaire de 25 kilomètres pour un contrat de 4,5 milliards d’euros.

En contrepartie de l’accord, les Etats-Unis se sont donc engagés à défendre l’immunité de juridiction dont bénéficient les entreprises étrangères sur leur sol, qui les protège de toute poursuite judiciaire ou de toutes autres formes d’action. Un sénateur avait demandé en 2013 au Congrès de réformer cette loi pour pouvoir traduire la SNCF devant les tribunaux américains.

Jusqu’à présent, la SNCF avait refusé toute indemnisation systématique des survivants et familles d’anciens déportés. Réquisitionnée par l’État français de Vichy, la SNCF a déporté 76.000 juifs de France dans des wagons de marchandises à travers le pays et vers les camps d’extermination entre 1942 et 1944.

*****

Bien sur, la SNCF aussi.

la SNCF s’engage à payer pendant 4 ans les activités du Musée de la Shoah  31/12/2010

Eric de Rothschild, président du Mémorial de la Shoah a reçu le 13 décembre dernier, le président de la SNCF, Guillaume Pepy pour la signature d’une convention de « partenariat » entre les deux instances.
La SNCF s’engage à devenir pour les quatre années à venir « l’entreprise partenaire principale du Mémorial de la Shoah » pour le développement de ses activités pédagogiques.
Le Mémorial de la Shoah, lui, s’engage à apporter son « expertise » et son « soutien technique » à la SNCF pour conduire de « nouvelles recherches historiques » (sic) sur les actions de la SNCF pendant la Seconde Guerre mondiale…
Bref, la SNCF va payer pour que le lobby puisse expliquer au grand public combien la SNCF fut coupable pendant l’Occupation !

*****

Il serait interessant de s’intéresser au Rôle qu’à jouer la Lica, ancêtre de la Licra dans la Rafle du « Vel d’Hiv ».
Tous les articles qui faisaient état de sa Responsablité ont disparu de Net.
Tout comme La Lica également.
Mais, grâce à Dieu, j’avais fait des copies de LA LICA sur Wikipedia et de Qui était son Président, un peu comme si j’avais ressenti que tout cela allait être supprimé.

 

Notre-Dame de Paris : des révélations sur l’incendie……..

Premières Découvertes d’indices par la Brigade Criminelle de Paris.

Plus de deux mois après l’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris, l’enquête menée par les policiers de la Brigade criminelle (la Crim) n’a pas encore fourni toutes les réponses attendues, mais les découvertes des policiers, dont le Canard Enchaîné vient de se faire l’écho (n° 5146, 19 juin 2019), sont particulièrement intéressantes.

Et consternantes.

Si l’hypothèse d’un acte criminel ou terroriste semble désormais exclue, l’enchaînement des causes ayant abouti à cette catastrophe majeure, ne serait pas le fruit du hasard mais bien des erreurs et négligences de la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France (Drac) du ministère de la Culture, appuyées sur un sentiment général qu’il m’est difficile de qualifier autrement qu’antichrétien de cette Drac et de son ministère.

C’est ce que laisse entendre le Canard Enchaîné même si le chapô de son article, évoquant « la guerre insensée entre le clergé [de la cathédrale] et le ministère de la Culture », est grotesque.

Si guerre il y a, c’est celle menée par le ministère de la Culture contre les catholiques et tout spécialement contre le diocèse de Paris. Lisez et commentez…

 

Observatoire de la Christianophobie : https://t.co/964zf0Lorb

*****

Il suffit d’attendre encore un peu et parions que ce qui est dit aujourd’hui : « l’acte criminel ou terroriste semble désormais exclue » deviendra « acte criminel avéré ».

Le Terrorisme et la Haine et les Mensonges étant répandus dans toutes les strates de la société par l’Etat lui-même.

 

Screenshot_2019-06-20 ( ) Twitter

 

Bientôt la Censure de l’Internet : Contournez-la avec un VPN.

Oui, l’on peut aisément contourner la censure. Et il faut le faire car nous sommes les Résistants, les Principaux Opposants à ce systène inique.

