Le diable ne connaît pas la population mondiale !, par Laurent Glauzy

Le diable ne connaît rien du nombre de la population mondiale. Cette affirmation n’est pas de moi, mais d’un démographe à la renommée mondiale que je compte parmi mes lecteurs et qui par conviction catholique refusa de travailler pour Rockefeller. Il s’agit donc d’un homme de conviction et de grande morale.

Cette réflexion est logique avec l’Évangile et les prophéties de Catherine Emmerich exposant dans ses visions que « Dieu a ensuite cré l’homme pour remplir les rangs laissés libres par les anges déchus. Et, le monde ne disparaîtra pas jusqu’à ce que les anges déchus ne soient remplacés par les hommes. »

Si le démon connaissait le nombre de personnes peuplant la terre, il pourrait alors prévoir la fin du monde en estimant précisément le nombre de places manquantes au ciel par les âmes qui se sauvent, même si, rappelons-le, celles-ci sont extrêmement rares.

Et, ses plans, dont le plus important est l’avènement de l’Antéchrist se trouve perturbé par ce manque de clarté, dirons-nous, des choses du ciel.

Ce qui montre, avec force, que le démon n’a aucun pouvoir divinatoire, mais par rapport aux pouvoirs qu’ils lui sont donnés par Dieu, car il était le plus haut dans les 9 chœurs des anges, il peut supposer des évènements par sa connaissance des plans de Dieu (qu’il refusa mais qu’il connut donc). Ce qui explique que le démon peut supposer l’avenir, sans tout connaître de ce même avenir. Il en découle l’imprécision des dons divinatoires.

Nous devons par conséquent concevoir comme une grâce du Très Haut que le démon ne connaisse pas le nombre de la population mondiale. Cela donnerait plus de puissance dans ses plans par rapport à la fin du monde. Il saurait par exemple quand travailler avec précision au déclenchement de la 3e et dernière guerre mondiale, au lancement des épidémies, etc.

Et, par extrapolation logique, les satanistes comme Alice Bailey et les théosophes sur lesquels s’appuie toute la classe politique maçonnique pour diriger le monde, travaillent avec ardeur à la dépopulation du monde, certainement, pour repousser cette fin du monde. Nous voyons là une contradiction entre leur travail pour Satan qui les aveugle en leur accordant les richesses de ce monde, et la peur qu’ils ont de la mort. Car, Dieu seul, par son divin Fils donne la vie éternelle. La mort est une intruse. Dieu avait tout créé de manière pérenne et éternelle. Le péché originel amène la mort. Ce schéma est rendu compte par des créationnistes de grande envergure comme Ken Ham exposant que nous pleurons la disparition d’un être cher car la mort nous est pas naturelle. Au XVIIe siècle, le Père Placet explique que les astres brillent moins que lors de leur création. Ce qui va dans le sens de la beauté de nos premiers parents, car ils n’étaient pas altérés par le péchés qui enlaidit. Ajourons que l’homme de Néanderthal, particulièrement laid, dont on prétend mensongèrement avoir perdu la trace, est le descendant de la branche maudite et criminelle de Caïn, reproduit par les Moaï de l’île de Pâques (Cf. prochain livre de Laurent Glauzy, sortie en avril 2019 : L’ILE DE PÂQUES A LA LUMIÈRE DU CRÉATIONNISME)

Bref, les plans reproduits par les pierres d’Elberton en Géorgie, faisant part d’une volonté de destruction de 90% de la population mondiale, s’inscrit aussi dans cette logique de repousser la fin du monde, voulue par Alice Bailey et son groupe de la Lucifer Trust (donné en 1922) siégeant à l’ONU par l’intermédiaire de la Bonne Volonté Mondiale (fondée en 1935).

Par conséquent, toutes les statistiques sont fausses. Mais, ceux encore qui ont compris que la Terre n’était pas sphérique, mais piriforme (en forme de poire, et donc quasiment plate) savent que les Illuminati ont fabriqué une caverne pour une humanité qu’ils dirigent par les mensonges les plus gros, comme en atteste par exemple le darwinisme (qui fut utilisé en Chine pour implanter le communisme – invention des 13 lignées sataniques).

Dans ce bas monde tout est mensonge, car l’homme doit perdre son lien d’intimité et de proximité avec son Créateur. Et, la démographie est un de ces mensonges justifiant les politiques de dénatalité.

 

NOUVEAU DANS LA LIBRAIRIE DE LAURENT GLAUZY

LES LIGNEES SATANIQUES DE FRITZ SPRINGMEIER.

 

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s