Screenshot_2019-06-20 Pierre PETRUS ( PierrePETRUS1) Twitter

 

Site : FdeSouche : https://t.co/tMVj5Cgw3e

Screenshot_2019-06-20 Fdesouche sur Twitter L'examen de la proposition de #loi sur la lutte « contre la #haine sur internet[...].png

Via d’autres amendements LREM, les députés ont aussi ciblé les contenus portant «atteinte à la dignité de la personne humaine», ceux incitant «à la violence ou à la discrimination» ou encore ceux prenant pour cible la nationalité. Le champ a également été étendu à l’initiative d’élus socialistes aux incitations à la haine et aux injures proférées en raison de «l’origine». [..]

Le Figaro

 

L’examen de la proposition de loi sur la lutte contre la haine sur internet a débuté aujourd’hui en Commission des lois.

Screenshot_2019-06-20 L’examen de la proposition de loi sur la lutte « contre la haine sur internet » débute aujourd’hui à [...].png

Screenshot_2019-06-20 L’examen de la proposition de loi sur la lutte « contre la haine sur internet » débute aujourd’hui à [...](1).png

Screenshot_2019-06-20 L’examen de la proposition de loi sur la lutte « contre la haine sur internet » débute aujourd’hui à [...](2).png

Screenshot_2019-06-20 L’examen de la proposition de loi sur la lutte « contre la haine sur internet » débute aujourd’hui à [...](3).png

Screenshot_2019-06-20 L’examen de la proposition de loi sur la lutte « contre la haine sur internet » débute aujourd’hui à [...](4).png

Bla BlaBla BlaBlaBla Bla Bla BlaBla BlaBla Bla

*****

Vous l’aurez tous compris, sous couvert d’islamisme, de haine, d’anti ceci et cela, d’ Antisémitisme, c’est Contre LA RESISTANCE qu’ils en ont « Gros » !

C’est NOUS, RESISTANTS AUX THEORIES PARANOÏAQUES DE CE SYSTEME qu’ils veulent CENSURER.

Combien de Résistants ont déjà été censurés sans une Loi pour Cela ? Des Milliers !

Combien de Résistants ont vu leurs comptes « Sauter » alors qu’il n’y avait aucun mot « Haineux » dans leur texe ? Des Milliers De Milliers De Milliers !

Il faut savoir que la censure se fait au travers des Algorythmes qu’ils ont installé. Et lorsque vous écrivez un mot qui est entré dans les algorythmes, comme par exemple un des notres « Yvan Benedetti », vous voyez votre compte suspendu alors que n’avez exprimé aucun contenu haineux.

C’est bien CONTRE NOUS que le Système oeuvre sous couvert de propos de Haine qui sont vraiment dérisoires sur les réseaux sociaux pour ne pas dire inexistants.

Le système veut nous empêcher de parler car il est vrai que nous progressons à grands pas et cela, le système s’en est aperçu avant tout le monde.

Donc, Censure pour Tous les Nationalistes, les Patriotes et Surtout les Catholiques qui reviennent de plus en plus sur le devant de la Scène surtout depuis l’Incendie Criminel de Notre Dame de Paris.

Le système a peur, donc, il se protège en imposant une Censure de ses Opposants Directs et Frontaux que Nous sommes.

 

CETTE CENSURE EST FACILEMENT CONTOURNEE EN ADOPTANT UN VPN.

 

Le meilleur des VPN est NORDVPN.

Avec ce VPN, vous deviendrez intraçable car il change votre localisation souvent. Au lieu d’Etre Européen vous deviendrez Américain aujourd’hui et Australien demain et de fait, la censure ne vous atteindra pas et vous aurez accés à tout ce que le système  a décidé que vous ne devez plus voir.

Vous pourrez continuer à vous attaquer par écrit à ce système qui n’aura AUCUNE PRISE SUR VOUS puisque vous serez devenus Américains, Australien, etc.

NORDVPN protège toutes vos données.

 

  • Vous avez la formule à 3,50 € par mois facturée 84,17€ pour 2 ans
  • Et la formule à 2,62 € par mois facturée 94,54 € pour 3 ans.

 

Naviguez tranquille, Visitez les sites que vous voulez, Soyez et Restez Incensurables.

Prendre un VPN n’est plus une Option, c’est devenu une Obligation pour contourner les Censures qui vont s’abattre sur l’internet Français et Européen.

 

NORDVPN : https://nordvpn.com/nord/vpn

Vous remarquerez que chez nous, le Huffington Post d’Anne Sinclair a opté pour ce VPN…………………. Résultat d’image pour SMILEY CLIN D'oeil

 

……..tout comme Forbes, BuzzFeed TheGuardian et la BBC.

Screenshot_2019-06-20 Saisissez l'offre exclusive de 3 ans de NordVPN (réduction de 75 %) NordVPN(1).png

 

MERKEL, FILLE DE HITLER ?, par Laurent Glauzy

Outre-Rhin, les spécialistes du complot dont le Dr Johannes Rothkranz et d’autres, posent la question de la filiation entre Angela Merkel et Adolf Hitler.

Cette supputation sensationnelle n’a rien d’illogique pour qui a étudié les textes du spécialiste au monde du satanisme et du contrôle mental, Fritz Springmeier, ayant en outre écopé de plusieurs années de prison avec une interdiction de se prononcer sur la politique américaine à la fin de sa peine. Springmeier, qui fut mentionné par les élites du Bilderberg, il y a quatre ans, c’est dire son influence, affirme que les élites satanistes (ou Illuminati) ont une lignée secrète investie dans les plus hautes sphères de l’État. Ainsi, souligne-t-il que Bob Clinton, soi-disant élevé dans une famille adoptive baptiste, est un Illuminati « marié » à une prêtresse sataniste, Hillary Clinton. Il avance la même chose de Walt Disney qui travailla dans les sphères dirigeantes de la NASA et dont on ne connaît que l’origine espagnole de sa mère. Nada sur son père  !

Les Illuminati seuls connaîtraient ainsi la filiation de ses enfants placés au sein de fausses familles. A l’époque, c’est à dire, il y a vingt ans, « Le libre journal de la France Courtoise » et « Rivarol » annonçaient que Chirac serait né d’une famille adoptive et qu’il serait originaire des Asturies (région du nord de l’Espagne ayant connu une forte implantation juive) et que les deux livres attestant que sa « mère » était stérile, n’ont jamais vu le jour. « Le libre journal de la France Courtoise » écrivait même qu’on l’avait vu prier sur la tombe d’un de ses parents dans le carré juif d’un cimetière algérois.

Pour renchérir cette thèse, les grands médias ont tous annoncé les liens de parenté entre Bush, Mitterrand et la famille royale d’Angleterre. Nous en sommes témoins. Et, idem entre Hollande et Sarkozy (descendant d’un rabbin de Grèce proche de Jacob Frank ayant donné naissance aux Illuminati. Lire mes livres PEDOSATANISME &FRANC-MACONNERIE et ILLUMINATI). Les grands médias ont présenté ces deux derniers comme cousins ayant un parent commun, un berger, il y a plus de 400 ans. Comme si l’on faisait les arbres généalogiques des bergers !

Pour celui qui sait lire et écouter, qui a suffisamment de culture ou de recul pour avoir une grille de lecture perspicace, nous serions bien dans le schéma des familles Illuminati. Ainsi, de Hollande à Sarkozy, c’est toujours le « même », un Illuminati qui gouvernerait.

Concernant Mitterrand, le Dr John Coleman, ancien colonel du MI-6, affirmait qu’il faisait partie des 300 familles qui gouvernaient réellement le monde.

Dans le livre que j’ai traduit de l’allemand HITLER N’EST PAR MORT A BERLIN, il est exposé que le Führer est un descendant des Rothschild. Qui n’a pas entendu cette thèse, et qui ne l’a pas prise au sérieux ? En tout cas, vraie ou fausse, elle est sérieuse et pose une fois de plus la réalité de ces lignées Illuminati secrètes et cachées par des familles adoptives à la solde bien entendu de la supra-maçonnerie et de l’élite sataniste qui dirige le monde. Chose très intéressante, ce même livre argumente que Hitler serait mort en Espagne à Montserrat, en 1953. Mais, cette date est incertaine, car rien ne l’atteste. Ses sosies auraient quant à eux fuit en Amérique du Sud, pour brouiller les pistes. Quoi qu’il en soit, 1953 est à un an prêt la date de naissance de la Känzlerin. La photographie serait alors rendue possible si Hitler était au moins décédé dans les années 1960.

Donc, Merkel pourrait être la fille de Hitler. En théorie, comme je le démontre, cela n’a rien d’idiot, surtout qu’elle a un passé très trouble, pour ne pas dire inconnu trouvant sa source dans les méandres de l’ancienne RDA. Merkel qui appartient au 3M qui dessinent les contours de la politique européenne ; les deux autres étant Macron (« fils » des Rothschild) et May.

Pour ceux qui veulent ou surtout qui peuvent réfléchir en dehors des meRdias (qui vont au-delà du recopiage de l’actualité), la supposition lancée outre-Rhin, Merkel fille secrète de Hitler, n’a rien de suranné, mais de très logique au vu des faits énoncés ci-dessus.

Enfin, une vidéo fait à présent le tout de la toile : Merkel est prise d’une crise de tremblements (vidéo ci-dessous). Là aussi, qui a lu Fritz Springmeier sait que les satanistes souffrent de troubles (tics, etc.). Hillary Clinton est prise de bizarres hochements de tête, Walt Disney, 33e grade franc-maçon, auteur de dessins animés faisant l’apologie du cannibalisme (qu’il présentait comme l’apogée de l’être humain – Cf. mon livre ILLUMINATI), ne cessait de laver ses mains. Et, nous pourrions mentionner Manuel Valls prit de tremblements de mains incontrôlables à l’Assemblée Nationale. Regardez aussi la laideur du visage de Bob Clinton ou de Jack Lang. Cette laideur et ces tics sont comme tout autant de signes du ciel. A contrario, on n’a jamais vu de saints souffrant de tels symptômes…. Comme l’écrivait Pascal, le ciel parle, il s’agit d’en décrypter les signes.

 

LA LIBRAIRIE ANTI-MACONNIQUE DE LAURENT GLAUZY

 

 

 

cboba-fwtd2-001

 

 

 

 

 

 

 

 

Correspondance Européenne : Église catholique: la vraie réponse aux «gay pride».

La Chute des Francs-Maçons viendra de ceux qu’ils croyaient acquis à leur Cause.

C’est un Evêque conciliaire d’ASTANA, -SATAN- Mgr Athanasius Schneider qui monte au Créneau Contre les Fabrications Vomitives de la Franc-Maçonnerie Vatican II.

Ci-après la prise de position de Mgr Athanasius Schneider, Évêque auxiliaire de l’Archidiocèse de la Très Sainte Vierge en Astana, sur les manifestations dites « gay pride ».

Ces dernières décennies se sont développées dans les villes du monde occidental des manifestations de rues appelées « gay pride » (ou « orgueil homosexuel »). Ce phénomène en constante augmentation poursuit l’objectif clair de conquérir l’espace public de toutes les villes du monde occidental et, à long terme, les villes du monde entier, sauf celles des pays islamiques, par peur des violentes et prévisibles réactions.

De telles manifestations se produisent grâce à d’énormes moyens financiers et logistiques, non sans une propagande soutenue à l’unisson par les secteurs les plus influents de la vie publique, c’est-à-dire par la « nomenclatura » politique, par les médias, par de puissants empires économiques et financiers. Ce soutien unanime venu de ces institutions publiques caractérisait les systèmes totalitaires « historiques » afin d’imposer une idéologie déterminée à la société. Les manifestations dénommées « gay pride » s’assimilent indubitablement aux défilés publicitaires de plusieurs régimes politiques totalitaires du passé.

Reste cependant une seule institution d’importance capitale dans la vie publique qui n’est pas encore entrée de manière officielle, en grande mesure, dans ce chœur unanime de soutien aux défilés appelés « gay pride ». Cette voix est celle de l’Église catholique.

Le totalitarisme de l’idéologie homosexuelle ou « idéologie du genre » poursuit son objectif le plus ambitieux : conquérir cet ultime bastion de résistance qu’est l’Église catholique. Cet objectif a malheureusement connu quelques succès, car un nombre croissant de prêtres et mêmes certains évêques et cardinaux expriment publiquement et de façons variées leur appui à ces manifestations totalitaires appelées « gay pride ». Ce faisant, ces prêtres, évêques et cardinaux se transforment en activistes et promoteurs d’une idéologie qui représente une offense directe contre Dieu et la dignité de l’être humain, créé homme et femme, créé à l’image et à la ressemblance de Dieu.

L’idéologie du genre, ou idéologie de l’homosexualité, représente une révolte contre l’œuvre créatrice de Dieu, œuvre admirablement sage et aimante. Il s’agit d’une révolte contre la création de l’homme en deux sexes, masculin et féminin, nécessairement et merveilleusement complémentaires. Les actes homosexuels ou lesbiens profanent le corps masculin ou féminin, temples de Dieu. Le Saint Esprit dit en effet : « Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira. Car le temple de Dieu est sacré, et vous en êtes un vous-mêmes » (1 Cor 3, 17). Le Saint Esprit déclare dans la Sainte Écriture que les actes homosexuels sont une ignominie, parce qu’ils sont contraires à la loi naturelle telle qu’elle a été créée par Dieu : « C’est pourquoi Dieu les a livres à des passions infâmantes : en effet, leurs femmes ont échangé le commerce naturel pour celui qui est contre nature ; pareillement les hommes, ayant abandonné le commerce naturel avec la femme, se sont consumés de désirs les uns pour les autres, ayant d’homme à homme des relations honteuses et recevant en eux-mêmes le juste salaire de leur égarement. Et comme ils n’ont pas jugé bon de bien connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur intelligence pervertie pour faire ce qui ne convient pas » (Rom 1, 26 – 28). Le Saint Esprit déclare donc que les personnes qui commettent des actes gravement peccamineux, au nombre desquels se trouvent aussi les actes homosexuels, n’hériteront pas de la vie éternelle : « Ne vous y trompez pas : ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les sodomites, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les avares, ni les ivrognes, ni les diffamateurs, ni les rapaces n’hériteront du royaume de Dieu » (1 Cor 6, 9-10).

La grâce de Jésus-Christ a cependant le pouvoir immense de transformer en un homme nouveau celui qui pratique l’idolâtrie, l’adultère, l’homosexualité. Le texte cité de la Parole de Dieu continue ainsi : « Et c’est là ce qu’étaient certains d’entre vous ! [idolâtres, adultères, sodomites]. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés par le nom du Seigneur Jésus-Christ et par l’Esprit de notre Dieu » (1 Cor 6, 11). Au vu de cette vérité et de cette réalité de la grâce, la lumière de l’espérance et du véritable progrès resplendit face au scénario de l’idéologie et de la pratique de l’homosexualité dressé contre Dieu et contre l’homme ; espérance et possibilité réelle de la transformation d’une personne commettant des actes homosexuels en un homme nouveau, créé dans la vérité de la sainteté : « Pour vous, ce n’est pas ainsi que vous avez appris à connaître le Christ, si c’est lui que l’on vous a prêché et si c’est en lui que l’on vous a enseignés, suivant la vérité qui est en Jésus. Renoncez, pour votre façon de vivre antérieure, au vieil homme que corrompent les convoitises trompeuses. Renouvelez-vous spirituellement dans votre intelligence et revêtez l’homme nouveau, créé d’après Dieu dans la vraie justice et sainteté » (Ef 4, 20 – 24). Ces paroles de Dieu sont l’unique message digne de l’espérance et de la libération qu’un chrétien, à plus forte raison un prêtre ou un évêque, devrait offrir à des personnes qui commettent des actes homosexuels ou propagent l’idéologie du genre.

Le totalitarisme et l’intolérance de l’idéologie du genre exigent aussi, selon leur propre logique, une acceptation totalitaire de tous. Tous les secteurs de la société, l’Église catholique y compris, devraient donc être forcés à exprimer d’une façon ou d’une autre l’acceptation de cette idéologie. Un des moyens publics les plus visibles et les plus concrets d’une telle soumission idéologique forcée est justement réalisée par le biais des défilés dénommés « gay pride ».

Il n’est pas à exclure que l’Église catholique puisse se trouver, dans un avenir pas très éloigné, dans une situation similaire à la persécution par l’Empire romain au cours des trois premiers siècles, quand l’adhésion à l’idéologie totalitaire de l’idolâtrie était aussi obligatoire pour les chrétiens. À cette époque, le test ou la vérification que cette adhésion était donnée consistait en un acte civil et politiquement correct, celui de faire brûler quelques grains d’encens devant la statue d’une idole ou de l’Empereur.

Au lieu de brûler quelques grains d’encens, le geste de solidarité avec les défilés appelés « gay pride » émerge aujourd’hui à travers les paroles de bienvenue venant de membres du clergé, et même par le moyen de célébrations religieuses spécialement organisées pour soutenir les droits présumés des actes homosexuels et de la diffusion de cette idéologie. Nous sommes témoins d’événements ahurissants au cours desquels des prêtres, évêques ou cardinaux offrent déjà des grains d’encens à l’idole de l’idéologie de l’homosexualité ou du genre, sous les applaudissements des puissants de ce monde, c’est-à-dire de la classe politique, des médias et de puissantes organisations internationales.

Quelle devrait être la vraie réponse d’un chrétien, d’un catholique, d’un prêtre et d’un évêque devant le phénomène dit de la « gay pride » ?

Ils doivent en premier lieu proclamer avec charité la vérité divine sur la création de l’être humain, proclamer la vérité sur le désordre objectif – psychologique et sexuel – de la tendance homosexuelle, et, à partir de là, évoquer la vérité de l’aide nécessaire et discrète aux personnes ayant des tendances homosexuelles, afin qu’elles reçoivent soin et libération de leur déficience psychologique.

On doit aussi proclamer la vérité divine sur le caractère gravement peccamineux des actes homosexuels et du style de vie homosexuel, car ce sont des offenses faites à la volonté de Dieu. On doit proclamer avec une préoccupation véritablement fraternelle la vérité divine sur le danger de la perdition éternelle de l’âme des homosexuels pratiquants et impénitents.

On doit en plus de cela protester avec un courage civique, et en appliquant tous les moyens pacifiques et démocratiques, contre le dénigrement des convictions chrétiennes et contre l’exhibition publique d’obscénités dégradantes. On doit protester contre l’imposition de manifestations militantes et politico-idéologiques aux populations de villes et de pays entiers.

Le recours aux moyens spirituels est cependant le plus important. La réponse la plus puissante et la plus précieuse s’exprimera dans les actes publics et privés de réparation envers la sainteté et la majesté divines, si gravement et publiquement outragées par ces défilés dénommés “gay pride”.

On trouve, inséparable des actes de réparation, la prière fervente pour la conversion et pour le salut éternel des âmes des promoteurs et activistes de l’idéologie de l’homosexualité, et surtout des âmes de personnes pitoyables qui, pratiquent l’homosexualité.

Que les paroles des Souverains Pontifes viennent renforcer la vraie réponse catholique au phénomène appelé « gay pride ».

Protestant contre la « gay pride » de Rome en l’an 2000, le pape Jean Paul II disait : « Je juge comme un devoir impérieux de mentionner les manifestations bien connues [gay pride], qui ont eu lieu à Rome ces derniers jours. Au nom de l’Église de Rome, je ne peux qu’exprimer une profonde tristesse pour l’affront que cela représente au Grand Jubilé de l’An 2 000 et pour l’offense faite aux valeurs chrétiennes d’une Ville si chère au coeur des catholiques du monde entier. L’Église ne peut taire la vérité car, alors, elle manquerait à la fidélité envers Dieu le Créateur et ne contribuerait pas à faire discerner ce qui est bien de ce qui est mal. » (Paroles avant la prière de l’Angelus, le 9 juillet 2 000)

Le pape François, Pontife régnant, a alerté en plusieurs occasions contre le danger de l’idéologie du genre ; il a dit ainsi : « Toi, Irina, tu as mentionné un grand ennemi du mariage aujourd’hui : la théorie du gender. Aujourd’hui, il y a une guerre mondiale pour détruire le mariage. Aujourd’hui, il y a des colonisations idéologiques qui détruisent, mais on ne détruit pas avec les armes, on détruit avec les idées. Donc, il faut se défendre des colonisations idéologiques » (Rencontre avec les prêtres, religieux, religieuses, séminaristes et agents pastoraux, Tbilissi, 1er octobre 2016).

« Nous sommes en train de vivre un moment d’anéantissement de l’homme comme image de Dieu. Et je voudrais ici conclure sur cet aspect, car derrière cela il y a les idéologies. En Europe, en Amérique, en Amérique Latine, en Afrique, dans certains pays d’Asie, il y a de véritables colonisations idéologiques. Et l’une d’entre elles – je l’appelle clairement par ses nom et prénom – c’est le gender ! Aujourd’hui, à l’école, aux enfants – aux enfants – on enseigne ceci : que chacun peut choisir son sexe. Et pourquoi enseigne-t-on cela ? Parce que les livres sont ceux des personnes et des institutions qui te donnent l’argent. Ce sont les colonisations idéologiques, soutenues aussi par des pays très influents. Et ça, c’est terrible ! En parlant avec le Pape Benoît – qui va bien et qui a une pensée claire – il me disait : Sainteté, c’est le temps du péché contre Dieu Créateur ! C’est intelligent ! Dieu a créé l’homme et la femme ; Dieu a créé le monde ainsi, ainsi, ainsi…, et nous sommes en train de faire le contraire. Dieu nous a donné un état inculte, pour que nous le fassions devenir culture ; mais ensuite, par cette culture, nous faisons des choses qui nous ramènent à l’état inculte ! Ce qu’a dit le Pape Benoît, nous devons y penser : C’est le temps du péché contre Dieu Créateur ! » (Rencontre avec les évêques polonais, à l’occasion de la XXXIe Journée Mondiale de la Jeunesse, Cracovie, 27 juillet 2016).

Les véritables amis des personnes qui promeuvent et commettent des actions dégradantes au cours de ces marches appelées “gay pride”, ce sont les chrétiens qui disent :

« Je ne brûlerai pas un seul grain d’encens devant l’idole de l’homosexualité et de la théorie du genre, même si – que Dieu ne le permette pas – mon curé ou mon évêque le faisaient.

Je ferai des actes privés et publics de réparation et des prières d’intercession pour le salut éternel de l’âme de tous ceux qui promeuvent et pratiquent l’homosexualité.

Je n’aurai pas peur du nouveau totalitarisme politico-idéologique du gender, parce que le Christ est avec moi. Et puisque le Christ a vaincu tous les systèmes totalitaires du passé, Il vaincra aussi le totalitarisme actuel de l’idéologie du genre ».

Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat!

Correpondance Européenne : https://t.co/l3Sa2LKvuJ

Screenshot_2019-06-20 Mgr Athanasius Schneider - Bing.png

Voici les dernières Revendications des LGBTQI

Les LGBTQI imposent un Référendum pour INTERDIRE L’HETEROSEXUALITE, OUI, Vous avez bien lu :

Interdire l’hétérosexualité

Attendu que l’hétérosexualité n’est pas une orientation sexuelle, mais un système de domination engendrant et se nourrissant du sexisme, de l’homophobie, de la transphobie, de la biphobie et d’autres oppressions comme le racisme, le validisme ou le classisme ;

Attendu que l’hétérosexualité, ce fut l’abandon des gays, bis et trans face au sida, l’indifférence face à leur mort, le refus de faire des campagnes de prévention ciblée, la censure de ces campagnes et la légitimation des censeurs, l’attentisme pour donner des droits ;

Attendu que l’hétérosexualité nous parle d’une loi Taubira alors qu’elle devrait s’appeler loi Act Up-Paris ;

Attendu que l’hétérosexualité est un négationnisme, réécrivant l’histoire des luttes pour faire des bienfaiteur-rices hétérosxuel-les de vaillant-es combattant-es pour les droits des minorités alors qu’ils et elles ne s’en sont foutues que jusqu’à ce qu’on leur mette le nez dans les horreurs qu’ils et elles produisaient ou laissaient faire ;

Attendu que l’hétérosexualité, c’est, en France, une femme qui meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon, le refus de parler de « féminicides » : c’est aussi  un surtaux conséquent de suicide chez jeunes LGBT, une culture du viol et de son impunité ;

Attendu que l’hétérosexualité, c’est attendre une semaine pour réagir au meurtre d’une femme trans quand on est ministre en charge de ces questions ;

Attendu que l’hétérosexualité, ce sont deux présidents successifs qui refusent l’égalité des droits pour les lesbiennes, et la fin des calvaires pour les trans ou les intersexe ;

Attendu que l’hétérosexualité consiste à poser en débat éthique nos vies, droits, identités, familles, quand il y a tant de bonnes raisons de poser comme inéthiques les vies, droits, identités et familles forgées dans l’hétérosexualité ;

Attendu que l’hétérosexualité, c’est le contrôle du corps des femmes, de leur apparence, de leurs poids, de leur coiffure, de leurs organes génitaux, de leur habits – trop habillées pour exciter, pas assez habillées pour être respectables, obligées de porter un voile dans des pays dont on récompense parfois les dictateurs d’une légion d’honneur, contraintes par pression à le retirer dans le pays qui fournit cette légion ;

Attendu que l’hétérosexualité a besoin du capitalisme, et que le capitalisme a besoin de l’hétérosexualité, ne serait-ce que pour le travail gratuit des femmes sans lequel il ne pourrait survivre, que cette alliance a produit des oppositions ineptes entre « questions sociales » et « questions sociétales », oppositions qui ne visent qu’à hiérarchiser les luttes pour l’égalité, donc à gérer au mieux les dominations, en faisant, au gré des besoins, des droits des minorités un luxe superflu ou une menace aux « vrais » combats ;

Attendu que l’hétérosexualité fige nos identités, genres binaires, beacoup de G, un peu de L, de B, encore moins de T ou de I, toujours au profit des mêmes, transformant nos vies et nos performances en arguments de vente stéréotypés, neutralisant ce qu’elles produisent de subversif contre les systèmes de domination ;

Attendu que le racisme n’a pas besoin de l’hétérosexualité, produit de l’occident blanc, mais qu’il et elles savent se coordonner pour gérer les inégalités ;

Attendu que la lutte contre l’homophobie ou la transphobie ne peut pas dépendre de l’approbation des représentantEs de l’hétérosexualité, qu’un clip musical nous parlant d’amour, visant à nous fondre dans la « tolérance » et le moule du romantisme hétérosexuel nous fait du mal, que nous font du mal les photos de représentants associatifs gays souriant aux côtés de dirigeants politiques pour assurer leur comm alors qu’ils refusent la PMA, remettent en question le mariage, ne font rien contre les violences homophobes, enferment des enfants, précarisent les pauvres, expulsent des homos, des malades du sida, des êtres humains, contribuent par leur haine des droits humains aux noyades de milliers de personnes, et qu’on ne peut effacer cela au nom d’une lutte pour notre sécurité qu’ils ne font pas avancer.

Attendu, donc, que l’hétérosexualité a largement contaminé les luttes LGBTI+ (enfin surtout G), qu’on essaie de nous vendre la respectabilité comme plus efficace pour nos vies et nos droits que la subversion, l’activsime, l’intransigeance – au mépris de tout enseignement de l’histoire ;

Attendu que c’est l’hétérosexualité qui guide les Alexis Corbière et autres Fabien Roussel dans leur relégation de nos droits et de nos vies à la seconde place, dans l’insouciance avec laquelle ils nous exposent aux insultes et aux coups au nom d’un engagement démocratique dont ils se foutent éperdument dès lors qu’on manifeste notre désaccord auprès d’eux ;

Attendu que l’hétérosexualité produit des Luc Besson, des Frédéric Haziza, des Tarik Ramadan, des Dominique Strauss-Kahn, des Tron, et que l’impunité règne – sauf quand on n’est pas blanc ;

Attendu que l’hétérosexualité produit des BHL, des Enthoven, des Yann Moix, des Quentin Girard, des Michel Onfray, des Luc Ferry, des Gilles Clavreul, des Le Pen, des Laurent Bouvet, des Eric Zemmour, des Pascal Praud, des Cyril Hanouna, des Jean-Michel Blanquer,

il est urgent d’interdire l’hétérosexualité.

 

Mediapart : https://t.co/beOP88ZweO

 

IL EST URGENT D’ANEANTIR LE MAL.

 

Un petit Américain qu’ils ont transformé en « Drag Queen » nommé Lactatia :

 

DESMOND L’ENFANT GENDER FLUID | Ana Exploratrice

Ana Exploratrice explique parfaitement comment fonctionne les LGBTQ qui sont en Fait :

DES PARANOÏAQUES.

 

Chaine You Tube de Ana Exploratrice : https://www.youtube.com/channel/UC9Kp-XJW_TwHHqAZofIWE2A

« Entrées précédentes